Dernière mise à jour: 09.12.19

 

Principal avantage :

Que soit pour les loisirs ou dans le cadre professionnel, le Motorola T82 ne faillit pas à sa mission. Il arrive à établir une communication entre l’émetteur et le récepteur dans un rayon de 10 km.

 

Principal inconvénient :  

Des utilisateurs reprochent cependant la fragilité du signal de cet équipement. Il peut vite être perturbé en cas de rudes conditions climatiques, d’interférences électromagnétiques ou encore à cause des infrastructures urbaines.

 

Verdict : 9.2/10

Ce modèle convient à un large panel d’activité, ce qui n’est pas étonnant venant d’une marque comme Motorola. De plus, cette dernière le propose à un prix relativement attractif.

Acheter sur Amazon: Prix- (€79.99)

 

 

Principales Caractéristiques Expliquées

 

Un look simple

Motorola compte parmi les fabricants les plus appréciés dans le domaine de la radiocommunication. En effet, l’enseigne reste prisée par les adeptes d’activités en extérieur, les ingénieurs en génie civil, et les services de secours comme les militaires. Cette notoriété lui est acquise par la qualité de conception et la fiabilité de ses produits, à l’exemple de son talkie-walkie, le T82.

Cet appareil présente un look tendant vers la modernité avec son aspect compact. La combinaison des couleurs noir et orange permet un repérage aisé du dispositif en cas d’égarement.

En ce qui concerne ses dimensions, ce spécimen fait 21*16.5*7 cm de long, de large et de profondeur. Son poids avoisine les 700 g, ce qui est assez correct pour des équipements dédiés à des occupations en plein air. Son port ne vous causera aucun encombrement.

Polyvalent et performant

Cette paire de dispositifs vous accompagnera efficacement pendant vos expéditions dans la nature ou dans d’autres secteurs d’activité où vous aurez besoin de rester en contact permanent avec vos compères. Les appareils emploient la fréquence PMR446 dépourvue de licence et d’abonnement pour assurer une transmission de signal en toute liberté. Les 16 canaux, dont 8 programmés et 8 programmables, ainsi que les 121 codes dont ils sont dotés permettent une communication fluide entre les talkies-walkies.

Avec l’option Vox, vous avez la possibilité de déclencher son fonctionnement avec votre voix. L’alimentation des équipements repose sur une batterie en NiMh. L’accu est en mesure de délivrer une autonomie moyenne de 18 h, ce qui demeure pratique pour les utilisations de longue durée. Le chargement s’effectue via un chargeur double avec un embout de type USB.

 

Un design ergonomique

Motorola a pourvu son équipement d’un design qui facilite la prise en main de l’ensemble. Pour commencer, vous avez affaire à un large écran LCD. Le moniteur affiche les informations utiles comme le canal choisi ou le code, le mode vibreur ou sonnerie, ou encore l’état de la batterie. D’ailleurs, un indicateur vous signalera en cas de rade de l’accu.

Ce modèle comprend aussi des touches intuitives pour permettre une sélection aisée des options. Le verrouillage du clavier peut être activé afin d’éviter les pressions par inadvertance.

Lorsque vous passez en mode appel, vous pouvez choisir la tonalité entre les vingt que l’appareil met à votre disposition. Il embarque également une lampe torche intégrée à allumer selon les conditions d’usage. Le fabricant fournit par la même occasion deux clips-ceintures afin de vous faciliter le port de l’accessoire. De cette manière, vous l’aurez toujours à portée de main.

 

Acheter sur Amazon: Prix- (€79.99)

 

 

Dernière mise à jour: 09.12.19

 

Principal avantage :

Avec le G7 Pro, on apprécie particulièrement ses 3 modes de fonctionnement. Cela optimise grandement sa praticité ainsi que son autonomie. Vous pouvez alors l’équiper de la batterie NiMh, de 4 piles de types alcalines, ou encore d’un accu de la catégorie Li-ion. 

 

Principal inconvénient :  

Pour un utilisateur, le bémol se trouve au niveau de son socle de recharge. Bien qu’il soit doté d’un témoin lumineux qui indique le bon déroulement du processus, l’usager affirme qu’il ne change pas de couleur pour signaler la fin du procédé.

 

Verdict : 9.1/10

Les utilisateurs ont été séduits par les performances de cette version améliorée du G7. De plus, le rapport qualité-prix qu’il affiche ne fait pas défaut sur le long terme.

Acheter sur Amazon: Prix- (€118)

 

 

Principales Caractéristiques Expliquées

 

Une conception classique

Les talkies-walkies restent le moyen le plus efficace de communiquer à longue distance dans certaines occupations notamment en bâtiments. Le Midland G7 Pro se propose alors comme une solution adaptée non seulement aux professionnels, mais aussi aux particuliers.

Pour son design, la marque n’a pas trouvé nécessaire de se tourner vers une esthétique particulière. L’article présente donc un aspect classique avec son boîtier étanche, son écran LCD, ses boutons de commande et son antenne de transmission. De couleur noire, l’accessoire reste discret. Cependant, il est possible de le retrouver avec des motifs armés pour ceux qui préfèrent l’allure furtive. On vous recommande ici le pack de deux, c’est-à-dire que vous aurez une paire de dispositifs contenue dans le lot. Toutefois, vous pouvez l’acheter à l’unité si vous recherchez simplement un modèle de remplacement ou un appareil supplémentaire.

Un design pratique

La prise en main de cet équipement demeure relativement simple. Même si vous débutez dans la manipulation de ce type de dispositifs, vous ne risquez pas de rencontrer des soucis dans vos initiations avec le G7 Pro de Midland. En effet, on remarque immédiatement les touches de contrôle sur l’interface principale. Faciles d’accès, elles s’accompagnent d’indications sur leurs fonctionnalités pour que vous ne vous trompiez pas dans le choix de vos options.

Ce spécimen comporte également un écran LCD rétroéclairé qui vous permettra une lecture aisée des informations en toutes circonstances. De ce fait, vous arriverez à décrypter les éléments d’affichage même dans les endroits sombres.

Sur les côtés, vous avez une structure antidérapante simplifiant la préhension du produit. Le talkie-walkie ne glisse pas de vos mains, même si vous avez tendance à suer. De plus, le boîtier en plastique robuste et étanche ne craint ni les chutes ni les projections d’eau.

 

Performant et pratique

Le G7 Pro est capable de capter les hautes comme les basses fréquences avec le bouton boost qui se trouve à l’arrière. Avec ses 8 canaux PMR446 et 69 en LPD combinés avec son mode Call, vous serez aptes à communiquer avec vos camarades dans un rayon de 1 à 12 km. La fonction VOX permet une conversation en mode mains libres avec une intensité sonore ajustable sur 6 niveaux. 

Dans le pack se trouvent le cordon ainsi que le socle de chargement qui servent à alimenter les dispositifs en cas de rade. Une fois chargés, ils sont en mesure de délivrer une autonomie de 3 h en mode appel et environ 28 h lorsque vous basculez en mode veille. Pour les piles, vous pouvez opter pour des types Nimh, alcalines, rechargeables, ou pour des batteries Li-ion 1200 mAh pour assurer la mise en marche.

 

Acheter sur Amazon: Prix- (€118)

 

 

Dernière mise à jour: 09.12.19

 

Principal avantage :

L’appareil est de bonne conception. Il possède une structure robuste qui assure sa résistance contre les intempéries. Même en cas de chute, le produit ne risque pas d’être endommagé de suite. De plus, son antenne est fortement ancrée.

 

Principal inconvénient :

Le problème avec cet équipement réside au niveau de la gestion de son scan. Il s’avère difficile de comprendre son fonctionnement étant donné que cela n’est pas inscrit dans la notice d’emploi.

 

Verdict : 9.1 /10

Malgré ce hic, on peut dire qu’il s’agit d’un produit à la fois performant et solide. Il est à l’épreuve des chocs et offre une qualité de son satisfaisante.

Acheter sur Amazon: Prix- (€70.99)

 

 

Principales Caractéristiques Expliquées

 

Modèle professionnel

Ces radio-communicateurs se dédient à un usage non commode. Ils se diffèrent des téléphones cellulaires et d’autres produits amateurs à cause de leur faculté à transmettre des appels dans des lieux reculés. Ils bénéficient d’une forte couverture mobile, ce qui les rend indispensables dans les déserts, au cœur des montagnes ou des forêts. Ils répondent également aux normes européennes en matière de talkie-walkie sans licence.

Les fréquences que l’appareil emploie à son actif se limitent à 16. Ces dernières doivent se conformer aux exigences PMR446. Un seul pack contient d’innombrables accessoires : 4 RT24, 4 batteries, 4 socles EU de charge, 4 clips de ceinture, 4 dragonnes, des oreillettes et un guide d’utilisation.      

Longue portée et large autonomie

Dans cet axe, il est question de la faculté de transmission de l’appareil. Dans la finalité de satisfaire au mieux ses fidèles, la marque propose un équipement muni d’une antenne performante qui favorise la communication entre deux entités. Ce dispositif s’insère sur la structure et reste amovible. Il permet d’établir la liaison entre deux personnes aux alentours de 2 à 3 km si l’on se trouve dans une zone ouverte. Si l’usage du produit s’opère en ville, alors, le terrain couvert par les dispositifs se restreint à 1 ou à 2 km.    

En outre, avec une batterie Li-ion 1100 mAh, cet équipement dispense d’une autonomie allant jusqu’à 40 h. Cela est possible si l’on passe en mode veille après chaque contact. Par ailleurs, pour une utilisation normale, le talkie-walkie tient entre 12 et 8 h d’affilée. Ainsi, ces modèles conviennent pour des activités professionnelles en extérieur. Ils constituent l’idéal pour certains loisirs comme du trekking en toute sécurité, de l’alpinisme, et d’autres sports en plein air.        

 

Robuste et sous garantie

Cet appareil affiche une grande solidité. La qualité de son revêtement externe et interne se confirme. Le tout est formé à partir d’un cadre central en alliage. Cet élément se traduit comme un système de refroidissement qui aide à dissiper la chaleur efficacement. Sa présence contribue également à protéger la structure lors des chutes. Ainsi, il s’avère difficile de l’endommager.

En outre, l’ajout d’un anneau en caoutchouc offre une protection optimale de l’intérieur de l’appareil. Ce dispositif s’intègre au niveau du contact de la batterie. Il assure la fonction d’imperméabilité et de cache-poussière. Même si le produit tombe dans l’eau ou que la pluie parvienne à l’atteindre, cet accessoire permet de le préserver d’un éventuel court-circuit. 

Effectivement, l’alliage en cuivre de la batterie augmente la résistance de l’article. Cette conception promet également une forte conductivité. Il s’avère alors difficile de l’oxyder. Et en dernier, ces talkies-walkies se proposent avec une garantie de deux ans et de 60 jours pour les suppléments qui accompagnent le lot.         

 

Acheter sur Amazon: Prix- (€70.99)

 

 

Dernière mise à jour: 09.12.19

 

Principal avantage :

Le G9 PLUS résiste à l’eau. Aucune particule liquide ne peut atteindre ses parties électroniques. Son revêtement est conçu à cet effet. Cela dit, il s’utilise en temps neigeux comme en saison pluvieuse.    

 

Principal inconvénient :

Le produit est livré un par un et non en paire. L’achat d’un autre Midland G9 PLUS semble nécessaire si l’on veut communiquer avec les mêmes exemplaires. Pour cela, on doit payer le double.     

 

Verdict : 9.1 /10

Le Midland G9 PLUS a de quoi satisfaire les randonneurs et chasseurs grâce à sa portée moyenne. C’est un produit milieu de gamme dont le prix reste dans la moyenne. En revanche, il ne comble pas à 100 % les besoins militaires.   

Clique ici pour visiter Amazon.fr!

 

 

Principales Caractéristiques Expliquées

 

Design étanche et résistant 

Ce modèle mesure 24.5 cm de long avec son antenne. Il fait 6.5 cm de large avec une épaisseur assez importante de 4.5 cm. On retrouve sur son devant quelques boutons et un petit écran de 2.5 pouces où tout est affiché. En tout, il pèse 119 g.

Le Midland G9 PLUS fonctionne sous la pluie. Les naturalistes comme les biologistes pourront s’en servir en pleine forêt tropicale où l’humidité et la précipitation règnent en maître. L’article demeurera intact même si vous veniez à le tremper sur une partie. Pareillement, les éclaboussures n’ont pas d’effet négatif sur cette référence. Du coup, les chasseurs en contact direct avec la boue font appel à cet appareil. 

À part son étanchéité, il paraît résistant. Le froid extrême comme la température élevée n’auront pas raison de ce Talkie-walkie. Les échanges téléphoniques pourront s’effectuer à — 20 °C jusqu’à qu’à 55 °C. Cela dit, ceux qui randonnent dans les zones polaires et désertiques sont bien servis.         

 

Portée moyenne 

La portée maximale du Midland G9 PLUS atteint les 8 à 10 km. Elle couvre une distance pareille en terrain dégagé où le relief et les infrastructures ne font pas obstacle. A contrario, cette valeur va nettement diminuer à chaque fois que les appels se font en milieu urbain. Elle passera de 8 km à 1.5 km voire 500 m seulement.

On en déduit que les étendues désertiques comme les vastes plaines africaines sont les meilleurs endroits pour se servir du Midland G9 PLUS. Cela n’exclut tout de même pas une utilisation en pleine ville dans des salles de cinéma ou de grands hôtels de plusieurs étages, mais aussi, un usage du Talkie-Walkie sur les océans dans les bateaux de croisière. C’est l’antenne du G9 PLUS qui lui assure cette portée. À la différence des autres modèles, elle semble plus épaisse et mesure 12 cm de long.    

Couleur

La couleur militaire du Midland G9 PLUS lui donne un camouflage réussi. Vous avez ici une teinture vert armée qui se fond dans le décor. Cela dit, en pleine jungle, l’appareil épouse naturellement la texture environnante et reste peu visible.

Si tel est le look du gadget, son autonomie semble moins intéressante pour certains usagers. Une durée de 48 h est prévue pour chaque utilisateur. Après ce délai passé, tout le monde devra faire le plein d’énergie avant la prochaine tournée. Ainsi, le mode veille et économiseur de batterie du G9 PLUS prend toute son importance. Cependant, l’appareil ne convient pas aux déplacements militaires qui durent plusieurs jours d’affilés. 

Des batteries de rechange semblent nécessaires pour de telles actions. En revanche, il comble parfaitement les besoins du public comme les alpinistes et les randonneurs. Les piles en question sont de marque NIHM et se rechargent sur une prise secteur. Heureusement, quand vous faites l’achat du Talkie-walkie, le boîtier du chargeur et celui de l’alimentation sont livrés avec.     

 

Double band 

Comme les téléphones mobiles, le Midland G9 PLUS admet une double écoute. Les usagers s’expriment simultanément sans aucune interruption de la discussion. En revanche, les anciens Talkies-walkies s’emploient différemment puisque le dialogue se fait tour à tour uniquement. C’est la fonction VOX qui assure cette fonctionnalité au gadget. D’ailleurs, ces échanges avec d’autres interlocuteurs paraissent fluides sans trop de latence.  

Ce modèle de Midland marche avec deux bandes. Vous aurez le choix entre la fréquence LPD 433 MHz et le PMR 446 MHz. Les appels gratuits s’effectuent uniquement à travers ces derniers. Ainsi, les appareils se trouvant à 8 km à la ronde pourront établir une liaison directe avec le G9 PLUS. Un signal automatique vous prévient lorsque vous dépassez cette marge de couverture. Suite à cela, la discussion sera coupée nettement jusqu’à nouveau positionnement.    

 

Réduction de bruit

Le son capté par Midland G9 PLUS est de qualité moyenne. En comparaison avec certains exemplaires, on remarque une différence assez palpable entre la tonalité basse et aiguë de l’appareil. Du coup, une voix féminine se distingue plutôt bien d’une voix masculine.

Le réglage de la puissance se fait de manière simpliste avec ce modèle. Vous n’aurez même pas à entrer dans le menu pour pouvoir ajuster le son. Pour cela, tournez tout simplement la capuche près de l’antenne à l’opposé du sens des aiguilles d’une montre.

La réduction du bruit figure aussi parmi les caractères du Midland. À chaque fin de conversation, le bruitage sera moins tapageant qu’avec les anciens talkies-walkies. Une utilisation en pleine salle s’effectue ainsi en toute discrétion.

 

Différentes sonneries

Pour les appels entrants, le G9 PLUS propose 5 sonneries au total. À vous de voir sur laquelle d’entre elles se portera votre choix. Toutefois, un grand nombre d’utilisateurs optent pour le mode vibreur. Les motards quant à eux se penchent vers les plus bruyants. Ainsi, en étant sur leur véhicule, ils pourront entendre le talkie-walkie sonner.

Ces personnages ont attiré particulièrement les concepteurs du G9 PLUS, c’est pourquoi un kit spécial leur est adressé. Il s’agit du « kit motard » comprenant des écouteurs et kit mains libres en complément avec deux appareils. Comme résultat, les discussions se feront plus librement avec les mains sur le guidon. Pour ce pack, le coût sera toutefois doublé, ce qui avoisine les 200 euros.             

 

Clique ici pour visiter Amazon.fr!

 

 

Dernière mise à jour: 09.12.19

 

Bien plus qu’un simple outil de communication, un dispositif comme la radio marine peut sauver un bateau et ses occupants d’une tragédie. En effet, il n’est plus considéré comme un simple accessoire, mais un équipement obligatoire pour une traversée. Voici tout ce qu’il faut savoir sur cet appareil et son rôle non négligeable.

 

L’utilité d’une radio

Depuis Mai 2015, diverses lois et réglementations stipulent clairement la nécessité d’une radio pour toutes les embarcations. Elle est ainsi devenue obligatoire pour pouvoir naviguer partout dans le monde, la France y comprise. De ce fait, tous types de bateaux doivent s’en équiper pour différentes raisons. C’est un moyen incontournable pour maximiser la sécurité de tout un chacun en pleine mer.

Cet appareil fonctionne dans la bande fréquence comprise entre 156-174 MHz. Il permet de contacter en urgence les aides et les assistances les plus proches. Dans le langage technique, il sert à effectuer lesdits ASN ou Appel Sélectif Numérique. Grâce à cela vous envoyez un message de détresse tout simplement en appuyant sur un bouton unique d’une radio VHF portative. Les modèles les plus performants se montrent capables d’intercepter les canaux d’informations de type journal. Ils peuvent renseigner les plaisanciers sur les évènements internationaux en tout genre. Cependant, il est recommandé de privilégier les bandes dédiées aux communications urgentes pour prévenir les risques et les dangers.  

Pendant l’envoi d’une dépêche en urgence, le capitaine doit préciser le nom de son bateau trois fois. Il est aussi tenu d’éclairer sur la position de son embarcation ainsi que la cause de l’appel. Dans cette optique, il détaille les types de secours demandés. Sans oublier qu’il faut mettre le point sur les intentions de ses passagers. Ces éléments doivent être répétés jusqu’à ce qu’un autre navire en accuse la réception.  

 

 

Les fonctions de cet appareil

Ce dispositif sert à bien des choses. Le premier élément qui vient en tête est d’envoyer un signal de détresse à partir de cet appareil, par exemple lorsqu’on est perdu. Mais son utilisation ne se limite pas à cela. Une radio marine aide également les plaisanciers à repérer leur position en pleine mer. De cette façon, ils pourront suivre leur itinéraire de manière optimisée sans faire de va-et-vient futiles. Cela se révèle pratique pour les voyages sur les côtes ou pendant une petite croisière familiale ou entre amis.

Un tel mécanisme demeure un élément de solidarité de base entre navigateurs. Il facilite les échanges de renseignements et constitue une passerelle pour les demandes d’assistance. Si une embarcation environnante réalise un appel d’urgence, elle se servira de ce dispositif pour converser avec autrui. On peut donc le considérer comme le premier support de communication entre bateaux.

Ce dispositif joue aussi un rôle de diffusion d’informations entre navires de professionnels ou voyageurs. Il permet de discuter avec le Cross ou Centre Régionaux Opérationnels de Surveillance et de Sauvetage. Pour ceux qui ne le savent pas, cet organe a pour mission principale de coordonner les activités maritimes. Il œuvre dans tout l’Hexagone et assure la sécurité des marins et plaisanciers.  

Un autre élément important à retenir est que la radio marine donne la possibilité de connaître la météo régulièrement. Ce point évite de tomber par surprise sur une tempête causant de sérieux dégâts. Les bulletins sont diffusés sur un signal VHF destiné à transmettre ce genre de message.  

 

Se préparer avant de mettre les voiles

Il incombe à tout bon navigateur de bien se préparer pour éviter d’avoir des ennuis pendant un voyage sur le Grand Bleu. Par ailleurs, il faut s’assurer que sa radio fixe ou mobile fonctionne normalement. Le capitaine bénéficiera d’une assistance externe en cas de difficultés pendant les traversées en mer. Ainsi, vérifiez que le matériel demeure en état. Cela passe par le contrôle direct de l’antenne en examinant si elle est bel et bien un modèle VHF. Il convient aussi d’observer si le câble coaxial se place sur un seul tenant. Il ne doit pas s’entremêler avec différents fils. 

Ensuite, considérez l’alimentation électrique. Cette dernière garantit le fonctionnement optimal de tous les éléments du bateau. Effectuez un entretien régulier des batteries et détectez si les prises de branchage marchent correctement. Cette façon de faire évite les courts-circuits et les coupures pouvant altérer et rendre inopérant les matériels du navire. Voyez également si l’émetteur/récepteur de la radio est en état, notamment le micro et la pédale.   

Enfin, il faudra réaliser un test de communication avec une station VHF autre que celle du bateau. Pour ce faire, veillez à ce que la portée soit suffisante pour demander de l’aide en cas de besoin. La transmission reste aussi très importante, car si la voix se montre incompréhensible, le capitaine ne déchiffrera pas le message. Si le son s’avère lourd, le problème vient sûrement du micro défectueux qui devra être remplacé.  

 

 

Comment faire le tri parmi les appareils VHF marins ?

Il n’est pas toujours aisé de se décider quant à l’achat d’un tel outil. D’autant plus qu’il existe un grand nombre de modèles disponibles sur le marché. À cet effet, il convient de savoir les critères de choix permettant de dénicher la meilleure radio portable.

  • Sélectivité : ce facteur favorise la bonne réception des informations transmises par des plaisanciers distincts. Dans une zone où il y a plusieurs signaux, le dispositif reconnaîtra celui qui se montrera utile pour les occupants. En d’autres termes, il ne captera pas les canaux de renseignements secondaires (journal).

 

  • Puissance : elle détermine le niveau de propagation des ondes. Ce chiffre représente le maximum de portée pour l’appareil. Généralement, les radios présentent la capacité de recevoir et d’émettre à une longue distance.

 

  • Budget : le prix d’acquisition varie en fonction du modèle. Il y a ceux qui coûtent dans les 150 euros. Les spécimens haut de gamme valent plus de 1000 Euros. À noter que ces derniers peuvent interagir avec la NOAA (une option très pratique en cas de force majeur telle que la formation d’une tempête).

 

Dernière mise à jour: 09.12.19

 

Depuis de nombreuses années, la VHF a diverses utilités. Les gens s’en servent pour communiquer ou encore pour écouter de la musique. La radio VHF est présente dans les voitures, les bateaux, les systèmes de sécurité et bien d’autres, mais peu savent exactement comment elle fonctionne. Cet article vous aidera à faire la lumière sur le sujet.

 

Définissons d’abord ce qu’est une radio VHF

La VHF est l’acronyme de Very High Frequence qui se traduit par « très haute fréquence ». Elle sert à transmettre des informations d’une radio à une autre, sans connexion filaire et à une distance assez large. En général, le dispositif s’utilise dans le domaine maritime. Il permet par exemple de signaler la position d’un bateau ou encore de communiquer avec un port, mais aussi avec un autre navire. 

Il est possible d’envoyer des messages codés par morse ou tout simplement de parler dans le micro et d’écouter avec un haut-parleur ou un casque. Chaque modèle présente en effet ses propres spécificités. Toujours dans ce même domaine, la machine aide à connaître les bulletins météorologiques. Cela évitera alors aux marins de s’aventurer dans des zones où un orage aura lieu.

Le principe est le même pour les talkies-walkies. Ces appareils usent également d’une fréquence élevée pour permettre à deux personnes ou plus de discuter. Dans ce cas-ci toutefois, l’intervalle entre deux dispositifs est limité. Il faut donc rester à une certaine distance pour que la transmission soit opérationnelle.

Les voitures de police se servent aussi de ce moyen pour communiquer. Les agents gouvernementaux usent en outre de leurs propres fréquences pour parler entre eux et éviter que des personnes mal intentionnées les entendent.

 

 

Principes de base de la radio VHF

Pour transmettre des informations via la radio VHF et en recevoir, les différentes entités concernées utilisent plusieurs canaux. Quelques-uns sont à connaître pour mieux s’en servir. Il y a donc le canal 16 ou principal, qui ne s’use qu’en cas de force majeure. Il vous permettra alors de lancer un appel de détresse. Avec les canaux 06, 08, 72 et 77, vous pourrez établir une discussion avec d’autres bâtiments. 

Le 12 est spécialement dédié aux bateaux de commerce et interdit aux particuliers. Si vous avez votre propre yacht par exemple, sur le 09 vous contactez un port de plaisance. Évidemment, cette liste n’est pas exhaustive, car on peut se connecter à d’autres fréquences pour établir une discussion grâce à cet appareil. Une fois que votre navire quitte un port, mettez la radio VHF en marche. On conseille toujours de rester en stand-by sur le 16 pour porter secours, en cas de besoin.

 

Fonctionnement du dispositif

Qu’elle soit fixe ou mobile, la radio VHF fonctionne de la même manière. On y trouve des boutons universels. Il faut donc les connaître pour mieux manipuler cet appareil. Pour commencer, il y a le bouton ON/OFF. Il allume et éteint le dispositif et sert également pour régler le volume.

Vous y dénicherez aussi un autre dédié aux canaux. Il vous suffit de le tourner dans un sens pour sélectionner celui qu’il vous faut. Le Squelch aide à améliorer la réception. Braquez-le totalement d’un côté et envoyez-le doucement vers l’opposé jusqu’à ce que vous n’entendiez plus les interférences. Le 16 est un raccourci permettant d’aller directement sur le canal 16. Vous n’aurez donc pas à le chercher petit à petit pour y accéder.

 

Quelques règles d’usage

Rappelez-vous que ce dispositif n’est pas un smartphone. Son utilisation doit donc suivre quelques règles précises. Cela aidera les deux communicants à bien se comprendre et éviter les informations erronées.

Comme déjà mentionné plus tôt, le canal 16 servira uniquement pour les urgences. Il ne faut pas l’encombrer avec des discussions futiles. Pour cela, rendez-vous sur une fréquence différente. Ensuite, prononcez trois fois le nom du navire qui appelle et celui interpellé afin d’authentifier l’appel. Cela aidera en outre à bien s’identifier, mais également permettra aux autres bateaux de savoir clairement si le message qui suivra leur est adressé ou non.

Une fois que vous avez établi le lien avec le concerné, vous pourrez annoncer le sujet de la discussion. Bien sûr, il est recommandé de passer à une fréquence privée pour éviter de déranger les tiers ou de divulguer des informations importantes, si vous étiez sur une autre publique.

Afin que les deux côtés parlent dans le respect de chacun et pour empêcher un malentendu, dites toujours « à vous » une fois que vous avez fini. Chaque partie pourra alors discuter librement et écouter attentivement, assurant ainsi une meilleure compréhension et une collaboration plus efficace.

 

 

Bien choisir sa radio VHF

Le choix du modèle vous aide également à mieux comprendre l’appareil et à le manipuler plus facilement. Commencez alors par déterminer si vous voulez un article fixe ou portable. Le premier d’une puissance de 25 W peut émettre jusqu’à 40 miles, soit un peu plus de 64 km vers une station portuaire. Pour une communication avec un autre bateau, la distance va jusqu’à 24 km environ. Ce modèle possède habituellement un système de sécurité ASN.

Quant au portable, il ne dispose pas d’ASN, mais est autonome. En effet, il a une batterie qui l’alimente grâce à laquelle il fonctionne sans branchement. Il s’utilise généralement en dernier recours ou dans les endroits autres que la cabine de pilotage. Il marchera en outre sur une durée de 8 heures si vous vous en servez normalement. Sa portée est de 9,6 km en moyenne.

Insistez sur l’étanchéité du produit, ses fonctions annexes, la flottabilité ou encore l’encombrement. Ces derniers critères s’imposent surtout pour les spécimens mobiles. Pour les deux modèles, veillez à ce qu’ils disposent de sorties ASN et AIS. Cela vous permettra de les mettre en relation avec les interphones et autres VHF installés sur votre navire. Enquêtez également sur les accessoires, si vous avez acheté une radio fixe. Pour ceux qui ne savent pas encore quelle radio portable choisir, trouvez ici une sélection des meilleurs produits vendus actuellement sur le marché.

 

Dernière mise à jour: 09.12.19

 

Même si la radio avait connu des jours difficiles avec l’arrivée de nouvelles technologies, elle ne s’est pas complètement effacée pour autant. Maintenant, c’est avec son smartphone que tout le monde s’y met. Pour profiter de ses émissions préférées, il faut user du fameux Tuner Fm ou acquérir des applications adéquates.       

 

Avec le Tuner FM préinstallé

Pour écouter directement la radio sur son mobile, il suffit de brancher ses écouteurs et de sélectionner Tuner FM ou Radio FM. Instantanément vous aurez votre musique et vos émissions favorites sur l’antenne. Le casque ici fait office de capteur des ondes radiophoniques sinon le portable refuse catégoriquement d’émettre quoi que ce soit. 

L’avantage du Tuner Fm est qu’il fonctionne sans connexion internet. Ça vous donne la liberté d’en jouir aussi longtemps que vous le souhaitez. En plus, ça ne vous coûtera pas le moindre centime.

Cependant, il se peut que le Smartphone ou l’iPhone ne dispose pas du mode tuner Fm. Donc pour ne pas s’éterniser là-dessus, il faut passer par les applications web. D’ailleurs, elles figurent parmi les nouvelles tendances technologiques du moment.

 

 

Les applications radio

À la différence du Tuner ou radio Fm, les applications pour votre radio portable semblent plus complexes à mettre en œuvre. Celles-ci ne sont pas disponibles de suite sur le mobile, il faut les télécharger sur le Net. Ce n’est qu’après l’acquisition que vous pourrez lancer les programmes sur votre téléphone.

Les possesseurs de Smartphone se voient avantagés par Google Play. Tandis que pour les pros iPhone, la fonctionnalité App Store les guidera vers l’application souhaitée. Une fois encore,  le produit en question demeure non payant, ce qui vous épargne de dépenser des sous une fois de plus. Du moment où vous avez du Data, c’est dans la poche.  

 

Le Web radio ou radio online

Cette fois-ci, on vous facturera l’accès à la radio. Une minute d’écoute équivaut à 1Mo. Si vous voulez passer des heures sur l’antenne et économiser tant que vous pouvez, éteignez toujours votre appareil mobile quand vous allez vous coucher ou lorsque vous n’écoutez pas la FM.    

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, le Web radio touche un plus grand nombre de public par rapport aux précédentes options. Il s’agit d’une programmation plus avancée qui opère à l’échelle mondiale grâce au réseau internet.

De même qu’avec les applications à installer, chaque station de la radio online doit être téléchargée via une connexion Wifi ou autre. Pour cela, il faut taper son nom exact sur la barre de navigation et retirer le raccourci de la chaîne voulue sur son mobile.

 

Podcast

Avec le Podcast, vous êtes libre d’écouter vos émissions favorites à tout moment. En effet, ces dernières sont réalisées à l’avance pour être téléchargées par la suite. Donc, si vous avez raté un épisode en particulier ou une partie intéressante du programme, elles demeurent à votre disposition à tout moment.

Ça n’empêche pas que certaines chaines radio transmettent en direct leurs séquences, ce qui profite à toutes et à tous. En plus, le Podcast est gratuit, tout ce qu’il vous faut, c’est une connexion internet au débit suffisamment puissant pour le téléchargement des données.   

 

Les applications à installer

Certaines applications paraissent plus populaires que d’autres, c’est pourquoi on vous présente quelques extraits intéressants. La plus utilisée d’entre elles reste le Tuneln. Elle tourne sous système Androïd supérieur ou égal à 4.0.3. Et elle occupe 15 Mo sur votre Smartphone.

On a aussi la Radio FM. Sa particularité est qu’elle compte d’innombrables stations. Par exemple, si vous vous trouvez en région française, plus de 1400 chaines sont à votre portée : à vous de dénicher vos favoris dans la masse en les répertoriant dans le mobile. Pour la faire fonctionner, il faut prévoir un espace de stockage de 17 Mo. Mais aussi, un appareil qui marche sous Androïd 4.1 minimum.

Un autre exemplaire gratuit, c’est la Radio.Fr. Pour une taille de 13 Mo, celle-ci tourne avec Androïd 4.1. Elle propose d’innombrables stations et à la fois des émissions en podcast. En guise de cadeau, on obtient une petite option réveil sur son interface pour vous prévenir du prochain programme si besoin.

Tout aussi intéressantes que les précédentes, les applications officielles des stations sont à acquérir. Cette fois, vous n’aurez pas à traquer votre chaine favorite parmi les milliers qui se trouvent dans le répertoire. En un seul clic vous passez à l’écoute.    

 

 

Les radios les plus prisées

Si vous vous demandez quelle station enregistrer parmi tant d’autres, ça dépend du type d’émission que vous suivez souvent. Par exemple, en matière de musique, on vous suggère RTL2. Elle vous donne accès à de la musique pop, des ballades ou même du rock.

Si vous êtes du genre jazzmen, Radio Swiss Jazz vous en dévoile dans toutes les couleurs, du blues au chillout en passant par du jazzy. Et pour les amateurs de rap hip-hop et Rn’b, Skyrock fait partie des meilleures chaines radio.    

Exo Fm Réunion ou Tropique Fm sont plutôt destinées à ceux qui veulent du Reggae, du Zook et de la musique tropicale. Et à propos de country, 181.Fm démontre la splendeur des chants typiques Américains à base de guitare et de banjo. En termes de politique de société ou d’informations en général, France Inter, Europe 1 ou bien RTL vous plongent au cœur de l’actualité. Pour les amateurs de sports RMC Info Talk sport sont à écouter. Les avides de spiritualité quant à eux seront servis par Radio Espoir. La musique chrétienne coule à flots sur cette antenne.

   

Les conditions d’utilisation

Quand on parle de Web radio, les zones éloignées qui ne sont pas couvertes par internet n’en permettent pas l’écoute. De même, les périmètres hors de portée d’une station locale n’admettent pas l’utilisation de votre récepteur mobile, et ce, même si le logiciel ne requiert pas de connexion Wifi.    

Les géants du moment ne disposent pas du Tuner FM. Il s’agit du fameux One Plus X, Moto X Play, Lumia 950, HTC One M9 et bien d’autres encore. Les concepteurs de ces produits hauts de gamme se tournent généralement vers les applications à installer et non sur cette technologie ancienne.

 

Dernière mise à jour: 09.12.19

 

Pour profiter pleinement de votre balade en montagne ou en plaine, une bonne préparation s’impose. Les difficultés arrivent toujours au moment où l’on s’y attend le moins. Afin d’éviter les mauvaises surprises, nous récapitulons dans cet article les différents équipements et accessoires incontournables pour garantir votre survie.

 

Kit de survie

Il s’agit d’un ensemble d’accessoires qui est dans la majorité des cas présenté sous forme de trousse. Il se définit comme une aide vitale vous permettant de régler sans difficulté une situation critique en plein air.

Cet équipement phare réunit tous les éléments de première nécessité, puisqu’on n’arrive pas toujours à tout prévoir, comme un accident. Il vaut mieux alors être bien outillé pour faire face à l’urgence à tout moment.

Vous y trouvez des pinces à épiler qui vous permettent de retirer par exemple les épines. Les épingles à nourrice sont aussi pratiques pour cette tâche. Elles peuvent également faire tenir des bandages sans problème. Vous y découvrez des tire-tiques, une paire de ciseaux, des gants en nitrile, un ruban adhésif et bien d’autres encore.

Pour éviter la surcharge, optez pour un kit de survie léger et compact. N’oubliez pas que la marche requiert beaucoup d’énergie. Il est donc inutile de choisir un équipement lourd et encombrant qui complique la situation. Si vous avez du mal à trouver le bon modèle, voici notre liste des meilleurs produits.

 

 

Couteau de randonnée ou machette

Le couteau constitue un accessoire primordial lors des randonnées. Il rend d’innombrables services pour vous simplifier la vie. Beaucoup de personnes en font usage pour créer un abri de survie. D’autres l’utilisent pour tailler des tronçons. Le couteau est pareillement d’une grande aide pour vous défendre en cas de besoin. Pour pimenter la promenade, il vous permet de chasser en pleine forêt. 

Pour jouer correctement son rôle, il doit être affûté correctement. Le couteau suisse, polyvalent, est grandement apprécié par les randonneurs. Quel que soit le produit de votre choix, optez pour un article menu et poids plume. Privilégiez la lame en acier inoxydable. Si ces critères sont respectés, il deviendra votre compagnon indispensable lors des situations de survie.

Quant à la machette, elle peut s’avérer plus puissante que le précédent accessoire. Grâce à sa longueur et sa puissance, elle assure mieux votre sécurité. Lorsque vous vous promenez en forêt, vous ressentez plus d’aisance à fendre les buchettes avec cet outil ou à vous frayer un chemin dans les hautes herbes. Il vous aide non seulement à tailler les branches en quelques coups, mais aussi avec cet outil vous avez plus de chances de blesser vos opposants d’un seul coup.

 

Gourde et lampe

Comme l’eau est vitale, la gourde reste un objet de première nécessité parmi le matériel de survie. Grâce à elle, vous vous constituez une bonne réserve à tout moment. Et quand personne ne peut vous rassurer sur la qualité des sources découvertes, pensez à un système de filtrage efficace et fiable. 

Le comprimé purificateur d’eau s’avère également une autre alternative intéressante, mais si vous parcourez de longues distances, ou si vous voyagez des jours, il vous en faudra une bonne quantité. Ce fameux cachet ne fait pas de miracle sur l’eau sale et boueuse par contre, attention. Néanmoins, vous boirez l’eau des lacs, de puits et des rivières en toute sûreté.

À propos de la lampe, ce dispositif figure parmi les plus indispensables. Il vous aide à y voir clair lorsque vous arrivez sur votre campement tard le soir, pour lire en toute intimité, ou quand vous avez besoin de farfouiller dans votre tente en pleine nuit. On ne compte plus les cas où cet accessoire peut se rendre utile. Cet appareil se définit également comme l’objet du salut lorsqu’on s’égare au milieu de nulle part. Il vous permet de signaler votre position, malgré la distance et de vous tirer d’affaire en un clin d’œil.

 

Trousse de pharmacie

Même en bonne santé, imaginez toujours le pire afin d’éviter les événements imprévisibles. Rappelez-vous que vous ne serez pas dans le luxe pendant la marche. Bon nombre de facteurs peuvent exciter nombre de maladies à savoir le froid, l’humidité et évidemment la fatigue. Afin que la randonnée ne devienne pas un véritable cauchemar pour vous, équipez-vous d’une trousse de pharmacie complète.

Comme accidents les plus fréquents, on recense l’écharde, les ampoules ou les coupures. Munissez-vous en ce sens de pansements de plusieurs tailles, de bandages, de compresses et bien d’autres. Le sérum physiologique intervient dans le lavage des plaies ou aussi les yeux. Les sportifs ne se séparent jamais des antidouleurs comme l’ibuprofène, l’aspirine et le paracétamol.

Utilisez seulement les médicaments que vous avez l’habitude de prendre. N’expérimentez pas de nouvelles substances sur le terrain. Il est fort probable que vous ne les tolériez pas. Il s’avère préférable de consulter toujours les notices avant l’usage. Portez de ce fait ce document sur vous tout le long de la randonnée.

 

 

Allume-feu et couvertures

Le feu pendant une sortie dans la nature réchauffe, mais permet aussi de cuire les repas. La pierre à feu fait ainsi partie des objets utiles à cette fin. Elle fonctionne dans n’importe quelle situation, même mouillée. En pleine urgence, son étincelle brillante peut indiquer votre position. À côté, beaucoup de randonneurs optent pour le kit feu de survie. Utilisé par les militaires, l’équipement réunit tous les composants pour produire un feu sans allumette. Généralement, vous y trouvez une pierre à feu, des tablettes allume-feu et des morceaux de coton.

En ce qui concerne la couverture, il existe des références conçues seulement pour assurer la survie. L’article empêche l’hypothermie malgré la saison froide. Il vous protège de l’humidité et garde la température de votre corps à 37 °C. Comme il est fabriqué uniquement pour les marcheurs, il reste souvent peu encombrant et léger. 

Outre tous ces éléments précédemment cités, le sifflet de détresse, la corde, l’antimoustique doivent être inclus dans votre check-list de survie. Ils vous permettent de profiter à fond de votre randonnée en dépit d’éventuels petits accidents. 

 

 

 

Dernière mise à jour: 09.12.19

 

Se lancer dans une aventure garantit des souvenirs inoubliables. Mais tout type d’expédition nécessite un matériel adéquat. Si vous prévoyez de partir pour un voyage dans le désert, quelques accessoires vous seront indispensables, non seulement pour mieux en profiter, mais aussi pour votre sécurité et votre confort. Voici alors une liste des objets à se procurer avant le départ.

 

Une gourde bien remplie

Lorsque vous vous trouvez dans un lieu aussi inhospitalier que le désert, la déshydratation vous guette à chaque moment. Une gourde d’eau s’avère donc nécessaire pour éviter que cela se produise. Vous pourrez ainsi vous désaltérer de manière régulière afin de rester en forme.

Mais dû au fait que le voyage à pied s’annonce plus palpitant que de se trouver en voiture (à moins d’aller vraiment loin), il faut un article léger et peu encombrant. Vous n’allez donc pas transporter un bidon de 5 litres, car cela vous fatiguera rapidement. Il sera alors primordial d’économiser l’eau pendant le parcours. Pour vous empêcher de boire une grande gorgée et de terminer la gourde assez vite, l’usage d’une pipette s’impose. Cela vous aidera à vous contrôler facilement.

 

Des protections pour la tête

Faites l’acquisition d’un chapeau présentant des bords bien grands pour vous protéger des coups de soleil. On recommande généralement un article en toile-foulard, mais tant que le produit ne maintient pas la chaleur à l’intérieur, il conviendra.

Même dans un milieu de ce genre, les nuits se refroidissent de temps en temps. Procurez-vous alors un bonnet pour garder votre tête au chaud. Cela vous semble étrange, mais sachez qu’environ 20 % de la chaleur corporelle sort par cette partie de votre anatomie.

Mettez aussi vos yeux à l’abri en portant des lunettes de soleil. Vous ne craindrez donc pas les rayons éblouissants et les poussières qui s’envolent après un coup de vent. Assurez-vous d’avoir des gouttes oculaires pour nettoyer la rétine après une tempête. Une crème solaire pour le visage ne serait pas non plus de trop si vous avez la peau sensible.

 

 

Du cou au torse, en passant par les mains

Un large et léger foulard vous aidera grandement. Il gardera le cou à l’abri, empêche la poussière d’entrer dans les habits et servira pour recouvrir la bouche et le nez, en cas de tempête de sable. Sachez que les gens du désert ont l’habitude de porter un shemagh, mais le keffieh conviendra également.

En ce qui concerne votre buste, préférez une chemise en polyester et en coton mélangé. Elle doit être légère et s’adapter au climat de l’environnement. Cela permettra en effet à l’air de passer au travers pour réduire la transpiration. Optez en outre pour des manches longues, évitant ainsi à vos bras de brûler au soleil ou d’être agressés par la poussière.

Évidemment, vous pouvez choisir un t-shirt si cela vous semble pratique. Assurez-vous toutefois qu’il présente les mêmes propriétés que la chemise mentionnée précédemment. Toujours en cas de baisse de température, un vêtement intérieur et une veste vous sauveront la mise.

Des gants vous serviront également pour les mains. Une paire vous protègera des éraflures, en particulier durant la nuit, quand vous ne voyez pas grand-chose. En effet, le sable cache parfois des choses tranchantes juste en dessous de la surface.

 

Pour les jambes et les pieds

Lorsque vous vous trouvez là-bas, excluez l’usage des joggings et des jeans. Préférez plutôt un pantalon large qui permettra à l’air de circuler à l’intérieur. On recommande par ailleurs un article avec une matière légère pour ne pas transpirer excessivement quand le soleil se trouve à son zénith. Par ailleurs, il est possible de choisir un pantacourt, car il couvrira suffisamment la partie inférieure de votre corps, tout en laissant une grande ouverture pour minimiser la chaleur.

Et pour vos pieds, préférez des chaussures de randonnée avec chevillière. La légèreté et la matière respirante vous promettent un bon confort. Les côtés montants vous apporteront un soutien optimal, car le sable n’est pas stable. Certains optent même pour les bottes afin d’éviter que les épines du désert ne leur fassent du tort.

 

 

Dans le sac à dos

Il va de soi que le port d’un sac spécial assure une grande praticité lors d’un voyage au milieu du désert. Mais il faut également le remplir avec quelques accessoires utiles pour rendre le trajet aussi agréable que possible.

Si vous prévoyez d’y rester quelques jours, un couchage s’impose. Optez pour un modèle dans le style sarcophage, car il est facile à ranger, léger et maintient votre corps à une température normale. Une nuit de sommeil complète vous apportera en outre suffisamment de force pour attaquer la journée suivante.

Pour éviter les soucis causés par les tempêtes de sable nocturnes, amenez une tente. Choisissez un modèle qui vous encombrera le moins en randonnée, mais qui vous assure un bon confort lorsque vous dormez. Les accidents arrivent souvent au moment où on s’y attend le moins. Prévoyez donc toujours une trousse de secours dans votre paquetage. Une simple écorchure peut vite s’infecter avec la chaleur et le sable qui vous entoure.

Pour l’observation, une paire de jumelles sera nécessaire. Ce type d’accessoire se classe parmi les plus pratiques, car il vous permet de regarder à l’horizon et de savoir si telle ou telle direction vaut le déplacement. Vous pourrez également admirer certaines espèces animales qu’on ne peut pas approcher. Vous aurez la possibilité de voir une tempête de loin et de vous préparer. Et pour immortaliser votre parcours, n’oubliez pas d’apporter un appareil photo.

Pensez à amener un couteau multifonction. Ce genre d’article rendra le voyage moins rude, car il vous permettra d’ouvrir des boîtes de conserve, de tailler le bois pour le feu et bien plus encore.

D’autres articles vous serviront aussi dans le désert, comme le papier toilette, des lingettes pour un semblant de douche, un briquet afin d’allumer le feu et une torche pour vous éclairer durant la nuit. On trouve aujourd’hui des sites proposant un bon kit de survie, vous offrant ainsi le nécessaire.

En outre, prévoyez des barres énergétiques en plus de la nourriture que vous avez déjà apportée. Vous risquez d’en avoir besoin au bout de quelques jours, car la chaleur vous épuise plus vite que vous le pensez.

 

 

 

 

Dernière mise à jour: 09.12.19

 

Nul ne peut prédire les catastrophes naturelles, les crashs d’avion ou les naufrages en bateau. À cet effet, pour être prêt à toute éventualité, il faut se tenir en alerte et avoir à sa disposition tous les outils indispensables pour assurer sa survie. Cela importe si l’on décide de partir en voyage à l’étranger. Ranger ce genre de kit au fond de son tiroir constitue également une autre alternative.

 

Dans quelle utilité cela devient-il nécessaire ?

Cet équipement se destine aux personnes les plus prudentes au monde. Ce n’est pas tout le monde qui penserait à se procurer ce type d’accessoire. Dans un premier temps, les aventuriers qui testent leurs limites et recherchent plus d’adrénaline n’hésitent pas à les employer. Ce lot leur fournit le nécessaire pour une virée ultime dans les montagnes ou dans le désert. Des groupes d’individus se lancent des défis insensés pour éprouver leur capacité et se mettent volontairement dans des situations précaires.

Pour d’autres, ils agissent juste par pure précaution. Ainsi, ils possèdent déjà le minimum pour faire front en cas d’accidents ou de catastrophe naturelle. Aussi, on peut également employer au quotidien chacun des éléments contenus dans le pack, d’où s’impose la nécessité de le stocker à la maison. Toutes ces babioles nous semblent indispensables. Seulement, beaucoup ne pensent pas à les utiliser.

Certaines personnes habitent dans des zones sujettes aux séismes, aux incendies, aux inondations ou encore au déchainement de la nature. À cet égard, ils ne se séparent jamais de cet équipement basique. Habituellement, les militaires, les campeurs ou les marins ont été les seuls à se familiariser avec ces instruments. Mais, aujourd’hui, avec l’instabilité qui règne, il devient logique et réfléchi de se munir de ces dispositifs.   

 

 

Comment le préserver ?

Avec le temps, chacun des éléments contenus dans votre kit risque de s’abîmer. Ainsi, nous vous incitons à les vérifier de temps en temps. Cela ne vous demande que quelques minutes dans la journée. Aussi, effectuez cet examen tous les mois. Dans bien des cas, les barres protéinées que vous avez introduites dans le lot deviennent immangeables au bout de deux ans passé la date de péremption. Veillez à les remplacer à chaque contrôle. Au moins, avant les voyages ou les escapades en montagnes ou à l’étranger, n’hésitez pas à insérer dans le pack un paquet de chocolat.

Autre préoccupation à part la faim, les couteaux ou des gadgets pleins de rouille ne nous sont d’aucune aide. À cet effet, il s’avère important de penser au mode de stockage du kit. Il ne faut pas le classer dans un endroit humide au risque de détériorer ce qu’il contient. L’envoyer dans le grenier ou au fin fond du placard semble aussi inapproprié. En cas d’incident, personne n’aura le temps de l’y chercher. L’essentiel est de prioriser et de faciliter leur accès. Le ranger dans le coffre de la voiture a l’air d’une bonne idée. La table de nuit devient également un endroit propice pour entreposer ce genre d’équipement.

 

Que contient le lot ?

Sur le marché, on peut se procurer directement des kits prêts à l’emploi sans avoir à se soucier des suppléments. En général, ils renferment le nécessaire et les indispensables pour faire face à la nature. Ainsi, il n’y a plus lieu de s’inquiéter.

Cependant, pour ceux qui décident de préparer eux-mêmes leur kit de survie, il leur faut les éléments suivants :

  • Une boîte en acier : Elle constitue la base du lot. Polyvalent et pratique, vous pouvez vous en servir pour stocker les bricoles fragiles qui se détériorent au contact de l’eau ou de l’humidité. Vous pouvez y faire bouillir ou cuire des aliments. Transformer le contenant en miroir de signalisation s’avère une autre alternative. 
  • Un couteau 
  • Des allumettes : Le modèle « gratte partout » convient le mieux. Une pierre à feu ne serait pas de refus et reste de grande utilité aussi.
  • Des bougies et des LED.
  • Des lames de scalpel : Elles sont à poser sur les lances pour nous faciliter la tâche pendant les chasses.
  • Une plaquette multi-usage : Moderne et pratique, cet instrument compact contient ce dont on a besoin pour bricoler en pleine nature.
  • Une boussole.
  • Une couverture de survie
  • Un fil en acier et une corde.

La totalité de ces articles ne coûte pas cher et s’avère accessible à tout le monde. On peut les trouver dans les rayons des supermarchés ou de la grande distribution à des tarifs abordables.   

 

Comment se servir d’un couteau de survie ?

Au cas où l’on se perdrait sur une île déserte, que l’avion se crashe dans les montagnes ou si la ville est frappée par une forte tempête ou un dangereux ouragan, cet outil devient à l’évidence notre seul allié. Cet accessoire peut nous garder en vie le temps que les secours nous retrouvent. Apprendre à s’en servir au préalable constitue alors une bonne idée. Encore faut-il savoir quoi en faire et comment le manipuler pour ne pas se blesser.

 

 

Dans des situations extrêmes, cet ustensile convient pour :

  • Préparer les outils pour la chasse. Perdu au milieu de nulle part, il importe de trouver à manger pour pouvoir rester en forme. La meilleure façon de se nourrir dans la jungle est de pêcher ou de créer des pièges. Ainsi, on doit concevoir des lances et des piques avec son couteau.
  • Le feu : On a besoin de quoi alimenter le feu. Ce dernier nous permet de faire cuire le gibier et nous offre la chaleur nécessaire pour tenir de longues nuits sous les étoiles. On se sert alors de la lame pour émietter du bois sec et pour couper des branches.
  • La corde : Si l’on ne dispose pas de corde, on peut se rabattre sur les tiges végétales. Et il n’y a rien de mieux que le couteau de survie pour les sectionner.
  • Construire un abri : Creuser un trou pour abriter le feu, pour trouver de l’eau et se frayer un chemin dans les bois, tels sont les précieux services rendus par cette arme.
  • Créer un bandage : Entre temps, à la maison, on peut juste s’en servir pour ses tâches au quotidien en cas de blessures par exemple.