Dernière mise à jour: 20.05.22

 

Les randonneurs ont des penchants pour la grande traversée des Pyrénées. Ce trajet leur permet non seulement de se ressourcer en énergie, mais également de profiter des beaux paysages. Avant de s’y mettre, cependant, il est important de choisir entre le GR10 et le GR11.  Focus ! 

 

Traversée en GR10 : zoom sur ses avantages

Faire une traversée des Pyrénées en GR10 ne peut être que bénéfique pour les randonneurs de l’île de France. En effet, si vous avancez sur un rythme de 6 à 8 heures par jour, vous pourrez boucler le périple en 45 à 60 jours. Il s’agit d’ailleurs d’une randonnée classique qui vous permettra de traverser l’Atlantique et la Méditerranée sans oublier de passer par les Pyrénées. 

Avant de vous lancer, pensez toujours à vous en tenir au topo guide gr10 au préalable. Le paysage vert éblouissant à l’ouest vous séduira. Vous serez également surpris par le minéral austère interrompu par des lacs. De quoi faire une belle photo. Pour vous rendre à Banyuls depuis l’Hendaye, préparez-vous à affronter le vent dominant. 

Pensez également à vous équiper d’un imperméable pour vous protéger efficacement contre la pluie. Si vous préférez, cependant, les mettre à dos, vous pouvez opter pour une direction opposée soit de Banyuls à Hendaye, selon vos besoins. Une fois arrivé à Banyuls, vous pourrez vous procurer une petite pause sur la plage. Vous aurez également l’opportunité de vous rendre sur tous les sites naturels des Pyrénées à savoir le cirque de Gavarnie, le lac d’Oô et le lac de Gaube. Aussi, n’hésitez pas à faire un tour dans les villes de Bagnères de Luchon et Luz-Saint-Sauveur ainsi que du Cauteret. Enfin, vous avez la possibilité de vous rendre sur le glacier d’Ossoue. 

 

Pourquoi opter pour le GR11 ?

La traversée des Pyrénées en gr11 vous permet de découvrir des chemins très nature. Si vous êtes amoureux des espaces verts, vous avez trouvé ce qu’il vous faut. Cette grande randonnée vous donnera également l’occasion de faire le tour de l’Île-de-France en une vingtaine d’étapes. Appelée aussi GR “de pays”, cette randonnée espagnole vous donnera accès à une région précise et à la nature. Elle vous offre des paysages grandioses et un bol d’air frais qui vous feront rapidement oublier votre train de vie en ville. 

Pour préparer l’itinéraire de la Senda, il est important de toujours s’en tenir à la météo et de se munir de la gr11 carte. La traversée propose, par ailleurs, des endroits mythiques, notamment pour les amateurs de la montagne. La première étape pour atteindre les hautes Pyrénées commence souvent d’Arreau à Bielsa. Une fois arrivé sur le lieu, les randonneurs pourront réaliser les 6h à 7h30 de marche par jour tout en admirant la vue dégagée depuis les massifs. Le trajet possède aussi différents lacs nichés généralement au milieu des falaises et des roches. 

Après les dénivelés et les pauses déjeuner, les yeux rugiront de plaisir devant le lac de Rius. Il y existe également ce que l’on appelle un parc d’Aiguestortes situé dans le massif des Encantats. Pour tirer profit de cette traversée des Pyrénées en gr11, il est impératif de se munir au moins d’un sac, d’une doudoune, d’une tente, d’un tapis de sol, des chaussures de randonnée, des bâtons, d’une lampe frontale, d’un plan de l’ile de France, etc. 

 

Grandes lignes sur les différences entre GR10 et GR11

Au niveau de la difficulté, le GR10 français possède dans les alentours de 48 000 m de dénivelé positif sur 900 km avec un point culminant à 2509 m. Le dénivelé sur le GR11 de 960 km, quant à lui, est de 42 500 m avec un point de 2500 m. Pour une meilleure expérience, n’hésitez pas à partir au sommet du Canigou de 2786 m ou au col de la Hourquette d’Ossoue, selon vos préférences. 

Sur le plan accessibilité, vous bénéficierez d’une multitude de refuges sur le GR10. Vous serez même surpris de la présence d’une multitude de randonneurs. Vous aurez ainsi la chance de rencontrer de nouvelles têtes chaque soir. La différence entre les deux grandes randonnées se fait ressentir, notamment dans les Pyrénées centrales. Il fait généralement plus froid sur le GR11. 

Si vous souhaitez profiter pleinement de votre périple, nous vous conseillons de faire votre bivouac en île de France à partir du 7 juillet. Si vous optez pour le GR10, il serait mieux de vous y rendre le 14 juin. Veillez néanmoins à vous trouver un refuge avant 16h00 pour éviter les orages et bien démarrer la prochaine journée. Contrairement à la traversée des Pyrénées GR11, celle du GR10 s’annonce un peu plus facile, notamment en termes de maturité des chemins. Elle vous suggère aussi un balisage plus précis pour que vous puissiez mieux vous orienter. Pour rappel, le gr10 record a été attribué à Erik Clavery. Il a parcouru le trajet en moins de 10 jours. 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES