Dernière mise à jour: 09.12.19

 

Découvrir la nature à pieds ou en vélo vous intéresse-t-il ? Et peut-être que vous aimeriez partager cette passion avec votre enfant ? Eh bien, dites-vous que c’est possible. Vous pouvez très bien vous y mettre en famille. Voici quelques conseils à considérer pour vivre de belles aventures ensemble.

 

Quel matériel apporter pour une sortie à pieds réussie ?

Comme toute activité physique, elle nécessite le minimum d’accessoires pour se dérouler dans les meilleures conditions. Si vous tenez à ce que votre enfant y trouve aussi son bonheur, il faudra vous équiper de manière adaptée. S’il s’avère encore trop petit pour franchir des kilomètres. En effet, en fonction de leur âge, les enfants arrivent à tenir sur 1.5 à 4 km maximum. Ainsi, utilisez un porte-bébé de randonnée.

Cet outil vous évitera de perdre de vue le bambin sur tout le parcours. En vous en servant, vous serez sûr d’en profiter au maximum avec le bout de chou à vos côtés. Il vous permettra également de le porter au moment d’escalader ou gravir un chemin montagneux. Une fois ce genre d’épreuves passées, remettez-le sur ses pieds pour qu’il marche tout seul quelques fois.

L’équipement de base d’un adulte se résume aux chaussures adaptées, à une légère combinaison, à un sac à dos contenant de l’eau ou des objets pratiques. Il se peut que vous ayez besoin d’autres équipements de randonnée. Une corde ou des crochets peuvent s’avérer utiles pour les passages rocheux. Et n’oubliez pas non plus les affaires du bébé afin qu’il ne manque de rien (vêtements, gourde). Vers ses 4 ans, papa et maman peuvent songer à faire porter au petit un minuscule sac à dos s’il veut à tout prix faire comme eux, mais attention, rien de trop lourd.

 

 

La sécurité de l’enfant passe avant tout

Les chemins à prendre présentent toujours quelques difficultés pour le bout de chou. Ayez en tête que ses petites jambes se fatiguent bien plus vite que les vôtres. Cela constitue un risque, car il pourrait glisser ou tomber. Pour éviter ce genre d’incident, planifiez la randonnée. Tracez sur une carte le meilleur itinéraire où il existe le moins de routes escarpées possible. De ce fait, l’enfant ne se fera pas mal sur tout le trajet et vous assurerez sa sécurité.

Vous devriez aussi rester vigilant sur certains points. Les bambins ont tendance à vouloir essayer de nouvelles choses et voir des éléments qu’ils jugent inhabituels comme se pencher au-dessus d’un ravin pour apercevoir ce qu’il y a en dessous. À cet effet, vous devriez envisager de rédiger des règles s’il est en âge de comprendre (4 à 6 ans) et prêt à vous obéir bien sûr. 

Par exemple, de toujours demander avant de faire quelque chose ou de ne jamais s’approcher du vide pour y jeter des objets ou des pierres. S’il est encore trop jeune (moins 4 ans) ou têtu, ne le lâchez jamais des mains. Vous amoindrissez ainsi les risques d’incidents pouvant se produire. Tenez aussi compte du temps qu’il fait avant même de partir randonner avec votre enfant. En effet, la chaleur intense, la pluie ou le froid glacial ne s’avèrent pas favorables pour sortir.    

 

Faites-lui découvrir de nouvelles choses

Pour que l’enfant puisse jouir de cette activité, il aura besoin de découvrir des choses inhabituelles. À son âge, il est normal pour lui d’être fasciné par les nouvelles expériences et vous devriez contribuer à cela. Randonner deviendra alors un véritable plaisir. Enjamber un minuscule ruisseau, parcourir un chemin caillouteux, ôter des branches du passage, tout cela constitue des opportunités de le faire jouer et lui apprendre à apprécier les beautés de la nature.

Si en plus vous vous y connaissez en plantes ou en insectes, vous attirerez encore plus son attention et enrichirez son niveau intellectuel. Vous pouvez aussi lui permettre de farfouiller dans les buissons tout en le gardant de vue. Ces exercices constitueront une occasion pour votre enfant d’éveiller ses sens et d’attiser sa curiosité.

Souvenez-vous que le but ne reste pas seulement de parcourir une certaine distance à pieds, mais de s’amuser. Le petit n’aura surement aucun plaisir s’il devait toujours marcher. Cela le dégoutera de cette activité à tel point qu’il n’aura plus envie de recommencer la prochaine fois. Effectuez régulièrement des pauses et des arrêts dans des endroits divers. Vous en profiterez également pour piqueniquer, car l’environnement se montre propice à cela.      

 

 

Encouragez-le dans ses progrès, c’est important !

Vos expressions et mouvements devront être orientés de façon à motiver l’enfant. Lorsqu’il a fait des avancements, aussi petit soit-il, poussez-le à continuer. Fixez des buts et objectifs à atteindre pendant le parcours sans être trop ambitieux. Il faut qu’il puisse y aller à son rythme. Le forcer à aller au-delà de ses capacités ne se montrera donc pas bénéfique.

Par exemple, le faire escalader une paroi rocheuse. S’il n’y arrive pas au premier essai, motivez-le à réessayer. S’il n’y parvient pas, reconnaissez l’effort qu’il a fourni et dites-lui qu’il a bien fait. Il sentira un sentiment de fierté se dégager de vous. Et par la même occasion, prenez note de ce qui intéresse vraiment l’enfant. Pendant une randonnée, une facette de sa personnalité se montrera certainement. En tant que parent, vous devriez repérer ces détails.   

Évitez à tout prix de prononcer des paroles négatives devant le petit ou pire encore. Abstenez-vous de lui faire du chantage s’il n’arrive pas à réaliser telle ou telle chose comme insinuer que s’il ne parvient pas à monter cette paroi, il n’aura pas de goûter. Un comportement de ce genre nuirait à son développement moral et même mental. 

Soyez conscient que votre manière d’agir ou vos mots l’influenceront et auront un impact majeur sur lui. Alors quand vous sortez, montrez le meilleur de vous-même à votre bambin pour qu’il puisse mieux apprendre de la vie. Vous façonnerez ainsi sa personnalité et son attitude vis-à-vis des difficultés. Oui, une randonnée peut apporter bien plus à un enfant que le simple plaisir de marcher dans la nature. Maintenant que vous savez tout cela, à vous de jouer.