Dernière mise à jour: 19.10.19

 

S’il y a une chose qu’il ne faut pas négliger pendant les sorties dans la nature, c’est l’hygiène. Il est donc important d’avoir les bons réflexes concernant cet aspect de votre voyage. Les paragraphes suivants vous informeront sur quelques gestes à adopter pour profiter des meilleures conditions d’hygiène pendant vos expéditions dans le milieu sauvage.

 

Gérez l’eau intelligemment

Où que vous soyez et qu’importe votre activité, il est impératif que vous régliez la question de l’eau. Elle constitue un élément vital surtout lorsque vous vous dépensez énergiquement dans vos sorties en extérieur et pendant les voyages.

En randonnées ou en campings, la meilleure manière de la conserver serait de mettre d’un côté l’eau consommable et de l’autre, l’eau non potable. Vu que vous l’emploierez de manière variée et que certaines tâches requièrent davantage son usage par rapport à d’autres, vous serez en mesure de la répartir et de simplement prélever le nécessaire pour économiser. Cette méthode reste surtout pratique si vous avez à parcourir une certaine distance pour accéder à un point d’eau qui peut être une source, un lac ou un fleuve.

Pour l’eau potable, l’utiliser à bon escient est de mise pour éviter toute forme de gaspillage. Mais aussi, elle demeure cruciale dans plusieurs situations non seulement pour vous désaltérer, mais également dans le domaine de la cuisson. Vous prendriez le risque d’attraper des infections ou pire en mangeant les fruits et les légumes que vous aurez cueillis sur la route sans les laver. 

N’oubliez pas non plus de nettoyer vos ustensiles régulièrement pour éliminer toutes sortes de bactéries. Pour rendre une eau potable, vous pouvez vous procurer des « pastilles de purification » que vous plongerez dedans pour supprimer les virus et amibes. Les plus performantes prendront maximum une demi-heure pour démontrer leur efficacité. 

 

 

Comment se doucher ? 

Se laver le corps n’est pas obligatoire pendant les sorties de plusieurs jours dans la nature, cela dépendra certainement de votre confort et surtout de la quantité d’eau que vous avez à disposition. Avant de partir, faites le point sur votre itinéraire. Mettez en évidence les sources d’eau. S’il n’y en a pas alors que l’expédition est fixée, vous pouvez toujours compter sur les lingettes. Il en existe plusieurs modèles, mais nous vous conseillons celles pour bébé. Bien que ça fasse des déchets en plus, ces accessoires vous permettront de vous nettoyer tout le corps sans avoir recours à l’eau.

Et si vous avez une source proche de votre bivouac, n’oubliez pas de mettre dans votre sac votre douche solaire. Si non, sachez qu’on peut s’en procurer pour tous les budgets sur Internet auprès des enseignes destinées aux équipements de camping. Cet élément possède généralement une forme de poche embarquant un œillet et un cordon afin d’assurer sa suspension sur un support comme une branche. 

Démontable et portatif, il se décline également en divers volumes que vous choisirez en fonction de vos besoins. Si vous ne souhaitez pas seulement vous débarbouiller le visage, vous pouvez opter pour des modèles de 25 à 30 l. Habituellement, lorsque vous les laissez au soleil pendant un certain moment, vous bénéficiez même de l’eau chaude.

Pour le savon, évitez de vous encombrer avec des lotions pour le corps ou du shampoing et autres soins pour votre anatomie. Sachez qu’il existe des produits tout-en-un avec lesquelles vous pouvez vous nettoyer de la tête aux pieds. Pour vous essuyer, laissez à la maison votre grande serviette de bain quotidienne. Optez pour une référence qui ne prendra pas de place comme un spécimen en microfibre. Ses particularités ? Elle exerce un pouvoir absorbant intéressant et sèche rapidement au soleil pour assurer une réutilisation dans les plus brefs délais.

 

L’hygiène dentaire à ne pas négliger 

Les maux de dents peuvent également faire leur apparition pendant vos expéditions dans la nature. Bien que vous ayez effectué votre check-up chez le dentiste avant le départ, cela ne les empêchera pas de se montrer. Apporter sa brosse à dents n’est pas une nécessité, mais utilitaire pour préserver une bonne hygiène bucco-dentaire.

Même si vous n’avez pas le temps (ou si vous oubliez), assurez-vous de vous nettoyer la bouche, au moins une fois dans la journée, de préférence le soir avant de s’endormir. Ainsi, évitez de manger des aliments qui colleront sur vos dents avant de vous mettre dans votre sac de couchage. 

La brosse dépourvue de manche se glissera aisément dans votre trousseau tandis que le dentifrice peut être emporté sous forme de poudre ou encore de fond de tube. Une astuce : vous pouvez le faire sécher. Au contact de l’eau, il reprendra sa compacité initiale. D’un autre côté, beaucoup misent sur des comprimés à croquer : une pastille dans la bouche et vous aurez une haleine fraîche.

 

 

Et les pieds ?

Quand vous partez en randonnée, les pieds sont les parties du corps qui travaillent le plus. Ils requièrent donc une hygiène particulière. Pour commencer, il est toujours important de prévoir des paires de chaussettes de rechange pour parer tout risque d’ampoules ou de mycoses habituellement dû à l’humidité et à la température. Des chaussures adaptées sont également de mise. 

Évitez les modèles neufs. Si c’est le cas, entraînez-vous à marcher régulièrement avec, 2 à 3 semaines avant de prendre le départ pour tester le niveau de confort. Pendant votre parcours, ayez le réflexe d’aérer vos pieds toutes les deux heures. De cette manière, vous limiterez les effets de la transpiration.

 

Prenez soin de l’environnement 

Un bon randonneur sait également garder son entourage propre afin de préserver la faune et la flore à proximité. Ainsi, essayez de protéger le territoire où vous séjournez loin des déchets. Pour cela, munissez-vous d’un grand sac en plastique dans lequel vous entreposerez vos saletés et jetez-le dans un lieu destiné à les recevoir pour ne pas polluer votre environnement ou attirer toutes sortes de bêtes sauvages.