Dernière mise à jour: 14.07.20

 

Tentes de toit – Guide d’achat, Classement et Tests

 

Dans certains endroits, il est souvent intéressant de ne pas planter sa tente au sol, mais en hauteur. Pour ceux qui préfèrent voyager et camper avec leur voiture, les tentes de toit sont une alternative judicieuse. Elles s’installent sur le toit de votre véhicule et vous procurent un abri loin des dangers éventuels comme les animaux sauvages ou les aléas du terrain. Par ailleurs, on vous propose cette revue si vous n’arrivez pas à prendre votre décision sur le modèle à acquérir. Vous y trouverez XPHW Tente De Toit ABS Imperméable à l’eau qui fascine les utilisateurs par sa robustesse et sa grande capacité de charge de 300 kg. De l’autre côté, vous avez Carword Ranger Overland Tente Sur Le Toit avec son ossature en alliage d’aluminium à l’épreuve des variations climatiques et des facteurs d’usure.  

 

 

Tableau comparatif

 

Le bon
Le mauvais
Conclusion
Prix

 

 

Les 10 Meilleures Tentes de Toit (Avis & Tests) de 2020

 

Tente de toit pour voiture

 

1. XPHW Tente De Toit ABS Imperméable à l’eau

 

Ce spécimen se retrouve dans la catégorie des équipements à coque rigide. Cette dernière servira de protection à l’ensemble pendant le transport ou le stockage pour que celui-ci soit toujours opérationnel au moment où vous en aurez besoin. Vous n’êtes donc plus obligé d’acheter une housse pour le stocker.

Cette tente de toit comporte un système de fixation universelle, ce qui simplifie son montage sur une large variété de véhicules. Votre auto a seulement besoin de barres transversales pour l’accueillir. Le déploiement s’effectue d’ailleurs en un tour de main grâce à ses vérins pneumatiques. Le procédé se réalise sans effort.

Une fois en place, ce dispositif offre un espace de couchage pour deux à trois personnes. L’enveloppe possède des fenêtres pour assurer la ventilation tandis que des moustiquaires peuvent s’y installer pour éviter l’invasion des insectes dérangeants. L’ossature comme la plaque de base et l’échelle télescopique sont fabriquées en aluminium pour garantir leur durabilité.

 

Les pour

Capacité de charge : Ce modèle est en mesure de résister sous un poids pouvant atteindre les 300 kg sans fléchir. Grâce à cela, vous pouvez non seulement vous y reposer, mais également mettre vos affaires à portée de main. 

Conception de la toile : Le tissu entièrement fait en Oxford 300D reste à l’épreuve des différents facteurs d’usure, mais aussi aux altérations dues à l’humidité. Il vous mettra à l’abri des éléments susceptibles de perturber votre confort.

 

Les contre

Coloris unique : Des consommateurs soucieux de l’esthétique affirment que la tonalité de ce spécimen reste assez basique. Ils apprécieraient rencontrer cet équipement sous d’autres teintes. 

Acheter sur Amazon: Prix- (€3799.98)

 

 

 

2. Xljh 2019 Usine 4 * 4 Camion Tout-Terrain Pop-up

 

Dans notre comparatif, vous trouverez une panoplie de modèles à coque souple si vous voulez vous orienter vers ces catégories. Celui-ci en fait partie. Entièrement fait en polyester 420D, il ne craint pas l’humidité ni les déchirures. Les variations climatiques n’ont pas d’effets sur son enveloppe. Il embarque également un traitement anti-UV qui éliminera les éventuelles dégradations causées par ces rayons.

Une fois déplié, cet article est capable d’accueillir deux à trois personnes avec ses 240*130*140 cm de long, de large, et de haut. À l’intérieur, vous pourrez mettre vos accessoires à proximité grâce à la présence d’un sac de rangement intégré.

Sur la balance, ce spécimen affiche une soixantaine de kilos. Il peut devenir votre allié si vous avez un véhicule tout-terrain à équiper d’une tente de toit. Le lot comprend une échelle télescopique qui vous aidera à accéder à la porte.

 

Les pour

Toile innovante : Le revêtement en polyester 420D de ce dispositif présente un bon compromis entre imperméabilité et respirabilité. Il vous mettra au sec pendant les intempéries et les averses tout en assurant un échange des flux d’air pour éviter les coups de chauds ainsi que les transpirations excessives.  

Confortable : Ce modèle s’accompagne d’un matelas éponge de 5 cm d’épaisseur qui vous procurera un niveau de commodité correcte lorsque vous vous reposez dessus.

 

Les contre

Exposition au vent : Bien que la toile reste à l’épreuve de l’humidité, il rencontre des difficultés à parer les vents assez intenses.

Acheter sur Amazon: Prix- (€2299.22)

 

 

 

Tente de toit pour 4×4

 

3. Carword Ranger Overland Tente Sur Le Toit

 

Si vous êtes en quête d’un modèle pour équiper votre véhicule tout-terrain et partir randonner dans la nature, vous pouvez compter sur cet article portant le logo Carword. Cette tente de toit pas chère, mais pratique et performant a séduit bien des consommateurs et notamment avec la robustesse de son armature. Cette dernière conçue en alliage d’aluminium résiste aux chocs, aux impacts, aux dégradations extérieures, mais aussi aux manipulations excessives.

Quant à la toile, le fabricant a opté pour du polyester 420D pour répondre aux attentes des utilisateurs les plus exigeants en termes d’imperméabilité. Il possède d’ailleurs une configuration composée de plusieurs couches de tissus pour parer tous risques de fuites.

Avec ses 210 cm de long et ses 125 cm de large, vous pouvez vous y mettre à trois dedans. Le couchage comporte un matelas de 5 cm d’épaisseur pour vous faire profiter une nuit confortable. Une moustiquaire est en place pour assurer à la fois une bonne ventilation et une protection contre les insectes.

 

Les pour

Durabilité de la structure : L’ossature de cet équipement réalisée en alliage d’aluminium vous accompagnera pendant un bon bout de temps sans exhiber des signes d’altérations. Même sous l’effet de l’humidité, elle ne présentera pas de rouille.

Imperméabilité accrue : Le revêtement est conçu avec un assemblage de tissu sous forme de couches. De cette manière, il empêche l’infiltration des eaux à l’intérieur. Par la même occasion, il reste insensible aux rayons ultraviolets.

 

Les contre

Qualité de la housse : Le rangement en plastique ne convainc pas vraiment les consommateurs. Ils doutent sur sa robustesse dans le temps.

Acheter sur Amazon: Prix- (€2185.55)

 

 

 

4. Kulture Jeep Tente de toit JEEP Wrangler JK

 

Cet équipement fascine les consommateurs par sa grande polyvalence. Initialement destinés pour la série Wrangler de Jeep, vous pouvez cependant l’installer sur d’autres modèles de voiture tout-terrain à condition que vous vérifiiez minutieusement la compatibilité. Il embarque d’ailleurs des systèmes de fixations universelles pour que les procédés s’effectuent avec facilité.

Une fois déployée, cette tente procure un espace de couchage pour deux occupants de tailles moyennes. Avec sa capacité de charge de 300 kg, vous pouvez avoir vos effets personnels à portée de main. La structure en aluminium ne fait pas défaut. Et pour optimiser votre confort, le fabricant accompagne son article d’un éclairage LED, pratique quand vous manquez de luminosité.

L’enveloppe quant à elle, exhibe une configuration en polyester 600D indéchirable et résistant à l’eau. Elle vous mettra à l’abri pendant les intempéries et les grosses averses. Les fenêtres assurent la ventilation tandis que les moustiquaires évitent les invasions des insectes.

 

Les pour

Polyvalent : Ce modèle peut s’installer sur les différentes versions de Jeep Wrangler JK. Vous pouvez le mettre en place sur votre véhicule s’il se trouve dans la série de 2007 à 2018. Les procédés de montage restent les mêmes.

Prise en main facile : Les accessoires compris dans le lot ont pour mission de simplifier la manipulation de cet équipement et d’accroitre votre commodité à l’emploi. On y retrouve notamment une bâche pour le transport ou encore l’éclairage LED ainsi que l’échelle télescopique.

 

Les contre

Esthétique peu convaincante : L’aspect de cette tente ne fait pas l’unanimité auprès des consommateurs. Selon eux, elle devrait arborer un look plus moderne pour être plus attrayante.

Acheter sur Amazon: Prix- (€1620)

 

 

 

Tente de toit pas chère

 

5. Autohome Tente de Toit Colombus

 

Où acheter la meilleure tente de toit ? De nombreux consommateurs vous conseilleront Autohome. La marque possède une notoriété certaine dans le domaine de ce genre d’équipement. Parmi ses produits, vous avez le Colombus Small avec ses 210*130 cm dédié pour les aventuriers en solitaire ou les couples.

Ce modèle bénéficie d’un mécanisme d’ouverture innovante avec ses deux ressorts à gaz. Ces derniers assurent un déploiement sans effort de l’abri. La porte quant à elle est combinée avec une moustiquaire que vous pouvez bloquer sur 6 positions selon vos préférences.

Pour ce qui est de l’enveloppe, elle garantit non seulement l’étanchéité de l’ensemble, mais maximise également la ventilation pour éviter les condensations et les chaleurs insupportables. Côté pratique, vous trouverez un filet de stockage d’accessoires à l’intérieur, 4 poches de rangement amovibles ainsi qu’un plafonnier à LED. Avec ses attaches universelles et ses 59 kg, il peut se mettre sur une large variété de véhicules.

 

Les pour

Technologie du tissu : La toile comprend le système Airtex optimisant l’imperméabilité et la respirabilité de la structure. Elle vous mettra au sec, quelles que soient les conditions climatiques en dehors de votre tente tout en assurant les échanges d’air.  

Coloris au choix : Pendant votre achat, vous sélectionnerez la teinte qui vous conviendra le mieux parmi les quatre proposées par le fabricant. Vous pouvez opter pour le vert, le gris, le marron ou encore le noir carbone. Il en est de même pour la coque en noir ou en blanc.

 

Les contre

Coque fragile : À comparer avec une coque en aluminium, celle-ci se raye assez facilement au contact d’éléments tranchants.

Acheter sur Amazon: Prix- (€2123.1)

 

 

 

6. Autohome Tente de Toit Air Top

 

Autohome ne fait pas défaut à son titre de la meilleure marque de tentes de toit avec l’Air Top. Il s’agit ici d’un modèle destiné pour accueillir deux occupants. Il se décline toutefois en version médium et large si vous prévoyez de recevoir plus de monde. Avec ses 60 kg, il se transporte facilement sur votre véhicule tout-terrain.

La coque en fibre de verre assure la protection de l’ensemble contre les altérations extérieures. La structure reste stable et résistante tout en offrant une isolation optimale contre le froid, la chaleur et le bruit. Elle est assemblée avec du tissu doté de la technologie Dralon® combinant des performances intéressantes en termes d’imperméabilité et de respirabilité. 

Ce modèle comporte trois portes et deux fenêtres pour procurer une visibilité optimale, et cela, loin des regards indiscrets grâce à ses fermetures semi-circulaires. Le montage s’effectue en un tour de main grâce à son système à quatre vérins à gaz. Le processus se réalise quasi instantanément. 

 

Les pour

Déploiement facile : Le dépliage de la toile se fait en quelques secondes. Le procédé ne requiert pas de démarches particulières. Il suffit d’actionner le mécanisme d’ouverture à gaz et le tour est joué.

Grande stabilité : Le système de serrage Rally-Race maintient l’ensemble en place, peu importe les conditions climatiques. Le dressage de ce dernier se réalise également en un rien de temps. De plus, vous pouvez vous faire aider par son manuel d’emploi explicite.

 

Les contre

Performances de la coque : D’après les utilisateurs, la structure ne résiste pas aux chocs importants. Vous devez donc être prudent sur la route.

Vérifier le prix sur Amazon.fr!

 

 

 

Tente de toit rigide

 

7. DAC Tech Tente d’expédition à Coque Rigide avec fenêtre

 

Dac Tech vous offre la solution si vous hésitez sur quelle tente de toit choisir pour votre véhicule. Il s’agit ici d’un modèle doté d’une coque rigide dont la coquille protègera votre matériel des éventuelles altérations qui pourraient se produire sur la route ou lorsque vous aurez entièrement déployé votre abri. De plus, son poids total ne fait que 65 kg tandis que son armature est capable de supporter jusqu’à 300 kg de charge. Avec cela, vous pouvez vous coucher à deux ou à trois à l’intérieur.

Ce spécimen comporte un système d’ancrage universel. Il s’avère pratique si vous avez plusieurs types de voitures à disposition. Il suffit de le détacher et de l’installer sur la barre de toit de votre auto. Quant à la mise en place, vous y arriverez sans recourir à une aide extérieure, et cela, sans votre arsenal de bricolage. Dans l’espace de couchage, vous aurez une lampe LED qui vous servira d’éclairage pour la nuit.

 

Les pour

Taille réglable : Cet équipement comprend un système de fixation ajustable en longueur et en largeur. Ainsi, il s’accommode facilement à bon nombre de types de barres et par conséquent, à différents modèles de voiture.

Performances du tissu : Pour la toile, le fabricant a opté pour du polyester 600 D. En termes de durabilité dans le temps et de résistance face aux altérations extérieures, il remplit efficacement sa mission.

 

Les contre

Capacité : Les usagers affirment qu’ils auraient apprécié rencontrer une version plus large de ce modèle. Il n’est pas disponible en format familial.

Vérifier le prix sur Amazon.fr!

 

 

 

8. Yx-outdoor Tente de Toit Rigide d’ABS

 

Yx-outdoor propose cet article aux amateurs de camping qui ne souhaitent pas investir dans une tente standard. Ce modèle à installer sur le toit de votre voiture possède de nombreux atouts qui pourraient vous convenir.

Il s’agit d’un spécimen pourvu d’une coquille rigide en plastique ABS dans laquelle se trouve un abri conçu avec du textile résistant et étanche. Le premier sert de protection non seulement pendant les transports, mais aussi de renforcement contre les effets de l’humidité et des UV une fois le dispositif monté. Le second joue également un rôle dans votre confort vu qu’il empêche toute infiltration de l’eau.

L’ensemble ne fait que 50 kg. Et grâce à ses fixations passe-partout, vous pouvez facilement le positionner sur n’importe quel véhicule équipé de barres de toit. L’intérieur est capable d’accueillir deux occupants avec ses 216*127*115 cm de long, de large et de haut.

 

Les pour

Déploiement rapide : Le dépliage de la toile ne demande pas de procédures complexes. Le processus s’effectue automatiquement une fois que vous aurez activé les boucles en métal qui se trouvent sur les côtés.

Grande résistance : Les éléments entrant dans la constitution des composants ont été méticuleusement sélectionnés pour que ce matériel vous accompagne durablement dans le temps. Pour la coque, vous aurez affaire à du plastique ABS. Quant à l’enveloppe, du tissu Oxford imperméable entre dans sa conception.

 

Les contre

Se salit rapidement : D’après les utilisateurs, la coquille en blanc retient facilement les saletés et les poussières.

Acheter sur Amazon: Prix- (€2078.98)

 

 

 

Tente de toit 4 places

 

9. Wang2018 Tente de Camping à Toit ouvrant

 

Comme il n’est pas simple de dénicher la tente de toit la plus performante qui saura répondre à vos attentes, on vous recommande de faire le point sur différents facteurs. De son côté, Wang2018 tente de convaincre les consommateurs avec son modèle à la fois pratique et durable.

Ce spécimen exhibe un espace de couchage extra large pouvant recevoir 4 à 5 personnes. Il s’agit d’une bonne alternative pour les familles nombreuses désirant partir ensemble au camping. Une fois montée, elle est apte à supporter jusqu’à 300 kg grâce à son ossature composée d’une combinaison d’acier inoxydable et d’alliage d’aluminium. Cet assemblage lui confère une robustesse optimale contre les charges intensives et les variations climatiques.

Quant au revêtement, la toile ripstop joue son rôle avec brio. Solide et imperméable, elle ne craint pas les conditions météo ni les déchirures. Ce dispositif s’accompagne d’accessoires utilitaires maximisant votre commodité comme les moustiquaires anti-insectes, la lumière LED, les poches de rangements pour vos effets personnels, mais aussi l’échelle télescopique pliable.

 

Les pour

Étanchéité accrue : Cet équipement embarque un tissu ripstop capable de résister aux pluies de grande envergure. Le maillage ne laisse pas passer l’humidité. De plus, il ne s’altère pas sous l’effet des UV. 

Capacité intéressante : Ce modèle se retrouve dans la catégorie familiale. Il est en mesure d’accueillir jusqu’à quatre occupants à l’intérieur et peut supporter une charge atteignant les 300 kg.

 

Les contre

Prix élevé : Certains acheteurs font machine arrière à la vue de son coût. Avec un prix un tantinet plus bas, il deviendrait plus attractif.

Acheter sur Amazon: Prix- (€4858.93)

 

 

 

10. Yx-outdoor Tente de Toit Souple

 

Chez YX-outdoor, on vous proposera cette tente soule dotée d’une praticité qui a fait l’unanimité auprès des consommateurs. Il s’agit d’un spécimen à toit souple dont le poids n’est que de 32 kg. Le déplacement avec cet équipement n’est pas compliqué. De plus, grâce à des modules d’ancrage universels, il est possible de l’installer sur différents types de véhicules, tout-terrain, poids lourds, SUV, etc. Il est toutefois important de rappeler que la voiture doit disposer d’une barre de toit pour l’accueillir.

Le montage comme le déploiement s’effectuent en un tour de main. Vous n’aurez même pas besoin d’une aide extérieure pour réaliser ces processus. Les supports pneumatiques assurent la stabilité de l’ensemble. Le couchage peut recevoir jusqu’à quatre occupants. Vous n’avez pas de soucis à vous faire pour la ventilation. La structure comprend des fenêtres combinées avec des moustiquaires qui vous offrent une protection supplémentaire contre les insectes.

 

Les pour

Robuste : Du tissu oxford 210D entre dans la composition de la toile de cet équipement. Il ne fléchit pas face aux variations climatiques. Il apporte une protection accrue face aux intempéries et vous met à l’abri des coups de soleil et des rayons UV.

Léger : Ce modèle exhibe un poids total de 32 kg. Cela facilite non seulement son maniement, mais également son transport. Il ne vous encombrera pas.

 

Les contre

N’isole pas du froid : Selon les usagers, l’enveloppe n’offre pas d’isolation thermique. D’après eux, il est préférable de bien se couvrir quand la température commence à descendre.

Acheter sur Amazon: Prix- (€3350.06)

 

 

 

Guide d’achat

 

Savoir comment choisir les meilleures tentes de toit de 2020 s’avère pratique pour gagner du temps pendant votre quête. Cela vous évitera par la même occasion d’investir dans un équipement que vous pourrez laisser dans votre garage plus tard, faute d’incompatibilité avec vos attentes. Voici quelques conseils pour vous donner un coup de pouce dans votre sélection.

La taille

Une des recommandations que vous aurez inévitablement de la part des connaisseurs lorsque vous visitez un guide d’achat pour les meilleures tentes de toit reste la considération de la taille de votre futur équipement. Ce critère conditionne non seulement votre confort, mais aussi la praticité de l’ensemble.

À la manière d’une tente standard de camping à poser au sol, votre abri doit avant tout vous procurer un espace de vie commode. Vous ne devriez donc pas vous sentir à l’étroit une fois à l’intérieur. C’est pour cela que les fabricants sur le marché déclinent leurs modèles sous différentes tailles. Habituellement, vous ne devriez pas rencontrer de soucis dans la vérification de ce paramètre dans un comparateur de prix.

Assurez-vous également de prendre en compte le nombre de personnes qui vous accompagnera pendant votre activité. Dans le commerce, il existe des spécimens pour les voyageurs solitaires, en couple et même en famille. Toutefois, n’oubliez pas de vous concentrer sur les dimensions du véhicule qui servira de support. Certains sont capables d’accueillir plusieurs tentes sur leur toit si vous êtes plusieurs à réaliser l’expérience.

 

Le poids

Dans votre quête, vous vous demanderez probablement comment acheter une tente de toit d’un meilleur rapport qualité-prix ? Afin de répondre convenablement à cette question, on vous conseille également de prendre en considération le critère du poids. Choisissez ce paramètre en fonction de la capacité des barres qui lui serviront de support.

Votre voiture doit être en mesure de soutenir le poids de votre équipement à l’arrêt, mais surtout en roulant. Ce serait vraiment désagréable et dangereux de se retrouver avec un matériel qui se détacherait du toit de votre auto pendant que vous conduisez. Sachez que le poids maximal autorisé est de 75 kg. Il est donc préférable de se tourner vers un modèle qui se trouverait en dessous de cette valeur. 

 

Le matériau de fabrication

Il n’est pas nécessaire de se précipiter à chercher une adresse où acheter une nouvelle tente de toit. Outre la taille et le poids, on vous recommande également de faire le point sur les matériaux constituants de votre futur équipement.

Les connaisseurs privilégient l’acier inoxydable comme support de la toile. En termes de robustesse à l’usure et à l’humidité, il a fait ses preuves maintes fois et dans plusieurs domaines. Il résiste efficacement à la corrosion et à la rouille. Bien qu’il soit pénalisé par son poids, il reste accessible si vous avez quelque peu une limite de budget.

Faites attention aux finitions du tissu. Ce dernier doit essentiellement comporter ces deux qualités :

Imperméable : il ne doit en aucun cas laisser l’eau s’infiltrer à l’intérieur. Il serait désagréable de se réveiller en pleine nuit avec des gouttes d’eau qui vous tombent sur la tête ou sur votre matelas. Orientez-vous vers un modèle présentant en moyenne un indice de 1500 Schmerber pour parer les mauvaises surprises.

Respirable : la meilleure tente de toit se doit d’exhiber cette faculté pour éviter les condensations et les coups de chaud. Le tissu doit assurer un échange d’air optimal avec l’extérieur sans pour autant négliger l’imperméabilité. Cependant, dénicher le bon équilibre n’est pas une tâche facile.

Le type

Si vous voulez savoir quelle est la meilleure tente de toit du marché, vous devez faire le choix entre ces deux types :

Souple : s’il s’agit de votre premier achat dans le domaine, il est préférable d’opter pour ces modèles. On les surnomme les Soft-shell roof. Ils restent une alternative judicieuse pour les sorties à plusieurs. Ils embarquent généralement un système d’installation manuelle, mais les procédés sont d’une simplicité enfantine qui ne vous prendront pas plus d’une quinzaine de minutes si vous avez l’habitude. 

Il est souvent impossible de mettre des accessoires sur le dessus comme des panneaux solaires ou des bagages. Dans tous les cas, ils vous offrent un abri efficace contre les intempéries et les coups de soleil grâce à leur structure imperméable et étanche conçue en polyester et en PVC.

Rigide : la tente de toit à coque rigide séduit par sa robustesse. Fabriquée en aluminium en fibre de verre, elle avance une solidité et une durabilité à toute épreuve. Certes elle n’est pas moins chère que son analogue au revêtement souple, mais elle se présente comme un bon candidat si vous recherchez un dispositif qui vous accompagnera dans le temps. Son montage s’effectue rapidement surtout sur le modèle automatique qui se déplie à l’aide d’une télécommande.

 

 

 

Questions fréquentes 

 

Q1 : Tente de toit rigide ou souple pour une voiture normale ? 

D’une manière générale, ces deux types d’équipement conviennent pour un véhicule standard. Vous avez simplement à identifier le matériau le plus adéquat à la nature de vos emplois. Habituellement, les modèles souples sont conçus en tissu, facile à utiliser et à transporter. Ils demandent cependant une certaine technique et requièrent une aide extérieure lors de l’installation. 

Les spécimens rigides quant à eux peuvent être manuels, semi-manuels ou automatiques. Arborant différents designs et diverses tailles, ils avancent plusieurs sortes d’ouverture. Ils sont souvent pénalisés par leur poids. Lors de votre choix donc, il est important que vous inspectiez la capacité de charge de votre véhicule, mais aussi la présence des barres de toits qui peuvent être indispensables dans le montage de certains dispositifs.

Q2 : Comment installer une tente de toit ?

La mise en place de votre équipement ne diffère pas vraiment de celui d’un modèle pour camping. Si vous avez déjà eu affaire à ce genre de procédé, vous ne rencontrerez pas de difficultés. Si vous n’avez pas non plus de notions dans le domaine, il est préférable de demander un coup de main surtout si les barres de toit requièrent une certaine force pour les soulever. 

Vérifiez que le toit de votre véhicule est capable de soutenir le poids de l’ensemble et le vôtre. Amarrez les systèmes de fixations sur les supports en suivant minutieusement le manuel d’emploi. Utilisez ensuite la poulie qui se trouve dans le kit de rangement de votre équipement pour soulever ou abaisser la tente selon vos préférences. 

 

Q3 : Combien de barres de toit pour une tente de toit ?

Avant de commencer votre installation, il est évident que votre véhicule doit comporter des barres de toit qui serviront de supports à votre matériel. Vous y mettrez en place les éléments de fixation pour empêcher que votre abri ne se fasse emporter par le vent. Gardez en tête que plus vous avez de barres sur le dessus de votre auto, plus vous aurez de point d’ancrage pour immobiliser la tente. Il doit alors en contenir au moins trois.

 

Q4 : Quelle barre de toit pour une tente de toit ?

D’une manière générale, les modèles ne manquent pas sur le marché. Toutes les barres de toit ne sont pas aptes à recevoir une tente. Il est important que vous identifiiez la capacité de charge de votre véhicule. C’est en fonction de cela que vous sélectionnerez le poids de votre équipement. Faites aussi attention au fait que certains spécimens ne peuvent être installés que sur les supports provenant de la même marque.

 

Q5 : Comment stocker une tente de toit ?

La durabilité de votre équipement dépendra en grande partie de son bon entretien. Et lors de son rangement, il est primordial que vous respectiez quelques règles. Assurez-vous tout d’abord d’avoir un équipement propre sous la main avant de le stocker. Nettoyez-le avec les produits recommandés adéquats. Laissez-le sécher à l’air libre. N’oubliez pas qu’une tente humide se détériorera lors de sa conservation. Une fois l’humidité éliminée, dépliez-la puis mettez-la dans son sac de rangement.  

 

 

 

Dernière mise à jour: 14.07.20

 

Si vous songez à partir en voyage avec votre chien, vous devez prendre des précautions. Vous devez penser au bien-être et au confort de votre animal de compagnie. Vous devez également vous assurer de l’état de votre véhicule et vous informer sur les Lois concernant le transport de chiens en voiture.

 

La place du chien dans le véhicule

Pour voyager, quand on a un chien, on a le choix entre le train, l’avion ou la voiture. L’avion n’est pas confortable pour votre animal de compagnie, vu qu’il sera dans la soute et non avec vous. Pour le train, le voyage risque d’être trop coûteux si vous emmenez votre chien. La meilleure façon reste donc la voiture.

Vous ainsi que votre chien pourrez profiter du voyage et du paysage. Quand vous préparez le trajet, vous devez tout d’abord penser à la place du chien dans le véhicule. Il lui faut un emplacement spécifique où il ne sera pas tenté de bouger, car cela risque de rendre la conduite dangereuse. Vous devez également mettre en place une grille de protection, surtout si la route est longue. Cela protégera votre chien des chocs et des accidents. Pensez à utiliser une protection sur vos sièges pour éviter les poils et les saletés, afin de garder votre véhicule propre.

 

Le bien-être et le confort de l’animal

Quand vous avez fini de préparer la place du chien, pensez à apporter les matériels dont il aura besoin. Premièrement, il y a la gamelle. Votre animal, comme vous d’ailleurs, aura besoin de s’alimenter sur la route. Cela va le distraire et apaiser son estomac. Deuxièmement, vous devez préparer une ou plusieurs bouteilles d’eau (en fonction de la longueur du trajet). Votre chien va tirer sa langue pour se rafraîchir, cependant, en faisant cela, il se déshydratera rapidement.

D’où la nécessité de l’approvisionnement en eau. Pour l’aider un peu plus, vous pouvez aussi acheter un tapis rafraîchissant par exemple. C’est pratique, surtout quand il fait très chaud. Troisièmement, munissez-vous des jouets préférés de votre animal pour éviter qu’il s’ennuie et qu’il saccage sa zone de confort. Cependant, quand vous donnez un jouet à votre chien, n’oubliez pas qu’il y a des risques d’étouffement, surtout si le jouet est de petite taille. Surveillez donc votre animal lors de vos voyages.

L’alimentation

Un voyage en voiture peut être stressant pour un chien. Pour l’aider à se sentir à l’aise, il faut l’entourer des choses qui composent sa vie quotidienne. Outre les jouets et les boissons, vous devez apporter de la nourriture pour votre boule de poil. Choisissez la même qu’il consomme habituellement à la maison, pour le mettre à l’aise. Il sera rassuré en voyant et en dégustant ses croquettes préférées.

 

Et si votre chien ne supporte pas les voyages en voiture ?

Comme les humains, les chiens peuvent avoir des nausées lors d’un voyage en voiture. Pour savoir si le vôtre supporte ou non ce genre de périple, vérifiez s’il salive beaucoup lors de vos promenades en voiture. L’abondance de salive est un signe qui montre que le chien est nauséeux. Pour prévoir cela et offrir le confort à votre animal, consultez un vétérinaire quelques semaines avant le départ. Il vous conseillera sur un traitement spécifique pour limiter, voire même arrêter les nausées. Si toutefois, il n’y a pas de changement, mieux vaut laisser votre chien à la maison.

 

Les pauses et les risques sur la route

Vous devez songer à faire une pause de temps en temps. Les pauses aideront votre chien à se sentir bien lors du voyage. Il pourra courir un peu et se dégourdir les pattes. Il pourra aussi profiter de ces pauses pour s’alléger et faire pipi, etc. Concernant les risques, il n’y en a pas vraiment, si vous prenez soin de votre animal. Cependant, dans la plupart des cas, on constate une otite, surtout chez les chiens, après un voyage routier. Cela est dû à l’infiltration du vent dans les oreilles, quand l’animal sort sa tête du véhicule en marche. Veillez donc à ce détail quand vous serez sur la route.

 

Connaître les règlements concernant le voyage avec un chien en voiture

Après avoir pris soin du bien-être et du confort de votre chien, vous devez vous informer sur les règlements de chaque pays que vous allez visiter, notamment sur le transport de chiens en voiture. En Belgique par exemple, il y a une Loi qui stipule que le conducteur doit être capable de contrôler son animal de compagnie dans le véhicule. Cette Loi oblige les voyageurs à choisir une place spécifique pour l’animal. Il s’agit d’un endroit qui ne gêne ni le conducteur ni les passagers. Si ce n’est pas le cas, une sanction sera imposée au conducteur.

En Allemagne, le chien doit être attaché lors des voyages. En Suisse, l’animal doit obligatoirement être placé soit sur la banquette arrière, soit dans le coffre. Bref, avant de partir en voyage, consultez les Lois du pays que vous allez visiter, pour éviter tout désagrément. Après, vous devez bien sûr vous informer sur les codes de la route du pays en question, en citant par exemple la limite de vitesse, la possibilité ou non d’utiliser un détecteur de radar, les amandes, la conduite à gauche ou à droite, etc.

S’assurer de l’état du véhicule

Vous devez également vous assurer de l’état de votre moyen de transport si vous souhaitez partir en voyage avec votre chien, l’esprit tranquille. Vous devez vérifier les pièces du véhicule, mais surtout les disques de freins. Puisque ces éléments sont des pièces d’usure, vérifiez si vous devez les remplacer ou non avant de partir. Vous pouvez trouver des pièces de rechange dans des magasins spécialisés ou en ligne comme sur piecesdiscount24.fr par exemple. Sinon, vous devez également contrôler les autres éléments comme les pneus, le réservoir, le niveau d’huile, etc. N’oubliez pas non plus de vérifier les papiers du véhicule comme l’assurance, la carte verte, le permis de conduire et autres.

 

 

Dernière mise à jour: 14.07.20

 

Bronzer sur la plage en fait rêver plus d’un. Vivre la même expérience chez vous au bord de votre piscine, sur votre terrasse ou dans votre jardin est désormais possible grâce au bain de soleil. Il s’agit d’un meuble pour s’allonger et se prélasser dans une ambiance 100 % détente. Pour en profiter le plus longtemps possible, pensez à en prendre un de qualité.

 

Bois exotique « teck » 

Un bain de soleil est la plupart du temps fabriqué en bois de teck. L’avantage de ce matériau est sa résistance. Il encaisse l’eau sans trop de mal. Vous pouvez le laver à l’aide de l’arrosoir ou avec le tuyau d’arrosage.  

Il supporte donc la pluie et peut rester hors de la maison même en cas d’averse. Cela tombe à pic pour ceux qui rechignent à accomplir des tâches de nettoyage à longueur de journée. De plus, le bois exotique est de nature dense, d’où son poids lourd.    

Le teck en lui-même est imputrescible. Les moisissures n’arrivent pas à se former sur cet élément. La plupart des modèles sont recouverts d’une couche de lasure, une protection de plus contre les parasites.    

Côté design, joli, séduisant, naturel, tels sont les mots qui décrivent un bain de soleil en bois. Mais pour garder son apparence brillante, il faut lui passer de temps à autre des coups de chiffon. En contrepartie, il reste onéreux.    

Plastique 

Un bain de soleil de qualité est souvent onéreux, à l’inverse d’un modèle en plastique. Les plus coûteux frôlent les 200 euros et plus tandis que les plus abordables se limitent à une trentaine d’euros.

En termes de look, ce n’est pas vraiment le top. Toutefois, les exemplaires en plastique ou en PVC sont étanches. Une exposition continuelle sous la pluie n’arrive pas à bout de ces derniers. Ils peuvent rester dehors toute l’année sans se déchirer. Couvrez-les juste après chaque utilisation pour les protéger de la chaleur écrasante de l’été. Sinon, ils risquent de se décolorer.

En matière de poids, celui-ci pèse léger. Il faudrait alors le fixer pour le maintenir en place, sinon les rafales risquent de le soulever à tout moment. Concernant son entretien, vous pouvez le laver sans problème avec de l’eau savonneuse, une brosse ou une éponge abrasive et de l’eau.

                                   

Métal et aluminium

En matière de résistance, sachez que le bain de soleil en aluminium ne rouille pas. Il passera des années sous la chaleur et l’humidité tout en conservant son état. Mais afin de le garder le plus longtemps possible, un entretien régulier est requis.

Lavez son armature avec un chiffon imprégné de savon. Sinon, servez-vous de bombe nettoyante pour vous faciliter la corvée. Rentrez votre meuble dès que le vent commence à frapper. À force d’être renversé par les rafales, il pourrait entrainer de gros dégâts à l’extérieur.

Ce meuble en aluminium est formé d’une ossature et d’une couverture en tissus en guise d’assise. Dans ce sens, les éléments peuvent se dissocier les uns des autres. Par ailleurs, ce meuble procure beaucoup de confort et de bien-être. Prenez-en soin et profitez de vos bronzages à domicile avec.

Sachez que ce modèle résiste aux rayons UV : raison de plus pour s’y intéresser. Pour terminer, ce dernier parait classe et tendance. Il s’intègre très bien dans un cadre luxueux au bord d’une grande piscine.         

 

Toile textilène 

Le modèle suivant ressemble de près au précédent. Leurs structures sont plus ou moins les mêmes avec une ossature en acier comme support et une assise en tissu en guise de dossier. Comme différence, la toile de ce dernier est plus douillette. Celle-ci semble plus confortable même avec une résistance plus ou moins inférieure. Le textilène souple embrasse la forme du corps dès qu’on s’allonge dessus. Vous y dépensez des heures et des heures sous le soleil sans le moindre risque de courbature.    

En plus de cela, avec ce bain de soleil, l’usage de coussin n’est plus nécessaire. La couverture elle-même s’avère assez douillette pour vous mettre à l’aise. En gros, vous avez ici le matériel par excellence pour passer des vacances de pure détente.

Léger, pratique, confortable, petit et assez résistant, bref, que demander de plus pour un bronzage aux bords de la mer jusqu’au soleil couchant. Le souci avec la toile textilène concerne son nettoyage, les taches s’impriment facilement dessus. Bien qu’elle soit imperméable, elle retient les souillures. De plus, elle pourrait se boulocher au contact d’une brosse rigide, d’une éponge abrasive ou d’une lotion puissante. Dans ce cas, lavez-la uniquement avec de la poudre d’argile.                 

Confort d’utilisation 

En plus de la résistance et du type de matériaux, le design, le look ou la forme assurent aussi le confort d’un bain de soleil. Avant d’effectuer votre achat, faites un tour auprès des revendeurs pour avoir une idée sur les modèles disponibles. Il y en a de toutes sortes et pour tous les goûts.

Les versions avec accoudoirs sont réservées à ceux et celles qui souhaitent se relaxer autrement. Les amateurs de fauteuils y retrouveront leurs habitudes. Mais là encore, les repose-bras diffèrent d’un meuble à un autre. Certains sont courts et arrondis sur les rebords, d’autres paraissent plats et épais. On en trouve aussi de courbés sur le milieu ou inclinés dans un sens. En gros, tout cela a pour but de répondre au besoin de chacun.  

Qu’en est-il du bain de soleil pourvu de dossier réglable ? Conçus pour se plier légèrement, ils gagnent davantage en nombre actuellement et volent désormais la place aux exemplaires fixes. Toutefois, leurs mécanismes de fonctionnement sophistiqué peuvent signifier parfois « encombrement ».

Et dernièrement, on va parler des roulettes, car certains spécimens en possèdent. Ces dernières ne font pas d’un bain de soleil un meuble confortable ou non. Elles le rendent tout simplement un peu plus pratique, car au lieu de soulever toute la structure en acier, vous le pousserez ainsi d’un endroit à un autre à la manière d’un chariot de course. Désireux d’avoir une chaise longue ou un bain de soleil, trouvez ici notre sélection des meilleurs produits.

 

 

Dernière mise à jour: 14.07.20

 

Ça y est, les vacances sont finies, l’été est passé, mais vous souhaitez toujours préserver votre teint hâlé ou votre bronzage doré pendant encore un bon bout de temps ? Sachez qu’il existe quelques techniques qui vous permettront d’y arriver. On vous les délivre depuis notre revue sous forme de conseils pratiques.

 

Exposez-vous au soleil

Alors que la période estivale a déjà plié bagage, le soleil lui est toujours présent. Si la situation le permet, vous pouvez prolonger vos séances de bronzage dans votre cour sur votre transat ou votre chaise longue pas chère. Profitez au maximum des rayons de cet astre en réalisant des pauses « bronzettes » ou pratiquez des activités en extérieur comme le jardinage ou les promenades. Cette exposition sous les UV stimulera la production de mélanine, qui est le pigment responsable de cette variation de couleur de notre tissu cutané.

Cependant, même si la température ambiante ne sera pas similaire à la canicule de l’été, il est impératif d’assurer la protection de votre peau contre les éventuelles brûlures. Ainsi, ressortez votre crème solaire et appliquez-en sur les parties exhibées. Il s’agit d’une astuce naturelle pour maintenir une peau dorée sans recourir à des méthodes compliquées. 

Effectuez un gommage régulier

De retour à la maison, il ne faut pas oublier vos petites habitudes concernant l’entretien de votre peau. Eh oui, plus vous en prenez soin, plus votre bronzage durera dans le temps. À titre de rappel, lorsque vous exposez votre derme aux effets des rayons UV, celui-ci a tendance à s’épaissir. Cela engendre la dégradation de plusieurs cellules amenant par la suite à une formation de dépôts de peaux mortes. C’est pour cela que la séance de gommage prend toute son importance.

Il est donc primordial de nettoyer cet amas de tissu cutané afin que la couche inférieure puisse être mise en évidence. Elle a également besoin de respirer. Grâce à ce soin, vous supprimerez les impuretés qui empêchent votre bronzage de dorer au maximum. N’oubliez pas que pendant l’achat, vous devrez principalement vous concentrer sur le produit en adéquation avec votre type de peau. Cela afin de limiter les risques d’irritations.

Pour garder son teint hâlé, les connaisseurs recommandent une seule application dans la semaine. Mettez de côté les accessoires abrasifs tels que le gant de crin. Privilégiez les outils dotés de surfaces douces pour éloigner les rougeurs et autres effets désagréables sur la peau. Lors du nettoyage, réalisez des gestes délicats avec des mouvements circulaires pour une efficacité optimale.

À la sortie de la douche, évitez de vous frotter rudement le corps avec votre serviette de bain. Si vous devez vous épiler, les appareils électriques se présenteront comme la meilleure alternative pour préserver votre peau.

 

Utilisez des soins hydratants

Parmi les astuces préférées des connaisseurs en la matière, la phase d’hydratation est un incontournable. Les produits et autres soins du corps agissent plus efficacement sur une peau hydratée. Après vos séances de bronzage sur la plage d’été, vous vous retrouvez souvent avec un tissu cutané desséché, surtout si vous n’avez pas eu recours à des protections adéquates et optimales.

Pour éviter la peau de lézard qui pèle ou celle du serpent qui mue, donnez à votre derme son apport quotidien en eau. Afin de préserver ce dernier de la desquamation, n’hésitez pas à appliquer des soins à tout moment de la journée. Les spécialistes recommandent une routine de trois fois par jour : le matin, le midi et le soir.

Préférez les produits à forte teneur en acide gras. Il en existe de toutes les sortes dans les magasins dédiés. Vous pouvez aussi vous tourner vers les articles naturels comme les huiles végétales : jojoba, coco ou argan. Elles sont surtout réputées pour leurs vertus nutritives et leur polyvalence. Elles s’adaptent également à tous les types de peau, même les plus sensibles.

L’important est de nourrir convenablement et efficacement votre tissu cutané tout en le tenant à l’abri de l’oxydation et du vieillissement prématuré. N’oubliez pas non plus de boire beaucoup d’eau.

Bien choisir son alimentation

La bonne conservation de votre teint hâlé passe également par une alimentation choisie avec minutie. Pour cela, il vous faudra privilégier les denrées à forte teneur ou riches en bêta-carotène. Il n’existe cependant pas de nourriture miracle sauf une poignée spécifique de fruits et légumes qui sont : la carotte, la tomate, le persil, la citrouille, les abricots ou encore la betterave ainsi que le melon et la mangue. 

On les reconnaît facilement avec leur tonalité rouge ou orangée. En manger stimule la production de mélanine qui est un des pigments responsables de la coloration de la peau. Ce régime vous garantira une protection optimale contre les effets négatifs occasionnés par les rayons UV.

Il suffit que vous associiez une nutrition équilibrée à vos rituels de soins habituels. Vous pouvez également vous orienter vers les compléments si vous ne souhaitez pas perturber votre routine alimentaire. Assurez-vous simplement d’en consommer après une consultation chez votre médecin ou suivant les conseils d’un spécialiste de la nutrition.  

 

Recourir à des soins prolongateurs ou à des autobronzants 

Les résultats prodigués par des soins sont similaires à la consommation d’aliments riches en bêta-carotène : ils favorisent la création de mélanine qui est un principe actif dans la coloration de la peau. Ainsi, ils peuvent être une alternative de choix dans l’entretien de son bronzage.

Dans le commerce, il existe également des produits dits autobronzants. Ils n’offrent pas de protection contre les effets des UV, mais apportent seulement un hâle à la peau. Sa composition riche en dihydroxyacétone ou DHA permet une coloration rapide de l’épiderme grâce à une réaction d’acides aminés. Cependant, il reste important de bien sélectionner la lotion suivant sa carnation, car les résultats peuvent différer d’une personne à une autre.

Pour prolonger votre teint bronzé, vous pouvez aussi recourir à quelques techniques de maquillage. Ici, il est nécessaire de tabler pour les bons articles qui pourront vous valoriser. Une BB crème ou une CC crème sera une option judicieuse. Bien sûr, vous devrez bien vérifier l’indice de couvrance pour optimiser l’efficacité du soin à dissimuler vos imperfections.

 

 

Dernière mise à jour: 14.07.20

 

On attend avec impatience l’arrivée de l’été pour les vacances. C’est en effet pour beaucoup l’occasion rêvée pour bronzer et se débarrasser de cette couleur pâlichonne laissée par l’hiver. Néanmoins, les plus malchanceux deviennent rouges au lieu d’avoir une belle peau de latino. Donc, pour ne pas tomber dans ce genre d’erreur, suivez ces quelques astuces.    

 

User des crèmes solaires

Un vrai bronzage s’obtient toujours avec une crème solaire. Appliquez-en sur la peau avant d’aller à la plage, faites de même sur le chemin du retour. Lors de la saison estivale, le soleil tape tellement fort qu’il pourrait engendrer des rougeurs en quelques minutes seulement.

Évidemment, une température de plus de 28 °C ne laisserait personne indifférent. Pour cette raison, il vaut mieux se protéger à tout moment avec une bonne crème solaire. À ce propos, vous avez l’étendue du choix. 

En outre, si vous vous étendez sur une chaise longue confortable au moment du bronzage alors, placez la lotion juste en dessous de celle-ci. Vous préserverez ainsi toute sa fraicheur de la chaleur.

 

S’hydrater convenablement

Une peau desséchée risque de l’être encore plus suite au bronzage. Le soleil n’a aucune pitié pour celle-ci. Afin de limiter l’assèchement et le vieillissement prématuré de l’épiderme, s’hydrater reste la meilleure des solutions.

Avant de profiter pleinement des vacances d’été au bord de la plage, ingurgitez continuellement eau et jus de fruits de préférence, avant et après n’importe quelle activité. L’eau nourrit et donne du volume aux cellules de l’organisme, d’où leur résistance à la chaleur. 

Il faut savoir que les fruits contribuent aussi à l’hydratation de la peau. Donc, en plus des 1.5 l d’eau non gazeuse, faites le plein de nutriments et de H2O avec du jus d’orange, de coco, ou de pomme. D’ailleurs, on dit que la carotte et le citron sont des sources de bêta carotène, un élément de plus qui améliore le bronzage.  

Bronzer avec précision

Les patchs anti-UV permettent de déterminer le temps que vous avez passé, exposé au soleil. Ce sont des lotions disponibles auprès des pharmacies. Elles s’utilisent de la même façon qu’un écran solaire. Seule différence, elles changent de couleur suivant la quantité de lumière reçue.      

Grâce à ces articles, la manière de bronzer devient tellement plus simple. Quand votre patch vire au bleu, rien à l’horizon. Quand celui-ci tourne au marron, commencez à appliquer la crème solaire. Quand il devient plus ou moins orange, mettez-vous à l’ombre.

 

Bronzer petit à petit

Les vacances d’été durent plusieurs jours, cela représente des journées de bronzage rien que pour vous. Pour tirer pleinement profit de chaque séance, bronzez petit à petit. Pas la peine de se précipiter, vous aurez tout le temps de rendre votre peau mate.

L’erreur du débutant est de passer ses journées entières à la plage et ainsi de suite jusqu’à la fin de la saison. Le bronzage ne marche pas ainsi, il vous faut adopter un nouveau rythme pour casser l’habitude corporelle engendrée par le métro, boulot, dodo.

Commencez plutôt par une exposition de 30 min le premier jour. Le lendemain, augmentez la durée de 1 heure et continuez sur cette lancée. De ce fait, la peau va s’habituer progressivement à la chaleur, d’où une coloration bien faite. L’avant-midi est le moment idéal pour prendre des couleurs. Réservez le midi pour une pause et reprenez la partie quand l’aiguille indique 15 h.      

                                                                                                                 

Faire des gommages réguliers

Le simple fait de se doucher ou de se baigner ne suffit pas pour bien purifier sa peau. Pour cette raison, un nettoyage en profondeur est à prescrire auprès des centres de soins et de beauté. Les spécialistes en la matière ont la technique et les moyens pour enlever les couches mortes.

Ces dernières font obstacle au bronzage, elles bouchent l’ouverture des pores empêchant ainsi la formation du sébum protecteur à la surface. En gros, suite à cela, la peau n’aura pas assez de barrières pour parer aux coups de soleil.

Afin d’éviter ce genre d’embarras, faites des gommages rien que pour passer les vacances d’été. Si vous n’y êtes pas habitué, commencez déjà par un rythme de deux fois tous les mois.

 

S’équiper d’un chapeau et d’un parasol

Une séance de bronzage est l’occasion idéale pour unifier la couleur de sa peau. Vous vous demandez certainement le pourquoi de tout cela. Tout simplement, parce que la partie du visage et du corps n’ont pas la même carnation.

Donc, privilégiez l’exposition au soleil des zones les plus claires plutôt que les couches déjà mates. Pour ce faire, utilisez quelques couvertures épaisses, un chapeau de paille et un parasol. Puis, couvrez de temps à autre votre figure et vos bras.

En revanche, mettez bien sous la lumière du jour le thorax, le ventre ainsi que les cuisses. En appliquant cette astuce à la longue, vous ne verrez aucune tache blanche disgracieuse de la tête aux pieds.  

Bronzer en fonction de sa peau 

De manière générale, une peau plus foncée résiste beaucoup plus aux rayons du soleil qu’une autre plus claire. Elle peut s’éterniser sur la plage sans avoir l’air trop brulée ni agressée. Par contre, la seconde aura du mal à encaisser un bronzage de plusieurs heures.

Comme solution, réduisez le temps d’exposition et appliquez un filtre anti-UV adapté à votre épiderme. Dans ce cas, servez-vous d’une lotion qui n’éveille pas d’allergie cutanée chez vous.   

 

Ingérer du carotène

Cette dernière astuce pour bien bronzer se penche sur le manger. En ingérant du bêta carotène, la peau change de couleur naturellement. En effet, elle adopte un coloris velouté et devient plus résistante aux coups de soleil.

Le bêta carotène stimule la création de mélanines jusqu’à 30 %. Celle-ci joue le rôle de filtre anti-UV naturel sur la surface de la peau, d’où la coloration légèrement atténuée de l’épiderme. 

On retrouve ce pigment dans les légumes. La patate douce, la carotte, les épinards, le potiron en sont les plus riches. Maintenant, vous savez quel est le genre de plat idéal pour les séances de bronzage.

 

 

Dernière mise à jour: 14.07.20

 

L’insolation est une augmentation de la chaleur corporelle à risque due à une exposition prolongée sous le soleil ainsi qu’un effort physique intense. Elle touche tous les âges et principalement les nouveau-nés et les personnes âgées. Pour la neutraliser, il faut intervenir le plus vite possible. On doit faire baisser la température corporelle par le biais de quelques méthodes basiques. Consultez un médecin au cas où les symptômes empirent.   

 

Durée et symptômes d’une insolation

Une insolation peut durer des heures et se répéter plusieurs fois dans la journée et les jours d’après, cela dépend en grande partie de la résistance physique de la victime. Pour cette raison, les nourrissons et les personnes âgées ayant une défense immunitaire affaiblie sont les plus concernés.   

Les symptômes dont il faut tenir compte sont : une forte température corporelle dépassant les 39 °C, accompagnée d’un assèchement de la peau sans le moindre signe de transpiration, mais aussi, des battements lents, une sensation de malaise ou d’étouffement, des maux de tête, des nausées, des vertiges et des convulsions.

Quand l’insolation s’aggrave, la personne se met dans un état de confusion, elle ferme la mâchoire involontairement et elle perd connaissance. À ce stade, une évacuation urgente à l’hôpital est nécessaire. Tout le monde peut mourir d’une insolation. 

 

Tenir la victime à l’ombre  

Le premier réflexe est de tenir la victime à l’ombre. II faut la mettre en position allongée de préférence sur une chaise longue dans un endroit ou une pièce assez aérée.

Une fois que le patient se retrouve à l’abri de la chaleur, il pourrait se remettre petit à petit de l’insolation sans soins spécifiques. Au cas où le pic de température persiste, vous lui ôtez ses vêtements et le laissez en tenue légère.

Dans ce contexte, ces derniers ne font qu’aggraver la situation puisqu’ils emprisonnent la chaleur. Ces simples petits gestes pourraient neutraliser ou ralentir l’effet de l’insolation sur l’organisme.

Lui faire cesser les efforts physiques 

En cas d’insolation, il faut arrêter les efforts physiques. Les mouvements ne feront que réchauffer les muscles et augmenter davantage la température corporelle. Le fait de rester immobile permet au corps de relaxer et de se refroidir.

Si votre enfant joue dehors et vous dit qu’il a le vertige ou des maux de tête, cessez tout de suite ce que vous êtes en train de faire et courez le ramener à l’ombre. Cela pourrait indiquer le début d’une grave insolation.

Une grosse montée de chaleur suit souvent ce genre de réaction. Vérifiez sa température en plaçant votre paume contre son front ou sa nuque. Consultez tout de suite le médecin si vous sentez que sa peau est brûlante. Sinon passez-y un linge mouillé.   

 

L’hydrater fréquemment

L’insolation peut être neutralisée par l’hydratation. Certes, cela ne constitue pas un traitement complet pour ce malaise. Pourtant, cela permet à l’organisme de récupérer petit à petit. Par contre, la prise de boisson chaude est à proscrire dans une situation pareille au cas où vous auriez de l’eau dans un thermos et penseriez que le principal concerné a besoin de se désaltérer.

L’eau froide rafraichit le corps, elle régule la température corporelle. Elle fortifie les cellules ainsi que les muscles. Elle réduit les convulsions ainsi que les risques de crampes au niveau de ces derniers.  Même si son effet n’est pas immédiat, la victime en bénéficiera tôt ou tard.

Après en avoir ingurgité beaucoup, la personne aura envie d’aller aux toilettes. Il s’agit d’une bonne nouvelle puisque le fait d’uriner libère davantage de chaleur. Et plus l’organisme en évacuera, plus le sujet se sentira mieux. Continuez sur cette lancée jusqu’à ce que la température de ce dernier soit restituée aux alentours de 37 °C. Attention, on pourrait être tenté d’avaler de l’eau glacée pour accélérer les choses, mais sachez que ce n’est pas du tout conseillé en cas d’insolation. Cela pourrait causer un choc thermique.

Lui appliquer un linge mouillé sur le front et la nuque

Si votre petit se retrouve avec des brûlures dues à des coups de soleil, appliquez tout de suite un linge mouillé sur sa nuque ou son front. Dans cette situation, tous les moyens sont à déployer pour faire baisser la température. Entre temps, plongez la serviette ou le vêtement dans de l’eau froide pour le refroidir.

Répétez ces quelques gestes basiques jusqu’à ce que la température du bambin se stabilise. D’autre part, vous pouvez lui tremper les paumes ou les doigts dans l’eau pour le rafraichir. Ainsi, la chaleur se dissipera plus rapidement. Généralement, vous remarquerez une nette amélioration après quelques heures. Cela peut paraître une éternité pour des parents en panique, donc si vous n’êtes pas sûrs, le mieux reste toujours de se rendre aux urgences dès que vous aurez passé les premières prises en charge.  

Attention, faites gaffe aux glaçons. Ne tentez surtout pas d’en appliquer sur la peau du petit. Sinon vous allez lui infliger des engelures ou une sensation de piqure engendrée par le froid. Il en est de même pour le bain. Si vous baignez votre enfant pendant qu’il souffre d’insolation, il risquera une hausse ou baisse soudaine de la tension ou contracter des symptômes encore plus graves.

  

Les précautions à suivre afin d’éviter l’insolation

L’insolation touche particulièrement les bambins et les seniors. Toutefois, les jeunes comme les ados peuvent aussi figurer parmi les victimes. Heureusement, on peut très bien l’éviter. Pour cela, il faut toujours se préparer au temps qu’il va faire avant de sortir.

Ne trainez pas sous le soleil quand il fait plus de 21 °C. Préférez le matin ou l’après-midi pour pratiquer vos courses et vos sorties en ville. Echauffez-vous avant de vous lancer dans une activité physique intense. Enfilez des vêtements respirants qui libèrent la chaleur.

Pendant les saisons chaudes, portez toujours un chapeau qui vous couvre jusqu’au front. Et surtout, hydratez-vous à la moindre occasion. N’attendez pas d’en avoir envie pour boire quelques verres. Les automobilistes encaissent de plein fouet le soleil en cas d’embouteillage. Si vous en faites partie, activez au moins la clim ou sortez aussi souvent que vous pouvez.

 

 

Dernière mise à jour: 14.07.20

 

Quand vous faites de la course à pied toute l’année, il n’est pas rare que la pluie pointe son nez. Un orage vous oblige neuf fois sur dix à vous arrêter et vous abriter. Cela vous met en retard par rapport à des athlètes bien équipés. En enfilant une veste imperméable bien respirante dotée de manches longues dès le départ, vous vous assurez de poursuivre votre route, qu’il neige ou qu’il vente.   

 

Veste imperméable

Courir sous la pluie est une expérience enrichissante pour certains et un défi pour d’autres. On vous rassure tout de même que l’équipement fait toute la différence. L’humidité handicape un coureur mal vêtu qui aura du mal à garder son rythme.

Tout se joue sur le genre de vêtement que vous allez porter durant l’épreuve. Les coureurs aguerris qui font quotidiennement du jogging savent que tout repose sur une veste imperméable. L’eau n’arrivera pas à percer cette nouvelle couverture étanche.

Donc, avec celle-ci vous resterez au sec même en étant sous la pluie. Et pour retenir la chaleur corporelle, enfilez en dessous un tee-shirt synthétique, en laine, ou dans une gamme hybride avec 50 % des deux.    

       

Manches longues

Quand vous faites une course avec une pluie qui s’abat sur vous, couvrez-vous les bras. Sans une protection adéquate, les vôtres seront rapidement exposés au froid. Ne commettez pas ce genre d’erreur si vous trainez longtemps dans des conditions pareilles.

Il se pourrait que vous attrapiez un rhume par la suite. En guise de solution, pensez à une veste imperméable avec des manches longues. Celle-ci vous donnera le confort nécessaire pour finir en beauté la compétition.

Elle tiendra votre corps bien au sec. Vos doigts ne gèleront pas, car les manches sont d’habitude assez longues jusqu’à les recouvrir. Il n’y a rien de plus désagréable que d’avoir les membres frigorifiés par les rafales.  

Sans capuche

Oubliez la veste à capuche. Cette dernière est certes utile pour la marche, mais incommodante à la fois. En cas d’averse, elle sécurise votre tête et empêche la chaleur de passer à travers. Elle couvre les oreilles en vous protégeant des rafales.

Le problème est que, quand vous courez avec la capuche, celle-ci ne tiendra pas en place. Elle encombre la vision et aura tendance à se rétracter vers l’arrière à chaque sprint. Cela vous déconcentre de la course et de vos objectifs.

Servez-vous d’une casquette plutôt, d’un bonnet ou d’un bandeau à la place de cette dernière. Avec cet accessoire, vous serez plus à l’aise durant la marche. En effet, celui-ci se plaque fermement sur le crâne, peu importe votre vitesse de déplacement.

 

Veste déperlante en cas d’averse

Lors d’une course à pied, il faut s’habiller suivant le cours de la météo. Si le temps tourne en votre faveur, munissez-vous d’une veste déperlante. Cette dernière n’est pas complètement imperméable pourtant, elle vous couvrira des averses.

Son principe de fonctionnement est simple, les filets d’eau forment des gouttelettes une fois en contact avec sa surface. Dans ce cas, vous ne serez pas trempé sur le haut du corps pendant que vous vous donnez à fond sur le terrain.

Une couverture déperlante ne vous protègera pas d’un orage par contre. Son étanchéité n’est pas totale. Si la course à pied perdure et que la pluie ne s’arrête pas alors tôt ou tard, les filets d’eau parviendront jusque dans vos vêtements.      

 

La veste à choisir pour un temps calme

Une veste coupe-vent met principalement le ventre et le thorax à l’abri des rafales. Sa structure en microfibre serrée empêche le vent de la pénétrer de l’extérieur vers l’intérieur. Vous sentirez à peine le froid dedans.

En gros, si vous en enfilez lors d’une course, vous garderez la bouffée de chaleur produite par vos efforts physiques. En contrepartie, le problème de cette veste est sa vulnérabilité face à la pluie.

Elle se mouille facilement sans opposer la moindre résistance. Les mini-pores entre ses fibres forment de petites brèches par lesquelles l’eau de pluie s’infiltre rapidement. Donc, en pleine averse, ne prenez surtout pas le risque d’effectuer des kilomètres avec ce vêtement.  

Le softshell comme alternative  

Face à la demande des consommateurs, les grandes marques de vêtements ne cessent d’inventer de nouveaux produits à chaque saison. C’est dans ce cadre qu’elles ont conçu le softshell, une veste doublement efficace qui répondra aux besoins de chacun.  

Cette dernière trouvaille regroupe à elle seule les propriétés d’une référence qui empêche le passage de l’air et déperlante. Elle fait office de barrage contre les rafales tout en gardant une certaine étanchéité. Pour un parcours de moins d’une heure, elle fera très bien l’affaire.   

Les variantes les plus sophistiquées vont même au-delà de ces limites. En plus de couper l’accès à l’air, elles sont équipées d’une couche supplémentaire les rendant imperméables. Seul petit souci, leurs structures multicouches augmentent leur épaisseur, d’où leur poids important. Or une veste de course doit être la plus légère possible.     

  

Respirabité

Cette capacité importe grandement pour une veste de course. La respirabilité varie d’un produit à un autre. Certains modèles sont plus respirants que d’autres, c’est-à-dire qu’ils arrivent à évacuer le maximum de sueur. Donc même si vous transpirez beaucoup, vous sécherez en un clin d’œil et ne prendrez pas froid.

Sachez que la sueur aura des répercussions négatives durant le trajet. Elle tiendra le corps humide et froid si le vent s’en mêle. Comment reconnait-on si une couverture respire plus qu’une autre ?  

Pour le vérifier, tenez compte des indications écrites noir sur blanc sur l’étiquette. Vous y verrez le terme MVTR ou RET. Le premier est exprimé en g/m²/24 h. Cela indique le taux de vapeur d’eau libérée en 24 h par un mètre carré du tissu. En gros, les valeurs élevées évoquent une bonne respirabilité. 

Le second diminutif précise la résistance du drap à l’évaporation de la sueur. Si le chiffre est inférieur à 12 alors, faites votre achat. Par contre, si celui-ci frôle les 20, le vêtement restera moins respirant. Maintenant, à vous de peser le pour et le contre en matière d’habit de course.

 

 

Dernière mise à jour: 14.07.20

 

Une randonnée d’hiver paraît excitante et musclée à la fois. Le terrain neigeux met la pression et rajoute du suspens à l’aventure sans tenir compte du froid et des rafales. Avec les habits adaptés, vous passerez haut la main ce genre de parcours. Voyez comment vous prémunir pour profiter pleinement d’une telle expérience.

 

Les principes de base : avoir chaud et être libre de tous mouvements

La préparation s’avère plus intense pour une randonnée en hiver que pour une sortie en été. Dans le premier cas, le mot d’ordre est d’avoir chaud tout en étant libre de bouger. Pourtant, ce n’est pas vraiment évident, car à -5 °C il en faut une certaine quantité de tissus pour se tenir confortable.

Plus de vêtements signifient plus de charges. En ce sens, l’organisme va s’épuiser rapidement, ce qui handicapera la vitesse de déplacement. Donc si vous vous faites une activité de groupe, vous risqueriez d’être à la traîne.

Comme conseil, adoptez la technique de trois couches pour le haut du corps. Vous vous débarrasserez ainsi des accessoires en trop et en même temps, vous serez bien isolé du froid. Entre autres, le choix du matériel importe pour assurer votre aisance. Si vous voulez acheter un coupe-vent, trouvez ici notre sélection des meilleurs produits.

     

Première couche : Tee-shirt respirant avec manche longue  

Avant de vous lancer dans votre aventure, enfilez la première couche. Il s’agit ici de mettre un tee-shirt respirant comme revêtement de base. Ce tissu vous collera directement à la peau. Donc, optez pour un produit agréable au toucher.

Un modèle conçu à partir de laine de mérinos fera très bien le job. Doux, léger, respirant, il regroupe tous les critères essentiels pour une sortie hivernale. Le seul petit bémol concerne son coût d’achat élevé par rapport à ses semblables.

En guise d’alternative, adoptez un tee-shirt en fibre synthétique. Cette matière retient la chaleur et résiste à l’humidité pour un prix profitable. Par contre, elle a tendance à encastrer les mauvaises odeurs.        

Deuxième couche : pull polaire ou veste fine

Après la première couche, mettez à présent la deuxième. Cette fois, privilégiez un pull chauffant et respirant. Il jouera le rôle d’isolateur contre le froid. Pour la taille, vérifiez que le col arrive près de votre menton. Il couvrira ainsi littéralement votre cou. 

Vous pouvez le remplacer par une veste fine respirante dotée de manches longues. Si les conditions climatiques vous paraissent moins rudes avec un peu de soleil, alors ouvrez la fermeture pour vous rafraîchir un instant.      

 

Troisième couche : veste épaisse ou parka    

Maintenant, couvrez votre pull avec la dernière couche. Pour cela, vous avez le choix entre une veste ou un parka à condition que ceux-ci soient imperméables. En effet, le vêtement est censé vous protéger du vent, de la neige, de l’humidité ainsi que de la pluie.

Le parka se décline en plusieurs coupes, tailles et épaisseurs, d’où la différence de confort. Optez pour celui qui vous offre une grande liberté de mouvement. Concernant l’épaisseur, tenez compte de la température de l’endroit que vous voulez traverser. Cela dit, misez pour une couverture épaisse si le thermomètre frôle les -5 °C.       

 

Gants imperméables et non polaires

L’engelure est la pire chose qui puisse arriver en randonnée d’hiver. Face à la température extrême, les doigts en payent les frais. Ils gèlent lentement au fur et à mesure que l’on se déplace dans le froid. Quand vous faites une sortie hivernale, prévoyez toujours des gants.

Un modèle polaire n’est pas vraiment souhaitable. En effet, il emmagasine facilement l’air humide. En plus, en pleine saison d’hiver, vous n’aurez pas le temps de sécher l’accessoire en moins d’une demi-journée.     

Il ne faut surtout pas se fier aux apparences, la météo pourrait vous jouer un sale tour. Les rafales tapent à tout moment donc, il vaut mieux anticiper leur arrivée. De plus, à force de côtoyer la neige vous allez finir par vous mouiller les doigts. Bref, couvrez-vous les mains avec un tissu imperméable pour éviter les embarras.

 

Chaussures de neige étanches et antidérapantes

À leurs tours, les pieds méritent un traitement particulier. Pour les protéger du froid, vous allez utiliser des chaussures de neige étanches et montantes. Certes, elles pèsent énormément pourtant, cela en vaudra la peine de les porter. 

Les bottes assurent une adhérence conséquente une fois sur les terrains gelés. Leurs mini-crampons vous aideront à tenir debout et à mouvoir sur les surfaces glissantes. Pour la chaussette, épaisse, chauffante et antibactérienne sont les critères de sélection.    

Parfois, les raquettes de neige font partie de la randonnée cependant, cela dépend en grande partie de la hauteur de la couche blanche. À plus de 30 cm, vous allez vous enfoncer dans le sol sans ces protections.            

Capuche, bonnet et lunettes

Savez-vous que 90 % de la chaleur corporelle s’échappe de la tête ? Cela explique pourquoi il faut la couvrir quand il fait froid et particulièrement lorsque vous randonnez en hiver, ou si vous comptez faire de la montée montagneuse.

En gros, munissez-vous d’un bonnet à la fois douillet et épais capable de parer le froid. En matière de taille, un modèle assez large pouvant cacher les oreilles sera le bienvenu. Si par hasard la troisième couche présente une capuche alors elle vous servira de protection supplémentaire.

En plus de ces deux éléments, n’oubliez surtout pas de porter une paire de lunettes contre soleil et anti-éclaboussure. La randonnée deviendra moins amusante si par accident vous vous prenez de la poussière ou des brindilles dans l’œil.     

 

Collants et pantalon déperlant ou étanche  

Concernant les pieds, enfilez tout d’abord des collants en guise de sous-couche. Eh oui ! Même les hommes en mettent quand il s’agit de traîner sur la glace. Placez ensuite sur le dessus un pantalon anti-intrusion. Ce modèle se referme sur les bouts pour éviter l’incrustation de neige à l’intérieur.

Que choisir entre le déperlant et l’imperméable ? Dans le premier cas, les éclaboussures ne vous feront pas de mal. Dans l’autre, vos jambes seront entièrement isolées de l’humidité extérieure. Bref, misez sur un pantalon étanche pour une promenade hivernale en montagne.

 

 

Dernière mise à jour: 14.07.20

 

Il faut toujours bien se préparer pour profiter pleinement de la marche dans la nature. Les alpinistes, les montagnards et les habitués de la randonnée le savent. Donc, habillez-vous conformément avant de vous lancer dans une telle aventure. Les vêtements à enfiler varient en fonction de la saison. Pour une balade estivale, vous aurez besoin de trois couches sur le dos. La première procurera le confort, la deuxième assurera l’isolation thermique et la dernière servira de protection.

  

Tee-shirt pour la couche de  base

S’habiller pour une randonnée requiert de la technique. Pour la partie supérieure du corps, il faudra un tee-shirt. On l’appelle aussi couche de base. Celle-ci devrait répondre à des critères particuliers.

De préférence, optez pour un vêtement à base de laine de mérinos. C’est un composant respirant qui permet d’évacuer l’odeur, et donc, idéal pour la saison chaude ou quand la chaleur règne en maître. La matière aspire la sueur et garde ainsi le corps sec. En outre, ce genre de fibres a une certaine capacité anti-UV. Raison de plus pour l’adopter lorsque la canicule s’installe, et que les coups de soleil font de gros dégâts.  

 

Le nylon comme couche intermédiaire

En plus du tee-shirt vous aurez besoin d’un second vêtement comme couche intermédiaire. Cette fois-ci le critère de choix repose sur la résistance. Vous pouvez sélectionner l’élément entre plusieurs types de tissus, dont le nylon et la fibre de bambou.

Le premier a l’avantage de la souplesse et résiste à l’irritation. Il accumule la chaleur et vous évite de vous enrhumer. Cependant, il est moins agréable à porter surtout s’il se met en contact direct avec la peau. Et aussi, ce revêtement demeure vulnérable aux flammes et aux braises.

Le bambou quant à lui présente pas mal d’atouts. Vous avez ici une matière légère et plus respirante que le coton. Donc, elle procure le maximum de confort durant la marche. Seul petit souci, un tissu à base de fibre de bambou manque de longévité et est difficile à trouver en raison de sa rareté.  

Coupe-vent comme couche externe

À part les deux premières couches, il vous en faut une dernière pour couvrir la partie supérieure. Les montagnards l’appellent couche externe. Son rôle est de vous protéger des intempéries. Donc si la pluie fait rage, cette dernière abritera les deux premières.  

Si les rafales vous prennent d’assaut en pleine montagne, votre coupe-vent imperméable vous isolera de l’air froid. D’ailleurs, vous pouvez l’enlever à tout moment s’il fait trop chaud. Eh oui ! Mieux vaut l’ôter quand la température dépasse les 25 °C.  

Sachez que la version dite étanche à l’eau n’offre pas les mêmes avantages que celle-ci. Certes, elle résiste à l’humidité et aux averses pourtant, elle n’arrive pas à arrêter les grosses gouttes d’eau.           

 

Short ou pantalon

Pour le pantalon de marche, c’est la taille qui compte le plus. Enfilez un modèle assez grand qui libérera vos mouvements. S’il vous serre trop, vous peinerez à effectuer chaque pas. En plus de vous sentir gêné, vous consommerez davantage d’énergie faute d’habit.

Vous pouvez porter un short pour vos randonnées d’été. Ce type de vêtement optimise le confort quand il fait chaud. À propos du type de matière, oubliez le jean. Enfilez plutôt un modèle respirant qui évacue l’humidité. Ainsi, dans le cas où vous transpirez de la tête jusqu’aux pieds, le tissu vous procurera plus de fraîcheur.    

 

Des chaussures de randonnée légères et non glissantes

À propos des chaussures, il existe des versions conçues exclusivement pour la randonnée. Ces dernières sont généralement adaptées aux intempéries. Donc, enfilez une paire qui couvrira bien vos chevilles. Ce critère prend tout son sens quand vous traversez des terrains escarpés ou inclinés.

Et aussi, optez pour une variante dotée d’un fond en caoutchouc. Elle offre un meilleur appui et une bonne adhérence sur les surfaces glissantes. La terre meuble, les rochers, le gazon ainsi que les feuilles humides font partie des obstacles à passer.           

Enfin, évaluez le poids de vos chaussures avant votre départ. Plus elles pèsent, plus vous aurez du mal à vous déplacer. Imaginez-vous dévaler une colline ou une montagne avec une charge de deux kilogrammes sur vos pieds. Donc, misez sur une paire assez légère qui ne dépasse pas les chevilles.      

 

Chaussettes respirantes, antibactériennes et sans rayures apparentes  

Tenez compte de vos chaussettes quand vous faites de la randonnée. Elles peuvent être source d’ennuis, voire même vous handicaper pendant la balade. Une mauvaise matière est souvent à l’origine d’odeurs nauséabondes et d’ampoules.

Pour vous guider dans votre choix, misez sur une variante antibactérienne et respirante. Celles fabriquées en fibres naturelles sont les meilleures. Là encore, la laine figure parmi les premières options.

Concernant la découpe, des chaussettes pas trop serrées sont vivement souhaitées. En effet, elles n’encombrent pas la circulation sanguine. Aussi, vérifiez les coutures. Si elles sont trop apparentes, vos plantes de pieds vont en souffrir.  

Foulard, casquette, lunettes, gants et canne

On passe maintenant aux accessoires. Vous avez premièrement le foulard. Celui-ci s’utilise surtout lors des randonnées en hiver. Cependant, même en période d’été vous pouvez en porter pour ne pas recevoir les coups de vent en plein dans les yeux ou ne pas vous décoiffer en route.

Deuxièmement, il y a la casquette. Celle-ci parait indispensable et complémentaire à la capuche. Elle abrite les yeux des rayons du soleil tout en optimisant votre look. Et en parlant d’apparence, n’oubliez pas de mettre des lunettes antireflet et anti-brises.    

Concernant les gants, ils serviront de protection contre les épines et les écorchures susceptibles de vous toucher. Pour les marches en hiver, préférez les modèles épais et chaleureux. Tandis que pour les trekkings en printemps, enfilez plutôt des gants souples et résistants.      

Et dernièrement, équipez-vous d’une canne pour randonnée. Cette dernière s’avère fort utile pour les déplacements en forêt, en montagne ou sur les pentes. Avec celle-ci vous aurez plus d’appui contre le sol. Mais aussi, elle servira à dégager la route et à frayer le chemin dans les bois.

 

 

Dernière mise à jour: 14.07.20

 

La veste imperméable accompagne souvent les randonneurs et alpinistes sur les collines et les hauts sommets. De ce fait, cette combinaison spécifique s’expose à des aléas climatiques extrêmes et variés. Elle fait face au vent, à la neige, à la chaleur, à l’humidité, à la boue etc. Pour cette raison, le nettoyage reste impératif pour qu’elle puisse offrir le maximum de confort. Suivez ces quelques conseils pour remettre en état la vôtre.   

 

Passez quelques coups de brosse

Commencez par la vérification. Pour cela, videz les poches de votre veste et aussi dégagez tous les débris sur celle-ci. Puis étalez-la et repérez les grosses taches. Vous allez remarquer que certaines zones sont plus sales que d’autres, dont celles autour des aisselles, du coude, du cou et des manches.

Ensuite, exercez quelques coups de brosse sur ces dernières. Pour ce faire, vous aurez à utiliser de l’eau savonneuse et non des produits agressifs. L’intérêt de cette action est de faciliter et d’uniformiser l’effet du lave-linge par la suite.

Sinon les taches les plus coriaces pourraient ternir la veste après le passage dans l’appareil. Cela concerne surtout les versions couleur fluo, dont le blanc, le rouge, le vert, le jaune… etc. La moindre marque et souillure serait visible de près comme de loin sur une combinaison pareille. 

 

Fermez toutes les ouvertures

Après cela, fermez les scratchs et les zips du devant. Aussi, déliez tous les nœuds et ficelles au niveau des poignets et des hanches. En étant tendus, ces derniers forment des plis sur la surface, ce qui ne favorise pas le nettoyage.

Donc, étalez la veste au maximum avant de la placer dans un appareil. Dans le cas d’une capuche amovible, pensez à la démonter momentanément. De cette façon, elle sera nettoyée en profondeur une fois dans le lave-linge.

Passez à la machine à laver 

Maintenant, vous pouvez passer au nettoyage automatique. Pour assurer votre coup, faites le lavage de la veste indépendamment des autres vêtements. Sachez que cette combinaison requiert un entretien spécifique, dont un réglage particulier.

De ce fait, ajustez la puissance sur le niveau tiède/froid. Une température trop élevée ne convient pas pour certains exemplaires. Donc, vérifiez l’étiquette pour voir la valeur maximale à ne pas dépasser. Et aussi, utilisez des produits non chlorés tels que la lessive.

Puis lancez votre machine sur cycle normal. Après un premier nettoyage, reprenez la même opération. Mais, cette fois-ci, retournez la veste pour qu’elle soit bien lavée à l’extérieur comme à l’intérieur. Enfin, terminez avec un dernier rinçage.      

 

Faites le séchage

Une fois les taches disparues, le rinçage terminé, sortez la veste du lave-linge. Après le passage dans l’appareil, il faut procéder au séchage. Pour ce faire, accrochez votre vêtement à un cintre et préférez un emplacement à l’air libre à l’abri du soleil.

Par contre, un séchage automatique s’avère assez risqué. Pour cette seconde option, ne dépassez surtout pas les 30 °C. Puisque, face à une chaleur trop écrasante, la couche protectrice pourrait s’abîmer. En conséquence, la couverture en elle-même va diminuer en imperméabilité.

 

Repassez

La dernière étape consiste à repasser la couche superficielle. Cependant, déplier une veste coupe-vent reste une action très délicate. Un habit pareil est vulnérable à la vapeur d’eau et à la chaleur du fer.

Donc, afin de limiter les ennuis, insérez une fine couverture trempée entre votre vêtement et votre appareil à défroisser. De ce fait, vous éviterez de brûler la surface tout en activant sa déperlance ou son imperméabilité. Pour le niveau de la température, vous avez le choix entre le chaud et le moyen.

Pour en être sûr, consultez au préalable les informations sur l’étiquette à ce propos. Entre autres, faites attention, car certaines références ne sont pas compatibles au fer à repasser. Après cette étape, votre combinaison se montrera fin prête pour de nouvelles aventures.

 

Induisez de spray

La veste affiche parfois sur son étiquette, la notice DWR. Cela indique qu’elle est à induire de spray pour restaurer son imperméabilité. Un produit hydrofugeant fera l’affaire. Pour l’appliquer, mettez-vous dans une salle vidée et bien aérée. Puis, tenez votre combinaison sur un cintre au milieu de la pièce. 

Après faites le tour de celle-ci et étalez le fluide sur toute la surface. Par contre, évitez d’en asperger sur les fermetures et les attaches sinon le mélange va bloquer le mécanisme. Et si la veste est pourvue d’une capuche alors, tâchez de bien l’imprégner.

Quelques recommandations   

Le nettoyage à sec est vivement déconseillé pour une veste imperméable. Donc, vous allez mettre la main à la pâte pour réaliser l’entretien. Concernant le produit hydrofugeant, testez votre vêtement avant d’en asperger.

Étalez ce dernier en position horizontale. Puis versez-y quelques gouttes de liquide. Si le fluide pénètre la surface alors, appliquez le spray. En revanche, si des bulles d’eau se forment, cela indique que votre combinaison est en bon état et est prête à l’emploi.

Généralement, le renouvellement de la couche imperméable s’effectue après trois séances de lavage. Toutefois, sachez qu’à la longue, l’action peut être inefficace. Le produit en question se dilue rapidement et devient sans effet. En guise de solution, misez sur une nouvelle veste.    

 

À propos du spray imperméabilisant 

Un spray imperméabilisant coûte aux alentours de 6 à 15 euros le flacon. Donc, pensez à en avoir plusieurs composants pour vos combinaisons de montagne. Sachez que l’efficacité du mélange dépend aussi du type de textile. Faute de produit, le pouvoir respirant de la veste diminuera rapidement.

Sinon, optez pour les fluides polyvalents. Certains éléments se collent à la fois sur le cuir, le caoutchouc et le plastique. Avec un tel élément, vous pourrez en mettre sur les vêtements, les chaussures et le sac à dos. 

Pour dénicher le bon composant, faites un tour auprès de Nikwax et Grangers. Ils figurent parmi les géants en la matière. Vous y trouverez des produits spécialisés, dont l’Ecovert et Woolite. Ces derniers paraissent doux et vont se dissoudre rapidement. Bref, ils ne vont pas obstruer  les pores de votre veste.