Dernière mise à jour: 25.07.21

 

Pour les amateurs d’activités physiques et de voyage, pratiquer de la randonnée est toujours une meilleure alternative pour dépenser les calories et faire des découvertes. Si vous êtes à la recherche de la bonne destination, laissez-vous séduire par la beauté des Alpes et de la montagne du Queyras.  

 

Zoom sur les différents parcours à suivre

Le tour du Queyras est l’une des aventures à faire au moins une fois dans sa vie. Vous pouvez essayer cette nouvelle expérience seul ou avec un groupe d’amis selon vos convenances après avoir recours à une location au Queyras. Le GR58 vous fera découvrir les forêts de mélèzes, les villages pastoraux à couper le souffle ainsi que les marmottes qui inondent les alpages. 

Le Queyras se trouve dans le département des Hautes-Alpes. Cette région est la frontière de la Durance à l’ouest, des Alpes de Haute Provence au Sud et de l’Italie à l’Est. Une seule voie la communique avec le territoire français. Elle est également connue comme un parc naturel régional avec une nature préservée. 

Pour parcourir la région, il vous faut environ une semaine. Pensez à vous munir d’une carte de Queyras afin de ne pas vous perdre au beau milieu du sentier. Voici les différentes étapes à suivre pour profiter du trekking dans cette vallée.

 – Ceillac – Saint-Véran

Ceillac se situe à environ 1639 m du gîte des Baladins. C’est dans ce beau village que réside l’église St Bastien. Ensuite, pour rejoindre Saint-Véran vous devez traverser aux alentours de 38 km. Vous repérerez une petite route bordant le cristallin, puis vous prendrez la gauche pour arriver au Villard. Une fois cette étape achevée, vous serez dans les hameaux de Tioure et de Rabinous. Vous serez aussi sous le charme du massif de mélèzes

À gauche du sentier de grande randonnée 5 se trouve l’épaule herbeuse. Vous pouvez désormais prendre le souffle dans un emplacement de bivouac. Laissez-vous séduire par le paysage. Continuez la route au milieu de la rocaille et les alpages remplis de marmottes avant d’arriver au rif du Lamaron. Une fois que vous serez sorti du bois du moulin, vous serez à quelques mètres du Saint-Véran. 

 – Du Saint-Véran au Refuge Agnel

Après avoir passé la soirée à Saint-Véran, il serait maintenant temps de reprendre la route pour aller vers le torrent d’Aigue Blanche. Le cours d’eau longe le sentier. Une fois que vous avez traversé cette voie, attendez-vous ensuite à un chemin plus laborieux. Lorsque vous arrivez à la hauteur du rocher des Marrons, choisissez la piste qui vous conduira au col de Chamoussière. 

Profitez de la vue imprenable sur le Mont Viso ou dans un refuge à la cime de Ceillac, le Pain de Sucre ainsi que le pic d’Asti ! La route qui vous mènera à destination se situe juste en bas. Faites attention à la descente qui pourrait être dangereuse à cause du brouillard et de la pluie. Vous allez terminer un tour de circuit dans une prairie. Pour arriver au refuge Agnel, pensez à dévier vers le nord-ouest. 

 – Départ pour le Ristolas

La randonnée Queyras est très prisée des amoureux de la nature. Après avoir passé la nuit au refuge susmentionné, veillez à prendre le départ dans la matinée et préparez-vous pour une montée au col vieux. Vous parcourez ensuite le ruisseau de l’Eychassier. Prenez le temps et admirez la vue qu’il vous offre. Côtoyez la rive ouest du lac Foréant et regardez le beau paysage autour de vous avant de trouver une barre schisteuse. 

Pour arriver au lac Baricle, dirigez-vous vers l’ouest puis l’est. Si le temps ne se gâte pas, mangez un peu et buvez de l’eau. Descendez pour parvenir aux premiers mélèzes, puis poursuivez votre chemin jusqu’au pont du Guil. Il ne vous reste plus que quelques mètres pour atteindre le Ristolas. Pour passer la nuit dans la région, optez pour le gîte Queyras. Ce dernier prépare généralement des événements pour les randonneurs. 

 – Prochaine destination : Abriès

Lorsque vous poursuivez le tour du Queyras, vous vous retrouverez dans une montée juste à droite après la première bifurcation à gauche. Attention, le chemin est un peu compliqué jusqu’au ski de la petite station d’Abriès. Après avoir traversé une pente, vous vous situerez au collet de Gilly puis continuez à l’est au milieu d’une épaule herbeuse. Avant de parvenir au village d’Arbriès, vous passerez par le bois de la Brune et le bois Noir. Vous savourerez ce moment dans le parc du Queyras pour votre pause pique-nique.

 – En route vers les fonts de Cervières

Pour prendre le chemin vers les fonts de Cervières, vous suivrez un chemin devant Notre dame des 7 douleurs. Vous monterez sous les mélèzes bordés du torrent du Malrif. Si vous cherchez un meilleur emplacement de bivouac, vous serez bientôt sur la Bergerie de Bertins. Vous serez épaté par le panorama qui donne sur les sommets italiens et français avec le lac du Grand Laus. 

Une fois arrivé sur le col du Malrif, vous descendrez sur un chemin rocailleux avant d’atteindre les fonts de Cervières. Pour vous reposer après une journée à la fois agréable et fatigante, prenez votre temps pour vous réfugier à une adresse qui vous garantit un excellent accueil.

 – Des Fonds de Cervières au refuge de furfande

Le trajet entre ces deux destinations est de 23,2 km environ. Avant de vous diriger vers le refuge de furfande, pensez à faire votre réservation au préalable pour éviter les mauvaises surprises. Il peut vous proposer des alternatives comme des tentes au cas où il serait complet. Quand vous reprenez la route, vous monterez au col de Péas puis vous ferez une descente sous la crête de Clot Chamaurie. Vous serez ébloui par les marmottes qui inondent les alpages. 

Afin d’atteindre l’Arvieux, vous devez prendre le GR 5 et continuer vers le nord. Une fois que vous êtes sur une piste carrossable du PNR du Queyras, vous traverserez la cabane et le torrent du plan Wallon. Il ne vous reste plus qu’à poursuivre votre chemin pour arpenter le col de furfande. Faites très bien attention au froid tout au long du trekking. Pensez à bien vous équiper pour éviter de tomber malade. 

 – Retour à Ceillac

La vallée du Queyras réserve de nombreuses surprises aux randonneurs. À part les vues imprenables sur le paysage, elle offre quelques endroits adaptés pour bivouaquer. Après avoir passé la nuit dans le refuge susmentionné, il serait maintenant temps de lever la voile, car vous avez encore 16,1 km à parcourir. 

Vous ferez d’abord une descente au col de la Lauze pour arriver au village des Escoyères. Vous longerez ensuite la route D902 puis vous escaladerez la Bramousse jusqu’aux chalets. Une fois que vous avez atteint le col de la Bramousse, il ne vous reste plus qu’à descendre sur Ceillac, et le tour est joué ! 

 

Le tour du Queyras : pour qui ?

Vous avez peur de ne pas pouvoir vivre une belle expérience dans le massif du Queyras ? Sachez que vous n’avez pas à vous inquiéter puisque ce tour convient à tous les types de marcheurs. Que vous désiriez voir un nouveau paysage et vous couper des train-trains de vie quotidiens ou que vous soyez des sportifs, vous avez trouvé ce qu’il vous faut ! 

Il faut cependant, penser à ajuster votre parcours en fonction de votre niveau pour limiter les mauvaises surprises. Lorsque vous choisissez les itinéraires dans le parc régional du Queyras, pensez à emprunter les chemins les plus simples bien que vous soyez obligé d’arpenter certains passages. Concernant la durée du trekking, elle peut aller jusqu’à 7 jours. Toutefois, vous avez la possibilité de réaliser une randonnée de 3 jours dans les Alpes. Ce faisant, il serait toujours préférable d’aller avec un accompagnateur. 

Pour profiter au maximum de cette aventure unique, il faut être en forme. Plus vous êtes prêt, mieux ce sera ! Enfin, on vous conseille de confier l’organisation de votre séjour à une agence. Cette dernière pourrait vous proposer une formule selon votre niveau.

 

Qu’en est-il des hébergements durant la séance de randonnée ?

Faire une randonnée dans la plus haute commune d’Europe, tout le monde en rêve. Afin de tirer profit de cette expérience inégalable, il est important de bien sélectionner son hébergement au préalable. Vous devez choisir, en effet, où vous allez dormir après une journée chargée et éprouvante. 

Vous pourrez, par exemple, opter pour des refuges avec des chambres pouvant accueillir jusqu’à 12 personnes ou encore pour des gîtes d’étapes. Ces derniers sont très prisés par les groupes de randonneurs puisqu’ils sont équipés de chambres privatives de 2 à 3 personnes ou de chambres collectives de 4 à 12 personnes selon les besoins de chacun. 

Pour un confort optimal, toutefois, l’hôtel Queyras et les chambres d’hôtes feront parfaitement l’affaire. Enfin, pour que votre aventure soit au top, n’hésitez pas à vous munir de tentes. Pensez cependant à bien vous équiper pour éviter de prendre froid toute la nuit ou encore de tomber malade. 

Si vous avez des doutes quant à la sélection de l’hébergement pendant votre trekking, vous pouvez entrer en contact avec des professionnels. Ces derniers seront les plus aptes à réaliser les réservations à votre place tout en tenant compte de vos réelles attentes. Pour un séjour sur mesure, il suffit de sélectionner le site le plus connu sur internet en faisant bien attention aux arnaques ! 

 

Zoom sur les équipements à mettre dans son sac

La destination Queyras est très plébiscitée par les amateurs des trekkings. Si vous voulez profiter de cette nouvelle expérience, vous devez bien vous équiper. Il vous faut, dans un premier temps, un sac à dos de 30 à 40 litres tout au plus. Pour limiter les mauvaises surprises durant votre séjour, pensez à ramener un t-shirt à manches courtes et un autre à manches longues fabriqués en matière respirante. 

Vous avez aussi besoin d’une veste coupe-vent et d’une veste polaire. On vous conseille notamment de privilégier les habits avec des matériaux en cotons pour un maximum de confort. Hormis les détails susmentionnés, il vous faut également : 

 – Une paire de chaussettes adaptée

 – Un short ou un pantalon de randonnée

 – Un bonnet pour se protéger du froid en hiver comme en été

 – Un chapeau

 – Une gourde

 – Un appareil photo

 – Un sur-sac étanche pour protéger votre sac à dos

 – Des lunettes de soleil

 – De la trousse de premiers soins

 – Une boussole ou des cartes 

Le choix des équipements à mettre dans une trousse à pharmacie est une étape indispensable, en cas de petits incidents. Vous devez, dans ce cas, vous munir de

 – La bande adhésive

 – Médicament que vous devez prendre habituellement

 – L’antidouleur

 – Pansement double peau

 – Dosettes de désinfectant

 – Compresses

 – Sérum physiologique

Après une longue journée dans la région du Queyras montagne, vous devez vous équiper de : 

 – sac à viande

 – boules de quies

 – nécessaire de toilette

 – vêtements de rechange

Partir en trekking pour la première fois au Queyras n’est pas toujours une mince affaire. L’on a parfois du mal à trouver les chemins à parcourir sans avoir à consulter les cartes. Cette raison explique pourquoi de nombreux individus, débutants ou professionnels préfèrent faire appel à un office du tourisme Queyras. 

En tant qu’expert dans le domaine, ce dernier vous propose des services sur mesure. Il se renseigne dans un premier temps sur vos besoins réels notamment sur le plan hébergement. Il vous déniche celui qui correspond le plus à vos attentes. Que vous optiez pour les hôtels, le chalet, le gîte ou encore le camping. L’immobilier Queyras vous offre plusieurs possibilités. 

A vous de déterminer celui que vous désirez le plus. Avant de choisir le professionnel, vous devez vous informer sur les différents services qu’il vous propose ainsi que ses tarifs. Généralement, son site est toujours très alimenté pour vous aider à découvrir ses principales activités. Pensez à tchéquer le site quelques semaines avant votre départ pour réserver les hébergements à temps et profiter pleinement de votre tour du Queyras. 

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES