Dernière mise à jour: 14.07.20

 

La facilité d’accès au chanvre et ses effets hallucinogènes en ont fait un produit interdit dans de nombreux pays. Ce que la majorité ignore, ce sont les différents bienfaits qu’il apporte. Non seulement il s’agit d’un produit écologique et naturel, mais il possède des qualités nutritionnelles uniques.

 

Le cannabis comme matière première

On connaît tous le cannabis comme une drogue. Mais combien sont ceux qui sont au courant de son utilisation comme matière première pour la voiture ? Bien que cette pratique ne soit pas encore très utilisée, les gros constructeurs comme Ford, BMW, et Honda exploitent peu à peu cette perspective. Plutôt que d’utiliser le plastique non biodégradable, le cannabis serait le substitut idéal grâce à sa composition végétale.

Elle contient une cellulose dérivée de celle retrouvée dans le pétrole brut, servant à concevoir le plastique.  Or, le pétrole se tarit de jour en jour sous le sol, sans possibilité de la renouveler, tandis que le cannabis peut être cultivé à l’infini sur un large périmètre. Ainsi, on parle d’une matière première à la fois renouvelable et biodégradable. Si les études d’exploitation arrivent à terme, le cannabis pourra alors être utilisé sur beaucoup d’autres objets que l’on utilise quotidiennement.

Du tissu à base de cannabis

Cette pratique existait depuis le 19e siècle. À l’époque, 75 % des industries textiles se servaient de cette plante comme matière première. Rassurez-vous, une fois transformé, le produit n’est plus consommable. La même cellulose utilisée pour créer du plastique est traitée pour en faire des produits textiles qui n’a rien à envier aux autres matières premières. Par exemple, on peut tisser des cordes très solides ou encore des draps très soyeux à partir de la cellulose du chanvre. Cette résistance modulable de la matière a permis de concevoir des voiles de bateaux, des toiles, et des tentes quelques siècles auparavant.

Outre les tissus, saviez-vous que certains billets de banque sont aussi faits à base de cannabis ? Ou encore le papier à cigarettes ? Il s’agit d’une des matières végétales les plus résistantes sur la planète. Ce serait dommage de la gâcher en fumées.

 

L’huile de cannabis

Plastique, tissu, et huile. Rares sont les plantes contenant assez de fibres aussi polyvalentes que celles du cannabis. Si les deux premiers se servaient des celluloses contenues dans les tiges, l’huile utilise plutôt les graines appelées chènevis. Leur récolte se fait grâce à des moissonneuses-batteuses légèrement modifiées afin d’extraire uniquement le haut de la plante.

Cependant, la paille de chanvre s’avère très dure à broyer. L’extraction de l’huile prend beaucoup trop de temps, car il faut protéger le reste de la plante pour les autres utilisations. Les quelques entreprises qui pratiquent le broyage de ces graines gardent leur technique optimale confidentielle.

Pour l’heure, nous pouvons dire que l’huile de cannabis est plus nutritive et plus riche en protéine que l’huile de cuisine commune. Elle peut aussi être utilisée comme combustible, comme l’a fait Rudolf Diesel bien avant l’apparition du carburant actuel. Les industries du cosmétique et de la peinture se servent également de cette huile pour leurs produits.

 

Le cannabis soigne !

L’utilisation du cannabis en tant que médicament n’est légalisée que dans certains pays jusqu’à aujourd’hui. En Israël par exemple, les pharmacies dédiées au cannabis ont vu le jour. Depuis sa légalisation en tant que produit thérapeutique, plus de 28.000 patients se sont rétablis grâce à cette plante. Elle est connue pour traiter les différentes maladies chroniques, névralgiques, les nausées ou encore l’insomnie.

Les quinquagénaires sont les patients les plus réceptifs au traitement à base de cannabis. Plutôt que de prendre une dizaine de cachets par jour, inhaler 5 mg de cannabis s’avère plus efficace avec moins d’effets secondaires que les médicaments.

Mais cette forme de cure se révèle justement être le frein pour certains docteurs. Prescrire un remède à fumer n’est pas l’idéal, peu importe la maladie toujours selon eux. D’ailleurs, certains sont intraitables sur le sujet : le cannabis ne soignerait que 1 % de ses patients sous ordonnance. Pour l’heure, on ne peut ni réfuter ni affirmer cette déclaration. La seule fonction assurée du cannabis est l’antidouleur. Il a d’ailleurs été utilisé comme anesthésie pour les femmes au moment de l’accouchement durant le Moyen-Âge.

Les plantations de cannabis

Les experts dans la plantation présentent le cannabis comme la plante aux vertus « trop » nombreuses. Citer tous les bienfaits serait impossible, mais les plus utiles et les plus révolutionnaires sont là. Oubliez les vapes durant les soirées et pensez plutôt à l’exploiter sous de meilleures formes. Si vous souhaitez cultiver le cannabis d’ailleurs, pas besoin d’une terre à cultiver ou d’une serre spacieuse.

Le cannabis autofloraison a été créé pour faciliter sa plantation. Si cette plante, dans son état naturel dépend beaucoup du cycle de lumière, ce croisement avec le cannabis Ruderalis se développe dans n’importe quel environnement. Au bout de 10 semaines, on peut déjà récolter après germination de la graine. Il ne faut pas vous attendre à des prouesses au niveau rendement cependant. Il est surtout adapté pour ceux ayant besoin d’une petite quantité de cannabis.

Ne pensez plus à planer quand on vous parle de cannabis. Vous en connaissez assez maintenant pour vous orienter vers d’autres horizons que les hallucinogènes. Si vous travaillez dans l’industrie du plastique, exploitez la cellulose du chanvre pour en faire une matière première biodégradable. Même chose pour la filière du textile : osez innover à partir des fibres du chanvre ! Elles sont à la fois résistantes et soyeuses ! L’industrie de la papeterie devrait exploiter cette même fibre pour protéger les arbres. Les papiers de banque se révèlent plus durs que le papier classique, qu’attendons-nous pour utiliser le cannabis comme matière première ?

Cependant, n’oubliez pas que c’est une plante illégale dans la majorité des pays. Avant de penser à cultiver des hectares de cannabis, renseignez-vous bien sur les Lois de votre pays. Certes, il faut innover, mais cela dans les conditions les plus légales possible !

 

 

S'abonner
Notifier
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments