Dernière mise à jour: 19.10.19

 

Nul ne peut prédire les catastrophes naturelles, les crashs d’avion ou les naufrages en bateau. À cet effet, pour être prêt à toute éventualité, il faut se tenir en alerte et avoir à sa disposition tous les outils indispensables pour assurer sa survie. Cela importe si l’on décide de partir en voyage à l’étranger. Ranger ce genre de kit au fond de son tiroir constitue également une autre alternative.

 

Dans quelle utilité cela devient-il nécessaire ?

Cet équipement se destine aux personnes les plus prudentes au monde. Ce n’est pas tout le monde qui penserait à se procurer ce type d’accessoire. Dans un premier temps, les aventuriers qui testent leurs limites et recherchent plus d’adrénaline n’hésitent pas à les employer. Ce lot leur fournit le nécessaire pour une virée ultime dans les montagnes ou dans le désert. Des groupes d’individus se lancent des défis insensés pour éprouver leur capacité et se mettent volontairement dans des situations précaires.

Pour d’autres, ils agissent juste par pure précaution. Ainsi, ils possèdent déjà le minimum pour faire front en cas d’accidents ou de catastrophe naturelle. Aussi, on peut également employer au quotidien chacun des éléments contenus dans le pack, d’où s’impose la nécessité de le stocker à la maison. Toutes ces babioles nous semblent indispensables. Seulement, beaucoup ne pensent pas à les utiliser.

Certaines personnes habitent dans des zones sujettes aux séismes, aux incendies, aux inondations ou encore au déchainement de la nature. À cet égard, ils ne se séparent jamais de cet équipement basique. Habituellement, les militaires, les campeurs ou les marins ont été les seuls à se familiariser avec ces instruments. Mais, aujourd’hui, avec l’instabilité qui règne, il devient logique et réfléchi de se munir de ces dispositifs.   

 

 

Comment le préserver ?

Avec le temps, chacun des éléments contenus dans votre kit risque de s’abîmer. Ainsi, nous vous incitons à les vérifier de temps en temps. Cela ne vous demande que quelques minutes dans la journée. Aussi, effectuez cet examen tous les mois. Dans bien des cas, les barres protéinées que vous avez introduites dans le lot deviennent immangeables au bout de deux ans passé la date de péremption. Veillez à les remplacer à chaque contrôle. Au moins, avant les voyages ou les escapades en montagnes ou à l’étranger, n’hésitez pas à insérer dans le pack un paquet de chocolat.

Autre préoccupation à part la faim, les couteaux ou des gadgets pleins de rouille ne nous sont d’aucune aide. À cet effet, il s’avère important de penser au mode de stockage du kit. Il ne faut pas le classer dans un endroit humide au risque de détériorer ce qu’il contient. L’envoyer dans le grenier ou au fin fond du placard semble aussi inapproprié. En cas d’incident, personne n’aura le temps de l’y chercher. L’essentiel est de prioriser et de faciliter leur accès. Le ranger dans le coffre de la voiture a l’air d’une bonne idée. La table de nuit devient également un endroit propice pour entreposer ce genre d’équipement.

 

Que contient le lot ?

Sur le marché, on peut se procurer directement des kits prêts à l’emploi sans avoir à se soucier des suppléments. En général, ils renferment le nécessaire et les indispensables pour faire face à la nature. Ainsi, il n’y a plus lieu de s’inquiéter.

Cependant, pour ceux qui décident de préparer eux-mêmes leur kit de survie, il leur faut les éléments suivants :

  • Une boîte en acier : Elle constitue la base du lot. Polyvalent et pratique, vous pouvez vous en servir pour stocker les bricoles fragiles qui se détériorent au contact de l’eau ou de l’humidité. Vous pouvez y faire bouillir ou cuire des aliments. Transformer le contenant en miroir de signalisation s’avère une autre alternative. 
  • Un couteau 
  • Des allumettes : Le modèle « gratte partout » convient le mieux. Une pierre à feu ne serait pas de refus et reste de grande utilité aussi.
  • Des bougies et des LED.
  • Des lames de scalpel : Elles sont à poser sur les lances pour nous faciliter la tâche pendant les chasses.
  • Une plaquette multi-usage : Moderne et pratique, cet instrument compact contient ce dont on a besoin pour bricoler en pleine nature.
  • Une boussole.
  • Une couverture de survie
  • Un fil en acier et une corde.

La totalité de ces articles ne coûte pas cher et s’avère accessible à tout le monde. On peut les trouver dans les rayons des supermarchés ou de la grande distribution à des tarifs abordables.   

 

Comment se servir d’un couteau de survie ?

Au cas où l’on se perdrait sur une île déserte, que l’avion se crashe dans les montagnes ou si la ville est frappée par une forte tempête ou un dangereux ouragan, cet outil devient à l’évidence notre seul allié. Cet accessoire peut nous garder en vie le temps que les secours nous retrouvent. Apprendre à s’en servir au préalable constitue alors une bonne idée. Encore faut-il savoir quoi en faire et comment le manipuler pour ne pas se blesser.

 

 

Dans des situations extrêmes, cet ustensile convient pour :

  • Préparer les outils pour la chasse. Perdu au milieu de nulle part, il importe de trouver à manger pour pouvoir rester en forme. La meilleure façon de se nourrir dans la jungle est de pêcher ou de créer des pièges. Ainsi, on doit concevoir des lances et des piques avec son couteau.
  • Le feu : On a besoin de quoi alimenter le feu. Ce dernier nous permet de faire cuire le gibier et nous offre la chaleur nécessaire pour tenir de longues nuits sous les étoiles. On se sert alors de la lame pour émietter du bois sec et pour couper des branches.
  • La corde : Si l’on ne dispose pas de corde, on peut se rabattre sur les tiges végétales. Et il n’y a rien de mieux que le couteau de survie pour les sectionner.
  • Construire un abri : Creuser un trou pour abriter le feu, pour trouver de l’eau et se frayer un chemin dans les bois, tels sont les précieux services rendus par cette arme.
  • Créer un bandage : Entre temps, à la maison, on peut juste s’en servir pour ses tâches au quotidien en cas de blessures par exemple.