Dernière mise à jour: 19.10.19

 

Bien que le bois figure parmi les matériaux prisés par les campeurs pour sa robustesse et son esthétique naturelle, cela n’empêche pas sa structure de se plier aux effets du temps et des conditions climatiques. La solution, s’assurer d’entretenir régulièrement son mobilier de camping afin d’optimiser sa durabilité. Si vous ne savez pas par où commencer, faites un tour sur cette revue.

 

Choisir le bon moment

On remarque dans le commerce que les équipements en bois sont souvent plus onéreux que ceux conçus en d’autres matériaux. C’est pour cela que l’étape de la maintenance de la structure prend toute son importance. De cette manière, vous prolongerez efficacement sa durée de vie et rendra rentable votre investissement.

Prendre soin de sa table de camping ne relève cependant pas de procédures compliquées. Dans tous les cas, vous pouvez vous exécuter à tout moment de l’année sauf lors de la période hivernale selon les conseils des connaisseurs. Faites tout de même en sorte de bien vérifier les conditions météorologiques pour obtenir des résultats optimaux. Procédez par exemple, durant une journée ensoleillée à condition que la température ne dépasse pas les 25 °C. Assurez-vous également de protéger votre mobilier des intempéries pour entamer vos processus.

 

Identifier les causes des dommages

La première étape de votre entretien commence par une évaluation des dégâts. Inspecter l’armature fait partie des interventions incontournables pour avoir une idée de l’envergure des travaux qui vous attendent. Pour cela, il suffit de détecter les signes de dégradations présentes sur la structure de la table. S’agit-il de moisissures, des orifices causés par les insectes ou simplement un vieillissement du bois ? 

C’est surtout en fonction de vos observations que vous déterminerez la démarche à entreprendre pour remettre à neuf votre mobilier. Mais aussi, cela vous permettra également d’identifier les matériels que vous devez avoir à disposition pour mener à bien votre tâche.

Une fois que vous avez diagnostiqué les origines de la détérioration de votre meuble, il ne vous reste plus qu’à vous diriger vers une enseigne dédiée pour vous équiper des produits adéquats qui vous débarrasseront des champignons ou encore des insectes en question.

 

 

Procéder à un post-nettoyage

Toute procédure d’entretien commence toujours par une étape de nettoyage au préalable. Pour ce faire, vous avez à vous munir d’une simple brosse souple. À l’aide de cet accessoire, vous éliminerez les résidus de poussières et autres saletés. Assurez-vous de bien vous appliquer sur les surfaces visibles comme les endroits difficiles d’accès, sur les supports ou le revers du plateau. 

N’hésitez pas à frotter avec un peu de force pour vous débarrasser des dépôts récalcitrants. Si vous n’arrivez pas à atteindre certaines zones, vous pouvez remplacer votre matériel avec un équipement aux dimensions réduites comme une brosse à dents (que vous n’utilisez plus bien sûr) par exemple.

 

Utiliser des produits naturels

Pour le nettoyage proprement dit, il vous faudra tout d’abord identifier le type de bois. S’il s’agit du bois brut, vous avez la possibilité d’employer du savon noir comme produit naturel. On parle ici d’une structure qui ne possède pas de vernissage, de peinture ni de cirage. Vous avez donc à diluer le savon noir liquide dans de l’eau chaude ou tiède. Imbibez votre brosse à poils souples puis frottez la surface avec celui-ci. En utilisant cet accessoire, vous éviterez par la même occasion d’égratigner ou de rayer votre meuble.

Si vous avez le décrassage comme objectif, il vous reste à employer des cristaux de soude. Le procédé est le même qu’avec le savon noir. Mélangez un verre de ce produit dans environ, un seau d’eau. Vous pouvez vour servir d’une éponge pour le frottage.

Pour les taches, une astuce de grand-mère pourrait vous aider de manière pratique. Préparez un mixage de bicarbonate de soude avec de l’eau. Prenez par la suite, un citron que vous découperez en deux. Gratter la zone concernée avec le fruit que vous décrassez ensuite avec une éponge baignée dans la solution précédente.

Si vous avez recours à des articles industriels, on vous recommande de porter le minimum de matériel de protection requise comme des gants en caoutchouc ou encore des lunettes pour assurer votre sécurité. Vous pouvez également employer un tuyau d’arrosage un vaporisateur pour ne pas entrer en contact direct avec le produit. Dans tous les cas, vos procédés doivent finir avec un rinçage de l’ensemble des surfaces que vous avez nettoyées antérieurement.

 

Laisser sécher

Après ces démarches, il vous faudra ensuite laisser « respirer » le bois. Accordez un temps de pause d’au moins vingt-quatre heures à votre meuble afin que les produits que vous avez utilisés fassent leurs effets. Cette étape demeure cruciale surtout si vous envisagez de vous embarquer dans la phase supérieure de votre entretien. Ici, on parle d’ajouts d’éléments de protection pour l’armature.

Cependant, avant de procéder à toute intervention, il vous faudra identifier le type de bois de votre mobilier. Pour cela, demander l’avis d’un spécialiste peut s’avérer être une bonne alternative.

Mais aussi, le fait de préserver la structure de votre meuble la rend moins vulnérable aux agressions extérieures comme les intempéries, l’humidité ou encore les UV. Cela vous permettra d’accroitre sa durabilité. Pour le teck par exemple, vous pouvez enduire le mobilier d’huile de teck pour garantir sa protection en profondeur. Pour le pin, la lasure se présente comme un moyen efficace pour parer les attaques des insectes et des moisissures. Pour ce qui est du bois exotique, l’huile de lin demeure une option fonctionnelle.

 

 

N’oubliez pas les accessoires

Une table à utiliser lors d’un camping possède des éléments à vérifier régulièrement, surtout après la période hivernale. On fait référence aux accessoires métalliques comme les vis, ou encore les clous. Pendant la saison froide, le bois a tendance à se raffermir et quand il fait chaud, la structure gonfle. Ainsi, les composants peuvent bouger de quelques millimètres sous l’action de ces variations climatiques. Pensez donc à les resserrer ou colmater les trous occasionnels.

Si vous laissez votre mobilier à l’extérieur toute l’année, contentez-vous de le recouvrir d’une housse pour le préserver des altérations causées par la météo et autres sources de dégradation. 

 

 

 

 

Dernière mise à jour: 19.10.19

 

À l’arrivée des beaux jours, rien ne vaut le plaisir de passer la journée dehors et confortablement assis au milieu de la verdure. Que ce soit pour le petit déjeuner, le repas de midi ou le dîner du soir, on ne saurait se passer du matériel de camping, dont la table. On la retrouve souvent en plastique, mais le bois reste indémodable aussi.

 

À quoi ressemble cet équipement ?

Dans un format simpliste et élémentaire, il s’agit d’un ensemble de bois, établi dans une charpente carrée, ronde ou rectangulaire. Deux bancs sont accrochés sur ses côtés et servent d’assise d’appoint pour les vacanciers. Les matières premières qui le composent sont le bois. Seulement, la variété de sciage utilisée dépend du modèle.

Il constitue une solution idéale pour accueillir les repas pendant le séjour. Comme les maisons dans les campements sont souvent de taille réduite, la présence de cet accessoire à l’extérieur reste pratique et commode pour toute la famille. S’établit dans un design plutôt rustique, ce meuble se transforme en un article de décoration qui se marie parfaitement au jardin. 

 

 

Les avantages de cette structure

Ce type de produit renferme beaucoup d’atouts qui semblent bénéfiques à ceux qui aiment partager des moments de détente et de bonheur entre cousins, entre voisins ou entre amis. Étant un mobilier de jardin, on l’apprécie principalement pour son naturel et sa praticité. Certes, il ne se décline pas avec des formes épurées ni avec des finitions élevées. Toutefois, l’allure authentique qui s’en dégage plait à de nombreuses personnes. Il affiche une grande résistance aux chocs et aux coups. En plus, il dure dans le temps et peut supporter les intempéries.

L’autre facette qui le rend attrayant réside au niveau de son prix. Parmi les meubles de jardin, ce type d’article figure dans la catégorie de table de camping moins chère. Il se dévoile à un coût raisonnable à le comparer aux salons d’extérieur et aux mobiliers de ce genre. Aussi, on peut le fabriquer à partir de multiples entités allant des plus massifs au bois le plus courant. Il s’avère possible de le peindre à la couleur de notre convenance. En dernier, sa capacité d’accueil le rend commode. Généralement, huit à dix personnes peuvent s’y tenir.

 

Ses inconvénients

Les mauvais côtés de la structure se traduisent essentiellement dans son manque de confort. Assez rustique, cet accessoire possède des assises dures et amovibles. Comme sa charpente est assez encombrante, il occupe beaucoup d’espace. On ne peut pas le ranger à l’intérieur du camping puisqu’il ne parvient pas à s’introduire par la porte.

On choisit un hangar pour le mettre à l’abri pendant les saisons de pluies et les hivers. D’autres propriétaires préfèrent le laisser sur place parce que la structure pèse lourd et que le déplacer demande de l’effort conséquent.

 

Et si on opte pour du bois exotique ?

Avec un peu de créativité, on ne se limite pas à des designs élémentaires qui définissent généralement ce type d’accessoire. On peut jouer sur les formes et concevoir une table de camping moderne. Le recours à des essences exotiques facilite les tâches. D’une légèreté élevée, ces sciages conviennent pour établir un meuble épuré et au style contemporain. Cela va redonner de l’allure à votre propriété.

Le choix de ce matériau est priorisé à cause de sa haute résistance aux intempéries et son poids peu imposant. Aussi, ses utilisateurs peuvent le déplacer à leurs guises du fait de leur structure moins encombrante.

 

De la table de camping en résine tressée

On retrouve souvent ces types de mobilier sur les terrasses des grands hôtels ou dans les jardins des lodges au bord de la mer. Ils se déclinent dans un design contemporain. Moderne et pratique, ils restent commodes et peuvent être transportés et déplacés sans mal. La structure ne pèse pas lourd.

Les meubles en rotin ont le vent en poulpe. Leurs malléabilités les permettent d’être modulés dans des styles aussi variables et aux gouts de son propriétaire. Le naturel qui s’en dégage rehausse le charme du jardin. Ainsi, il s’avère plus approprié pour les campings de luxe.

 

Les entretiens nécessaires

Pour les structures amovibles, beaucoup choisissent de les protéger avec une housse spécifique pour les préserver des intempéries. On peut retirer cette couverture en début de saison du printemps. Par la suite, on recalcule l’état de la table. Si le besoin de la laver s’impose, alors, il suffit de prendre une brosse, une bassine d’eau et du savon noir. On travaille toute sa surface et on finit par la rincer abondamment.

Si des souillures persistent, vous devez vous armer d’une huile de coude ou de papier verre. Poncer la structure apporte des résultats plus probants. Vous choisissez par la suite le traitement pour le bois. Cela dépend de la nature de l’essence. Pour les bois exotiques, de l’huile de teck ou de la lasure conviennent pour les remettre à neuf. Il s’agit d’une sorte de protection qui davantage les redonne leurs éclats naturels.

 

 

Et si on fabriquait soi-même sa table de camping ?

Pour économiser de l’argent, les bricoleurs invétérés n’hésitent pas à se lancer dans cette aventure. Pour y arriver, on commence à préparer le nécessaire :

          Des planches traitées et découpées sur 5 cm d’épaisseur,

          Plusieurs modèles de 15 cm de large, d’une longueur de 160 à 190 cm

          Des bois carrés de 80 cm de long munis d’une extrémité à 45°.

Pour les mettre debout, réalisez d’abord le plateau qui va servir de surface pour la table. Ajoutez des planches pour constituer de charpente à l’ensemble et établissez les pieds au final. Pour plus de stabilité, vous pouvez instaurer des tasseaux.

Voilà que votre meuble se dresse devant vous. Maintenant, il faut vous lancer dans les détails en peaufinant la finition de l’équipement. L’esthétisme de votre table de camping en bois dépend entièrement de cette étape. Poncez alors toutes ses surfaces pour uniformiser l’ensemble et le choix entre le vernis et la peinture vous revient.  

 

 

 

Dernière mise à jour: 19.10.19

 

Bien s’accessoiriser s’impose pour profiter d’un moment de détente en plein air. Lorsque vous partez en camping, les articles comme la tente et le sac de couchage assurent un bon confort. Certains se procurent aussi une table spéciale, dont voici quelques raisons. Vous trouverez également quelques conseils pour mieux choisir le modèle à acheter.

 

Se sentir à votre aise en mangeant

Manger un bon repas est nécessaire pour reprendre des forces. Vous aurez ainsi suffisamment d’énergie pour vous adonner aux activités dans la nature. Évidemment, il faut se mettre dans une position spécifique lorsque vous vous nourrissez. Pour cela, la table camping vous offrira un maximum de confort. Selon le prototype, il peut posséder des chaises intégrées. Vous n’aurez donc pas à en apporter en bagage supplémentaire. Certaines personnes ne trouvent de plaisir en mangeant que si elles sont assises dans la pose habituelle.

Cet article vous sera aussi utile pour la préparation des repas. En effet, vous ne galèrerez pas à chercher un tronc d’arbre coupé qui vous servira de support lorsque vous allez trancher la viande ou des légumes. Cette table deviendra donc une base de travail. Elle apporte également une touche de convivialité lorsque vous passez une soirée bière et apéro avec vos amis ou la famille.

 

 

Un accessoire pratique

La conception de ce type de produit lui permet de se plier. Une fois déplié, il prend la forme d’une table normale qui conviendra pour 4 personnes ou plus, mais peut avoir la taille d’une mallette (selon le modèle) quand il est replié. Grâce à cela, vous le transporterez sans grande difficulté. Eh oui, vous lui trouverez facilement une place dans la malle de votre voiture sur le porte-bagage. L’encombrement réduit est un atout de cet accessoire, car il ne prendra que peu d’espace durant le voyage.

Par ailleurs, la légèreté de ce produit vous aidera à le soulever aisément. En moyenne, cette table ne pèse pas plus de 10 kg. Vous trouverez même des articles qui ne font que 3 kg. Certains sont livrés avec des bancs ou des sièges séparés et d’autres ont un système complet intégré pour réduire l’entassement lors du transport.

On peut en outre dénicher des spécimens avec une hauteur réglable. Cela vous permettra alors de vous sentir à votre aise, car vous l’ajusterez à votre taille. Toute personne pourra donc profiter d’un bon confort.

 

Une large gamme disponible

L’un des avantages de la table de camping, c’est qu’il est proposé sous différents styles et tailles. En effet, le marché offre un large choix qui vous permettra de déterminer celui qui vous convient le mieux.

Chaque personne a ses goûts en termes de design, c’est pourquoi les marques présentent des sélections variées pour répondre aux exigences des consommateurs. À part cela, la matière de fabrication change en fonction du spécimen choisi. On trouve donc des modèles en bois, d’autres en plastiques, mais aussi en aluminium.

Le système de pliage diffère en fonction de l’article que vous achetez. Pour certains, seuls les pieds sont rabattables. La surface plane reste alors sous sa forme initiale. Pour d’autres, cette partie se plie en deux ou en quatre. On trouve en outre des produits qui se transforment en une valise une fois que vous l’avez totalement plié. De ce fait, il vous sera nettement plus facile de le transporter.

Il va de soi que vous n’allez pas opter pour un article qui ne vous plait pas visuellement ou qui a été classé comme difficile à plier. La grande variété vous aidera alors à choisir avec discernement.

 

 

Choisir une table qui vous convient le mieux

Tous les modèles ne répondront pas forcément aux besoins de chacun. La sélection doit donc se faire selon plusieurs critères.

      Les dimensions sont la première caractéristique à prendre en compte. Pour cela, il faut vous baser sur le nombre de personnes avec lesquelles vous allez en camping régulièrement. Si vous vous classez comme un solitaire, il va de soi qu’un prototype à une place sera moins encombrant, soit avec un diamètre de 1 m tout au plus. Dans le cas où vous partez à plusieurs, le plateau devra avoir au minimum 2,5 m de diamètre.

      Ensuite, concentrez-vous sur le matériau de fabrication. Le poids entre en relation avec ce critère. Si vous souhaitez avoir un article léger, optez pour l’aluminium. Évidemment, cela vient aussi avec ses inconvénients, car il ne convient pas pour les endroits venteux. Les spécimens en bois seront plus adaptés à ce genre de situation, car ils ne bougeront pas de la place à laquelle vous les avez posées. Mais on peut également trouver des prototypes en PVC ou encore en plastiques. Ces derniers se démarquent par leur durabilité. Ne rouillant pas et résistant aux intempéries, ils ont une grande longévité. Vous vous en servirez donc pendant un bon moment.

    Il faut savoir que certains spécimens ne se rabattent pas. D’autres par contre se plient sans problème. Cela minimise l’encombrement. On peut par exemple se procurer des tables qui se plient en deux, avec leurs pieds qui se rangent à l’intérieur. Il ne faut pas oublier que quelques-unes de ces tables ont des sièges intégrés dans le système. Ceux-là conviennent surtout pour ceux qui voyagent à plusieurs.

    En outre, le design est un point à ne pas négliger. Il dépend généralement du matériau et du système de pliage. Bien sûr, fiez-vous à vos goûts pour se procurer celui qui saura vous satisfaire.

De nombreux sites proposent aujourd’hui différents modèles. Il vous suffit donc de vous baser sur les critères mentionnés ci-dessus pour dénicher l’exemplaire qui répond à vos besoins. En outre, trouvez ici une sélection des meilleurs produits actuellement disponibles sur la Toile. Il est important de prendre votre temps et de parcourir le comparatif de long en large, car les articles en fin de liste pourraient satisfaire vos exigences mieux que ceux en tête. Vérifiez chaque détail avant d’acheter, en pesant les pour et les contre. Chaque modèle présente en effet ses propres avantages et ses défauts.

 

 

 

 

Dernière mise à jour: 19.10.19

 

Le barbecue à gaz est un appareil apprécié pour sa rapidité de cuisson et l’absence de fumée pendant la grillade. En revanche, cet appareil doit être utilisé avec précaution pour éviter tout type d’accident comme les incendies, explosion, etc. Vous pouvez trouver ci-dessous quelques astuces pour pouvoir vous servir de cet appareil en toute sécurité.

 

Faites une mise au point de l’appareil avant son utilisation

Si vous utilisez un barbecue à gaz pour la première fois, sachez qu’il est important de prendre diverses précautions. La moindre fausse manipulation pourrait avoir de graves conséquences. De ce fait, il est impératif de vous référer à votre manuel d’utilisation. Les consignes de sécurité s’appliquent à tout le monde, et cela, même si vous avez déjà l’habitude de manipuler ce type d’appareil.

Pour ce faire, un contrôle général de l’appareil est recommandé avant toute utilisation, surtout s’il n’a pas été utilisé pendant des mois. Vous pouvez commencer par la bonbonne de gaz et vérifier qu’il n’y a aucune fuite au niveau de la valve de la bouteille de propane. Frottez la valve avec de l’eau savonneuse pour ce faire. Si vous apercevez des bulles sur cette partie, cela veut dire qu’il y a une fuite de gaz. À ce moment, il sera strictement interdit d’allumer le barbecue. Vous devrez réparer votre bombonne ou la remplacer. Si par contre il n’y a aucune fuite de gaz, pensez à vérifier l’état des tuyaux. Avec le temps, il arrive que ces pièces vieillissent et deviennent facilement dommageables. Si vos tuyaux présentent des détériorations, une quantité de gaz même infime peut s’en échapper. Si c’est le cas, vous devrez les remplacer.

Si vous n’utilisez pas souvent votre barbecue à gaz, ce dernier peut rapidement abriter des cafards et autres insectes nuisibles. Ces bestioles peuvent bloquer le conduit à gaz de votre appareil. Dans le pire des cas, au moment où vous allumez ce dernier, certains insectes peuvent brûler et arriver dans le conduit à gaz. Cela peut mettre en feu tout votre barbecue. Pour pallier à ce genre de problème, il est important de bien nettoyer les trappes de vidange ainsi que les trappes à graisse de votre appareil. Toutefois, certains modèles ne nécessitent pas de nettoyage complet, car ils disposent d’un système antisalissure. Si votre appareil dispose de cette option, il vous sera possible de le faire passer dans le lave-vaisselle.

 

 

Comment allumer et éteindre le barbecue ?

L’utilisation des appareils à gaz nécessite de la prudence pour éviter les incendies. Pour allumer le barbecue Campingaz dans ce cas, vous devez ouvrir le couvercle en premier lieu. Une fois ce dernier bien ouvert, vous pouvez ouvrir la valve de la bonbonne afin que le gaz puisse atteindre les brûleurs. Et pour finir, ouvrez les brûleurs. Toutefois, pensez à vous munir d’une boîte d’allumettes, car certains brûleurs automatiques peuvent lâcher à tout moment. Pour votre sécurité et celle de votre appareil, cette procédure est à suivre impérativement.

Il peut arriver que les tuyaux reliant la bonbonne et les brûleurs contiennent de l’air. À ce moment, si vous ouvrez les brûleurs en premier, deux cas peuvent se présenter. En premier, l’air contenu dans les tuyaux peut diminuer le débit de gaz qui entre dans les brûleurs. En second, l’air peut renvoyer la chaleur vers la bonbonne. Ce qui pourrait faire exploser l’appareil.

Si vous placez votre barbecue dans un endroit trop venteux, il se peut que le feu s’éteigne soudainement. Si cela se produit, vous devez avant tout éteindre les brûleurs puis fermer la valve de la bonbonne à gaz. Il est nécessaire de faire un temps de pause d’environ 15 min pour que l’appareil puisse refroidir de ce fait. De plus, il faut savoir qu’au moment où le barbecue s’éteint, une quantité importante de gaz reste encore présente dans les tuyaux. C’est seulement après ces 15 minutes que vous pourrez rallumer votre appareil. De cette manière, la quantité de gaz présente dans les tuyaux se sera complètement dissipée.

Quand vous éteignez votre barbecue à gaz, vous devrez éteindre les brûleurs en premier. Ensuite, fermez la valve de la bonbonne à gaz. De cette manière, vous éviterez le retour possible de gaz dans la bombonne et cela empêche également le gaz de rester dans les tuyaux. Une fois le barbecue complètement refroidi, vous pourrez fermer le couvercle.

 

 

Comment entretenir le barbecue à gaz après l’utilisation ?

Il existe quelques étapes à suivre pour prendre soin de son appareil après son utilisation. Tout d’abord, laissez le barbecue allumé pendant une dizaine de minutes à température maximale. Cela aura pour effet de brûler la majorité des saletés qui s’y seront incrustées. Ensuite, nettoyez les grilles encore chaudes et pas brûlantes avec du papier journal ou un chiffon pour qu’elles ne rouillent pas. Si les grilles de votre appareil sont en fonte, il est préférable d’utiliser des produits spéciaux pour le nettoyage de four. Débarrassez-vous ensuite des matières grasses sur l’appareil pour en faciliter la mise au point pour les prochaines utilisations.

Les matières grasses sont des éléments qui attirent les insectes. De ce fait, il sera important de bien nettoyer la partie en émail de votre appareil. Vous pouvez l’essuyer avec une simple éponge. À noter qu’il ne faut pas utiliser de l’eau froide tant que cette partie est encore chaude. Quant aux parties faites en acier inoxydable, il est mieux d’utiliser un chiffon doux ou une éponge pour les nettoyer. Évitez de mettre du sel ou un autre élément métallique en contact avec cette partie pour ne pas la rayer. Et enfin, avant de stocker votre appareil, faites en sorte qu’il soit entièrement sec.

Après le nettoyage, vous devez détacher la bonbonne à gaz de l’appareil. Vérifiez ensuite que sa valve est bien fermée avant de la placer dans un endroit stable et moins fréquenté. Vous pouvez par la suite, placer le barbecue dans un endroit isolé, loin de l’humidité et sans aucun élément produisant de la chaleur autour. Si vous pensez que votre appareil risque d’attendre encore longtemps avant d’être réutilisé, détachez les grilles et enduisez-les d’huile de cuisson. Après cela, couvrez ces grilles avec un emballage. Pour protéger votre barbecue, vous pouvez aussi le recouvrir d’une housse de protection. Il existe par ailleurs des housses résistantes à la chaleur, à l’humidité et à la poussière sur le marché que vous pouvez parfaitement utiliser.

 

 

 

Dernière mise à jour: 19.10.19

 

Pour les amateurs de cuisine en plein air, la meilleure option est soit une plancha soit un barbecue pour concocter de bons plats. Ayant chacun ses points forts et faibles, vous devrez faire une liste des fonctionnalités dont vous aurez besoin pour les départager.

 

Un appareil qui convient à votre espace

Le barbecue est l’instrument traditionnel pour effectuer des grillades en plein air. Il peut fonctionner au feu de bois, au gaz ou à l’électricité. Une fois les préparatifs terminés, que ce soit pour les plats ou pour le barbecue, la cuisson peut s’effectuer de manière simple. Son inconvénient vient du fait qu’il nécessite beaucoup d’entretien.

Une plancha quant à elle est beaucoup plus simple et pratique à utiliser. Le chauffage s’effectue par gaz ou par électricité et il est plus rapide qu’un barbecue dans la coction des plats. Vous pourrez y cuisiner tous les types de plats qu’un barbecue peut faire. Il est même possible d’y cuisiner des aliments tranchés en petits morceaux. Le choix entre les deux dépend donc du confort que vous recherchez.

Vous devrez cependant considérer d’autres facteurs tels que l’espace où vous souhaitez utiliser ces appareils avant d’en choisir un. Sur un balcon étroit, il vous faudra un appareil de taille moyenne et sans projection de flamme. Pour une utilisation en plein air comme dans le jardin, un barbecue à gaz Campingaz sera parfait. Par ailleurs, voici notre liste des meilleurs produits pour vous aider dans votre choix.

 

 

Un appareil performant

D’un autre point de vue, ce n’est pas uniquement l’espace disponible dans votre maison qui doit dicter la taille du barbecue ou de la plancha, mais le nombre de convives. Si vous organisez une petite grillade entre amis ou proches, un appareil de petite taille suffira. Avec peu d’invités, vous n’aurez besoin de concocter qu’un nombre réduit de plats. Le tout pourra se cuire rapidement sur une petite surface de quelques m². Pour les grands évènements où toute la famille est invitée, il faudra cuire plus de plats et cela, plus rapidement. Un appareil doté d’une surface capable d’accueillir un grand nombre de plats en simultané sera nécessaire.

Il faut aussi garder en tête que la surface de cuisson n’est pas la clé de la performance d’un barbecue. Cette caractéristique est définie par son aptitude à cuire rapidement les plats que vous y déposez. Un barbecue doté d’une grande taille de plaque, mais qui cuit lentement n’est pas pratique. Il faut savoir dans ce cas que certains modèles de plancha disposent de deux brûleurs.

 

Un appareil de bonne qualité

La taille de l’appareil et sa puissance sont donc importantes dans votre choix. Cependant, le troisième argument qui peut tout faire basculer est le prix. En général, un barbecue est moins cher qu’une plancha. Pour seulement 30 €, vous pourrez vous procurer un petit barbecue classique au charbon. Ce prix peut monter jusqu’à 200 € pour les modèles un peu plus sophistiqués, mais toujours au charbon. À partir de ce même prix, il est possible d’acquérir un modèle à gaz bas de gamme. Et aux alentours de 900 €, il y a les modèles haut de gamme.

 

Un appareil qui vous sera utile

Si les grillades et la cuisine en plein air sont des passe-temps occasionnels, alors vous ne devrez pas investir dans l’achat d’un appareil sophistiqué. Un simple barbecue fonctionnant au feu de bois sera amplement suffisant. Dans le cas d’une utilisation fréquente, des modèles plus puissants, plus faciles à utiliser et à entretenir devront être priorisés. Côté maintenance, la plancha est beaucoup moins exigeante. Seule celle sur laquelle est posée la nourriture doit être minutieusement nettoyée. Mais vu que c’est une surface plane, le nettoyage est simplifié. Elle peut donc être nettoyée et réutilisée très rapidement.

L’aspect pratique de la plancha ne se limite pas au nettoyage. Parmi ses avantages, il y a sa faculté à pouvoir préparer des plats que le barbecue ne peut pas faire. Et pour les grillades diverses, elle a l’avantage de ne transférer aucune odeur et aucun autre goût vers la nourriture. Malgré cela, le barbecue reste encore très prisé et permet aussi de faire bien plus que de simples grillades. En effet, il est possible de cuisiner la paella sur ce genre d’appareil.

 

 

Un appareil bien alimenté

La source de chauffage le plus bon marché est certainement le charbon. Il est surtout utilisé pour les barbecues classiques. L’inconvénient lorsque vous utilisez ce type de chauffage est qu’il nécessite beaucoup de préparation que ce soit lors de l’allumage ou pendant son utilisation. De plus, il met un certain temps avant d’atteindre un niveau de chauffage optimal. La qualité du chauffage est aussi aléatoire, car la chaleur ne se propage pas de manière uniforme. Les plats ont également tendance à être marqués par le goût de fumée, même si c’est l’essence même de la grillade.

Pour tenter de supprimer certains de ces défauts, vous pouvez opter pour un chauffage électrique ou à gaz. Un modèle électrique nécessite une prise d’alimentation donc il est à réserver pour les usages intérieurs. À moins que vous ne disposiez d’une rallonge pour relier votre appareil du jardin vers la maison. De plus, en cas de coupure de courant votre organisation pourrait subitement prendre fin.

Le gaz dispose de plus davantage que l’électricité ou le charbon. Il offre la possibilité de créer un chauffage uniforme sur toute la surface de cuisson. Il est facile à allumer et ne nécessite pas d’être réalimenté comme le charbon. Il y a aussi moins de transfert de goût. Mais il faut savoir que sur une plancha, il n’y en a aucune. 

 

 

Dernière mise à jour: 19.10.19

 

Selon des études, le gaz serait en dernière liste des sources d’énergie utilisées pour les parties de barbecue. La tendance commence malgré tout à se tourner vers l’adoption de la bouteille de gaz pour alimenter les appareils dédiés. Zoom sur les aspects techniques et pratiques de ce réservoir spécial.

 

 

Caractéristiques de la bouteille de gaz

Après le bois et le charbon, puis le courant électrique, le gaz investit désormais les sorties familiales autour d’un barbecue. Pour ses multiples avantages, ne serait-ce qu’au niveau de la rapidité de chauffe et la consommation d’énergie, il commence à faire de nombreux adeptes, à commencer par les chefs des grands établissements hôteliers. Son aspect pratique représenté par la propreté d’usage fournie par son enveloppe, la célèbre bouteille de gaz, constitue un atout supplémentaire. Dans ce contexte précis, voici quelques informations de base utiles à savoir en ce qui concerne cette fameuse bonbonne.

Tout d’abord, la notion la plus importante concerne le matériau. Comme ce réservoir contient un gaz explosif, il a donc été conçu d’une part pour pouvoir bien contenir la pression intérieure, mais aussi celle de l’atmosphère et les variations de température. D’autre part, il doit pouvoir être capable de supporter des chocs éventuels et même encaisser une chute accidentelle, sans risquer de se fissurer ou de se casser pour provoquer un frottement fatal et une explosion. Les bouteilles de gaz ont donc toutes été fabriquées en métal, pour répondre à ces différentes conditions.

Ensuite, le paramètre suivant concerne la taille et le poids. Il existe normalement trois catégories de bouteilles de gaz, qui sont réparties selon le poids de leur contenu. En premier lieu, vous pouvez trouver celle de 35 kilogrammes, qui sera évidemment la plus grande. Compte tenu de la quantité importante de gaz contenu, cette bouteille est surtout destinée pour l’alimentation du chauffage au gaz dans une maison, pour le cas d’une chaudière à gaz en hiver par exemple. Deuxièmement, vous avez la bouteille qui pourrait être qualifiée comme le format standard de ce matériel, celle de 13 kilogrammes. Elle se destine par excellence pour tout usage domestique du fait de son format compact et ergonomique et facile à ranger.

La plupart des ménages utilisent ce modèle pour leurs besoins quotidiens. En dernier, vous pouvez vous rabattre sur le petit modèle de 6 kilogrammes, qui s’utilise surtout en appoint, en attendant de recharger sa bouteille standard. Bien entendu, certaines marques proposent des bouteilles sous d’autres caractéristiques de poids et de tailles adaptés selon des usages spécifiques, comme les bouteilles de 2 kilogrammes, essentiellement utilisées durant les campings. Elles peuvent par exemple alimenter le meilleur barbecue Campingaz durant une soirée à la plage entre amis. Quoi qu’il en soit, la taille importe peu pour un barbecue, tous ces modèles peuvent vous servir pour alimenter votre foyer lors de vos parties de grillade en week-end.

Enfin, une dernière caractéristique importante concerne le contenu. Officiellement, seuls le propane et le butane peuvent servir à un usage domestique. Le principal avantage réside dans le fait que ces deux combustibles ne sont pas nocifs pour la santé, sauf évidemment si vous en inhalez en grande quantité dans une petite pièce. Pour plus de sécurité d’ailleurs, les fabricants y ont intégré un composant qui permet de reconnaître l’odeur en cas de fuite, et de prendre les dispositions nécessaires en conséquence.

 

 

Précautions d’emploi

Bien que le gaz soit contenu dans un réservoir solide, il faut tout de même faire preuve de prudence dans la manipulation.

Avant tout, pour les différentes manutentions, il va de soi qu’il faut garder la bouteille loin de tout objet susceptible de le perforer ou de le casser. Lors du transport, assurez-vous qu’elle reste dans une position stable. Le plus important concerne maintenant les précautions relatives à l’utilisation elle-même.

En premier lieu, le raccordement revêt une importance capitale. Généralement, les différentes marques livrent les bouteilles avec l’équipement nécessaire pour le raccorder au barbecue. En général, deux éléments composent cet ensemble : un détendeur et un tuyau. Le premier est spécifique en fonction du contenu, il ne faut donc pas utiliser un détendeur pour propane avec une bouteille de gaz butane, qui a une pression de distribution inférieure. Le tuyau également présente deux formes d’attache possibles : le serrage par collier, ou la tête à visser. Ces derniers sont les plus pratiques, mais il faut cependant vérifier qu’ils sont compatibles avec l’entrée du barbecue. Avant une première utilisation ou une remise en service de votre appareil, vérifier que tous les raccordements sont corrects et ne laissent passer aucune fuite.

Ensuite, pour la mise à feu, vous devez respecter un ordre de base qui vous permettra d’allumer sans risque. Ouvrez le couvercle du barbecue en premier. Vous procéderez ensuite à l’ouverture des vannes de la bouteille. Les brûleurs seront les derniers à être ouverts avant la mise à feu à l’aide d’un allume-gaz. Lorsqu’il est utilisé, évitez de déplacer le barbecue et la bouteille de gaz, et empêchez les enfants de trop s’en approcher. Dans un souci pratique, n’utilisez pas votre barbecue à gaz s’il y a trop de vent, le feu risquera de s’éteindre souvent. Si le cas se produit, fermez les vannes de la bouteille et le brûleur et attendez quelques minutes avant de rallumer.

Le dernier point concerne les étapes à effectuer pour terminer l’utilisation. Le terme « couper le gaz » prend son sens ici, puisqu’il s’agit du premier geste que vous devez faire, à savoir fermer les vannes de la bouteille. Lorsque le brûleur s’éteint à son tour, vous pouvez aussi le fermer, car le gaz restant dans le tuyau aura été brûlé. Par contre, attendez que le barbecue soit bien froid avant de le nettoyer et de refermer son couvercle. Pour le stockage de votre bouteille, le butane peut être rangé sans problème à l’intérieur de votre maison, loin de toute flamme ou source de chaleur. Quant au propane, la bouteille doit impérativement être stockée en extérieur, aux mêmes conditions.

 

 

Dernière mise à jour: 19.10.19

 

Que vous partiez en camping ou que vous vous relaxiez sur la terrasse, avoir un lit dédié au campement procure beaucoup de confort. La durée de vie de ce produit dépend surtout de son propriétaire et de la manière dont celui-ci en prend soin. Il faut en effet l’entretenir pour qu’il soit utile pendant de nombreuses années.

 

À quoi sert ce lit ?

Certains disent qu’il est encombrant, qu’un simple sac de couchage suffit ou encore que le porter reste fatigant. Dans un certain sens, ils n’ont pas tort. Mais cet article présente bien des avantages. Vous profiterez par exemple d’un meilleur confort que si vous dormiez par terre en camping. Vous aurez moins mal au dos pour mieux attaquer une journée de randonnée. À l’inverse du sac de couchage, il vous protège des bestioles rampantes dans la nature. En effet, les insectes ne pourront pas s’incruster dans votre lit pour vous déranger durant la nuit.

Et dans le cas où vous l’utiliseriez chez vous, il se stocke et se déplie aisément. Cela vous permettra de gagner de la place en journée et d’avoir un lit supplémentaire pour un invité. La conception de ce type de produit et la matière choisie assurent en outre un transport léger. Vous l’emporterez donc facilement où vous irez.

 

 

Pour quelle raison le nettoyer

L’entretien de cet équipement semble facultatif pour beaucoup. Même si vous allez encore l’utiliser, il faut qu’il reste propre après chaque usage. La raison principale est toujours sa longévité. Il s’agit d’un article pratique qui vous servira pendant un bon moment. Une négligence de votre part affaiblira sa résistance, ce qui diminuera sa durée de vie.

La présence de saleté peut engendrer une détérioration du produit. Si de la boue se trouve sur les pieds, à titre d’exemple, cela pourrait entraîner une corrosion sur la partie métallique. Si vous ne le nettoyez pas, la rouille s’étendra petit à petit et finira par rendre le lit inutilisable.

De la nourriture peut tomber dessus et laissera des traces et une odeur. Cela attirera les insectes qui le rongeront. De ce fait, il risque d’y avoir des trous sur la toile, réduisant ainsi votre confort. Au bout d’un certain temps, la déchirure s’agrandira et vous obligera à remplacer totalement le tissu. Bien sûr, l’hygiène constitue également une raison pour l’entretenir régulièrement.

 

Comment le garder propre ?

Lorsque vous l’emportez dans la nature, il va de soi qu’il sera taché par de la boue, de la poussière, de la nourriture, ou autres. Afin de le maintenir clean durant tout votre trajet, il est préférable de se servir d’une housse avant de dormir dessus.

En outre, s’il est déjà sali, le nettoyage se déroulera comme suit. Dans certains cas, la toile s’enlève. Il vous suffit donc de la laver avec de l’eau, du savon et une brosse, puis de la rincer et de l’étendre. Servez-vous d’une lessive douce pour ne pas détériorer la couleur.

Quant à la structure, un chiffon humide suffira amplement. Frottez chaque partie minutieusement pour retirer les résidus et autres saletés qui s’y sont collés. Passez ensuite un tissu sec pour toutes les surfaces encore mouillées. Cela évitera la corrosion sur les pieds et les supports qui ne sont pas en acier inoxydable.

Selon le modèle acheté, le lavage se fait différemment. Certains sont démontables et d’autres non. Pensez à vous adapter à la fabrication et aux matières présentes pour garantir la propreté du produit.

 

Ranger l’article au bon endroit

Une fois que vous avez fini de le nettoyer, veillez à ce que chaque élément du lit soit bien sec. Il n’est pas conseillé de l’étaler au soleil, car cela dégradera la couleur et la résistance du tissu. Préférez les lieux aérés pour le déshumidifier.

Ensuite, mettez-le dans sa housse de transport. Cet accessoire est conçu pour le protéger de l’eau, mais aussi de la poussière. Il ne risque donc pas d’entrer en contact avec un corps extérieur.

Après cela, placez-le dans un endroit sec. Cela évitera la formation de moisissure. Vous pourrez par exemple le stocker dans le placard ou encore sur une étagère dans votre garage. Le contact avec les rayons du soleil est à prohiber, car les UV peuvent causer des détériorations sur certaines matières.

Lorsque vous l’emportez avec vous en voiture, ne le placez pas sur le porte-bagage. Posez-le plutôt dans la malle ou sous les sièges. Bien sûr, si vous êtes obligé de le poser sur le véhicule, recouvrez-le avec une toile imperméable. Cela le protègera efficacement.

 

 

Effectuer des vérifications régulières

Si vous vous en servez rarement, il est conseillé de vérifier chaque recoin avant de l’utiliser à nouveau. Et dans le cas où vous dormez dessus toutes les nuits, resserrer tous les boulons une fois par mois. Quand vous montez sur le lit, vous engendrez des mouvements qui délogeront les vis. Au bout d’un certain temps, vous risquez de les perdre lors d’un déplacement. Cela peut vous causer des problèmes, car la structure ne sera plus fiable. 

De temps en temps, pensez à le dépoussiérer. Si vous ne l’avez pas sortie depuis plusieurs mois pour aller en camping, dépliez-le pour enlever la poussière. En effet, si vous en inhalez une certaine quantité en une fois, vous pourrez développer une allergie. Des bactéries s’y accroissent en effet, même si vous l’avez bien nettoyé. C’est pourquoi une aération fréquente est nécessaire. 

Bien sûr, l’entretien est seulement une partie des points à prendre en compte. À la base, il faut trouver un article digne d’intérêt, qui présente non seulement un bon design, une grande robustesse, mais qui se lave aussi facilement. Vous avez ici une liste des meilleures offres sur le marché. Vous pourrez alors effectuer des comparaisons. Insistez sur les détails et les critères qui vous conviennent le mieux, sans pour autant négliger les avis des autres consommateurs. Il vous sera donc possible de dénicher plus aisément le modèle qui saura vous satisfaire. Certains sites proposent aussi des conseils pour assurer l’entretien de l’article ou pour l’améliorer.

 

 

 

Dernière mise à jour: 19.10.19

 

Vous vous demandez peut-être de quoi vous aurez besoin et quelles précautions prendre pour emmener votre chien en randonnée. En effet, des préparations sont nécessaires surtout lorsqu’il s’agit de faire une longue marche avec son animal de compagnie. Voici donc quelques outils et conseils utiles pour faire une belle promenade avec son compagnon.

 

La trousse de secours :

Avant tout, se munir de matériels de secours pour chien est fondamental, le désinfectant, une couverture de survie et une muselière lui permettant de respirer et de boire. Votre pack de premiers soins devrait également être équipé de compresses stériles, de bandages, d’antibiotiques et de pinces à tiques. 

Vous avez sûrement déjà entendu parler de pommades pour la protection des coussinets contre les petites coupures, blessures et plaies. Ces lotions aident aussi à la cicatrisation rapide des coussinets ou même du museau qui ont un peu craqué. Il faut se munir de chaussons dans le cas où le chemin à emprunter serait assez caillouteux. Mais s’équiper de bottines est d’autant plus nécessaire et efficace pour éviter ces problèmes.

 

Suffisamment de nourriture et d‘eau :

Par ailleurs, vous devrez également penser à emporter assez d’eau et de vivres. Cela se voit très important, car en faisant beaucoup d’efforts vous et votre chien en aurez besoin. Il est aussi bon à savoir que le canin transpire beaucoup et devrait être hydraté régulièrement. À chaque pause que vous ferez, profitez-en pour lui offrir de petites collations, afin de lui redonner de la force et pour éviter qu’il ait trop faim. De ce fait, des gamelles facilement transportables et pliables devront être prévues.

 

 

Opter pour le lit destiné au camping dédié au chien :

Pour bien gâter votre animal de compagnie, le lit de camp pour chien est le bienvenu pour un repos paisible après vos activités. Il existe aussi sur le marché des matelas adaptés qui permettront à votre bête de se ressourcer confortablement n’importe où, à n’importe quel moment de la randonnée. Il reste important d’offrir à votre ami un certain temps de récupération pour lui éviter la fatigue. Pour cela, ce type d’équipement est idéal.

 

De quoi ramasser les selles de votre animal de compagnie :

Comme pour les sorties en ville, les besoins de votre compagnon ne devront pas traîner le long du chemin de votre itinéraire. Cela n’est pas très respectueux envers les autres promeneurs. Pour cela, pensez à un sac adapté ou autrement dit un sac à crottes. Ne jamais donc laisser derrière vous les excréments de votre animal de compagnie. 

Soyez responsable ! Un sac à dos pour chien reste aussi à prévoir si votre ami est apte à porter lui-même ses équipements. Cela vous rendra les tâches plus faciles. Il faudrait juste bien définir quelle charge votre canin serait capable de transporter pour éviter de lui faire mal au dos.

 

Préparation physique :

Votre chien a besoin de bons exercices d’endurance avant de se lancer dans une grande randonnée. De plus, une visite de contrôle chez le vétérinaire est d’autant plus conseillée pour savoir si votre animal est en bonne santé.

Vous devrez aussi bien dresser votre compagnon, car en nature, il pourrait faire preuve de trop de liberté et ne vous obéira donc plus. En ce cas, il serait capable d’agresser d’autres animaux ou autres randonneurs sur votre chemin. De ce même fait, il ne faut jamais lui permettre de s’aventurer seul, mais de préférable toujours le garder sous votre surveillance. Si vous sentez que lui donner une certaine liberté constitue un risque pour votre entourage, retenez-le en laisse durant votre promenade.

 

 

Comment choisir l’endroit idéal pour emmener votre chien en randonnée ?

Tous les sites ne sont pas dédiés à une randonnée avec un chien. Certains sentiers représentent de vrais dangers pour l’animal. Parmi ces derniers, les itinéraires comportant un pont. Dans ce cas, vous devrez vous munir d’un harnais et d’une laisse. Il est toutefois préférable de se tourner vers le premier plutôt que vers un collier pour plus de confort pour votre compagnon. Mais avant le jour de la randonnée, vous devrez habituer celui-ci à porter l’accessoire en question.

Il faut savoir aussi qu’il existe désormais des laisses avec amortisseur pour réduire les chocs et éviter de lui faire du mal. Et pour lui donner plus de liberté, optez pour une référence plus longue, voire enroulable. Et avec une ceinture, vous pourrez promener votre canin tout en disposant de vos mains. Par contre, si vous ne voulez pas qu’il soit attaché et que par mégarde vous veniez à le perdre, avec un GPS il vous sera facile de le localiser. Tout devient facile avec la nouvelle technologie

 

 

 

Dernière mise à jour: 19.10.19

 

Le lit dédié au camping récemment créé séduit beaucoup de monde : les campeurs, les militaires, les randonneurs et les familles. Cela grâce à ses innombrables avantages. Et malgré le fait qu’il souffre de quelques inconvénients, il reste tout de même un équipement pratique.      

 

Ses atouts

Les points forts du lit de camp sont innombrables, raison pour laquelle il a tant de succès. En matière d’utilisation, cet équipement a été conçu pour pouvoir se reposer à tout moment. Peu importe le temps et l’endroit où l’on se trouve, l’article repousse toutes les limites. En pleine saison chaude sur la plage ou encore durant la période des pluies sous une tente le matériel reste opérationnel. De plus, en pleine nuit sous la belle étoile ou dans la journée au bord d’un lac, cet accessoire de camping se voit toujours aussi pratique. C’est d’ailleurs le point le plus marquant chez cet appareil.   

Concernant le stockage, il se met n’importe où, dans un emplacement étroit comme le dessous d’une table, à l’arrière d’un véhicule ou sur le toit de celui-ci. Une fois dans une tente où l’on manque de surface de rangement, le lit se porte merveilleusement bien. Cela de par le fait qu’il se colle à la paroi et libère ainsi plus d’espace. De plus étant déplié, du moment que l’on dort, on peut glisser tout un tas d’objets sous son armature.

À propos du poids, le produit est léger, il pèse en moyenne entre 7 à 15 kilogrammes. C’est pourquoi une personne assez robuste arrive à elle seule à le transporter, à le monter et à le démonter sans aucun problème. Bien évidemment, il s’agit là d’un adulte et non d’un enfant. 

 

 

Outre son poids, le lit se voit rassurant. Du haut de ses 40 centimètres, planté sur des supports en acier, il permet d’éviter les ennuis causés par les reptiles et insectes. Bien sûr, si vous campez en forêt, une fois la nuit tombée, vous aurez plus de chances d’éviter les petites bêtes qui s’y trouvent. Cela en étant bien posé sur le lit. Par contre si vous vous couchez au ras du sol même en étant sous une tente, vous serez probablement l’autoroute des serpents, araignées, sangsues, limaces, ou escargots.

Et quand la pluie fait rage, le lit fait la différence en vous mettant à l’abri de la précipitation. À noter que le sol humide représente un véritable cauchemar pour les campeurs. Avec de simples sacs de couchage qui se plantent à même le sol, ces derniers se retrouvent à coup sûr en très mauvaise posture. Toutefois, le lit arrive à minimiser les dégâts en vous logeant à 40 centimètres au-dessus du sol, tout près du fléau.       

En plus d’être sécurisant, certains types sont modulables. On distingue sur le marché des spécimens pliables en deux ou en trois parties. Ainsi, certains peuvent se transformer en véritable table basse ou canapé avec dorsaux. On peut alors se revigorer tranquillement avec la tête et les pieds bien posés.

Certaines références quant à elles sont fournies avec des accroches et moustiquaires qui vous protègent des indésirables et bestioles durant la nuit. 

Les plus sollicités en terme de confort concernent les modèles avec un surmatelas. Cela dit, ces derniers ressemblent à de véritables lits qui ont l’avantage de la mobilité. C’est en quelque sorte un ensemble formé de lit + matelas gonflable sur le dessus. Bref, le plaisir de s’y reposer devient unique.    

En revanche, il est à signaler que le lit pour campeur n’est pas adapté pour un périmètre à surface caillouteuse ou escarpée. Il devient instable une fois placé dessus. Cependant, sur un endroit plat dépourvu de bosse et de faille, l’article est alors très rassurant en se posant sur ses tiges en acier. Donc avant de l’installer, il vous faut prévoir l’emplacement idéal.

 


 

Les points faibles

Si tels sont les points forts, quels sont à présent les inconvénients du lit dédié au camping ? Pour ce genre d’équipement, la toile qui fait office de couchage est souvent trop mince. Les moins résistantes ne supportent pas une charge dépassant les 100 kilogrammes. Dans ce cas, le matériel n’arrive pas à tenir un poids de plus de 120 kilogrammes. Et en même temps, l’aisance n’est pas optimale avec certains types de tissu qui forment cette pièce du produit. Et pour y remédier, l’option couchage double est à envisager. Ces spécimens sont à la fois plus confortables et plus costauds que l’ensemble des modèles standards. 

L’autre souci concerne les tiges en acier. Après un certain temps ou par faute d’entretien, la rouille peut apparaître le long de ces supports. En plus d’être désagréable à la vue, la corrosion affecte petit à petit le couchage. Eh, oui à force de plier et déplier le matériel tout finit par s’en mêler. En bref, le nettoyage en profondeur par l’aspersion de zinc reste la seule solution à ce problème. Sinon, tout partira à la casse et il vous faudra attendre le processus de recyclage.

Il est aussi à noter que, plus le modèle se coupe en plusieurs parties, plus il devient peu résistant. L’action d’emballer et de déballer à répétition fragilise les joints et les serrages sur la partie métallique du dessous. Ce qui agonise complètement ou partiellement le matériel d’où un lit presque handicapé. Et dépourvu de pieds, on revient au même principe qu’un sac de couchage, c’est-à-dire dormir à ras du sol.       

Quant au design, les avis divergents. Bon nombre de personnes trouvent le look simpliste, tandis que d’autres affirment que c’est ce qui fait le charme du lit.  

Dernièrement, l’idée de conception qui fait de cet équipement un article monoplace gêne certains consommateurs. Malheureusement, il n’est guère possible de monter à deux sur le même emplacement à l’exception des enfants bien sûr. La largeur de 90 cm associée à la robustesse moindre du produit ne permet pas de procéder à une telle utilisation.   

 

 

 

Dernière mise à jour: 19.10.19

 

Les amateurs de sorties dans la nature sont formels sur le fait de ne pas sélectionner les équipements de couchage au hasard. Bien qu’ils ne remplacent pas votre matelas préféré, les lits dédiés au campement et les matelas gonflables se présentent comme les alternatives de choix pour vous accompagner dans vos escapades nocturnes. Faisons le point sur les performances de ces matériels.

 

Le lit destiné au campement : une alternative de choix

Autrefois, ce type de lit était réservé aux camps militaires et aux dispensaires hospitaliers. Durant cette période, les premiers matériels ne pouvaient pas se plier. Ils servaient seulement à accueillir les soldats ou encore les malades qui avaient besoin de sommier provisoire pour se reposer. Avant, ce type d’équipement n’était disponible que sous un grand format de 180*200 cm ou 200*200 cm.

Aujourd’hui, on le retrouve sous diverses appellations selon le mode d’usage comme le lit de camping, le lit picot ou le lit pliable. Dans tous les cas, son utilité n’a pas changé. Les fabricants ont seulement rajouté des fonctionnalités propres à leurs modèles pour les rendre plus attractifs. En général, il se compose d’une ossature souvent en acier, en aluminium ou en autre élément robuste capable de soutenir une certaine charge sans faillir. Cette armature est complétée par une toile sur laquelle le dormeur pourra s’allonger à son aise.

 

 

Pourquoi se procurer ce lit ?

De nos jours, il figure parmi les équipements essentiels des randonneurs ou les amateurs de sports en plein air du fait de sa praticité. En effet, ce dispositif répond à bon nombre de paramètres établis par ces types d’utilisateurs dans la recherche du meilleur matériel. On recense alors la simplicité d’usage comme l’ergonomie, mais également la facilité de transport.

L’atout majeur chez un bon lit de camp, c’est surtout la possibilité de dormir en hauteur. De cette manière, vous serez à l’abri de l’inconfort d’un sol accidenté. Bien que la commodité offerte ne soit pas similaire à celle de votre lit dans votre chambre à coucher, cet équipement vous préserve des éventuels troubles de sommeil. Mais aussi, grâce à cette élévation vous vous préservez des insectes rampants qui pourraient venir vous déranger pendant la nuit.

Ce genre de matériel se fait apprécier par les utilisateurs pour son installation aisée. Généralement livré avec une notice de montage, il ne vous faudra que quelques minutes pour le positionner. Notez également qu’une fois plié, il ne vous prendra pas beaucoup de place. Vous lui trouverez facilement un coin qui lui servira d’endroit de stockage et ne vous encombrera pas.

 

Les inconvénients de ce lit

Celui-ci ne présente pas que des avantages, il existe également des limites que l’on remarque sur ses performances en général. Bien qu’il possède une ossature particulièrement robuste, la toile, elle ne dispose pas de cette même texture habituellement. En effet, cette dernière n’est pas en mesure d’accueillir des charges avoisinant les 100 kg. Lors de son achat donc, il est impératif de dénicher un modèle capable de vous supporter vous et quelques affaires éventuellement.

En hauteur, il y a plus de chances de se faire mal en tombant de son lit. De ce fait, les connaisseurs ne conseillent pas cet équipement aux individus qui ont un sommeil agité au risque de se retrouver sur le sol au petit matin.

 

 

Le matelas gonflable : Atouts et limites

De son côté, le matelas gonflable trace son chemin. Comme son nom l’indique, il s’agit d’un dispositif que l’on remplit d’air pour bénéficier de ses performances, ce qui constitue apparemment son principal avantage. En effet, la praticité est bel et bien au rendez-vous. En mode déplié, il ne prend habituellement pas de place. Il peut même se glisser dans votre sac à dos pour que vous le transportiez aisément pendant vos déplacements. Ce matériel se décline généralement en deux types : les modèles autogonflants et les spécimens à gonflage manuel.

Cette faculté élargit également les possibilités d’usage de cet équipement. Si bon nombre d’utilisateurs le privilégient pour les activités en plein air, d’autres l’emploient comme un lit d’appoint à la maison dans les situations où des invités restent pour dormir. Il devient le compagnon des personnes qui vivent dans un endroit peu spacieux, car il suffit de le dégonfler au matin pour qu’il n’encombre pas l’intérieur de la pièce.

En termes de confort de couchage, le niveau que propose ce type de dispositif est bien au-dessus du lit destiné au campement. Il offre l’opportunité de régler la fermeté de l’ensemble avec l’ajustement de la quantité d’air contenu à l’intérieur.

À noter que le revêtement des matelas gonflables n’est pas aussi fragile que ce qu’il parait. Les fabricants ont effectué un grand pas dans le perfectionnement de leur structure en y ajoutant des technologies intéressantes les unes comme les autres. Sur le marché, on le retrouve fait en suédine, en laine, en coton laminé ou encore en soie. Ces éléments sont particulièrement appréciés par les utilisateurs pour leur résistance et leur souplesse tout en proposant une douceur indéniable au toucher. Cependant, le choix final pendant votre achat n’en reviendra qu’à vous-même.

Toutefois, cela ne l’empêche pas de présenter des limites quant à sa robustesse. En effet, la structure n’est pas à l’abri des dégonflages inattendus due à une dégradation précoce. Son installation nécessite une surface méticuleusement nettoyée pour éloigner tous les menaces potentielles d’altération comme les objets tranchants par exemple.

L’entretien du matelas gonflable requiert également une attention particulière. Vu que sa mise en place se fera à même le sol, vous ne serez donc pas épargné des contacts avec la saleté, les poussières et même les acariens. Ces éléments vous procureront d’innombrables sensations d’inconfort, exposent à des risques sur votre état de santé, si vous ne procédez pas à un nettoyage régulier.