Dernière mise à jour: 25.07.21

 

Le Morvan est composé par un massif, mais il est connu comme ayant des airs d’île farouche. Dans ce pays, vous pouvez voir en abondance la beauté inégalée des rivières ainsi que celle d’une forêt à perte de vue. Un vaste château d’eau surplombe le paysage et la réserve de bois est là pour ravir les marcheurs, au plus grand bonheur des exploitants forestiers. En faisant un saut sur ces lieux, vous aurez la chance de faire une promenade entre breuils, torrents et lacs.

 

Ce qu’il y a à savoir sur le Morvan

Si vous vous demandez quel est le moyen de transport idéal pour visiter le parc du Morvan, sachez qu’il est tout à fait possible de le traverser à pied, de rouler en VTT ou en voiture. Le Morvan se présente sous plusieurs facettes, mais près de la moitié du terrain est surplombée par des arbres. Il y a par exemple dans la carte du Morvan une partie chevelue qui est recouverte de forêts. Il s’agit plus précisément de Vézelay, de Saulieu ou d’Autun. 

Cette forêt du Morvan se situe dans un vieux massif affaissé qui a trouvé son origine dans l’érosion. Elle est caractérisée par des futaies de chênes, des hêtraies bien touffues, de la foison d’autres essences comme des châtaigniers, des charmes, des érables sycomores, des bouleaux, des épicéas et des pins Douglas. 

Si vous avez envie de profiter de mille nuances, faites un tourisme Morvan pendant la saison automnale. En effet, c’est à ce moment que vous pourrez admirer la robe verte foncée des résineux contrastée par le jaunissement des hêtres multicentenaires, et ce, en toute élégance. Vous serez aussi pleinement fasciné par les chênes rouges d’Amérique qui ne font que s’enflammer de plus belle durant cette période de l’année.

Selon des dires, le Morvan bourgogne est le château de Paris puisque le Bassin parisien est irrigué par toutes les rivières de ce site archéologique de grand intérêt. On affirme qu’à la place de la Seine, c’était l’Yvonne qui coulait, car c’est elle qui avait plus de débit que la Seine elle-même et que celle-ci se jette dans l’autre lorsque les 2 se réunissent. La Cure en fait de même et c’est grâce à ce phénomène que la ville pouvait se chauffer durant l’époque du Moyen Âge.

 

Le parc naturel régional

En plus des pêcheurs, le parc naturel régional du Morvan séduit aussi beaucoup de personnes du fait de ses eaux limpides. Durant la période qui sépare les mois d’avril et de novembre, la région du Morvan est assaillie par la pluie ainsi que par la fonte des neiges. Cela augmente le nombre de visites pour le Morvan tourisme. Des amateurs de sports en eaux vives viennent des 4 coins du monde pour faire du rafting, du kayak et du canoë. Le lac du Morvan, le plus prisé des kayakistes, est le Chalaux grâce à son parcours accidenté. En matière de rivière , les eaux de la Cure qui se situent au cœur des rochers de granit et des forêts proposent un circuit nautique de près de 22 km.

Toujours dans la région du Morvan, vous pouvez voir une cascade de 10 m de haut qui est formée par la tombée d’une rivière dans une ancienne faille. Ce lieu rustique se situe à 5 km de Saint-Brisson au saut de Gouloux. C’est en ces endroits que se montrent les 2 facettes du parc Morvan. D’une part, vous pouvez apercevoir une forêt dense composée de feuillus dont les troncs sont moussus ainsi que de conifères. D’un autre côté, vous avez une farouche et torrentueuse rivière. Le Morvan est aussi célèbre grâce à son ancien port de flottage, ses 2 moulins à huile et à farine qui se trouvent aux murs de granit à côté de la cascade.

Le Morvan possède une seconde partie qui est composée par des lacs et des rivières. Celle-ci peut être facilement repérée, car au détour des virages et chemins, vous allez tout de suite avoir un aperçu des différents lacs du Morvan. Daniel Lulic est un spécialiste dans le domaine des cours d’eau de la région Morvan, mais est également le président de l’association Avallon-Morvan pour la Pêche. 

Il se fait un plaisir d’énumérer quelques noms de lac Morvan que vous devez absolument visiter dont le Trinquelin, la Romanée, le Cousin, la Chalaux, la Cure et l’Yvonne. Il passe ses journées dans ces flots jusqu’à mi-cuisse pour trouver du poisson tout en étant muni de son moulinet de pêche. C’est pourquoi nous le rencontrons sous le pont de Pierre-Perthuis qui a été construit par Vauban afin de parler du massif Morvan.

Les lacs du Morvan ne sont pas tous naturels. Cet endroit en possède de types artificiels afin de pouvoir exercer un contrôle sur la frénésie de ses rivières. Le massif Morvan en renferme donc 6 dans son répertoire. Vous pouvez les découvrir en sillonnant le point le plus haut de Paris dans le haut Morvan qui n’est autre que le village de Montsauche-les-Settons.

Le lac des Settons est le lac artificiel le plus ancien du Morvan. Il a été creusé dans le but de faciliter le transport du bois en passant par le fleuve. De nos jours, il est assigné à assurer des fonctions semblables à celles de Pannecière. Les touristes y apprécient de nombreuses occupations comme le vélo et les différentes activités nautiques. Le lac du Crescent est aussi un lieu très cher pour les pêcheurs, car il est plus calme et est exploité par une usine hydroélectrique. Si vous êtes un sportif, le lac de Chaumeçon est la référence à ne pas oublier parce qu’il promet une bonne ambiance en canoë, en rafting et même en aviron.

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES