Dernière mise à jour: 19.10.19

                

Outil indispensable à la navigation, les jumelles figurent parmi les accessoires obligatoires pour prendre la mer. Mais le choix ne se fait pas au hasard, il dépend en général de la taille de l’embarcation. Voici les différents modèles parmi lesquels vous pouvez choisir, ainsi que les points forts et faiblesses.

 

Les différents types de jumelles marines

Les jumelles permettent au marin de repérer tout ce qui se passe autour de son bateau : un autre bâtiment à l’horizon, un passage à franchir avec attention en cas de mauvais temps ou l’évaluation de la distance de manœuvre pour une entrée dans un port. Elles se présentent généralement dans une apparence plus ou moins similaire, mais outre leurs détails de forme, leurs couleurs, la matière de fabrication de la coque et leur poids, elles présentent de nombreuses différences en termes de fonctionnalité. De ce fait, la délimitation pour définir les meilleures jumelles vous appartient, car tout dépend de la catégorie et des caractéristiques techniques qui conviennent le mieux à l’usage que vous allez leur réserver. 

Pour commencer, vous pouvez choisir entre trois types d’équipements. Le premier se matérialise par les jumelles standard. Pratiques et légères, elles se prêtent bien à des utilisations de base, pour peu que vous les ayez quand même prises avec le minimum de caractéristiques techniques requis pour un usage en mer. Une coque étanche caractérise le deuxième modèle. Comme le mot l’indique, celui-ci peut donc résister sans problème à l’humidité. Le troisième type de jumelles marines semble être le plus adapté pour un usage marin intensif : il s’agit des jumelles avec compas de relèvement. 

Ensuite, à part les détails extérieurs, la différence entre ces trois types de jumelles réside dans le type de prisme qu’ils renferment. À ce niveau, vous en trouverez deux sortes. Le premier, dit en toit, adopte le principe de passage de la lumière en ligne droite entre l’objectif et l’oculaire. Pour sa part, le second, à savoir le prisme appelé de Porro, transmet la lumière de façon plus décalée. En ce qui concerne les jumelles munies de ce dernier type de prisme particulièrement, deux distinctions sont également à relever : il s’agit du BK7 et du BAK4. Ces deux indications expriment la qualité de traitement de verre qui compose les optiques des jumelles. Le BK7 est tout simplement une optique en borosilicate, le verre optique le plus utilisé sur la planète. Quant au BAK4, il s’agit d’un verre de très haute qualité à base de baryum.

 

 

Les avantages de chaque type de jumelles

En fonction de leurs caractéristiques techniques, les jumelles peuvent être similaires et non pas identiques et présentent des points forts chacune à leur niveau. Pour commencer avec les modèles standard, le principal atout réside dans le fait qu’il s’agit d’un outil qui peut offrir un bon compromis en matière d’efficacité. En effet, qu’il s’agisse de compact ou de structure normale, le fait de les choisir avec un rapport de 7×50 peut donner de bons rendus d’image durant un usage par beau temps. En outre, le standard constitue certainement les modèles moins chers par rapport aux autres types existants. Pour leur part, les jumelles étanches indiquent sans aucune difficulté le principal point fort dont elles disposent : la capacité de résister à l’eau et à l’humidité. 

Cette propriété leur confère alors la possibilité de rester tout le temps sur le bateau, quelle que soit la saison et quelle que soit la destination. De plus, grâce à leur revêtement à l’épreuve de l’eau, elles s’exposent moins au risque de formation de buée à l’intérieur des prismes et des optiques et les images visualisées restent alors d’une grande netteté. Par ailleurs, afin d’optimiser cette capacité, la fabrication de la coque du matériel a été conçue dans un alliage plus solide que les jumelles standard. Enfin, le dernier type de jumelles, celles avec compas de relèvement, reste le plus indiqué pour un bateau de taille assez imposante. Comme le nom le définit, elles disposent d’un compas qui viendra en complément de celui qui équipe le bateau. Et comme elles ont été taillées pour le domaine marin, elles disposent également de la plupart des caractéristiques utiles pour faciliter la vie de l’équipage.

 

 

Les jumelles nautiques et leurs principaux défauts

Comme tout matériel d’usage spécifique, les jumelles marines ne sont pas à l’abri de défauts, des plus négligeables aux plus importants. En parlant du type standard par exemple, l’on ne peut que relever son utilisation limitée au beau temps. Dès que le ciel se couvre, et surtout en cas de mauvais temps, les jumelles standard deviennent purement et simplement inutiles. Puisqu’elles ne supportent pas l’humidité, la formation de buées à l’intérieur des prismes et des optiques rendent la vue impossible. En gros, ce type de jumelles n’est pas conseillé pour un usage marin intensif, au mieux, elles peuvent servir pour des petits plaisanciers en plein été. Et pour couronner le tout, il ne faut pas les laisser à bord en hiver. N’étant pas étanches, l’humidité et le froid auront tôt fait de leur piquer les prismes, ce qui les rendra inutilisables très rapidement, avec des images déformées ou tout simplement absentes. 

Pour le cas des jumelles étanches, le principal défaut se situe au niveau du prix. De par leur conception plus approfondie, mais aussi leur efficacité conjuguée à une ergonomie bien pratique, ces accessoires disposant de la capacité de résistance à l’humidité et à la saleté coûtent nettement plus cher que les standards, pour des dimensions et des capacités plus ou moins identiques. 

Enfin, si l’appareil avec compas de relèvement représente une bonne alternative à utiliser dans l’activité marine, il n’en présente pas moins ses défauts. En effet, ce modèle est beaucoup plus lourd et plus encombrant, dépendant notamment de la taille du bateau sur lequel il va être installé. De plus, il nécessite généralement une source d’énergie supplémentaire pour éclairer le compas au besoin. Ce qui pourrait ne pas être pratique pour les marins qui font déjà face à plusieurs difficultés à bord.