Dernière mise à jour: 13.05.21

 

Partir en voyage au moins une fois par an est recommandé non seulement pour le bien-être, mais surtout pour la découverte de nouveaux horizons. Mais le choix de la destination est toujours un des plus grands soucis étant donné que les propositions sont assez larges. Cette année, le choix de prédilection des tourdumondistes est le Chili. Qu’y a-t-il de plus excitant que de s’y rendre pour découvrir l’étendue lunaire et aride du désert d’Atacama ?

 

Chili : à la découverte d’Atacama

Quand partir au Chili pour découvrir le désert d’Atacama ? Il n’y a pas de moment idéal pour partir au Chili. Vous pouvez vous y rendre à n’importe quelle période de l’année. Le meilleur endroit à ne pas rater ? Le désert d’Atacama. Cette étendue désertique s’étend sur une superficie de 1000 km depuis la côte Pacifique à partir du Chili jusqu’à la frontière du Pérou et de Bolivie. 

Atacama est l’un des déserts les plus arides au monde qui attire de plus en plus de touristes provenant des quatre coins du monde chaque année. Un décor naturel qui renferme une faune et une flore extraordinaire, des paysages idylliques qui ne manquent pas de passer inaperçues, une oasis somptueuse ornée de lagunes, ce sont les éléments qui caractérisent Atacama. Découvrez sans plus tarder tous les endroits à ne pas manquer si vous avez choisi de faire une escapade dans ce désert.

San Pedro de Atacama, une oasis envoûtante

On ne peut pas parler du désert d’Atacama sans mentionner l’oasis de San Pedro. Situé à tout juste 103 km du sud-est de la ville la plus proche, Calama, San Pedro de Atacama est considéré comme étant l’entrée qui mène tout droit vers la découverte du désert dans toute sa splendeur. Avec son incroyable écrin de beauté verdoyant qui est perché sur une altitude de 2440 mètres, le village de San Pedro saura certainement vous séduire. 

Cette oasis ornée de nombreuses habitations en adobe avec une atmosphère bohème et un cadre détendu promet une découverte qui en vaut la peine. La place de l’église du 18e siècle, le musée archéologique de Padre Le Paige, le musée du météorite sont également des incontournables.

Afin de pouvoir explorer l’ensemble des sites se trouvant aux alentours de San Pedro, nous vous conseillons de réserver au moins un mois à l’avance : vos circuits, vos locations, vos chambres d’hôtel ainsi que toutes les activités pouvant s’y afférer à votre voyage. Pour avoir les meilleures offres, n’hésitez pas à effectuer un comparatif sur les sites spécifiquement dédiés ainsi que les prestations proposées par les agences de voyages.

 

Pukara de Quitor

Pukara de Quitor est un site qui fut construit au 12e siècle par le peuple Atacama. Le but, pendant cette période, était de s’en servir comme forteresse pour lutter contre les Aymaras. Pukara de Quitor était également une zone stratégique qui surplombe la vallée et à l’époque, les habitants qui y résidaient ont vécu en s’organisant de façon minutieuse : agriculture, cueillette, pêche, élevage, artisanat, …

Aujourd’hui, Pukara de Quitor, se situant à 3 km de San Pedro, est un lieu complètement désert. Vous pouvez vous y rendre à pied ou à vélo pour découvrir les vestiges qui racontent l’histoire du peuple Atacama.

 

La Vallée de la lune et la vallée de la mort

La vallée De La Lune et la vallée de la mort sont deux joyaux incontournables à ne pas manquer si vous avez pris la décision de vous rendre au Chili, à Atacama. Ils sont tous deux situés à environ 5 km au sud-ouest du village de San Pedro. Ils promettent des paysages lunaires enivrants, des canyons à la fois dangereux et enchantants, des crêtes pointues ainsi que des rivières de sel qui s’étendent sur de longues superficies. Sachez que si vous désirez visiter l’endroit, vous pouvez le faire librement sans forcément passer par une agence. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il est possible de s’y rendre en voiture en passant par Calama puis en prenant à gauche vers la direction de Paso Jama. À titre d’information, sachez que le site s’ouvre à partir de 9h30 et ferme à 17h.

La vallée de la mort, en revanche, est facilement accessible à vélo. L’endroit se trouve tout juste de l’autre bout de la montagne, à 3km de la route. Une fois arrivée sur le site, vous aurez l’occasion d’explorer à pied en suivant la crête qui vous offrira une vue imprenable sur l’ensemble du Canyon rouge.

 

Salar d’Atacama

En plein cœur du désert d’Atacama se trouve une immense étendue salée d’une superficie de 3000 km². Il s’agit du Salar D’Atacama, un des plus grands attraits de la réserve nationale de Los Flamencos. L’endroit doit son nom à la croûte de sel qui s’est formée grâce à l’évaporation d’une nappe phréatique salée. Dans le Salar d’Atacama, vous aurez l’occasion de visiter Cejar, situé à seulement 20 km au sud du village de San Pedro. Cejar est constitué de 3 magnifiques lagunes à savoir : Laguna Cejar, Laguna Baltinache et Laguna Piedra. Au Laguna Cejar, un magnifique mirador vous attend pour vous permettre d’avoir une vue époustouflante sur l’ensemble du paysage.

Dans le Salar, ne manquez pas non plus de découvrir le meilleur endroit du Chili pour avoir de beaux clichés de flamants : Laguna Chaxa. Vous y trouverez en effet, près de 5 espèces de flamants différentes. Vous avez également Ojos del Salar qui se trouve à tout juste 30 km de San Pedro. Il s’agit d’un bassin naturel d’eau fraîche, d’un bleu profond, une véritable beauté dans cette étendue désertique. Vous avez également le Lagune Tebenquiche, l’endroit préféré des grands romantiques pour admirer un coucher de soleil magnifique. Un sentier va vous permettre de longer le site pour le découvrir dans tous ses aspects.

Geyser Del Tatio

À seulement 1h20 du nord de San Pedro se trouvent les geysers du Tatio. Jusqu’à aujourd’hui, on y dénombre près d’une quarantaine de geysers, ce qui signifie que le désert chilien représente près de 11% des geysers de la planète. Après le Geyser Del Tatio, Yerbas Buenas ainsi que la vallée Arc-en-ciel en valent également le détour si vous souhaitez en savoir un peu plus sur les trésors géologiques du désert du Chili. Attention, lorsque vous visitez les geysers du Tatio, sachez que l’altitude s’élève à plus de 4300m. Alors, pensez à vous équiper d’une paire de chaussures de trail, un bon pull ainsi qu’un maillot de bain pour profiter de la piscine naturelle.

 

La cordillère de Sel

Après le village de San Pedro se dessine une magnifique formation rocheuse avec des gorges impressionnantes et des dunes qui ne manqueront pas de vous émerveiller. Il ne s’agit entre autres que de la populaire Cordillera de Sal. Elle a été créée il y a maintenant près de 23 millions d’années. Les formations rocheuses les plus extraordinaires de l’endroit à ne pas manquer sont : la vallée de la lune, la vallée des Dinosaures, la vallée de la mort ainsi que la vallée d’Arcoiris. Dans la cordillère de Sel, vous pourrez également visiter Aldea de Tulor.

 

Les volcans Licancabur

Vous rêvez de toucher les cieux ? Dans ce cas, il faudra placer dans votre itinéraire la visite des sommets des volcans Licancabur. Le volcan Licancabur est situé à tout juste 30 km en partant de l’Est  San Pedro et surplombe la frontière. Si vous désirez découvrir l’endroit, sachez que le périple va durer près de deux jours. Pendant la nuit, vous pouvez passer dans le refuge qui se situe près de la Laguna Verde. En ce qui concerne le volcan Lascar, il se situe à environ 100 km en partant du sud-est du village de San Pedro. Bien que le chemin qui mène sur les sentiers rocailleux ne soit pas assez compliqué, vous risquez de faire face à un manque d’oxygène à cause de l’altitude assez élevée du volcan. Alors, il vaudrait mieux faire attention si vous désirez tenter l’aventure.

 

Les villages de l’altiplano

Les villages de l’altiplano sont nombreux. Mais si vous avez décidé de vous rendre au Chili, ne ratez pas une escapade à Toconao, Socaire, Rio Grande et Machuca. Toconao se trouve à 40 km de San Pedro. Longeant Salar de Atacama, cette oasis est un véritable paradis pour les amateurs de fruits. On estime que l’origine de la création du village de Toconao remonte à il y a 12.000 ans. Des artefacts y ont été découverts et sont aujourd’hui exposés dans le célèbre Musée de Gustavo le Paige.

Socaire, il s’agit d’un village situé à environ 3500 m d’altitude. De par sa situation géographique, le village promet une vue imprenable sur Salar d’Atacama. Vous y trouverez de vieux bâtiments ainsi qu’une église qui est classée comme étant un patrimoine historique du Chili.

Rio Grande, quant à lui, est un village qui servait à l’époque de passage pour ceux qui désiraient se rendre à Chiu Chiu. Aujourd’hui, le village comprend une petite communauté agricole avec moins de 200 habitants. Le village se caractérise également par de jolies maisonnettes aux murs en adobe ainsi que des toits en paille.

Machuca est l’un des plus petits villages à découvrir au Chili. Il est orné à peine de 20 maisons qui sont construites en adobe avec des toits en paille. Sachez également que le village de Machuca est situé à tout juste 20 km de San Pedro.

 

Que faut-il faire avant de visiter l’étendue désertique d’Atacama ?

Maintenant que vous en savez plus sur les endroits immanquables à visiter dans ce désert populaire, il est temps de mieux se préparer pour bien profiter de votre séjour.  Comment ? Dans un premier temps, sachez que l’Atacama est un désert situé en hauteur. Alors, afin d’éviter tous risques d’accidents, il est important de bien vous hydrater et d’éviter de faire trop d’efforts physiques afin que votre corps puisse mieux s’adapter à la température et au rythme.

Mis à part la préparation physique, il faudra également tenir compte des réservations. Réalisez-les plusieurs mois auparavant surtout si vous comptez partir au Chili pendant la haute saison. Par la même occasion, sachez que vous devrez disposer d’une somme d’argent comptant en pesos. En effet, vous ne serez pas dans la possibilité de payer par carte de crédit et encore moins, de retirer de l’argent en zone rurale.

Les flores et les faunes de l’étendue désertique d’Atacama

Avant de se rendre à Atacama, il est également important d’en savoir un peu plus sur la faune et la flore de cet endroit idyllique. Dans cette optique, sachez que le désert est un véritable paradis pour de nombreuses espèces animales surtout les flamants roses. Ces oiseaux sont protégés par l’organisation WWF ainsi que par le Fonds Mondial pour la nature. En ce qui concerne les espèces végétales, elles sont moins présentes dans ce désert. En revanche, les plantes et les arbustes ont élu demeure près des collines qui longent la côte pacifique. Comment ? Parce que l’air y est assez humide et est propice à la prolifération des végétaux.

 

Que voir d’autres au Chili ?

Mis à part le désert d’Atacama, sachez que vous avez d’autres endroits aussi merveilleux à voir absolument au Chili. D’ailleurs, ce n’est pas pour rien si le Chili est classé dans le top 10 des plus beaux pays d’Amérique latine. Vous trouverez par exemple Santiago, la capitale du Chili, un endroit riche en histoire. Vous avez également la magnifique ville de Valparaiso, cadré dans une atmosphère urbaine envoutante.

La région des Lacs située au Sud du Chili est aussi immanquable surtout si vous désirez prendre du recul par rapport au brouhaha du centre ville. Sachez que des indiens mapuche vivent encore dans cet endroit considéré comme étant un petit paradis verdoyant. Enfin, et non du moins le plus important, il y a le parc naturel du Chili. Un endroit à ne pas manquer pour tous les amateurs de grands espaces.

 

 

S'abonner
Notifier
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments