Dernière mise à jour: 30.06.22

 

La Norvège est un pays de l’Europe du Nord avec 5 millions d’habitants et une superficie de 385 199 km². Envie d’une visite par la voie terrestre ? C’est tout à fait faisable et le camping-car est l’un des transports idéaux pour profiter de la beauté de ce pays. Si vous êtes décidé à tenter l’aventure, suivez notre petit guide pour apprécier vos vacances.

 

Selon le lieu d’arrivée

Avec une vaste superficie, sa forme étirée en longueur facilite la visite si vous décidez de partir de l’une de ses deux extrémités, boussole en main. En suivant le long de la littorale qui avoisine la péninsule scandinave, le parcours à faire s’étend à plus de 2000 km. Selon l’endroit où vous débarquez, il sera plus simple de définir un itinéraire pour profiter de la beauté visuelle que propose le pays.

En ce qui concerne les idées de route, le choix reste large selon ce que vous voulez vivre et expérimenter pendant votre voyage en Norvège. Avec un paysage très riche, même le relief local constitue une meilleure attraction en empruntant les bons trajets. On citera notamment l’incontournable Fjord, les glaciers ainsi que les chutes d’eau que vous avez peut-être vus sur une carte postale.

Cependant, l’immensité de la Norvège ne permet pas de tracer un parcours type étant donné qu’une aventure pareille dépend de plusieurs facteurs. Pour ceux qui partent de la France directement au volant de leur camping-car, le chemin le plus simple débouche par le sud du pays. En empruntant la voie maritime, on amarre au Danemark ou sur la côte suédoise à partir de Göteborg.

Le parcours selon la durée de la visite

Un des facteurs qui aura son importance lors de votre visite se basera sur le temps que vous avez à votre disposition pour effectuer ce voyage. En effet, ce paramètre aura un impact direct sur les activités que vous pouvez vous permettre de faire. Pour vous donner des idées de circuit par rapport à votre temps, voici nos conseils et recommandations.

Si vous n’avez qu’une semaine, la meilleure alternative sera de parcourir la partie sud de la Norvège en camping-car. En passant entre Oslo-Tromso et Bergen, vous pourrez faire le trajet via la capitale en empruntant une route en boucle. Le circuit vous fera passer par le plateau montagneux du parc national de Hardangervidda. En arrivant à Bergen, vous aurez l’occasion de contempler les célèbres Fjords du côté Est avant de finir ce circuit Norvège sur la station balnéaire de Kristiansand. Vous pouvez également vous arrêter à tout moment sur le chemin pour contempler le paysage de cette partie sud du pays.

Si vous disposez de 15 jours pour ces vacances en Norvège, vous ne pouvez toujours pas espérer visiter l’intégralité du pays. En 2 semaines, vous pouvez suivre un circuit à 5 passages en partant du sud depuis Lillehammer qui a accueilli les Jeux olympiques d’hiver en 1994. En partant de là, vous traverserez plusieurs régions comme Breheimen, Reinheimen avant d’arriver sur la première escale à Valldal. Arrivé sur la côte ouest du pays, le second arrêt se fera à Trollheimen fjellommräde vers le nord en contemplant les magnifiques montagnes sur le chemin. Avant d’atteindre la 3e escale, la route passe par une ville avant d’arriver sur la bordure du pays dans la partie ouest. Les 5 derniers jours seront suffisants pour aller vers Trondheim et visiter ses sites culturels attrayants.

Et si vous avez un mois, votre rêve de visiter la Norvège se réalisera dans son ensemble. Pour 4 semaines, vous aurez largement le temps de parcourir la majorité du territoire depuis le nord jusqu’au sud et vice-versa. Vous pourrez, entre autres, prendre les routes touristiques nationales (Nasjonal turistveg) et ainsi contempler les patrimoines norvégiens qui sont visibles sur ce parcours qui s’étend sur plusieurs centaines de kilomètres.

Si les précédents itinéraires vous plaisent, il est tout à fait possible de choisir cet itinéraire en camping-car et de le prolonger jusqu’aux îles Lofoten. En continuant le trajet vers la ville de Tromso, vous pouvez finir le parcours d’un mois en terminant par le cap Nord en camping-car. Pour ceux qui souhaitent réaliser cette aventure en hiver, il faudra penser à bien préparer la voiture pour éviter des soucis de dernière minute. Arrivées à cette destination, les aurores boréales seront au rendez-vous pour ceux qui sont intéressés par ce type de phénomène.

 

Location extérieure

L’une des étapes les plus importantes de cette visite reste le moment où il faut choisir le véhicule qui va vous mener à bon port. À ce niveau, vous pouvez opter pour une location sur place ou depuis votre point de départ. Pour les Français par exemple, il est tout à fait possible de louer un camping-car sur place pour un voyage en Norvège. Il suffit de trouver les plateformes qui vous mettront en contact avec les propriétaires.

Une fois sur ces sites, sélectionnez votre ville pour savoir si ce type de service est disponible dans le coin ou non. Si ce n’est pas le cas, il faudra songer à effectuer une location dans la ville la plus proche qui propose ce service. Il faudra s’assurer de prendre un véhicule avec kilométrage illimité et qui offre un nombre de couchages suffisant selon votre effectif. Le détail le plus crucial sera de trouver un camping-car qui peut voyager à l’extérieur du pays.

Il est plus judicieux de faire une demande en ligne pour la location, d’autant plus que les démarches sont simples, car il vous faudra juste renseigner quelques informations. Il s’agira entre autres de la date de début de location du véhicule, de la taille de ce dernier, du kilométrage à parcourir, des options possibles de la location, des conditions de paiement, etc. Ces données aideront les propriétaires à évaluer la faisabilité de votre exigence par rapport à l’état de leur camping-car.

Au moment d’aller chercher le véhicule à l’endroit convenu, vous devrez montrer votre permis de conduire à la personne qui vous recevra. Ceci est une démarche obligatoire pour des raisons de sécurité. Il vous faudra ensuite payer la caution prévue avant de pouvoir emporter le camping-car avec vous.

Le processus d’emprunt sera conclu par un état des lieux de la voiture afin de connaître si elle a subi des dommages en revenant du voyage. Se fera ensuite la signature d’un contrat de location entre les parties concernées. Quand viendra le moment de retourner le camping-car à son propriétaire, il ne vous reste plus qu’à signer le constat qui a été établi avant de partir.

Location sur place

Si vous avez prévu d’arriver en Norvège et de prendre un camping-car sur place, assurez-vous que toutes les démarches ont été effectuées avant de mettre les voiles. En gros, il vous faudra faire une réservation en ligne pour être serein une fois sur place. Eh oui, ce serait dommage d’arriver sur les lieux et de découvrir qu’il n’y a aucun véhicule disponible pour votre voyage. Cela vous permettra aussi de savoir s’il y a eu une hausse des tarifs avant même de faire une réservation.

Comme pour une démarche locale, nous vous conseillons de passer par un site qui propose ce service dans le pays. Avec la montée en flèche du tourisme en Norvège, il ne sera pas difficile de trouver une plateforme dédiée au road-trip en Norvège. D’ailleurs, vous pourrez effectuer une comparaison des prix avant de choisir le fournisseur de service qui vous conviendrait le mieux.

Pour ce faire, commencez par choisir le type de véhicule que vous voulez : camping-car classique, fourgon ou van aménagée ? Ensuite viendra le moment de sélectionner le prix journalier qui sera en accord avec votre budget. Il est aussi possible d’indiquer les différents équipements que vous souhaitez avoir dans l’auto. Après avoir rempli le formulaire en ligne, il ne reste qu’à envoyer la demande de location sur la plateforme choisie.

Si un propriétaire répond à vos exigences, le paiement se fera en ligne et sera attesté par une confirmation par e-mail. Il ne tient qu’à vous de partir et de vivre votre voyage dans l’un des plus beaux pays de l’Europe.

 

Les règles de circulation sur place

Comme pour la plupart des pays européens, le principe de la conduite est de serrer à droite pour toutes les voitures. Il n’est pas utile de rappeler que vous devez être muni de votre permis de conduire, de la carte grise du véhicule et d’un document d’assurance à jour. Une réglementation propre au pays veut que les feux de croisement restent allumés même en plein jour.

Il sera également nécessaire d’avoir en votre possession un triangle de signalisation et un gilet fluorescent en cas d’accident. Aucun véhicule ne pourra rouler si les passagers n’ont pas tous mis leur ceinture de sécurité. De même, il est interdit de se mettre à l’arrière du camping-car quand ce dernier prend la route. Les précautions sont d’autant plus strictes pour les enfants qui doivent être placés dans des sièges adéquats.

Les règles de la limitation de vitesse s’appliquent également dans le pays et les fourgons aménagés ne sont pas exclus. En ville, la vitesse maximale autorisée sera de 30 km/h et 60 km/h sur les alentours des agglomérations. En dehors de cette zone, cette limitation est de 80 km/h et l’accélération sera restreinte à 90 km/h sur les quelques tranches d’autoroute que vous verrez.

La loi locale interdit aussi la circulation d’une voiture motorisée comme le camping-car à l’extérieur des routes bitumées. Néanmoins, vous pouvez vous stationner sur les flancs de route si cette manœuvre ne gêne pas les autres routiers. Dans plusieurs régions du pays, il existe des stationnements aménagés pour accueillir les véhicules avec une largeur inférieure à 2,55 mètres.

Vous serez aussi content d’apprendre que des bornes téléphoniques sont disposées le long de la route. En cas d’urgence sur le chemin, il existe 3 numéros que vous pouvez composer pour contacter un service d’assistance divers à toute heure.

 – Viking : (+47) 06 000

 – NAF : (+47) 23 21 31 00

 – Falck : (+47) 02 222

Partir pour la Norvège en camping-car vous oblige à respecter le taux d’alcoolémie accepté qui est de 0,2 g/l. Les excès de vitesse au-delà de 15 km/h sur la limitation permise peuvent vous coûter jusqu’à 321 euros. Si vous tenez à votre portefeuille, n’oubliez pas de vous conformer aux lois en vigueur.

En zone urbaine, la question du stationnement peut aussi vous coûter cher si vous ne connaissez pas les règles locales. Si vous apercevez des panneaux de couleur bleue avec des chiffres blancs comme 9-18 ou 10-16, cela signifie que le parking est payant pendant les jours ouvrables de 9 à 18 heures et le samedi de 10 à 16 heures. Le service sera alors gratuit le reste du temps non compris entre ces indications.

Les aires de repos

Actuellement, vous pouvez trouver plus de 600 aires de repos allouées au camping-car sur la carte de la Norvège. Il existe également plus de 115 lieux de services et un peu moins de 400 emplacements de camping. Les différents ravitaillements à faire sur la route seront alors faciles à trouver, à l’exemple de l’eau, du carburant, du gaz.

Avec une population plus que bienveillante, le camping sauvage en Norvège est accepté et il est fréquent que les habitants laissent les touristes se garer chez eux avec le camping-car. À part les quelques emplacements (indiqués par un panneau) sur lesquels vous ne pouvez pas vous stationner, il est possible de s’arrêter où vous souhaitez.

Si l’aventure en Norvège en camping-car vous tente, vous êtes désormais au courant des points généraux à connaître pour effectuer ce voyage. Quelle que soit la saison à laquelle vous comptez y aller, le test de lampe anti-moustique est un article qui pourrait vous servir.

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES