Dernière mise à jour: 24.09.21

Vivre en camping, c’est une idée qui séduit. Les avantages de se laisser tenter par cette nouvelle tendance sont nombreux pour ne citer que le fait de vivre une aventure permanente et de réaliser une économie substantielle. Mais des questions subsistent encore auprès de ceux qui hésitent à franchir le pas. Retrouvez dans cet article tout ce qu’il faut savoir sur les démarches administratives pour vivre en caravane.

 

Vivre en camping-car : quels intérêts ?

Pourquoi vivre en camping-car ? Cette question turlupine souvent les esprits de ceux qui n’ont jamais tenté l’aventure. Pourtant, les réponses sont simples. Partir en camping-car permet avant tout de vivre de façon autonome, et ce, sur tous les aspects. Plus besoin de payer des factures ni de loyer. Vivre dans un mobile home c’est aussi sortir de la routine quotidienne pour entrer en connexion avec mère Nature.

Il s’agit aussi d’une des meilleures façons de s’enrichir personnellement, de s’ouvrir aux autres et au monde. Mais même si mettre le cap vers l’inconnu paraît aussi tentant, cela nécessite quand même de la préparation. De longues démarches administratives vous attendent pour vivre en camping à l’année.

Les démarches de la domiciliation

Vivre dans un mobile home ne se limite pas simplement à faire le plein d’essence, avoir l’approvisionnement nécessaire en gaz, en eau et en électricité. Pour vivre pendant un an dans un mobile-home, sachez que vous n’aurez pas besoin d’en faire votre résidence principale. Cela étant donné que vous allez tout simplement voyager en camping-car. D’autant plus qu’un camping-car ne pourra pas être considéré comme étant un lieu de résidence. Ce qui signifie que vous devrez avoir une adresse postale pour recevoir vos courriers. 

Dans cette lancée, plusieurs solutions s’offrent à vous. Vous pouvez, en premier lieu, demander à un ami de recevoir le courrier pour vous. Il est aussi possible d’utiliser l’adresse fiscale chez ses parents. Ainsi en cas de courriers importants, vous pourrez rapidement en être informé.

Dans une autre optique, il est également possible de s’inscrire sur le Courrier du voyageur. Il s’agit d’un service de boîte postale et de colis. Le coût de la prestation se situe entre 7 et 39 euros par mois. Sinon, vous pouvez aussi vous inscrire dans des organismes spécialisés à l’instar des centres communaux d’action sociale ou la CCAS. Faire partie de ce genre de centre vous fera profiter d’un lieu de domiciliation, ce qui vous permettra ainsi de recevoir vos courriers et faire valoir vos droits. D’autant plus que les démarches pour s’inscrire auprès d’un CCAS sont simples à réaliser. Il est seulement crucial d’avoir un lien avec la commune auprès de laquelle vous allez effectuer votre demande de lieu de séjour, d’activité professionnelle et de liens familiaux. 

Par la suite, vous devrez remplir un formulaire d’inscription et renvoyer une lettre recommandée à la commune concernée. Le cas échéant, vous allez passer un entretien qui vous éclairera un peu plus sur vos droits et vos obligations. La décision de la commune en question prendra 2 semaines. Si votre inscription est prise en compte, vous recevrez une attestation.

 

Les démarches de l’assurance

Que vous ayez pris un camping-car tout terrain ou une van aménagée avec un lit, un WC chimique, une cuisine, vous pourrez l’assurer en tant que véhicule simple s’il n’est pas encore officiellement homologué. Ceci signifie qu’il ne dispose pas de carte grise VASP. Il faudra quand même noter que l’assurance ne couvrira en aucun cas les dégâts en cas d’accident avec une van aménagée. En effet, dans les clauses de l’assurance, il est écrit que le véhicule ne devra avoir subi aucune transformation. Ainsi, si vous êtes sujet à un accident, vous devrez débourser vous-même vos frais.

En revanche, dans l’optique où votre camping-car est homologué, il faudra préciser à votre assurance que votre véhicule vous servira de résidence principale. Même s’il s’agit de vivre en caravane l’hiver, il faudra effectuer cette déclaration. Dans l’optique où vous souhaitez changer de compagnie d’assurance, n’hésitez pas à avoir recours à un comparateur pour voir les meilleures propositions d’assurance camping-car pas chère.

 

Décryptage de la domiciliation pour les impôts

À ce sujet, sachez que si vous n’avez pas de domicile fixe, vous devrez avant tout vous munir d’un livret de circulation. Ce dernier va vous permettre de continuer de jouir de vos droits en tant que citoyen.

Les démarches à suivre pour obtenir ce livret sont simples. Vous devrez commencer par choisir une commune de rattachement. Par la suite, vous devrez demander une attestation. Lorsque vous l’aurez obtenue, vous devrez vous rendre à la préfecture afin d’avoir votre livret. Une fois que vous l’aurez entre les mains, sachez qu’il faudra le tamponner chaque année par le commissariat. Cela étant pour prouver que vous habitez sur le territoire français.

Dans une autre optique, vous pouvez donner une adresse de domiciliation fixe telle que le garage ou l’espace de stockage où vous entreposez certaines de vos affaires. Mais sachez que dans ce genre de situation, vous allez devoir payer des taxes d’habitation. Et si vous domiciliez chez un proche ou un ami, vous allez dans ce cas, intégrer un foyer fiscal.

Le concept du camping chez l’habitant

Il s’agit d’une nouvelle forme de camping qui a fait son apparition il y a quelques années. Le camping-car chez l’habitant vise à accueillir des mobiles homes, des caravanes et des fourgons sur des terrains dédiés. Quelquefois même, il est possible de camper dans un parc, un jardin ainsi qu’un terrain privé, chez un particulier. Il faudra quand même que la personne destinée à accueillir des mobiles homes soit inscrite sur une plateforme collaborative.

En somme, les démarches administratives pour vivre à l’année dans un mobil home peuvent à première vue paraître compliquées. Mais en prenant le temps de bien vous préparer, vous verrez que tout se passera bien. Vous pourrez vous lancer dans cette nouvelle aventure sans plus aucune contrainte.

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES