Dernière mise à jour: 15.11.19

 

Marcher à travers les sentiers battus, traverser les montagnes et profiter du grand air, tout ça ne peut être possible sans de bonnes godasses. Que ce soit pour les amateurs ou pour les sportifs confirmés, avoir mal aux pieds pendant les randonnées constitue la pire des catastrophes. Ainsi, à la base de cette pratique, il nous faut les meilleures semelles.

 

De quoi ont besoin nos pieds ?

Pour ne pas finir avec les petons en compote, les randonneurs font impérativement attention aux types de chausses qu’ils choisissent. Les signes que vous ne disposez pas des bons accessoires lors de vos balades débutent par l’apparition d’ampoules. Pour cela, beaucoup de personnes se plaignent de la marque de leurs godasses. Toutefois, il faut savoir que toutes les enseignes veillent à offrir le mieux à leurs clients.

Le problème vient souvent du fait qu’elles ne sont pas taillées pour vos pieds. Dans la plupart des cas, c’est la forme qui dérange. Effectivement, chaque individu en a de différents. Le confort émane indéniablement du type de godasses choisies, mais aussi de la nature des semelles qui les composent. Ces bases définissent l’expérience qu’aura à vivre le marcheur. Pour acquérir le bon équipement, les professionnels se réfèrent aux types de pratiques et à la fréquence d’usage de ces accessoires vestimentaires.      

 

 

Comment trouver son aise ?

Le principe fondamental qui régit la réussite de nos aventures en plein air dépend invariablement de la qualité de nos chaussures. Gardez en tête que même si deux personnes ont des pointures équivalentes, la forme de leurs pieds diffère forcément. Tout le monde ne dispose pas des mêmes largeurs ni du même volume à certains endroits du pied, imposant ainsi l’emploi des semelles.

En randonnée, notre poids en entier repose sur nos pieds. Ainsi, le confort de ces derniers devient impératif. Il nous faut le maximum de stabilité pour éviter la moindre friction à l’intérieur des chaussures. Un déséquilibre depuis la pointe peut conduire à des troubles du genou, du dos et des hanches. L’essentiel est de jouir d’un bon amorti. Pour régler toutes ces problématiques, rien ne vaut l’ajout de semelles dans cet ensemble. Celles-ci permettent de réduire les brossages et les jeux à l’intérieur des godasses.

 

Les réalités sur les semelles

Pour les débutants, sachez qu’il existe dans chaque paire de chaussures de randonnée trois niveaux de semelles différentes : l’intérieur, l’extérieur et l’intermédiaire. Elles constituent les éléments clés qui assurent le confort et le bien-être de nos orteils. Elles parviennent à conditionner un meilleur amorti, une adhérence optimale et des prises plus sûres.

 

          Les semelles externes

En général, celles-ci se déclinent en caoutchouc, les professionnels les prennent en fonction du sentier qui les attend. Si les randonneurs s’attaquent à des terrains mous couverts de sable, de boue ou de neige, il leur faut des patins avec crampons profonds. Ces derniers vous évitent d’y tomber à tout bout de champ.

Quant aux habitués des montagnes, des escalades sur les rochers ou encore des routes à travers les forêts et les sites touristiques, ils doivent plutôt se procurer des semelles qui privilégient une bonne adhérence. Celles qui possèdent des crampons larges font l’affaire. Les bases qui ont été conçues avec de la gomme tendre promettent plus d’amorti et d’adhérence au sol.

En outre, il importe également de déterminer la forme des semelles. Les patins qui embarquent des embouts relevés en avant et en arrière montrent plus de polyvalence une fois sur le sentier. Certes, elles se présentent avec moins de stabilité que les chaussures plates. Toutefois, elles conviennent pour attaquer tous les types de terrain.

 

          Les semelles intermédiaires

Le principal intérêt dans le recours à cet accessoire se situe sur sa capacité à amortir les chocs. À chaque pas, on ressent moins le contact direct avec le sol. Grâce à cet outil, l’aventurier affiche plus de résistance à la fatigue. Les impacts ne se répercutent pas sur les hanches, les jambes ni les genoux. Ce genre d’équipement réduit les risques de traumatisme.

Les matériaux qui composent ces inserts varient suivant le besoin de l’individu. L’EVA ou l’Ethylène Vényle Acétate séduit pour sa légèreté. Il offre un excellent amorti. Toutefois, il se montre peu solide et s’use vite. Le PU ou le Polyuréthane quant à lui s’avère robuste, mais pèse davantage que le premier.

 

          Les semelles intérieures

Ce sont celles-ci qui procurent principalement son confort au randonneur. Elles protègent les pieds contre les coups et les défauts du sol. Si ces modèles s’avèrent de bonne qualité, l’individu ne sent presque pas ces derniers. En général, les spécialistes conseillent des designs qui garantissent une aération optimale.

 

 

Le type de crantage et de la gomme

L’épaisseur des semelles et la répartition des crans sur la base doivent être prises en compte quand vient le moment de choisir ses chaussures de randonnées. Les patins trop fournis nous éloignent du sol et minimisent notre capacité à prendre appui sur nos pieds. Et cela peut vite se compliquer si on a plusieurs kilos d’affaires à transporter sur le dos. Ce détail ne nous permet pas d’assurer nos gestes. 

L’instabilité s’installe petit à petit du fait que l’on éprouve de la difficulté à trouver les emplacements sûrs où mettre les pieds. Aussi, il faut savoir alors que si l’acheteur opte pour des semelles larges, il n’a pas besoin de s’étaler sur la nature des crans qui accompagnent le tout. L’étendue de cette base garantit un maintien optimal au sol.

Par ailleurs, adoptez les rainures si vous avez l’habitude de traîner sur des circuits touristiques. Les aventuriers qui préfèrent parcourir des terrains plus complexes n’ont plus qu’à s’orienter vers les spécimens à crantage à petits plots.

En dernier, le choix des gommes varie en fonction de la personne. Ceux qui aiment le dynamisme dans leurs mouvements et qui recherchent la légèreté trouvent leur bonheur auprès des modèles plus souples avec des patins tendres. Ceux qui ont besoin de précision et de plus d’accroche se tournent vers les plus rigides. Et si après tous ces conseils, vous ne parvenez pas encore à trouver chaussures à vos pieds, voici notre liste des meilleurs produits.