Dernière mise à jour: 19.10.19

 

Un sac de couchage en bon état est un gage d’une bonne nuit de sommeil. Pour vous assurer de l’avoir en parfait état en toute circonstance, nous avons quelques conseils pour le stockage de votre accessoire de camping favori. En effet, plus vous le stockez dans les meilleures conditions, mieux il se portera.        

 

Les particularités d’un sac de couchage ?      

Un sac de couchage est comme son nom l’indique un sac dans lequel nous serons amené à nous coucher. C’est un isolant thermique grâce à l’emprisonnement d’air entre ses différentes couches et à son rembourrage en duvet ou en fibre synthétique. Il est certainement moins confortable que notre lit, mais il nous permettra de nous sentir aussi en sécurité comme dans un cocon.

Ce produit est adapté à des loisirs en plein air tels que la randonnée, le camping, le bivouac, etc. Par ailleurs, il est aussi important de l’avoir toujours à portée de main (dans le coffre de la voiture), car il nous permettra d’assurer un certain confort en cas d’urgence telle que l’obligation de dormir dans la voiture en cas de pannes par exemple. Pour l’histoire, c’est à l’armée que le sac de couchage a été destiné.

En somme, il s’agit d’un couchage aux propriétés isolantes et pratiques. Il épousera les formes de votre corps tout en lui laissant une marge de ventilation et assez de place pour les mouvements.

 

 

Les différentes formes de sacs de couchage et leurs spécificités        

Afin de s’adapter aux besoins et aux budgets de tout un chacun, il existe différentes formes de sac sur le marché. Toutefois, chacune recèle des avantages et des inconvénients.  Pour trouver le meilleur sac de couchage adapté à vos besoins, vous pouvez vous fier aux différents descriptifs suivants :

–          Le sac momie ou sarcophage: léger, il épouse la morphologie du corps de la tête au pied, ce qui  permet de garder la chaleur au maximum. Cependant, il ne permet pas de se sentir complètement à son aise, dû à son style trop confinant.

–          Le sac baril : style inversé au sac momie avec une légère pointe et un style ovale aux pieds, il permet d’avoir beaucoup d’espace afin d’être plus libre dans ses mouvements. Il pèche de par le fait que son rendement d’isolation thermique s’en voit réduit tandis que son poids et son encombrement s’en voient augmentés.

–          Le sac rectangulaire : c’est un produit spacieux et volumineux. Sa faiblesse est l’isolation. Ce sac est surtout utile lorsque les conditions de chaleur naturelle sont bonnes.

–          Le kilt : Type de produit dans lequel la zone en contact avec le sol doit être remplacée par un matelas, car il n’a pas de dos. Il est léger et non volumineux. C’est sans doute le sac de couchage pour lequel le rapport qualité/prix est le plus intéressant, car c’est le moins cher que l’on puisse trouver sur le marché.

Cet article peut être décliné en plusieurs matières : Coton, soie, duvet ou synthétique, mais les plus courants sont les sacs en rembourrage duvet ou en rembourrage de fibre synthétique. Il existe des de nombreux modèles sur le marché afin que vous puissiez faire le meilleur choix possible en tenant compte de vos désirs et  de votre budget.

 

 

Comment entretenir son sac de couchage ? 

Il s’agit d’un équipement de confort dans lequel nous serons amené à affronter les différentes conditions climatiques dans les contrées lointaines. Ce produit sera comme un petit chez-soi, il nous faut ainsi l’entretenir afin d’en garder les bienfaits.

De manière générale, un sac de couchage ne se lave pas après chaque utilisation. Quelques jours d’aération et un simple décrassage occasionnel suffisent pour en garder le confort.Toutefois, si le produit est sale ou odorant, un passage à la machine à laver ou un lavage à la main avec une eau à 30°C et un peu de lessive est indispensable. Il est à noter que l’utilisation d’un adoucissant est tout à fait prohibée. Pour le séchage, il faut le mettre dans un endroit chaud, sec et aéré pendant quelques jours. Pour les plus maniaques, certains utilisateurs vont jusqu’à ajouter un sac à viande à l’intérieur pour éviter de salir son sac de couchage.

Enfin, nous vous rappelons que puisque le sac de couchage n’est pas un produit journalier, mais plutôt à utilisation occasionnel, son stockage est un des éléments clés dans son entretien. Les plis sont vos ennemis ! Ils entraînent un tassement de la matière, ce qui va entraîner la réduction des propriétés isolantes de la couverture et le rendre de moins en moins confortable.

De manière générale, ce produit est fourni avec son propre sac de rangement. Dans ce cas, il est préférable de le « fourrer » en vrac dans celui-ci quand vous êtes en déplacement. Cela évite au sac d’être toujours plié sur les mêmes endroits provoquant des pliures ou le tassement du garnissage. N’ayez donc pas de procédé strict pour ranger votre couverture dans son sac.

Si votre revendeur ne vous a pas fourni un sac de stockage ou de compression avec celui-ci, des accessoiristes spécialisés dans le domaine se feront une joie pour vous aider à trouver les meilleures housses pour votre petit cocon. Certaines sont même adaptées à l’environnement dans lequel il sera utilisé (stockage à la maison, rangement dans la voiture, etc.) : comme des filets de rangement, des sacs de rangement étanches, etc.

Toujours est-il que le meilleur moyen de stockage de votre sac de couchage reste encore le fait de l’étaler et le laisser s’aérer. Certes, cela risque de prendre énormément de place, mais vous en ressentirez les avantages lors de vos prochaines sorties. Par ailleurs, si vraiment la place vous manque, vous pouvez le mettre en Boule et le ranger quelque part dans un coin de votre maison. Cependant, dans tous les cas il faut éviter d’empiler des objets par-dessus votre couverture de camping.

En somme, les principales étapes à retenir pour garder votre sac de couchage  aussi confortable que possible sont ainsi le nettoyage du produit, le séchage à l’air libre et le stockage autant que possible hors de sa housse de compression. Cela vous permettra d’en garder les bienfaits aussi longtemps que possible.