Dernière mise à jour: 15.11.19

 

Après une jeunesse active dans le sport et le milieu professionnel, il n’est pas conseillé de s’arrêter brusquement. Cela pourrait causer des problèmes de santé graves. Une fois à la retraite, même si de nombreuses personnes ne suivent plus le même rythme que durant leur jeunesse, elles gardent la pêche grâce à des activités comme la marche nordique. Cette dernière les aide à faire des exercices, sans trop se forcer.

 

Tout d’abord, quel type d’activité est-ce ?

En quelques mots, c’est la fusion entre une randonnée pédestre et la marche sportive. Créée vers les années 70, elle consiste à se balader sur un long parcours, en se servant de deux bâtons pour se soutenir, mais également pour se projeter en avant plus facilement. Comme vous patrouillerez sur une distance assez large, cette activité vous aidera à travailler votre endurance.

La marche nordique se pratique en outre en plein air. Dans la majorité des cas, elle est considérée comme un loisir. Ce type de promenade permet en effet de profiter du paysage dans les détails et peut se faire à plusieurs ou en solo. Vous aurez donc la possibilité d’y aller avec des amis pour décompresser ou d’apprécier votre seule compagnie.

La marche nordique tire ses origines du ski en montagne, mais sans la neige. En effet, les inventeurs de cette activité ont pensé qu’avancer avec les bâtons pendant la période estivale leur permettrait de poursuivre leur entraînement durant toute l’année et ainsi rester en état pour le ski de fond pendant la saison hivernale. Grâce à cela, les sportifs maintiennent leurs performances en s’entretenant régulièrement. Plusieurs muscles sont sollicités lors de cette marche, assurant alors une bonne condition physique.

 

 

Pour qui et quand la pratiquer ?

Idéale pour se remettre en forme, la marche nordique convient à tous les types de personnes. Tant que vous avez la possibilité de vous procurer les bâtons et de placer un pied devant l’autre, ce sport est à votre portée. En effet, hommes et femmes la pratiquent sans difficulté. En optant pour une distance adéquate, les sédentaires ainsi que les enfants s’y adonneront aussi sans difficulté.

Il faut évidemment choisir les parcours en fonction de votre état de santé. Si vous vous trouvez dans la fleur de l’âge et que vous ne présentez aucun problème physique, les pistes les plus ardues et les plus longues vous aideront à devenir plus endurant. Et si vous possédez un corps frêle, ce sport vous permettra de gagner en force, mais en douceur. L’excès d’effort n’est alors pas obligatoire, car vous vous arrêtez quand vous le souhaitez.

Pour s’assurer que le pratiquant soit au meilleur de sa forme, la marche nordique a uniquement lieu en été. À ce moment, vous n’aurez pas à lutter contre le froid de l’hiver ni à supporter la pluie et le poids de l’humidité des vêtements. Votre corps pourra alors donner le meilleur de lui-même pour aller aussi loin qu’il le permet, même si vous ne pensiez pas en être capable.

 

En quoi est-elle bénéfique pour les séniors ?

La marche nordique ne se présente pas uniquement comme un loisir. Elle est conseillée par les professionnels de remise en forme pour ceux qui souhaitent se remettre aux exercices physiques, en allant petit à petit. On sollicite surtout les personnes du troisième âge qui ont besoin de bouger leur corps. Cela permet de se prendre en main pour assurer une bonne mobilité. En effet, en restant actifs régulièrement, vos muscles ne seront pas atrophiés, ce qui vous apportera une meilleure condition de santé.

En général, les séniors présentent des problèmes au niveau des articulations du bas du corps. Cette activité les soulagera. L’usage des bâtons réduit la pression imposée aux jambes. Une partie de votre poids est déléguée à vos bras et à votre buste. Vos genoux et vos chevilles pourront alors se relâcher un minimum.

Cette longue marche aide également à travailler le souffle. Étant un sport d’endurance, il offre aux séniors la possibilité de réapprendre à respirer correctement pour soutenir les muscles cardiaques. Cela réduira les risques d’accident vasculaire et l’arrêt du cœur.

Ce sport convient en outre pour ceux qui souhaitent perdre du poids. Des personnes ayant atteint un certain âge prennent beaucoup de poids, car elles ne font plus aucun effort physique. Il faut savoir que cette activité aide également à se débarrasser de quelques kilos. En effet, vous brûlerez rapidement la graisse, notamment sur les cuisses, le ventre, les bras et les fessiers.

 

 

Se procurer des bâtons de qualité

Pour profiter pleinement de ce sport sans trop fatiguer vos épaules, votre dos et vos bras, songez à choisir les bâtons adaptés à votre morphologie. La taille est un point clé dans cette optique. Optez pour un article qui convient à la vôtre, car cela vous permettra de vous propulser en avant plus facilement.

Il y a ensuite le poids du produit. Ce critère va de pair avec les matériaux de fabrication. Le carbone procure une bonne légèreté et absorbe en grande partie les vibrations. La fibre de verre est un peu plus light que le premier, avec une meilleure absorption. Il existe également des modèles mélangeant les deux et offrant ainsi une praticité optimale.

Après cela, concentrez-vous sur le nombre de brins. Les bâtons de marche nordique n’en possèdent généralement qu’un seul. Cela garantit un bon équilibre et une lancée plus efficace. On transporte aisément ceux ayant deux ou trois parties, puisqu’ils se plient et s’adaptent au niveau de la hauteur.

Pour un meilleur confort, n’oubliez pas d’insister sur les poignées. On trouve aujourd’hui des modèles en mousse qui aspirent la transpiration et ceux en lièges qui durent plus longtemps et évacuent la sueur. Il faut également enquêter sur les gantelets, plus communément appelés dragonnes. Cet élément vous donne la possibilité de lâcher le manchon à un certain moment de la poussée, sans perdre l’équilibre ou diminuer l’élan. Pensez en outre à regarder les pointes et les rondelles, car ces composants influent sur la praticité et le confort d’usage.