Dernière mise à jour: 13.05.21

 

La Corse, si elle est élue comme étant la destination de prédilection des touristes, ce n’est pas uniquement pour ses monuments. La Corse est également présentée comme étant l’un des plus beaux et les plus spectaculaires sentiers de tout le continent Européen. Voilà ce qui fait d’elle, le nouvel eldorado des amateurs de trek, de randonnée et de survie. Vous aussi vous êtes un aficionado de sentier de longue randonnée ? Retrouvez les différentes raisons pour lesquelles choisir la GR20 Corse.

 

Des dénivelés à perte de vue

Parce que le but de s’adonner à la pratique du GR20 n’est pas une question de confort, mais bien de sport et d’escalade, les dénivelés sont d’une grande importance. En Corse, sachez que pas moins de 180 km de dénivelé positif vous attend soit, 11 000 mètres. Ce qui signifie que l’altitude est beaucoup plus importante que celle de l’Everest, qui à titre informatif est de 8 848 mètres. 

Vous aurez une feuille de route bien chargée sur ce trek réputé comme étant le plus dur d’Europe. Par la même occasion, il faudra traverser près de 15 étapes pour compléter le GR20. L’itinéraire est établi en dents de scie continue ainsi que sur un terrain rocailleux. Pour les descentes, la montée d’adrénaline est encore plus extrême étant donné que les sentiers sont encore plus corsés.

Une reconnexion assurée avec la faune et la flore

Qu’il s’agisse du GR 20 Nord ou du GR 20 Sud, il faut avouer que près de 17 000 randonneurs foulent l’ensemble du sentier chaque année. Le circuit est d’ailleurs ancré en plein cœur d’un paysage où la nature a pris le dessus. Vous ne manquerez pas de découvrir de nombreuses espèces de végétaux ainsi que des animaux sauvages. Certains troupeaux de chèvres et de vaches laissés en liberté tapissent même les hauts pâturages quand vient l’été. Avec de la chance, vous pourrez également y apercevoir des mouflons corses qui se distinguent de par leurs grandes cornes recourbées. Mais pour les rencontrer, il va falloir grimper le mont Cinto établi sur une altitude de près de 2700 m.

 

Un endroit idyllique pour la baignade

Partir en randonnée en Corse du Nord ou en Corse du Sud, ce n’est pas tout simplement une activité qui s’axe sur l’escalade et la marche. Faire le GR20 et suivre le tracé du GR20 Corse, c’est aussi partir en quête de thermothérapie. En Corse, vous avez cette possibilité. Rando, pique-nique, escalade, marche et surtout baignade sont à placer sur votre itinéraire. 

L’eau des lacs placés sur l’altitude du GR20 est environ de 14 degrés pendant le mois de septembre. Une température idéale pour profiter d’un bon moment de relaxation après une longue journée de marche. La majorité des lacs se trouve dans la partie nord, et parmi les plus hypnotisant vous trouverez les lacs de Melon, Nino et Capitello. Vous pourrez aussi profiter des cascades minérales qui jalonnent le parcours et qui vont vous permettre de vous approvisionner en eau. En effet, l’eau est aussi claire que celle contenue dans les bouteilles des supermarchés.

 

Les refuges

14 ou 15 étapes lors du GR20 riment également avec 14 ou 15 nuits à prévoir. Et il faudra noter que les refuges sur le GR20 ne manquent pas. Ils sont d’ailleurs gérés par le Parc Naturel Régional de Corse. Vous pourrez réserver et payer à l’avance les nuits dans un refuge GR20 avant même de vous y rendre. Ce sera une des meilleures façons d’avoir des places intérieures. Vous pourrez ainsi dormir tranquillement dans votre tente ou aussi dans des espaces de bivouac.

 

La Via Ferrata, une tendance qui a le vent en poupe

Si vous êtes un adepte de sensations fortes, vous avez certainement déjà entendu parler de la célèbre via Ferrata pratiquée sur les montagnes de la Corse entre les sentiers rocheux. Et même si officiellement le GR20 ne propose pas une section via ferrata, le tracé va impliquer plusieurs passages par des chaînes de métal et des échelles. Alors, pensez à bien vous équiper : corde, mousqueton, gant et boussole (pour pouvoir mieux se repérer) ne sont pas à négliger.

Comment réussir le GR20 ?

Pour réussir les 15 étapes qui se présentent à vous, le moral est loin d’être suffisant. Il faudra avant tout une très bonne préparation physique, car l’endurance et la marche seront les maîtres-mots du parcours. Ensuite, il faudra trouver les bonnes paires de chaussures. Pourquoi ? Parce que la roche corse est assez acérée pour réduire en miettes vos semelles si jamais elles sont de piètre qualité. Vous risquez ainsi de souffrir d’ampoule au pied. Alors, autant faire attention en ce qui concerne ce critère. 

La bonne chaussure est celle qui correspond avant tout à vos pieds. Elle ne doit être ni trop large ni trop serrée. Elle doit avoir des semelles assez épaisses, offrant également une parfaite adhérence au sol. Ensuite, elle doit aussi avoir une haute tige pour mieux maintenir vos chevilles.

Pour réussir votre parcours, mis à part le choix des chaussures, pensez également à partir léger. Sachez dans cette optique que le poids de votre sac de randonnée va grandement influencer votre confort. Et lors des descentes, un sac lourd risquera de vous faire perdre l’équilibre. Voilà la raison pour laquelle il est important de n’emporter que le strict nécessaire. En moyenne, 12 kg d’équipements avec l’eau et la tente est l’idéal. Pensez également à prendre un bâton de marche. Tant dans les montées que dans les descentes, il vous sera d’une grande utilité.

Pour conclure, réaliser un trek ou un sentier de longue randonnée en Corse n’est pas aussi facile qu’on ne le pense. Mais ce n’est pas irréalisable. Si vous aimez l’aventure, vous en serez certainement ravie. Ce sera la meilleure façon de vous détacher du monde matériel pour replonger au cœur de la nature.

 

 

S'abonner
Notifier
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments