Dernière mise à jour: 21.10.21

 

De nos jours, il est rarement possible d’accéder à de la nature préservée, qui a gardé ses droits et dont les paysages sont demeurés puissants, intacts et mis en valeur. La vallée de Lauterbrunnen remplit cependant ces nombreux critères. Cette destination s’apparente à un tableau. Vous pouvez y faire de la randonnée, y effectuer des sports extrêmes ou d’hiver. Vous allez vous régaler de la merveilleuse vue sur les Alpes.

 

D’où viennent les particularités du Lauterbrunnen en Suisse ?

Lauterbrunnen est une vallée située en Suisse, plus précisément dans le canton de Berne. Même si ce lieu n’est pas très célèbre en dehors du pays, il n’en reste pas moins une des réserves naturelles les plus importantes. Le cadre est défini par l’image de 72 cascades suisse qui tombent à travers de gigantesques falaises. Quant à la commune de Lauterbrunnen, elle se trouve entre les sommets enneigés et les parois rocheuses de cette vallée suisse.   

La beauté de cet endroit vient des glaciers de la région qui, durant des milliers d’années, ont façonné la vallée. Toujours pendant l’ère glaciaire, les glaciers se sont nichés sur les pentes du massif de la Jungfrau. Ce phénomène avait entraîné la chute de roche et de glace sur des centaines de mètres. C’est ce qui a conduit à l’apparition d’une vallée très profonde ayant une forme de V, qui s’est ensuite transformée en U de manière progressive.

Le Lauterbrunnen switzerland, est considéré comme un havre de paix. Il est aussi vu comme une source de magie. Pour illustrer ces faits, voici quelques anecdotes : d’une part, en 1779, le célèbre poème « Chant des Esprits au-dessus des eaux » (« Gesang der Geister über den Wassern ») a été écrit par le poète allemand Goethe qui s’était inspiré de Lauterbrunnen. Il en va de même pour JRR Tolkien pour l’écriture de ses romans Le Seigneur des Anneaux et Le Hobbit.

1. Que renferme Lauterbrunnen ?

Que ce soit pour les visiteurs de passage ou les adeptes de sports extrêmes, la vallée des Alpes possède beaucoup de trésors naturels comme :

 – Des cascades

À Lauterbrunnen, vous pouvez visiter plusieurs cascades.

À l’intérieur de Schwarzer Monch, une très grande montagne, les cascades souterraines les plus immenses d’Europe s’y cachent. Ce sont les chutes rugissantes de Trümmelbach, qui sont considérées par certains comme les chutes du paradis.

Ce qu’il y a de magique avec cet endroit, ce sont les milliers de gouttelettes extrêmement fines qui sont emportées par le vent. Cela donne l’impression d’avoir sous les yeux une cascade « ruisseau de poussière ». En allemand, ce phénomène est appelé Staubbachfall.

La vallée de Lauterbrunnen renferme également la 5e plus haute chute d’Europe et de Suisse. Il s’agit de la cascade du Mürrenbach qui se situe à 750 m d’altitude et dont la hauteur de 417 m dévale sur 5 paliers. Ce murren suisse est encore plus beau après le passage de violentes pluies ou à la suite de la fonte des neiges.

 – Des domaines skiables et des sommets

Pour bénéficier d’une vue imprenable sur le côté nord de l’Eiger, il faut tout d’abord gagner de la hauteur pour ensuite rejoindre Kleine Scheidegg en train. Il s’agit d’un col ferroviaire qui se situe à plus de 2000 m d’altitude.

Pour avoir accès au « top of Europe », il est impératif de voyager en train à raison de 100 € par personne. Le trajet prend fin au col de Jungfraujoch qui se trouve à 3471 m. Ce sont les skieurs/euses d’hiver et les marcheurs d’été qui apprécient le plus cette zone.

Le sommet de Schilthorn se situe à 2970 m. Pour y accéder, il faut prendre un périphérique à Lauterbrunnen vers Grütschalp, puis un train jusqu’à Mürren. Une fois tout là-haut, on peut observer une vue panoramique incroyable sur environ 200 montagnes ainsi que sur le patrimoine mondial de l’UNESCO qui regroupe les sommets Jungfrau, Eiger et Mönch.

Il y a diverses activités que l’on peut faire à Mürren – Schilthorn, mais les plus communes sont le ski en hiver, et les sports extrêmes ou la randonnée en été, sans oublier le camping lauterbrunnen.

 – Un site naturel du patrimoine mondial de l’UNESCO

Le Jungfrau-Aletsch-Bietschhorn est un site niché tout au fond de la vallée. Il figure dans le patrimoine mondial de l’UNESCO pour des raisons précises. En effet, en plus d’être frappé d’une beauté sans égale, il fournit également de précieuses informations sur l’évolution des écosystèmes ainsi que celle de la planète. En altitude sur la crête, on peut faire la découverte du 1er sentier thématique de l’organisation, mais ce défi est uniquement réservé aux randonneurs avertis et qui ne sont pas victimes de vertige.

 

2. Comment aller à la vallée de Lauterbrunnen ?

Si le point de départ est la France, il existe de nombreuses façons de réaliser le voyage :

 – En avion :

Le trajet dure environ 1h15. Entre l’aéroport Bâle Mulhouse Fribourg de Suisse et les grandes villes françaises, il y a régulièrement des vols. Une fois arrivé au sol, il faudra ensuite prendre un train pour rejoindre Lauterbrunnen. On peut faire un changement à Interlaken-Ost (Berner Oberland Bahn) ou bien opter pour la location de voiture pour une route de 2h.

 – En train :

La Suisse est reliée à de nombreuses grandes villes françaises grâce à des TGV. Pour rejoindre la vallée, il est impératif de passer par Berne ou Bâle, puis par Interlaken-Ost et enfin par Lauterbrunnen switzerland.

 – En voiture :

Il est tout aussi bien possible de rejoindre Lauterbrunnen depuis la France en effectuant le voyage en voiture. Le trajet passe par la ville de Berne. Une fois arrivé à cette dernière, en prenant la WAB, vous aurez accès aux stations de Wengen, à la Kleine Scheidegg et au camping Grindelwald. Par ailleurs, Lauterbrunnen et Mürren sont reliés par le téléphérique de la BLM.

3. Quand aller à Lauterbrunnen ?

Le meilleur moment pour se rendre à Lauterbrunnen est compris entre le mois de mai à octobre. Lors de cette période, le beau temps est au rendez-vous et cela permet aux visiteurs d’admirer les cascades, mais aussi de profiter d’une randonnée sur de nombreux kilomètres. Il sera alors facile d’atteindre les sommets du Schilthorn, ceux du Jungfraujoch. Enfin, un passage dans les charmants villages du coin n’est pas à négliger.  

Ce n’est pas tout, entre fin novembre et le mois d’avril, la vallée se transforme en domaine skiable. Wengen-Petite Scheidegg et Mürren-Schilthorn mettent à la disposition des skieurs/euses plus de 200 km de pistes sur lesquels faire du snowboard, de la luge et du ski. Près de 100 km de chemins vous attendent aussi pour des randonnées hivernales.

 

4. Où dormir à Lauterbrunnen ?

 – Dormir sur place

Il y a plusieurs choix possibles, votre hébergement dépend uniquement de votre budget. Par exemple, pour au moins 20 € par nuit, vous pouvez rester au camping Jungfrau, à Lauterbrunnen, ou Breithorn. Il y a aussi les auberges de jeunesse qui sont disponibles à partir de 25 € la nuitée. Si vous restez à l’hôtel lauterbrunnen ou si vous optez pour un logement Airbnb, préparez entre 50 € et 300 € par nuit.  

 – Les adresses à proximité

Si par malheur vous n’avez trouvé aucun hébergement qui vous convient à Lauterbrunnen et dans les autres villages, cherchez du côté de Grindelwald et Interlaken.  

 

5. Où manger à Lauterbrunnen ?

Dans tous les villages, il y a différents restaurants qui méritent d’être explorés. Néanmoins, il importe de préciser que les prix sont très variés et peuvent grimper très vite, surtout sur les lieux situés en hauteur. Si vous avez un budget serré, faire un pique-nique vous évitera de grosses dépenses durant une journée de randonnée. Par ailleurs, il y a environ 6 supermarchés autour de Lauterbrunnen.

6. Quelle somme d’argent prévoir pour un voyage à Lauterbrunnen ?

Avant toute chose, sachez qu’en Suisse, le coût de la vie est très élevé comparé à celui des autres pays d’Europe. Vous devez donc préparer un budget assez conséquent afin de pouvoir profiter au maximum de la visite de Lauterbrunnen.

Si on ne citait que le transport, le coût pour aller à Lauterbrunnen peut aller jusqu’à 350 € par personne pour un aller-retour. En ce qui concerne le logement, en moyenne, 40 € par nuit sont suffisants pour une personne.  

Par ailleurs, même si l’accès à la ville est gratuit, il faudra prévoir environ 3,5 € par enfant et 10 € par adulte pour pouvoir admirer les cascades souterraines de Trümmelbach, entrer dans les domaines skiables et utiliser les remontées mécaniques ou les trains qui desservent les stations. 

Rappel : En hiver, pour éviter de prendre froid durant la pratique des sports extrêmes, n’oubliez pas d’apporter une combinaison de ski et de la revêtir avant de vous lancer sur la neige.

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES