Dernière mise à jour: 19.10.19

 

Pour profiter pleinement de votre balade en montagne ou en plaine, une bonne préparation s’impose. Les difficultés arrivent toujours au moment où l’on s’y attend le moins. Afin d’éviter les mauvaises surprises, nous récapitulons dans cet article les différents équipements et accessoires incontournables pour garantir votre survie.

 

Kit de survie

Il s’agit d’un ensemble d’accessoires qui est dans la majorité des cas présenté sous forme de trousse. Il se définit comme une aide vitale vous permettant de régler sans difficulté une situation critique en plein air.

Cet équipement phare réunit tous les éléments de première nécessité, puisqu’on n’arrive pas toujours à tout prévoir, comme un accident. Il vaut mieux alors être bien outillé pour faire face à l’urgence à tout moment.

Vous y trouvez des pinces à épiler qui vous permettent de retirer par exemple les épines. Les épingles à nourrice sont aussi pratiques pour cette tâche. Elles peuvent également faire tenir des bandages sans problème. Vous y découvrez des tire-tiques, une paire de ciseaux, des gants en nitrile, un ruban adhésif et bien d’autres encore.

Pour éviter la surcharge, optez pour un kit de survie léger et compact. N’oubliez pas que la marche requiert beaucoup d’énergie. Il est donc inutile de choisir un équipement lourd et encombrant qui complique la situation. Si vous avez du mal à trouver le bon modèle, voici notre liste des meilleurs produits.

 

 

Couteau de randonnée ou machette

Le couteau constitue un accessoire primordial lors des randonnées. Il rend d’innombrables services pour vous simplifier la vie. Beaucoup de personnes en font usage pour créer un abri de survie. D’autres l’utilisent pour tailler des tronçons. Le couteau est pareillement d’une grande aide pour vous défendre en cas de besoin. Pour pimenter la promenade, il vous permet de chasser en pleine forêt. 

Pour jouer correctement son rôle, il doit être affûté correctement. Le couteau suisse, polyvalent, est grandement apprécié par les randonneurs. Quel que soit le produit de votre choix, optez pour un article menu et poids plume. Privilégiez la lame en acier inoxydable. Si ces critères sont respectés, il deviendra votre compagnon indispensable lors des situations de survie.

Quant à la machette, elle peut s’avérer plus puissante que le précédent accessoire. Grâce à sa longueur et sa puissance, elle assure mieux votre sécurité. Lorsque vous vous promenez en forêt, vous ressentez plus d’aisance à fendre les buchettes avec cet outil ou à vous frayer un chemin dans les hautes herbes. Il vous aide non seulement à tailler les branches en quelques coups, mais aussi avec cet outil vous avez plus de chances de blesser vos opposants d’un seul coup.

 

Gourde et lampe

Comme l’eau est vitale, la gourde reste un objet de première nécessité parmi le matériel de survie. Grâce à elle, vous vous constituez une bonne réserve à tout moment. Et quand personne ne peut vous rassurer sur la qualité des sources découvertes, pensez à un système de filtrage efficace et fiable. 

Le comprimé purificateur d’eau s’avère également une autre alternative intéressante, mais si vous parcourez de longues distances, ou si vous voyagez des jours, il vous en faudra une bonne quantité. Ce fameux cachet ne fait pas de miracle sur l’eau sale et boueuse par contre, attention. Néanmoins, vous boirez l’eau des lacs, de puits et des rivières en toute sûreté.

À propos de la lampe, ce dispositif figure parmi les plus indispensables. Il vous aide à y voir clair lorsque vous arrivez sur votre campement tard le soir, pour lire en toute intimité, ou quand vous avez besoin de farfouiller dans votre tente en pleine nuit. On ne compte plus les cas où cet accessoire peut se rendre utile. Cet appareil se définit également comme l’objet du salut lorsqu’on s’égare au milieu de nulle part. Il vous permet de signaler votre position, malgré la distance et de vous tirer d’affaire en un clin d’œil.

 

Trousse de pharmacie

Même en bonne santé, imaginez toujours le pire afin d’éviter les événements imprévisibles. Rappelez-vous que vous ne serez pas dans le luxe pendant la marche. Bon nombre de facteurs peuvent exciter nombre de maladies à savoir le froid, l’humidité et évidemment la fatigue. Afin que la randonnée ne devienne pas un véritable cauchemar pour vous, équipez-vous d’une trousse de pharmacie complète.

Comme accidents les plus fréquents, on recense l’écharde, les ampoules ou les coupures. Munissez-vous en ce sens de pansements de plusieurs tailles, de bandages, de compresses et bien d’autres. Le sérum physiologique intervient dans le lavage des plaies ou aussi les yeux. Les sportifs ne se séparent jamais des antidouleurs comme l’ibuprofène, l’aspirine et le paracétamol.

Utilisez seulement les médicaments que vous avez l’habitude de prendre. N’expérimentez pas de nouvelles substances sur le terrain. Il est fort probable que vous ne les tolériez pas. Il s’avère préférable de consulter toujours les notices avant l’usage. Portez de ce fait ce document sur vous tout le long de la randonnée.

 

 

Allume-feu et couvertures

Le feu pendant une sortie dans la nature réchauffe, mais permet aussi de cuire les repas. La pierre à feu fait ainsi partie des objets utiles à cette fin. Elle fonctionne dans n’importe quelle situation, même mouillée. En pleine urgence, son étincelle brillante peut indiquer votre position. À côté, beaucoup de randonneurs optent pour le kit feu de survie. Utilisé par les militaires, l’équipement réunit tous les composants pour produire un feu sans allumette. Généralement, vous y trouvez une pierre à feu, des tablettes allume-feu et des morceaux de coton.

En ce qui concerne la couverture, il existe des références conçues seulement pour assurer la survie. L’article empêche l’hypothermie malgré la saison froide. Il vous protège de l’humidité et garde la température de votre corps à 37 °C. Comme il est fabriqué uniquement pour les marcheurs, il reste souvent peu encombrant et léger. 

Outre tous ces éléments précédemment cités, le sifflet de détresse, la corde, l’antimoustique doivent être inclus dans votre check-list de survie. Ils vous permettent de profiter à fond de votre randonnée en dépit d’éventuels petits accidents. 

 

 

 

Dernière mise à jour: 19.10.19

 

Se lancer dans une aventure garantit des souvenirs inoubliables. Mais tout type d’expédition nécessite un matériel adéquat. Si vous prévoyez de partir pour un voyage dans le désert, quelques accessoires vous seront indispensables, non seulement pour mieux en profiter, mais aussi pour votre sécurité et votre confort. Voici alors une liste des objets à se procurer avant le départ.

 

Une gourde bien remplie

Lorsque vous vous trouvez dans un lieu aussi inhospitalier que le désert, la déshydratation vous guette à chaque moment. Une gourde d’eau s’avère donc nécessaire pour éviter que cela se produise. Vous pourrez ainsi vous désaltérer de manière régulière afin de rester en forme.

Mais dû au fait que le voyage à pied s’annonce plus palpitant que de se trouver en voiture (à moins d’aller vraiment loin), il faut un article léger et peu encombrant. Vous n’allez donc pas transporter un bidon de 5 litres, car cela vous fatiguera rapidement. Il sera alors primordial d’économiser l’eau pendant le parcours. Pour vous empêcher de boire une grande gorgée et de terminer la gourde assez vite, l’usage d’une pipette s’impose. Cela vous aidera à vous contrôler facilement.

 

Des protections pour la tête

Faites l’acquisition d’un chapeau présentant des bords bien grands pour vous protéger des coups de soleil. On recommande généralement un article en toile-foulard, mais tant que le produit ne maintient pas la chaleur à l’intérieur, il conviendra.

Même dans un milieu de ce genre, les nuits se refroidissent de temps en temps. Procurez-vous alors un bonnet pour garder votre tête au chaud. Cela vous semble étrange, mais sachez qu’environ 20 % de la chaleur corporelle sort par cette partie de votre anatomie.

Mettez aussi vos yeux à l’abri en portant des lunettes de soleil. Vous ne craindrez donc pas les rayons éblouissants et les poussières qui s’envolent après un coup de vent. Assurez-vous d’avoir des gouttes oculaires pour nettoyer la rétine après une tempête. Une crème solaire pour le visage ne serait pas non plus de trop si vous avez la peau sensible.

 

 

Du cou au torse, en passant par les mains

Un large et léger foulard vous aidera grandement. Il gardera le cou à l’abri, empêche la poussière d’entrer dans les habits et servira pour recouvrir la bouche et le nez, en cas de tempête de sable. Sachez que les gens du désert ont l’habitude de porter un shemagh, mais le keffieh conviendra également.

En ce qui concerne votre buste, préférez une chemise en polyester et en coton mélangé. Elle doit être légère et s’adapter au climat de l’environnement. Cela permettra en effet à l’air de passer au travers pour réduire la transpiration. Optez en outre pour des manches longues, évitant ainsi à vos bras de brûler au soleil ou d’être agressés par la poussière.

Évidemment, vous pouvez choisir un t-shirt si cela vous semble pratique. Assurez-vous toutefois qu’il présente les mêmes propriétés que la chemise mentionnée précédemment. Toujours en cas de baisse de température, un vêtement intérieur et une veste vous sauveront la mise.

Des gants vous serviront également pour les mains. Une paire vous protègera des éraflures, en particulier durant la nuit, quand vous ne voyez pas grand-chose. En effet, le sable cache parfois des choses tranchantes juste en dessous de la surface.

 

Pour les jambes et les pieds

Lorsque vous vous trouvez là-bas, excluez l’usage des joggings et des jeans. Préférez plutôt un pantalon large qui permettra à l’air de circuler à l’intérieur. On recommande par ailleurs un article avec une matière légère pour ne pas transpirer excessivement quand le soleil se trouve à son zénith. Par ailleurs, il est possible de choisir un pantacourt, car il couvrira suffisamment la partie inférieure de votre corps, tout en laissant une grande ouverture pour minimiser la chaleur.

Et pour vos pieds, préférez des chaussures de randonnée avec chevillière. La légèreté et la matière respirante vous promettent un bon confort. Les côtés montants vous apporteront un soutien optimal, car le sable n’est pas stable. Certains optent même pour les bottes afin d’éviter que les épines du désert ne leur fassent du tort.

 

 

Dans le sac à dos

Il va de soi que le port d’un sac spécial assure une grande praticité lors d’un voyage au milieu du désert. Mais il faut également le remplir avec quelques accessoires utiles pour rendre le trajet aussi agréable que possible.

Si vous prévoyez d’y rester quelques jours, un couchage s’impose. Optez pour un modèle dans le style sarcophage, car il est facile à ranger, léger et maintient votre corps à une température normale. Une nuit de sommeil complète vous apportera en outre suffisamment de force pour attaquer la journée suivante.

Pour éviter les soucis causés par les tempêtes de sable nocturnes, amenez une tente. Choisissez un modèle qui vous encombrera le moins en randonnée, mais qui vous assure un bon confort lorsque vous dormez. Les accidents arrivent souvent au moment où on s’y attend le moins. Prévoyez donc toujours une trousse de secours dans votre paquetage. Une simple écorchure peut vite s’infecter avec la chaleur et le sable qui vous entoure.

Pour l’observation, une paire de jumelles sera nécessaire. Ce type d’accessoire se classe parmi les plus pratiques, car il vous permet de regarder à l’horizon et de savoir si telle ou telle direction vaut le déplacement. Vous pourrez également admirer certaines espèces animales qu’on ne peut pas approcher. Vous aurez la possibilité de voir une tempête de loin et de vous préparer. Et pour immortaliser votre parcours, n’oubliez pas d’apporter un appareil photo.

Pensez à amener un couteau multifonction. Ce genre d’article rendra le voyage moins rude, car il vous permettra d’ouvrir des boîtes de conserve, de tailler le bois pour le feu et bien plus encore.

D’autres articles vous serviront aussi dans le désert, comme le papier toilette, des lingettes pour un semblant de douche, un briquet afin d’allumer le feu et une torche pour vous éclairer durant la nuit. On trouve aujourd’hui des sites proposant un bon kit de survie, vous offrant ainsi le nécessaire.

En outre, prévoyez des barres énergétiques en plus de la nourriture que vous avez déjà apportée. Vous risquez d’en avoir besoin au bout de quelques jours, car la chaleur vous épuise plus vite que vous le pensez.

 

 

 

 

Dernière mise à jour: 19.10.19

 

Nul ne peut prédire les catastrophes naturelles, les crashs d’avion ou les naufrages en bateau. À cet effet, pour être prêt à toute éventualité, il faut se tenir en alerte et avoir à sa disposition tous les outils indispensables pour assurer sa survie. Cela importe si l’on décide de partir en voyage à l’étranger. Ranger ce genre de kit au fond de son tiroir constitue également une autre alternative.

 

Dans quelle utilité cela devient-il nécessaire ?

Cet équipement se destine aux personnes les plus prudentes au monde. Ce n’est pas tout le monde qui penserait à se procurer ce type d’accessoire. Dans un premier temps, les aventuriers qui testent leurs limites et recherchent plus d’adrénaline n’hésitent pas à les employer. Ce lot leur fournit le nécessaire pour une virée ultime dans les montagnes ou dans le désert. Des groupes d’individus se lancent des défis insensés pour éprouver leur capacité et se mettent volontairement dans des situations précaires.

Pour d’autres, ils agissent juste par pure précaution. Ainsi, ils possèdent déjà le minimum pour faire front en cas d’accidents ou de catastrophe naturelle. Aussi, on peut également employer au quotidien chacun des éléments contenus dans le pack, d’où s’impose la nécessité de le stocker à la maison. Toutes ces babioles nous semblent indispensables. Seulement, beaucoup ne pensent pas à les utiliser.

Certaines personnes habitent dans des zones sujettes aux séismes, aux incendies, aux inondations ou encore au déchainement de la nature. À cet égard, ils ne se séparent jamais de cet équipement basique. Habituellement, les militaires, les campeurs ou les marins ont été les seuls à se familiariser avec ces instruments. Mais, aujourd’hui, avec l’instabilité qui règne, il devient logique et réfléchi de se munir de ces dispositifs.   

 

 

Comment le préserver ?

Avec le temps, chacun des éléments contenus dans votre kit risque de s’abîmer. Ainsi, nous vous incitons à les vérifier de temps en temps. Cela ne vous demande que quelques minutes dans la journée. Aussi, effectuez cet examen tous les mois. Dans bien des cas, les barres protéinées que vous avez introduites dans le lot deviennent immangeables au bout de deux ans passé la date de péremption. Veillez à les remplacer à chaque contrôle. Au moins, avant les voyages ou les escapades en montagnes ou à l’étranger, n’hésitez pas à insérer dans le pack un paquet de chocolat.

Autre préoccupation à part la faim, les couteaux ou des gadgets pleins de rouille ne nous sont d’aucune aide. À cet effet, il s’avère important de penser au mode de stockage du kit. Il ne faut pas le classer dans un endroit humide au risque de détériorer ce qu’il contient. L’envoyer dans le grenier ou au fin fond du placard semble aussi inapproprié. En cas d’incident, personne n’aura le temps de l’y chercher. L’essentiel est de prioriser et de faciliter leur accès. Le ranger dans le coffre de la voiture a l’air d’une bonne idée. La table de nuit devient également un endroit propice pour entreposer ce genre d’équipement.

 

Que contient le lot ?

Sur le marché, on peut se procurer directement des kits prêts à l’emploi sans avoir à se soucier des suppléments. En général, ils renferment le nécessaire et les indispensables pour faire face à la nature. Ainsi, il n’y a plus lieu de s’inquiéter.

Cependant, pour ceux qui décident de préparer eux-mêmes leur kit de survie, il leur faut les éléments suivants :

  • Une boîte en acier : Elle constitue la base du lot. Polyvalent et pratique, vous pouvez vous en servir pour stocker les bricoles fragiles qui se détériorent au contact de l’eau ou de l’humidité. Vous pouvez y faire bouillir ou cuire des aliments. Transformer le contenant en miroir de signalisation s’avère une autre alternative. 
  • Un couteau 
  • Des allumettes : Le modèle « gratte partout » convient le mieux. Une pierre à feu ne serait pas de refus et reste de grande utilité aussi.
  • Des bougies et des LED.
  • Des lames de scalpel : Elles sont à poser sur les lances pour nous faciliter la tâche pendant les chasses.
  • Une plaquette multi-usage : Moderne et pratique, cet instrument compact contient ce dont on a besoin pour bricoler en pleine nature.
  • Une boussole.
  • Une couverture de survie
  • Un fil en acier et une corde.

La totalité de ces articles ne coûte pas cher et s’avère accessible à tout le monde. On peut les trouver dans les rayons des supermarchés ou de la grande distribution à des tarifs abordables.   

 

Comment se servir d’un couteau de survie ?

Au cas où l’on se perdrait sur une île déserte, que l’avion se crashe dans les montagnes ou si la ville est frappée par une forte tempête ou un dangereux ouragan, cet outil devient à l’évidence notre seul allié. Cet accessoire peut nous garder en vie le temps que les secours nous retrouvent. Apprendre à s’en servir au préalable constitue alors une bonne idée. Encore faut-il savoir quoi en faire et comment le manipuler pour ne pas se blesser.

 

 

Dans des situations extrêmes, cet ustensile convient pour :

  • Préparer les outils pour la chasse. Perdu au milieu de nulle part, il importe de trouver à manger pour pouvoir rester en forme. La meilleure façon de se nourrir dans la jungle est de pêcher ou de créer des pièges. Ainsi, on doit concevoir des lances et des piques avec son couteau.
  • Le feu : On a besoin de quoi alimenter le feu. Ce dernier nous permet de faire cuire le gibier et nous offre la chaleur nécessaire pour tenir de longues nuits sous les étoiles. On se sert alors de la lame pour émietter du bois sec et pour couper des branches.
  • La corde : Si l’on ne dispose pas de corde, on peut se rabattre sur les tiges végétales. Et il n’y a rien de mieux que le couteau de survie pour les sectionner.
  • Construire un abri : Creuser un trou pour abriter le feu, pour trouver de l’eau et se frayer un chemin dans les bois, tels sont les précieux services rendus par cette arme.
  • Créer un bandage : Entre temps, à la maison, on peut juste s’en servir pour ses tâches au quotidien en cas de blessures par exemple.          

 

 

 

Dernière mise à jour: 19.10.19

 

Couteaux de chasse: Avis et Comparatif des Meilleurs Modèles

 

Pour faire le choix de votre couteau de chasse, vous devez vous pencher sur différents paramètres. Notamment, au-delà de l’esthétique, il est nécessaire d’évaluer la robustesse tant de sa lame que de son manche. Sa longueur doit également attirer votre attention, pour une plus grande praticité de transport et de maniement. Si le temps vous manque pour naviguer à travers notre guide d’achat présentant plusieurs modèles, voici 2 sélections de couteau de chasse à voir de plus près. Le CDS-Survival Celtibero est un couteau qui vous séduira par ses nombreux atouts et en particulier le fait qu’il est livré avec un bel étui multi positions. Ce qui signifie que vous pouvez l’emmener partout où vous voulez sans que vous ayez une quelconque difficulté de l’emporter. En alternative, vous pouvez opter pour le Laguiole B008VOI8PQ, qui est presque aussi fiable. Tenant très bien dans la main (d’une longueur totale de 19 cm), sa lame est inoxydable et convient ainsi à toutes les utilisations.

 

 

Tableau comparatif

 

Le bon
Le mauvais
Conclusion
Prix

 

 

Guide d’achat – Comment choisir un bon couteau de chasse ?

 

Un couteau de chasse devrait vous permettre de dépouiller un gibier, mais aussi de réaliser d’autres tâches. Si vous débutez, pensez à lire les conseils pour acheter un bon couteau de chasse que nous proposons sur ce comparateur de prix. Le matériau de la lame, du matériau et le type sont les trois critères à prendre considération au moment de l’achat.

 

 

 

Le matériau de la lame

Comment acheter un couteau de chasse d’un meilleur rapport qualité-prix ? Avant de se pencher sur cette question, focalisons-nous d’abord sur les différents matériaux d’une lame de couteau de chasse.

Le choix de l’acier n’est pas anodin, car cette partie du couteau intervient directement sur la qualité de la coupe ainsi que l’entretien. Les chasseurs chevronnés ont une préférence pour l’acier carbone qui est plus facile à aiguiser que les aciers modernes. Cette caractéristique fait de l’acier carbone le matériau idéal pour les couteaux de chasse, néanmoins, il a tendance à rouiller plus rapidement. Après chaque usage, le couteau de chasse en acier carbone doit être méticuleusement entretenu.

Le couteau de chasse avec lame en titane est la dernière mode des chasseurs. Le titane est apprécié, car il est plus doux que l’acier et peut également être recouvert avec d’autres matériaux dans le but de maintenir son tranchant.

Aussi invraisemblable que cela puisse paraître, il existe aussi des couteaux de chasse avec des lames en céramique qui sont parfaitement affutées et qui ne rouillent jamais. Néanmoins, ces couteaux sont très vulnérables à la cassure. Le couteau de chasse en acier inoxydable est robuste et résiste bien à la rouille. Toutefois, il n’est pas aussi tranchant que les autres aciers.

 

Les matériaux du manche

Le confort d’utilisation dépendra du matériau de la poignée. En fait, l’usager a le choix entre un matériau naturel ou un matériau moderne, sachant bien sûr que chacun possède ses avantages et ses inconvénients.

Si vous recherchez avant tout la résistance et le confort, ayez une préférence pour la poignée fabriquée avec du G10. Ce matériau en fibre de verre laminé impressionne par sa légèreté et par sa résistance. Dans la même catégorie, vous avez la fibre de carbone.

Pour rester dans le naturel, vous pouvez opter pour les couteaux de chasse avec des manches en bois de qualité. Ce matériau est facile à entretenir et résiste parfaitement bien à un usage intense et à l’humidité. Sinon, vous pouvez choisir un couteau avec un manche taillé dans du bois de cerf, de l’os ou de la coquille d’ormeau. Les matériaux d’origine animale sont design et présentent l’avantage de bien vieillir. Combinés avec des lanières en cuir, le manche en cerf rehausse l’esprit tribal du couteau.

Dans le cas où aucun de ces matériaux ne vous convient, notre guide d’achat pour les meilleurs couteaux de chasse vous conseille d’opter pour la manche en aluminium.

 

 

Le type de couteau

Si la chasse que vous pratiquez vous appelle à éviscérer, à vider ou à dépecer le gibier, il est préférable d’opter pour un couteau fixe. En effet, les couteaux pliants s’encrassent rapidement et sont plus difficiles à aiguiser et à nettoyer. Après la lecture de ce guide, il ne vous reste plus qu’à trouver où acheter un nouveau couteau de chasse qui puisse vous accompagner dans vos aventures en pleine nature.

 

Les 5 Meilleurs Couteaux de Chasse (Avis & Tests) de 2019

 

Que vous soyez amateur de chasse ou tout simplement que vous désirez obtenir un couteau de survie, nous vous invitons à suivre ce comparatif afin que vous puissiez déceler les caractéristiques de couteau de chasse qui convient à vos besoins. En effet, le fait de savoir quel est le meilleur couteau de chasse du marché vous garantira d’avoir mis votre budget dans un accessoire qui en a valu la peine.

 

1. CDS-Survival Celtibero Couteau de Camping Randonnée Lame inox

Principal avantage

Cet accessoire est adulé pour l’élégance de son étui. Pour un kit de survie en pleine nature, il est rare de trouver un si joli design, car cela n’est pas toujours le premier point observé. Pourtant, les plus grands amoureux de randonnées accordent une grande importance à ce type de détails.

 

Principal inconvénient

L’ensemble est assez lourd et l’étui est rigide à manipuler. En effet, le couteau fait 350 grammes à lui tout seul. Puis, l’étui, en plus d’être dur, est très juste à la taille du couteau et de la pierre d’affûtage.

 

Verdict : 9.7/10

Malgré son poids assez lourd et la rigidité de l’étui, cela est indispensable pour donner à l’outil résistance, robustesse et surtout une belle esthétique.

Acheter sur Amazon: Prix- (€119.95)

 

 

Principales Caractéristiques Expliquées

 

Robustesse

Le produit a été fabriqué traditionnellement à la main en Espagne. C’est un couteau bien esthétiquement conçu. En effet, l’ensemble est élégant et reflète la robustesse. Pour le cas de sa lame, elle est très solide et tranchante. Elle a été coupée au laser et ensuite polie à la main pour avoir des finitions parfaites.

Ce couteau a été spécialement conçu pour être utilisé dans des conditions et des environnements extérieurs difficiles. Le montage est très solide et ne craint pas l’eau. D’autre part, le bout du manche est très pratique pour les percussions, par exemple pour l’ouverture des noix de coco. Ce n’est pas un couteau pliant. C’est grâce à cela qu’il est plus solide et résistant. Cet outil est prévu pour une utilisation sur le long terme grâce à l’épaisseur de sa lame.

 

Multi-usage

Le couteau CDS-Survival a été conçu pour les activités en plein air et pour la survie, telles que le camping, la pêche, la chasse et la randonnée. Il s’agit d’un outil à utiliser dans la nature, pour pouvoir couper du bois, sculpter, couper des branches et cuisiner. La pierre d’affûtage et l’allume-feu par firesteel sont inclus avec le produit.

Vous pouvez par exemple utiliser ces couteaux de chasse pour tuer des animaux et en couper les viandes lors d’un camping ou si vous êtes en mission dans l’armée. Il est aussi possible de les employer pour creuser des trous, percer des arbres ou pour faire des constructions.

 

Matériaux de haute qualité

Le couteau de chasse doit avoir de nombreuses propriétés qui devraient être respectées. Ce modèle a une lame en acier résistante, durable et bien aiguisée avec une longueur convenable. Avec une épaisseur de 5 millimètres, elle est très rigide et coupante. De plus, elle est faite en acier inoxydable qui est le Molybdenum-Vanadium 58.

Son manche bien solide est fabriqué à partir du bois de Cocobolo ou de Micarta. Ce matériau a la particularité d’être brun rougeâtre et d’avoir des veines plus violacées. Pour ce qui est de son étui de transport en cuir de haute qualité, il est multipositions. Il peut être disposé à l’horizontale ou à la verticale sur la ceinture grâce à un passant. Il possède aussi un cordon de cuisse.

 

Acheter sur Amazon: Prix- (€119.95)

 

 

 

2. Laguiole couteau de chasse manche bois 19cm déployé

 

Nous considérons le Laguiole B008VOI8PQ comme étant le couteau de chasse laguiole qui a un design d’une conception unique ainsi que d’une très bonne qualité dont la marque se souci et qui se voit à travers la plupart des modèles de couteaux de la marque. Une finition bien terminée, notamment grâce à son manche qui est fabriqué en bois orné avec une mitre en métal que vous ne trouverez sur aucun autre couteau de la même marque ou ailleurs.

Mais en plus de son design, ce couteau a aussi le mérite d’être entièrement pratique. En effet, sa lame est assez coupante et qui vous permettra de pouvoir couper facilement des aliments. Mais la légèreté est aussi au rendez-vous avec ce modèle de couteau, grâce à cela et à l’ergonomie de son manche en bois vous donne une bonne prise en main du couteau lui-même.

Un cran de sécurité est aussi présent  sur le dessus pour offrir plus de sécurité aux utilisateurs du couteau pour éviter les éventuels accidents lors de son utilisation. Ce cran vous évitera ainsi qu’au couteau de se déployer sans que vous ayez à e toucher. D’autant plus qu’il est livré avec un coffret en bois dans lequel vous pourrez le placer lorsque vous avez fini  de l’utiliser. Si vous vous demandez donc comment choisir les meilleurs couteaux de chasse de 2019, pensez à ce modèle de la marque laguiole.

Dès que vous aurez effectué un test avec le Laguiole B008VOI8PQ, vous serez immédiatement fixé sur ses performances. Le design répond également présent en plus de son mécanisme de sûreté. Ces critères combinés vous permettront d’identifier la meilleure marque de couteaux de chasse dans le commerce.

 

Les pour

Look particulier: Si vous deviez le comparer avec les autres équipements de l’enseigne et sur le marché, vous ne retrouverez pas une esthétique semblable. La conception de la poignée présente un style qui lui est spécifique.Efficacité de la lame:Le tranchant est en mesure de venir à bout de n’importe quel élément sans que vous ayez à fournir beaucoup d’efforts.

Efficacité de la lame: Le tranchant est en mesure de venir à bout de n’importe quel élément sans que vous ayez à fournir beaucoup d’efforts.

Cran d’arrêt: Un système de sécurité pratique a été mis en place par le fabricant pour éviter les blessures par inadvertance. Il vous donne également la possibilité de le déployer sans toucher le côté coupant.

 

Les contre

Inadapté au lave-vaisselle: Pour son nettoyage, un rinçage et un passage au chiffon feront l’affaire.

Acheter sur Amazon: Prix- (€19.9)

 

 

 

3. Perkin Knives Couteau de chasse artisanal en acier 440 C

 

Avec une finition en inox très réussie, ce couteau de chasse est l’outil parfait pour vivre votre passion en toute sérénité. Fourni dans un fourreau en cuir de qualité, ce modèle se distingue par son design unique. En plus de son look soigné, il est résistant avec une Rockwell 58-59 HRC. C’est un couteau qui se caractérise également par une durée de vie raisonnable. Les personnes qui l’achètent pourront par conséquent en profiter longtemps pour vos moments de chasse.

La durabilité de ce couteau de chasse est renforcée grâce à sa conception en acier 440 C. De plus, il possède un excellent tranchant pour réaliser vos différentes coupes avec la plus grande précision. Ce modèle à étui dispose en outre d’un manche en bois de noyer. Ce qui en fait un objet très authentique. Il se transporte facilement avec un poids faible. Vous pouvez donc l’emmener partout avec vous. La sécurité est un aspect qui n’a pas été négligé à l’occasion de la fabrication de ce couteau de chasse. Il est doté d’une languette qui garantit sa protection anti-chute dans l’éventualité d’un port à la ceinture.

 

Les pour

Un couteau agréable à voir : Avec sa lame en inox et son étui en cuir personnalisé, ce couteau pour chasseur est beau. Le fait qu’il soit personnalisable est aussi très pratique pour ses utilisateurs.

Lame : En acier inox 440 C, ce couteau de chasse se démarque par sa très grande légèreté pour un usage facilité. De plus, il demeure toujours affûté pour une utilisation immédiate.

Faible poids et excellente qualité de l’étui : Ce couteau séduit ses utilisateurs par son faible poids et la qualité de son étui en cuir haut de gamme. Des caractéristiques qui en font un produit capable de répondre aux attentes des chasseurs qui l’utilisent.

 

Les contre

Des finitions un peu décevantes: Ce couteau de la marque Perkins déçoit en termes de finition avec un polissage mal réalisé à l’origine et une griffure à la pointe, quoique petite.

Acheter sur Amazon: Prix- (€69)

 

 

 

4. RKS Diffusion Couteau de Chasse United Cutlery Camping

 

Ce couteau de chasse de RKS Diffusion possède de multiples atouts et saura répondre à toutes les attentes en tant que chasseur. Parfaitement fonctionnel, ce modèle se démarque par sa robustesse lui garantissant un usage dans des conditions extrêmes. Avec un poids de 430 grammes, une longueur de la lame de 30 cm pour une longueur totale de 42 cm, c’est un produit pratique. Pour preuve, l’étui en nylon avec lequel il est fourni peut s’accrocher sans problème à la ceinture de ses utilisateurs.

Grâce à un manche en ABS renforcé, ce couteau de chasse se caractérise par sa solidité. Laissez-vous également surprendre par la conception très bien pensée de la lame de ce modèle que propose la marque. Elle est en acier inox AUS-6 et reste toujours bien affûtée pour un résultat optimal de coupe.

Si vous comptez investir dans un produit qui allie à la perfection élégance et performance, vous serez sous le charme de ce beau couteau. Le fabricant a travaillé avec le plus grand soin chaque aspect de cet équipement de chasseur afin de proposer un produit final absolument magnifique et d’une efficacité et une grande praticité.

 

Les pour

Robustesse: Ce couteau de chasse est un outil très robuste que vous pourrez utiliser sur une durée raisonnable. Grâce à sa solidité, ce modèle peut parfaitement résister aux chutes lors de son utilisation.

Un produit fonctionnel et pratique: Ce modèle de couteau de chasseur que propose United Cutlery est irréprochable en termes de fonctionnalité et de praticité. Il est fourni avec un étui en nylon que vous pouvez très bien accrocher à votre ceinture.

Des finitions bien réalisées : Que ce soit au niveau de sa lame ou des autres parties, les finitions de ce couteau de chasse sont bien pensées. Avec de telles qualités, ce produit est impressionnant aussi bien au niveau du design que de son efficacité.

 

Les contre

Lame assez courte: Même avec un couteau de chasseur avec de rares défauts, on aurait souhaité de voir un modèle avec une lame plus longue pour une plus grande efficacité.

Acheter sur Amazon: Prix- (€34.9)

 

 

 

5. S.R Dragon Ball Couteau De Poche Pliant

 

Le couteau S.RR SR218B c’est un couteau de chasse pliant qui est destiné à plusieurs types d’utilisation comme pour la chasse, pour la pêche, pour la randonnée. C’est surtout un couteau qui saura vous aider dans vos différentes tâches, notamment celles qui nécessitent l’usage d’un couteau bien aiguisé. En effet, c’est un couteau qui est destiné pour un usage professionnel que ce soit pour les sculpteurs ou les pêcheurs, bricoleurs ainsi que les campeurs.

Ce couteau est fabriqué avec de l’acier inoxydable 440C qui est un acier très connu pour sa haute teneur en chrome et qui est spécialement utilisé en coutellerie. Cette structure donne au couté la capacité de 57-59 HRC sur l’échelle de Rockwell, ainsi vous serez sûr que ce couteau soit bien  slide et répondra à vos besoins.

Si vous recherchez aussi un couteau de chasse qui est de bon rapport qualité et prix, ce couteau sera votre meilleur allié puisqu’il est le couteau pas cher de la liste. Son design est aussi des plus modernes en matière de couteau de chasse.

Ce comparatif vous donne aussi l’occasion de trouver où acheter le meilleur couteau de chasse du moment. Et si vous vous penchez sur le descriptif de ce prototype, vous pouvez rapidement répondre à cette question.

 

Les pour

Pliable : Avec ce modèle, vous pouvez rentrer la lame entre deux emplois. Vous réduisez ainsi ses dimensions pour faciliter son transport, mais vous diminuez également les risques de coupures accidentelles.

Polyvalent : Cet équipement peut vous être utile dans de nombreuses situations et son usage ne se limite pas à la chasse. Il peut être votre matériel de prédilection pendant vos activités de sculptures, de pêche, de bricolage, de camping et bien d’autres encore.

 

Les contre

Affûtage régulier: La lame perd en efficacité dans le temps. Il faudra alors l’aiguiser fréquemment.

Acheter sur Amazon: Prix- (€9.95)

 

 

 

Comment utiliser un couteau de chasse ?

 

Un couteau de chasse ne sert pas seulement à dépouiller un gibier. Il peut aussi être utilisé en guise de couteau de survie. Pour éviter de vous blesser avec, il est  recommandé de le manipuler correctement. Si vous ne savez pas vraiment comment vous y prendre, vous trouverez ci-après un guide pour vous aider dans son usage.

 

 

Choisissez le bon couteau

Avant d’employer votre couteau de chasse, il faut porter une attention particulière sur le type de sa lame. Entre les lames en acier de carbone, en titane, en céramique et en acier inoxydable, vous devez utiliser celle qui est à la fois bien tranchante et facile à entretenir. Dans cette optique, l’acier en carbone et l’acier inoxydable sont de bonnes alternatives. Aussi, il est indiqué de choisir les modèles avec des manches robustes et légères. Ils sont plus aisés à prendre en main.

 

Évitez de prendre votre couteau de chasse par sa lame

Pour ne pas vous blesser, vous devez tenir votre couteau de chasse adéquatement. Pour ce faire, prenez-le seulement au niveau de son manche. Si vous le saisissez par sa lame, vous risquerez de vous couper la main. Aussi, assurez-vous de le maintenir fermement pour éviter qu’il ne se glisse entre vos doigts.

 

Restez toujours vigilant

Il est recommandé d’éloigner votre couteau de chasse de vos enfants et de vos animaux de compagnie. Ils pourront y jouer et se blesser avec. Ainsi, vous devez bien le ranger quand vous ne l’utilisez pas.

 

Mettez toujours votre couteau de chasse dans son étui pendant le transport

Il est important de déposer votre couteau dans son étui lors de vos divers déplacements. Cette précaution est nécessaire, car il se peut que vous tombiez et que vous recevez vous-même votre propre coup de couteau. Il s’avère donc préférable de choisir un modèle avec une housse rigide pour plus de protection.

 

Mettez-vous au plus près de votre cible avant d’utiliser votre couteau de chasse

Pour mieux atteindre votre cible, il est recommandé de vous en approcher le plus possible. Dans le cas contraire, vous risquerez de la rater. En outre, si vous êtes bon au tir, vous pouvez lancer votre couteau de chasse vers votre gibier. Assurez-vous ainsi de bien viser avant de le projeter.

 

 

Aiguisez bien votre couteau de chasse

Pour préserver la performance de votre couteau de chasse, il est recommandé de l’affûter de temps en temps. Pour ce faire, vous avez le choix entre plusieurs méthodes. Si vous utilisez une pierre à aiguiser, assurez-vous d’affûter votre équipement sur un angle de 10° et 30°. Référez-vous aux indications de votre fabricant. Vous pouvez de même prendre un guide d’affûtage pour vous simplifier la tâche. Pour un fusil à aiguiser, vous n’avez qu’à y faire passer les deux côtés de votre tranchant. L’emploi des meules et des pierres électriques est aussi une bonne alternative pour avoir un couteau bien coupant. Dans ce cas, vous n’avez qu’à le faire tous les 6 mois.

 

 

 

» Vérifiez les articles des années passées

 

Ces produits ont été pari les plus recommandés, mais maintenant ils ne sont plus disponibles

 

 

Perkin Knives 2213

 

Si vous êtes à la recherche du meilleur couteau de chasse, le Perkin Knives 2213 saura sans doute vous séduire grâce à ses nombreux avantages et caractéristiques qui font de lui le meilleur de la liste. C’est un couteau de chasse d’une longueur de 15,24cm et d’une longueur totale de 26,67 cm. Il est assez large pour être utilisé pour différentes situations.

Mais le plus grand atout que ce couteau présente c’est son design presque irréprochable qui attire d’un simple regard. Il est livré avec un étui en cuir véritable de très bonne qualité qui présente des coutures très solides et très bien finies mis aussi d’une épaisseur de 1cm qui garantit la protection de la lame.

Il se situe aussi au 59-60 HRC sur l’échelle de Rockwell, vous pourrez l’accrocher et l’attacher à une ceinture selon vos besoins. Quant au couteau, sa lame est fabriquée avec de l’acier D2 qui s’avère être une excellente matière qui est réputée pour sa solidité. Son manche, quant à lui, est fabriqué avec du bois de noyer offrant un très bon maintien du couteau.

Le rangement de ce modèle se fait à l’intérieur d’une housse en cuir véritable. Cette matière solide vous empêchera de vous couper accidentellement pendant vos déplacements. Il ne s’agit là que d’une des qualités parmi les plus appréciées des connaisseurs du Perkin Knives 2213.

 

Les pour

Design viril: Dès qu’on pose le regard sur cet équipement, on remarque immédiatement que son utilisateur a du goût avec son aspect qui ne passe pas inaperçu.

Conception du manche: La poignée est faite en bois de noyer dont les attributs de robustesse ne sont plus à prouver. Elle présente également une forme ergonomique.

Structure du tranchant: L’acier D2 constitue le composant de la lame. En termes de solidité, il s’avère être le plus performant.

 

Les contre

Photos erronées: Sur les diapositives de présentation, le manche semble être brillant. Ce qui n’est pas le cas en réalité.

 

 

Armeeverkauf 786bk

 

Ce modèle de couteau de chasse est connu par tous comme étant un couteau de survie. Il a la particularité d’être de très bonne qualité puisqu’il est fabriqué entièrement en acier inoxydable. L’acier inoxydable qui est un matériau très apprécié par sa capacité à ne pas être rouillé ainsi que sa solidité. Vous serez donc sûr que ce couteau vous accompagnera pendant plusieurs années d’utilisations.

Il a la particularité d’avoir de lame lisse qui est bien aiguisée pour plus de praticité, d’autant plus qu’il est facile à prendre en main grâce à sa poignée qui est faite en métal recouvert de caoutchouc. Mais en plus, il offre différents kits de survie comme une boussole, des allumettes, fil de pêche, d’un pansement, d’une pierre à aiguiser qui sont livrées avec lui et c’est pour cela qu’il est appelé  couteau de survie.

Il dispose aussi d’un fourreau en nylon dans lequel vous pourrez y placer votre couteau une fois que vous avez terminé à l’utiliser. Si vous ne savez donc pas encore quel couteau de chasse acheter, celui-ci vous fera l’affaire surtout grâce à ses kits de survie.

Les avis des acheteurs sont formels sur l’état de cet article de Armeeverkauf. Il est indispensable pour les sorties en nature. Il regroupe le plus d’équipements utilitaires de notre classement.  

 

Les pour

Prise en main aisée: Le manche est enveloppé dans du caoutchouc afin d’adhérer plus facilement à votre main. Cela limite également les fatigues qui peuvent apparaître après un usage intensif.

Kit de survie: De nombreux accessoires accompagnent le lot et vous seront d’une grande aide pendant vos activités de chasse, de camping ou de randonnée. Vous y retrouverez une boussole, des allumettes, un fil de pêche, un pansement et une pierre à aiguiser.

 

Les contre

Besoin d’affûtage: D’après les nouveaux acquéreurs, la lame requiert un travail pour être opérationnelle pendant les premiers usages.

 

 

Perkin Knives damas

 

Vous recherchez un couteau de chasse damas ? Le Perkin Knives damas est un excellent choix même si il de petite taille. Il se situe à 58-59 Hrc sur l’échelle rockwell ce qui fait donc que ce couteau a une très grande résistance par rapport aux autres couteaux de sa catégorie. Bien qu’il soit aussi le couteau de chasse le plus cher de la liste, il reste néanmoins un couteau présentant un bon rapport entre qualité et prix.

Il dispose d’une lame de 10,16cm de longueur qui est d’autant plus bien aiguisée et qui coupe très bien. Il vous conviendra si vous avez besoin d’un couteau pour pouvoir couper facilement des aliments ou d’aiguiser quelque chose avec. Sa petite taille fait de ce couteau aussi un couteau compact et facile à prendre en main, de ce fait vous pourrez l’emmener partout où vous allez en la mettant dans votre poche ou dans votre sac.

Il dispose aussi d’u fourreau en cuir pour accueillir le couteau lorsque vous vous déplacez ou lorsque vous voulez ranger le couteau. Ce modèle de couteau est aussi livré avec un aiguiseur afin que vous puissiez l’aiguiser à tous moments et d’avoir une lame toujours tranchante.

Même si son coût constitue un frein lors de sa transaction pour certains, le Damas de Perkin Knives a toutes les qualités pour vous convaincre si vous ne savez pas quel couteau de chasse choisir. Son efficacité n’est plus à démontrer vu ses caractéristiques.

 

Les pour

Dimensions réduites: Le tranchant ne fait que 10 cm de long. Avec cette mensuration et son design compact, il vous sera facile de le transporter lors de vos déplacements.

Robuste : Sur l’échelle rockwell, cet équipement se situe à 58-59 Hrc. Cette qualité lui confère une résistance des plus intéressantes, mais également une durabilité à toute épreuve.

Fourni avec un aiguiseur: Une pierre d’affûtage est mise à votre disposition si vous avez besoin de rendre la lame plus coupante.

 

Les contre

Prix : Les acheteurs reculent à la vue de son coût. En effet, il n’est pas le moins cher de nos suggestions, mais constitue cependant un bon investissement.

 

 

» Vérifiez les articles des années passées

 

Dernière mise à jour: 19.10.19

 

Ceux qui n’ont pas l’habitude de pratiquer la randonnée ne voient pas l’utilité d’une lampe de type frontal dans leur inventaire. Pourtant, cet accessoire fait partie des incontournables si l’on veut que la marche et le campement se passent au mieux. Voici quelques exemples de situations où vous pourriez en avoir besoin.

 

Faire face aux imprévus

Durant une randonnée à pieds ou à vélo, il y a toujours quelques imprévus auxquels on doit faire face, surtout si on l’a mal préparée et si on voyage en groupe. Certains peuvent par exemple se fatiguer avant l’heure et ralentir l’ensemble ou arriver en retard.

Le temps ne nous est pas non plus toujours favorable. Un orage peut soudainement éclater vous forçant à vous abriter jusqu’au retour du soleil. Les températures chutent aussi la nuit en plus de l’humidité. Donc couvrez-vous bien avant de vous mettre en route.

D’autres se perdent sur leur carte, parce qu’ils n’ont pas tracé correctement leurs itinéraires ou parce que certains points ne correspondent plus à la réalité et aux nouveaux aménagements ayant eu lieu dernièrement.

Même si l’on fait tout pour être synchronisés à la seconde, un rien peut modifier votre programme. C’est pourquoi il faut toujours s’attendre à passer la nuit dehors ou à arriver tard sur le campement, et donc se munir d’un système d’éclairage performant : lampes torches, frontales et autres. Sachez qu’un briquet ne fera pas l’affaire.

 

 

Garder les mains libres

On transporte souvent plusieurs affaires durant un camping. Et même si le sac à dos a été conçu pour ça, vous pourriez garder certains objets en main durant la marche comme le GPS, la barre de chocolat, la carte, la boussole, un bâton pour vous éviter de perdre l’équilibre et de tomber. Et une lampe de poche en plus vous encombrerait sûrement. Donc pour l’éviter, préférez une lampe frontale.

C’est encore plus évident lorsque vous dévalez les pentes en vélo ou que vous désirez mémoriser chaque instant de votre sortie nature en photos. Mieux encore, si vous parcourez un terrain glissant, caillouteux, que vous traversiez un cours d’eau, il vous faut les deux mains pour vous agripper à des branches ou pour vous frayer un passage dans les hautes herbes et entre les arbustes.

Les activités sur le campement aussi requièrent l’usage des deux mains comme monter sa tente tard dans la soirée, farfouiller dans ses affaires en pleine nuit ou à l’aube, lire le manuel du parfait campeur si vous n’y connaissez pas encore grand-chose, préparer son trek du lendemain… tout ça exige d’avoir sur soi un tel dispositif. Alors, si en plus vous avez l’habitude de vous lever la nuit pour faire pipi. Vous ne pourrez pas vous en passer.

 

Se sentir plus en sécurité

Il va de soi que marcher avec une lueur à la main ou droit devant est beaucoup plus rassurant que dans le noir complet. D’ailleurs, tous les bruits environnants quand il fait nuit tendent à accentuer l’adrénaline et l’anxiété que tout le monde ressentirait dans ce genre de situation.

Si vous marchez le long d’une route, afin de ne pas vous faire heurter par une voiture, vous signalez votre position par l’intermédiaire de la lampe de type frontal. Savoir que vous êtes plusieurs à visiter le même site à 2 h du matin procure aussi un sentiment de paix d’une certaine manière surtout lorsqu’il s’agit de rentrer dans une grotte, ou de découvrir les vestiges d’un château. Donc pour faire savoir aux autres votre présence ou communiquer à distance, vous aurez forcément besoin d’une lampe.

L’alpinisme, le ski, le trail, le trek, le VTT au beau milieu de la nature constituent tous des activités à haut risque. Vous pourriez être victime d’une mauvaise chute, vous retrouver bloqué dans la boue, ou rester enfermé dans des galeries. Heureusement, les lampes frontales les plus abouties embarquent différents modes d’éclairage, dont le SOS, pour prévenir les personnes situées aux alentours de la situation.

 

 

  •  Mais alors, quelle lampe mettre dans son panier ?

Pour qu’une lampe de cette catégorie vous sauve des pires scénarios, il faut déjà trouver la bonne. Sur le marché, tout le monde ne jure que par le LED. Il est économique et il éclaire bien. Maintenant reste à savoir s’il vous en faut une focalisée ou non focalisée. La différence ? Chez la première, le faisceau reste constant et puissant. La seconde n’éblouit pas malgré qu’elle illumine à courte distance. 

Vous aurez besoin des deux. Vous éclairez au loin pour regarder où vous mettez les pieds, ainsi que les personnes ou animaux que vous rencontrez en chemin. Puis vous ramenez la lampe torche sur votre écran de GPS ou votre carte afin de ne pas vous perdre sur tout le trajet.

Si vous tenez à l’autonomie, référez-vous aux modèles à piles. Ils brillent plus longtemps. Le plus judicieux, c’est d’acheter un exemplaire avec batterie rechargeable qui intègre un espace pour les piles. Lorsque vous vous trouvez en présence d’électricité dans un restaurant ou une station, vous rechargez vite fait, tandis que dans les montagnes vous insérez les piles. Ainsi, lorsqu’elles s’épuiseront, votre salut résidera dans la batterie. Les plus sophistiquées peuvent être rechargées via un câble USB ou de téléphone.

On n’en parle pas beaucoup parce que la plupart des vendeurs font toujours attention à ce détail, mais malgré la puissance, le confort, l’étanchéité, la facilité d’utilisation compte aussi dans le choix de cet équipement de randonnée. Pour changer de mode d’éclairage, comptez par exemple sur un système de boutons. Vous appuyez une fois pour démarrer, ensuite le suivant pour passer au type Constant lighting ou Reactive lighting et ainsi de suite jusqu’à ce que vous l’éteignez. D’autres préfèrent les spécimens pourvus de plusieurs boutons avec chacun leur fonction.

Les technologies présentes sur l’appareil le distinguent aussi de celles des autres. Certaines font en même temps office de détecteurs de mouvement. Parmi les marques les plus prisées, on remarque Linkax, Omeril, Halepro, Syosin ou encore Petzl.  

 

 

Dernière mise à jour: 19.10.19

 

L’alpinisme requiert une précision optimale à chaque geste. De bons matériels sont de rigueur, surtout si la montée se déroule la nuit où la luminosité reste moindre. La solution ? Se procurer la meilleure lampe de type frontal.

 

La technologie LED : comment fonctionne-t-elle ?

Depuis maintenant plus d’une dizaine d’années, le marché des lampes frontales n’a cessé de croître avec l’apparition de ce nouveau type d’éclairage. Il concurrence avec succès les modèles traditionnels équipés d’ampoules incandescentes dites halogène, krypton ou encore xénon.

Les LED, de leur appellation anglaise signifiant diodes électroluminescentes (DEL), se distinguent par un flux sous forme de faisceau bleu. D’une manière générale, les fabricants utilisent le même principe. Le système embarque deux parties, une positive (+) et une négative (—), respectivement, l’anode et la cathode. Sous une alimentation électrique, le phénomène de création de la lumière se produit grâce aux déplacements des électrons.

Contrairement aux spécimens classiques, cette nouvelle technologie met en avant l’efficacité énergétique doublée d’une résistance aux chocs intéressante. Aujourd’hui, elle figure comme une référence sur le marché. Toutefois, les spécialistes indiquent que ce type d’éclairage comporte des risques et ces derniers sont habituellement répartis en 3 groupes. 

En niveau 1, ils sont moindres pour l’utilisateur. Pour le second, ils sont modérés alors il ne faudra pas fixer le faisceau pendant un long moment et parfois, détourner le regard. Si vous croisez une lampe de la catégorie 3, sachez que le flash présente une menace élevée même pour un usage bref. Dans tous les cas, les concepteurs sont contraints par la loi d’indiquer le niveau de risque de leurs modèles afin de préserver la santé oculaire de l’utilisateur.  

 

 

Le mode d’alimentation 

Pour assurer son rôle de lampe, votre équipement aura besoin d’une source d’alimentation à travers laquelle il tirera son énergie. Sur le marché et depuis maintenant environ une quinzaine d’années, les piles bâtons de types AA ou AAA imposaient leurs lois. Elles présentent des atouts non négligeables en termes d’autonomie, de durabilité et de praticité. 

On retrouve facilement les rechanges dans les magasins, et cela, peu importe où que vous soyez. Elles ne vous encombrent pas durant le transport. Il n’est pas difficile de leur trouver un emplacement dans un compartiment de votre sac, peu importe dans quoi ces accessoires d’éclairage peuvent vous servir.

Notons que les modèles non rechargeables offrent une durée d’activité deux fois plus longue que les références à batterie, mais à quantité d’énergie égale. Cependant, si vous prévoyez une utilisation intensive, les dispositifs à batterie lithium (LI-ion) demeurent un choix plus judicieux. Selon les tests, ils sont nettement plus intéressants en termes de puissance. Aujourd’hui, les concepteurs équipent leurs spécimens d’un double mode d’alimentation, c’est-à-dire, qu’ils proposent des appareils fonctionnant en même temps à piles et à l’aide d’un accu rechargeable via un port USB dans le but de gagner en ergonomie et en confort. 

Vous retrouverez ce type de dispositif en abondance chez Petzl, une marque dont la notoriété ne passe pas inaperçu dans le domaine. Vous y rencontrerez notamment le Petzl Actik Core présentant cette option avec une autonomie avoisinant les 160 h d’activité avant de tomber en rade.

Il existe également des lampes qui embarquent le système de batterie déportée comme le cas du Black Diamond Icon 500. Grâce à cette fonctionnalité, vous pouvez modifier l’emplacement de la source d’alimentation sur l’arrière de l’appareil, dans votre veste ou dans votre sac pour assurer sa protection contre les éléments extérieurs.

 

La puissance en lumens 

Lorsque vous vous décidez à vous procurer une lampe de catégorie frontale, la puissance se présente comme un élément incontournable à vérifier. Elle se mesure en une unité communément appelée Lumen. Cette caractéristique se traduit par la capacité de la torche à éclairer dans toutes les directions. Toutefois, il est à noter que plus un équipement se montre puissant, moins il résiste en autonomie. Il est donc primordial de trouver le juste milieu entre ces facteurs pour bénéficier d’une utilisation optimale de votre spécimen dans les meilleures conditions.

Dans le cas de l’alpinisme, les spécialistes recommandent un modèle présentant pas moins de 200 lumens. En dessous de cette valeur, le matériel ne disposera pas d’assez de puissance pour vous appuyer dans vos activités et risque même de vous handicaper si vous pratiquez une course importante.

 

Largeur et portée du faisceau

Notons tout de même qu’à puissance égale, deux modèles ne présenteront pas forcément des performances similaires en termes de largeur et zone de couverture. Exemple : un dispositif de 200 lumens pourrait se contenter d’un éclairage sur une distance de 20 m, tandis qu’un autre d’un flux lumineux de la même intensité serait capable d’atteindre les 200 m.

Dans ce secteur, on parle alors d’éclairage « focalisé » et diffus. Dans le premier cas, le matériel active une option zoom qui vous permettra de concentrer le flash sur un point précis. Il gagne en portée, mais perd en diamètre du faisceau, et inversement. Les modèles dotés de cette fonctionnalité possèdent souvent un caractère polyvalent. En effet, en basculant d’un mode à un autre, vous les adapterez à diverses sortes de disciplines nocturnes en tout genre.

 

 

Les options supplémentaires

Posez-vous la question sur l’utilité de votre équipement. Lorsque vous pratiquez votre activité, avez-vous besoin de fonctionnalités en plus sur votre matériel ? D’un côté, pour gagner en autonomie, des fabricants intègrent la technologie « Constant Lightning » dans leurs modèles. Ce système permet un éclairage constant par la lampe, et cela, à n’importe quel niveau de la batterie.

De l’autre côté, vous avez le « Reactive Lighting ». Les spécimens pourvus de ce mécanisme embarquent un capteur qui a pour but de réguler automatiquement l’intensité du faisceau en fonction de la distance de l’objet à éclairer afin de vous assurer une meilleure visibilité. Lorsque vous regardez au loin par exemple, sa puissance augmente et quand vous vous baissez, le flux diminue pour éviter les éblouissements.

Dans la nature, pensez toujours que vous pourriez vous retrouver dans une situation d’urgence et que vous aurez besoin d’alerter les secours par signaux visuels. Dans ce cas, les dispositifs comprenant une option de lumière stroboscopique du genre e+Lite de Petzl est susceptible de vous venir en aide.

 

 

Dernière mise à jour: 19.10.19

 

Que ce soit pour la randonnée ou pour un tour de piste, il faut toujours être bien équipé lorsqu’on fait du ski. La lampe de type frontal compte parmi les indispensables quand vous pratiquez durant la nuit. Sa sélection doit s’effectuer avec discernement pour s’assurer d’avoir la plus performante. Voici donc les critères de choix.

 

Insister sur l’autonomie

Lorsque vous vous trouvez dans des conditions climatiques extrêmes, le froid influe sur l’autonomie de la batterie. Votre lampe doit offrir une grande réserve pour vous éviter de skier dans le noir. Cela s’avère en effet dangereux, car vous ne verrez plus votre chemin, et vous risquez d’entrer en collision avec un arbre ou de ne pas remarquer une crevasse.

Lorsque vous sélectionnez votre produit, regardez l’autonomie inscrite par le constructeur. Sachez que cette validité correspond à la durée maximale d’illumination avec le mode le plus élevé. Bien sûr, vous n’aurez pas tout le temps à utiliser cette fonction quand vous attaquez la piste. Si cette dernière est dégagée, il est possible de diminuer l’intensité.

Dans certains cas, le dispositif possède une batterie déportée. Celle-ci se place derrière le casque ou encore dans le dos si vous ne souhaitez pas alourdir la pression au niveau de la nuque. Toutefois, cela ne s’impose pas dans la majorité des cas, étant donné que la réserve intégrée à la lampe suffira amplement pour un trajet de plusieurs heures.

 

 

Connaître la puissance

Selon la période, certaines nuits sont plus sombres que d’autres. Procurez-vous des lampes frontales qui s’adaptent à chaque situation. Si vous comptez pratiquer ce sport lors de la pleine lune, il ne vous faudra pas de trop grande puissance, car cet astre éclairera déjà votre chemin, surtout si vous entamez un circuit avec peu d’obstacles.

Ce critère se mesure en lumens, ce qui vous permettra de mieux déterminer l’article qui vous conviendra le mieux. Un modèle à moins de 100 lumens par exemple servira efficacement pour le camping et la lecture. Vous pourrez ainsi l’utiliser lorsque vous vous arrêtez. 

Entre 100 et 150, l’usage convient à une petite randonnée. Ne partez donc pas trop loin de votre baraquement au risque de vous perdre. Dans le cas d’un spécimen entre 160 et 200 lumens, toutes les pistes s’ouvrent à vous. Effectuez même une balade dans une forêt enneigée et profitez d’un environnement bien éclairé, sans risque. Les modèles à plus de 200 vous seront d’une grande utilité, si vous prévoyez de faire de l’alpinisme en plus du ski. Il ne faut pas non plus oublier ceux proposant une intensité supérieure à 1000 lumens, qui s’adapteront aux descentes.

Rappelez toutefois qu’un dispositif puissant consommera plus d’énergie. L’autonomie ne tiendra pas aussi longtemps que pour une lampe assez faible. Si vous prévoyez de rester quelques jours dans la nature, assurez-vous d’avoir une source d’alimentation durable.

Et pour les zones classées dangereuses, servez-vous d’un appareil à deux éclairages. Cela vous permettra de mieux voir dans la nuit et d’éviter les accidents.

 

Enquêté sur l’étanchéité

Étant donné que vous allez vous en servir dans la neige, une protection contre l’humidité s’impose. L’étanchéité ne se néglige pas lorsque vous recherchez une lampe de ce genre. En effet, cette caractéristique est indispensable du fait que vous vous trouverez dans un lieu où l’hygrométrie est assez élevée. Votre dispositif doit donc offrir une bonne résistance à cela pour fonctionner correctement. Les produits des moments sont proposés sous différentes normes. Habituellement, ils répondent aux certifications IPX4 et IPX6. Toutefois, on peut aussi dénicher des articles en IPX0 (non étanche) et IPX8 (pouvant supporter une immersion prolongée).

Dans cette même catégorie, ne sous-estimez pas la résistance au froid. Certains sont élaborés dans une matière thermique, ce qui les empêche de refroidir. De ce fait, la batterie ne subit pas les effets néfastes de la basse température. Il n’y a donc aucune réduction de l’autonomie. Vous n’aurez alors pas à craindre que les performances de cet élément ne correspondent pas à aux indications laissées sur la fiche technique. Pour les marques de renom, les articles ont été testés dans les conditions extrêmes pour s’assurer de leur fiabilité. Cela garantit en outre leur fiabilité.

 

Quel mode offre la lampe ?

On constate à ce jour deux modes distincts. Le premier est le Constant Lightning qui présente un éclairage constant durant tout votre périple, à moins bien sûr que vous modifiez l’intensité manuellement. On peut ainsi l’envoyer à sa puissance la plus élevée ou la laisser comme telle jusqu’au bout. Cela est surtout recommandé au moment où vous effectuez une descente. En effet, quand vous glissez à une certaine vitesse, les obstacles apparaissent rapidement. 

Il faut les voir depuis une distance précise pour ne pas les heurter et éviter de vous blesser. Bien sûr, lorsque vous utilisez la lampe à pleine performance, l’autonomie diminuera facilement. Elle éclairera donc quatre fois moins longtemps. Soyez vigilant quand vous entamez votre périple.

On appelle le second mode, le Reactiv Lightning. Certains dispositifs possèdent un capteur de luminosité leur permettant de s’adapter à l’éclairage ambiant. Si vous vous situez dans une zone assez sombre, cette lampe fonctionnera à pleine puissance pour vous aider à voir correctement. Bien sûr, l’inverse se produira si l’espace est dégagé, vous offrant ainsi un visuel idéal, même si le dispositif marche à faible intensité.

 

 

La distance d’éclairage et la largeur du faisceau

Ces deux critères dépendent l’un de l’autre. En effet, une lampe de catégorie frontale qui éclaire à une grande distance offre une largeur du faisceau réduite, et vice versa. Si vous souhaitez vous en servir pour descendre une pente en ski, préférez les modèles focalisés, car vous pourrez voir de loin. Mais dans le cas où vous restez dans votre tente ou que vous montez une colline, les spécimens diffus conviendront mieux.

Par ailleurs, on trouve aujourd’hui des articles proposant les deux. Il y a par exemple les lampes doubles qui présentent ces deux caractéristiques. Permutez alors ces deux possibilités pour répondre à vos besoins. Parmi tous ces critères, différentes marques se distinguent du lot dont Petzl, Silva, Lupine ou encore Lendleser.  

 

 

Dernière mise à jour: 19.10.19

 

La rando, le trek et toute autre activité outdoor font toujours courir quelques risques aux pratiquants le jour, mais encore plus la nuit. Ils peuvent en effet subir de plein fouet le froid ou se faire attaquer par des animaux sauvages. En ce sens, il importe de toujours garder sur soi l’équipement nécessaire pour y échapper.

 

Quel est l’avantage de randonner la nuit ?

Des espèces d’animaux ne sortent que la nuit comme les chouettes, les papillons, les grenouilles, les lucioles, les chauves-souris et bien d’autres… voilà déjà une bonne raison de se lancer dans une randonnée nocturne. Sortir la nuit, sur un site où plusieurs campeurs se sont installés, vous permettra d’apprécier encore plus le calme. Le paysage change complètement.

Les passionnés d’astrologie, ceux qui veulent observer les lumières célestes, les comètes, certaines étoiles ou planètes sont alors bien obligés d’attendre que le soleil se soit couché pour mettre un pied dehors et découvrir l’univers. En choisissant une date de pleine lune, on profite aussi de l’éclairage de celle-ci pour plus de confort sur son trajet. Ainsi on ménage l’autonomie de la batterie de nos lampes.

 

 

Bien se préparer

Une randonnée en pleine journée, ça se prépare. Alors vous vous doutez bien qu’en pleine nuit, on double ses précautions. Au moment de réunir le matériel requis, pensez à prendre une lampe voire plusieurs selon les circonstances. En effet, il vous en faudra une pour éviter par exemple les obstacles sur votre chemin, les escarpements et les falaises. Et de préférence afin de profiter entièrement de votre liberté et de votre circuit, songez à prendre un modèle frontal. Ainsi, vous pourrez continuer à enfourcher votre vélo par exemple ou à tenir votre bâton ou votre paquetage.

Prévoyez des circuits plus courts qu’en journée, parce que la nuit on a tendance à ralentir. Se tenir prêt pour une rando nocturne, c’est aussi déterminer les conditions climatiques qu’il fera dans l’intervalle de temps où vous serez dehors et en particulier la température à surveiller de près. Apprenez sur le bout des doigts votre parcours ou notez-le en clair sur une carte afin de ne faire face à aucun imprévu.

Et comme en plein jour ramenez de l’eau, des barres de céréales au cas où, des vêtements de pluie, et encore et toujours la trousse de secours de laquelle on ne se sépare jamais avec les pansements, les antimoustiques, les désinfectants, et tout le lot. Chaque randonneur devra aussi garder sur lui des fusées de détresse ou un sifflet pour prévenir le reste de la troupe en cas de pépins.

 

Quelle lampe de type frontal commander ?

Il existe une panoplie de lampes de catégorie frontale sur le marché, donc faites bien attention en choisissant la vôtre. Déjà intéressez-vous uniquement aux modèles leds basculant d’un claquement de doigts de la lumière blanche à celle rouge. Ça, c’est la base. Si vous voulez aborder le côté technologique, intéressez-vous aux exemplaires équipés de réglages de faisceau. Avec, vous serez en mesure de communiquer à distance avec d’autres randonneurs ou de signaler un problème à votre équipe.  

La puissance a tout à y voir. C’est elle qui déterminera à quelles distances votre lampe pourra éclairer, ainsi que la dimension du faisceau sur les différents modes. Dans le cas d’une rando de nuit, les modèles de 160 à 200 lumens conviennent mieux. Il en existe de moins puissants, et de plus, mais ils ne serviraient pas à grand-chose dans ce contexte-là. La plupart atteignent entre 20 à 200 m. Toutefois, préférez toujours les spécimens qui embarquent deux modes à la fois pour plus de praticité : les non-focalisées et les focalisées sur un même appareil.

Vous garderez le gadget sur le front plusieurs heures, donc veillez à prendre un spécimen muni d’un bandeau souple et réglable, qui ne provoque pas d’irritations à la longue. Le poids du dispositif influencera aussi votre bien-être. De 50 à 80 g, on qualifie une lampe frontale de légère.

Le mode d’alimentation compte tout autant dans la sélection d’un tel accessoire. Les versions pourvues de piles AAA tiennent environ une trentaine d’heures et avec ça (plus d’une centaine pour les plus performantes) vous enchainerez au moins 8 randos nocturnes avant que celles-ci ne tombent à plat. On a aussi celles avec batteries rechargeables qui durent deux fois moins, mais prisées pour leur côté écologique. Là aussi, les concepteurs ont eu la brillante idée de concevoir des lampes avec les deux toujours dans l’optique de rendre le parcours aussi agréable que possible aux marcheurs.

Ne vous laissez pas avoir par contre. Les lampes éclairent moins fort au fur et à mesure qu’elles restent allumées, surtout sur de longues durées. Ce n’est pas le cas pour les modèles qualifiés de « constant lighting » qui certes, s’éteignent deux fois plus vite que les classiques, mais gardent la même intensité jusqu’à ce que le moment fatidique arrive. Et dans le cas d’une marche nocturne de quelques heures, nous vous recommandons sans hésiter la seconde option.

Ne négligez pas la résistance. La rando n’est jamais de toute tranquillité et votre lampe a tout intérêt à être étanche et fabriquée avec des matériaux solides.

 

 

Se plier aux règles

Pour la sécurité du groupe (eh oui, parce qu’en rando nocturne, on ne part jamais seul) veillez à suivre la ligne de conduite que votre chef vous aura dictée. Règle n° 1 : ne quittez pas votre groupe d’une semelle. Marchez en file indienne sur la route, avec le chef à la tête. Ce dernier est censé brandir une lumière blanche pour signaler votre position. 

En raison des risques d’accidents, si possible contournez cette voie, mais si vraiment vous ne pouvez pas, la personne se trouvant à la queue devra porter une lumière rouge pour plus de sûreté. Si vous restez sur la route un bon moment, pensez aussi à vous munir de gilets jaunes et d’autres accessoires soulignant votre visibilité.

Une fois sorti de votre tente, ne prenez pas tout de suite la route. Habituez votre regard à la vision nocturne et prenez un quart d’heure environ.

 

 

Dernière mise à jour: 19.10.19

 

Que vous alliez en randonnée en montagne, dans la jungle ou dans une forêt dense, le couteau suisse est l’outil qui vous permet de vous sentir bien préparé pour affronter n’importe quelle situation de nécessité. Découvrez alors dans cet article tout ce qu’il y a à savoir sur cet outil qui vous sera plus qu’utile lors d’une expédition outdoor.

 

Les outils indispensables en randonnée

Une randonnée ne se décide pas sur un coup de tête et surtout pas du jour au lendemain. Il faut l’avoir préparé. De plus, il vous faut rassembler les outils nécessaires et indispensables pour une expédition réussie. Il vous faut, entre autres, de bons bâtons de randonnée pour vous aider lors des ascensions et pour ménager vos genoux. Une gourde vous sera aussi utile, car boire de l’eau est très important quand on fait des efforts physiques. Puis, une autre chose également à avoir dans votre sac de randonnée est la lampe frontale pour éclairer votre chemin durant les marches de nuit lorsque vous décidez de faire du camping. 

De bonnes chaussures de randonnée sont aussi indispensables, car si vous pensez pouvoir marcher avec des tennis tout au long de votre expédition vous risquez fortement de revenir avec de grosses ampoules aux pieds. Et bien sûr, même s’il ne vous servira pas aussi souvent, il faut toujours avoir sur vous un kit de survie. Et pour avoir un outil passe-partout que l’on peut avoir sous la main en toute circonstance, qui a prouvé son utilité dans de nombreux cas, n’oubliez pas de vous munir d’un couteau suisse qui est l’outil le plus polyvalent.

 

 

Pourquoi opter pour un couteau suisse ?

Un bon couteau suisse est un instrument qui est très polyvalent, car il réunit en un plusieurs outils dont vous aurez besoin en cas d’urgence. C’est l’outil dans lequel il faut investir pour profiter d’une économie de place dans votre sac de randonnée et pour ne pas vous disperser à chercher ce dont vous avez besoin. Cet outil comprend en général une lame édentée qui fait office de scie, un mécanisme de bricolage tel qu’un tournevis cruciforme ou un tournevis plat, une petite paire de ciseaux, une lame coupante qui doit être protégée par un mécanisme de sécurité, et un décapsuleur. Le tout tient dans une poche grâce à un mécanisme de manche pliable. 

En plus de remplir de multiples fonctions donc, le prix d’un couteau suisse est une véritable aubaine comparée au cas où vous devriez vous procurer la totalité de ces outils de manière séparée. De plus, vous ne risquez pas d’oublier l’un d’entre eux au moment de partir en expédition. Ce serait tout de même dommage.

 

Comment choisir un bon couteau suisse ?

Vous vous sentez sûrement dépassé par les multitudes d’offres que l’on peut trouver sur le marché. C’est bien normal. Pour tirer votre épingle du jeu et trouver l’article qui vous convient le plus, voici quelques critères que vous pouvez utiliser pour établir un bon comparatif de tous les modèles. Il y a tout d’abord les fonctionnalités, car plus il fournira de fonctions, plus il vous sera indispensable et pratique. En effet, plus votre couteau suisse sera muni d’outils différents, plus il vous servira à effectuer différentes tâches lors de votre randonnée. Vous devez ensuite vous intéresser au poids du couteau. Un critère d’une moindre importance direz-vous, mais lorsqu’il vous faudra marcher des heures et des heures en le portant, cela vous paraîtra beaucoup moins anodin. 

Toute économie de charge est donc bonne à prendre lorsque vous vous préparez à une longue randonnée. Il vous faudra ensuite voir la matière dans laquelle les outils sont faits. Bien sûr, il faudra qu’ils soient résistants à l’humidité et à la rouille en vue de l’utilisation que vous en aurez, mais aussi d’une assez bonne qualité pour ne pas vous faire faux bond au moment crucial. Surtout pour les lames qu’il vous faudra affûter de temps à autre. Privilégiez donc l’inox si vous voulez investir dans la durabilité. Enfin, vérifiez le système de blocage de la lame. Il faut qu’il soit assez sûr pour ne pas créer d’accidents, mais assez simple pour être facile à manipuler.

 

 

Comment entretenir un couteau suisse ?

Plus qu’un simple accessoire de randonnée, le couteau suisse est un outil qui peut nous servir dans la vie quotidienne. Mais pour que vous puissiez l’utiliser longtemps, il faut que vous l’entreteniez comme n’importe quel outil. La première chose à faire est donc le nettoyage du couteau. Pour cela, il vous faut de l’eau chaude dans un petit bassin où il vous faudra plonger ce dernier. Une fois dans l’eau, ouvrez et fermez plusieurs fois chaque accessoire jusqu’à ce que leurs maniabilité soient assez faciles. Bien sûr, ce procédé est dédié pour les couteaux suisses en matière inoxydable. 

Pour les autres types de matières, il faudra démonter le couteau et nettoyer les pièces une par une à l’aide d’un détergent à effet non agressif. Surtout, souvenez-vous bien de comment le remonter ensuite. Vient après le moment de huiler le mécanisme qui permet aux différents accessoires de s’ouvrir et de se plier. Pour cela, choisissez bien une huile qui puisse aider à lutter contre la corrosion et qui ne risque pas d’encrasser encore plus le mécanisme. Enfin, puisque la lame est sûrement l’accessoire qui vous servira le plus dans un couteau suisse, il est donc normal qu’il s’use plus facilement que les autres. Heureusement, il est possible d’aiguiser cette lame sur la plupart des modèles de bonne qualité. Il vous faut donc affûter la lame lorsqu’elle vous semble avoir perdu son tranchant. Et si vous en avez les moyens, incluez dans votre budget lors de votre achat un petit étui qui vous permettra de le stocker dans le cas où il n’est pas fourni avec un étui.

 

 

Dernière mise à jour: 19.10.19

 

Pour mieux gérer les imprévus qui pourraient se produire lorsque vous êtes livré à la nature, vous devez apprendre à bien choisir votre couteau suisse. Cette opération est loin d’être simple, car il existe d’innombrables modèles. Cependant, vous devez acquérir le modèle qui peut répondre à vos besoins d’usage dans le milieu où vous vous trouvez.

 

Qu’est-ce qu’un couteau suisse ?

Les premiers couteaux suisses étaient destinés pour les militaires. Ces derniers s’en servaient pour cuisiner et aussi pour régler leur arme à feu. Depuis ce temps, l’emploi de ce dispositif a beaucoup évolué. En effet, de nombreux particuliers s’en servent au quotidien. Par ailleurs, il peut répondre à tous les besoins d’utilisation.

Il s’agit d’un outil complet qui comporte plusieurs éléments qui permettent de faire face à toutes les situations. Parmi les accessoires présents, il y a l’ouvre-boite, le tournevis, le tirebouchon et beaucoup d’autres. Ce dispositif constitue par ailleurs un équipement de survie pour ceux qui prévoient de s’aventurer dans la nature.

 

 

Comment bien choisir un couteau suisse pour aventurier ?

Avant de partir à l’aventure, il faut impérativement trouver le meilleur couteau suisse. Grâce à cet équipement, vous pourriez facilement faire face à toutes les situations qui pourraient se produire lorsque vous êtes en dehors de chez vous. Si vous avez encore du mal à définir le modèle que vous allez emmener, il faudra vous concentrer sur plusieurs caractéristiques avant de faire votre choix.

Afin que vous puissiez employer le couteau suisse à chaque fois que vous en avez besoin, il faudra prioriser l’exemplaire qui offre une bonne prise en main. À ce moment, vous n’éprouverez aucune difficulté à l’utiliser quand c’est nécessaire. En privilégiant cette caractéristique, vous aurez l’assurance d’être toujours à votre aise lorsque vous vous servirez de l’instrument.

Si c’est possible, il est préférable de commencer par tester le modèle que vous            avez l’intention d’acheter. Lorsque vous êtes satisfait, il ne vous reste plus qu’à commander. Dans le cas contraire, il vaut mieux passer votre chemin. Le poids du couteau suisse doit se situer entre 50 à 150 g. Par contre, s’il dépasse le seuil maximal alors son usage pourrait certainement vous gêner. Vous risquez également d’avoir des difficultés à terminer la tâche que vous avez commencée. Par ailleurs, privilégiez les modèles compacts que vous pouvez facilement ranger dans la poche afin de simplifier son transport.

Au moment de choisir ce type de couteau, vous devez aussi tenir compte du matériau de conception. Ce dernier devrait garantir la robustesse et la durabilité du produit. Sachez que la qualité des articles proposés sur le marché n’est pas la même. Pour éviter que votre couteau ne se casse pas lors des premières utilisations, préférez ceux qui sont faits en acier inoxydable ou en acier damas. Pour ce qui est du manche, le bois est conseillé si vous n’employez le dispositif qu’à l’intérieur. Sinon, optez pour le caoutchouc afin de résister aux conditions d’utilisations extérieures.

Prenez également le temps de définir les accessoires dont vous avez besoin lorsque vous êtes dans la nature. Une fois que vous avez fait le point sur cette question, il vous suffira de choisir le modèle qui intègre les outils qui vont réellement vous servir. Ceci dit, il est inutile de vous encombrer avec un produit dont la moitié des accessoires ne va pas vous servir le moment venu.

Le choix de ce matériel devrait aussi se faire en fonction des critères d’entretien. Étant donné que vous allez vous retrouver en pleine nature, privilégiez les couteaux qui sont simples à nettoyer. Pour plus de praticité, les exemplaires qui s’ouvrent avec une seule main sont recommandés. Enfin, la présence d’une housse facilite le transport et rend le rangement plus sécurisé. Tous ces conseils sont incontournables même si vous recherchez un couteau suisse pas cher.

 

 

Pourquoi emporter un couteau suisse en pleine nature ?

L’achat d’un couteau suisse est particulièrement avantageux lorsque vous vous décidez à partir à l’aventure. Ce genre de dispositif est un équipement de survie complet. En l’adoptant, vous pouvez réaliser les petites tâches au quotidien. Ce n’est pas tout, car ce matériel peut aider à vous sortir des situations difficiles, voire même dangereuses.

Ceci dit, il est possible de se défendre en cas d’agression en utilisant la lame. Le tournevis est aussi utilisé pour l’ouverture des objets afin d’accéder à leur contenu. Tout cela montre qu’il s’agit d’un outil indispensable et que vous devez emmener afin de gérer plus facilement chaque situation. Compte tenu de sa conception, cet instrument se range en toute discrétion. En plus, il est particulièrement léger et peu encombrant. Par conséquent, vous n’aurez aucun mal à lui trouver une place dans votre sac avant de partir à l’aventure.

La préparation des repas est aussi facilitée lorsque vous utilisez ce matériel. En effet, il comporte une lame qui sert à découper les aliments et à tartiner en cas de besoin. Le tirebouchon est aussi idéal si vous avez emporté du vin que vous souhaitez déguster une fois sur place. Par ailleurs, il est aussi doté d’un écailleur ainsi qu’un dégorgeoir. Ainsi, vous n’aurez aucune difficulté à préparer les poissons que vous avez attrapés après une séance de pêche.

En investissant dans ce matériel, vous disposerez d’un seul objet qui s’accompagne de plusieurs outils incontournables pour faciliter diverses tâches. Ce couteau contient de nombreux accessoires qui vous permettront de survivre même si vous n’avez pas accès à votre confort au quotidien. En emportant cet outil, vous aurez l’assurance de pouvoir gérer toutes les situations, même les plus complexes.

 

Conseils d’utilisation d’un couteau suisse

L’usage de ce dispositif peut s’avérer dangereux si vous ne faites pas attention. À chaque fois que vous vous servez de cet outil, restez toujours assis. Lorsque vous taillez du bois par exemple, utilisez la jambe pour prendre un bon appui. Ensuite, dirigez le mouvement de vos mains vers l’extérieur, mais non pas envers vous. Aussi, gardez une certaine distance avec la personne proche de vous pendant la manipulation de ce matériel.

Ayez également l’habitude de n’ouvrir la lame du dispositif qu’au moment où vous en avez besoin. Après cela, n’oubliez pas de fermer pour éviter les blessures. Sachez aussi qu’il y a plus de risque d’accident dans la nature, alors n’utilisez jamais plusieurs outils simultanément.