Dernière mise à jour: 26.05.20

 

Savoir dormir dans ce type d’équipement n’est pas inné, cela s’apprend. Rassurez-vous, vous ne mettrez pas des mois à l’étudier. Pensez juste à adopter quelques gestes pratiques. Alors, pour vous éviter les torticolis ou les maux de dos à votre réveil dus à une dizaine de chutes, voici quelques conseils.

 

Choisir le bon endroit où l’accrocher 

Passer un moment de détente optimale dans cet équipement pratique nécessite tout d’abord une mise en place en bonne et due forme. Cela commence par une sélection minutieuse de son emplacement. Dans tous les cas, gardez en tête que le hamac peut être installé à l’intérieur comme à l’extérieur. À la maison, il suffit de repérer des supports suffisamment solides pour accueillir votre poids comme les murs en briques, en béton ou les poutres.

Dans le jardin, si vous n’avez pas d’arbres qui pourraient servir de supports, vous pouvez toujours planter des poteaux. Il existe toutefois des modèles sur le marché fournis avec des pieds en bois ou en métal, mais leur usage se limite à un emploi domestique vu qu’ils restent assez encombrants à transporter.

Dans la nature, lorsque vous partez en randonnée ou en camping, il est impératif de bien choisir l’endroit, non seulement pour votre confort, mais aussi pour votre sécurité. Assemblez votre équipement loin des dangers potentiels comme les chutes de pierres, les falaises, les rivières, ou encore les animaux sauvages. 

Ne vous installez pas dans un milieu avec des cailloux ou des rochers juste en dessous. Vous vous blesseriez plus sérieusement en cas de chutes. Privilégiez les espaces entre deux arbres et assurez-vous que la distance entre ces derniers soit assez longue pour accueillir votre petit lit.

Pour les systèmes de fixation, orientez-vous vers les barres de cordes. Bien qu’elles soient moins résistantes que les crochets et les chaines métalliques, elles sont plus légères et s’installent sans que vous ayez à percer les troncs d’arbre.

Se mettre de travers reste la meilleure solution

Bien se positionner dans cet équipement conditionne le niveau de confort dont on pourra profiter une fois dedans. Cela commence avant tout par étaler correctement la surface. Tout d’abord, tendez les bords de l’équipement avec vos mains et reculez comme si vous faisiez marche arrière. 

Par la suite, asseyez-vous et remontez vos jambes une à une. À la différence d’un lit classique, ne vous allongez pas dans le sens de la longueur. Selon les connaisseurs et d’après les recommandations des pratiquants aguerris, mettez-vous perpendiculairement au sens dans lequel cet accessoire est attaché.

Si vous avez procédé à un assemblage conforme, votre matériel présentera un aspect plus ou moins détendu. Cette posture en biais vous évitera également que ses bords vous recouvrent pendant votre sommeil. Vous ne basculez pas au sol si vous avez tendance à vous tourner la nuit. Ce type de maintien permet également un endormissement sur le côté sans souffrir de maux de dos une fois que vous serez dans les bras de Morphée.

 

Trouver le niveau de confort adéquat

Avant tout, gardez en tête que ce produit se différencie du lit que vous avez à la maison par ses dimensions et son positionnement à plusieurs mètres du sol. Il n’offre donc pas la chaleur d’un matelas et les risques de passer une nuit froide ne sont pas à exclure, même pendant les périodes estivales. En effet, les températures ont tendance à chuter au milieu de la nuit et se munir d’accessoires supplémentaires est de mise.

Il vous faudra alors tenir compte de votre sensibilité et du fonctionnement de votre organisme. Voici une astuce : tapissez le fond de votre équipement d’une couverture pour l’isoler de l’humidité et du froid qui pourraient venir d’en bas. Elle fera office de barrière thermique. Cela vous permettra également d’éviter le contact direct avec le tissu qui pourrait laisser des traces sur votre corps si vous utilisez par exemple un modèle en filet. 

Se couvrir d’un plaid ou d’une couette apparait aussi comme une bonne option. Si ces matériels ne vous conviennent pas, vous pouvez toujours garder vos chaussettes pour conserver la température de vos pieds. 

 

N’ayez pas peur de vous balancer

Pour bien dormir dans ce petit lit, il ne suffit pas de dénicher la bonne posture. Votre corps doit aussi être détendu pour que la relaxation atteigne son pic. Les premières utilisations déstabilisent toujours et pourraient vous procurer quelques sensations d’inconfort du fait du balancement constant de l’outil. L’ensemble a également tendance à bouger suivant vos mouvements.

Toutefois, de nombreuses études démontrent que les balancements de l’équipement favorisent un prompt endormissement. Vous pouvez prendre exemple sur les bébés qu’on berce et qui trouvent le sommeil en quelques instants. Ainsi, il est préférable de laisser votre peur de côté si vous souhaitez que le marchand de sable vienne rapidement.

D’un autre côté, cette technique n’est applicable que sur les versions classiques. Les modèles avec barres ne présentent pas assez d’équilibre pour vous maintenir en place. Les risques de tomber sont multipliés, surtout si vous vous agitez beaucoup pendant la nuit.

La position à éviter

Si vous éprouvez souvent des douleurs au niveau du dos, oubliez la position droite lorsque vous vous installez. En effet, si votre toile n’est pas assez tendue, cette posture aura tendance à plier votre colonne vertébrale, ce qui ne bénéficiera évidemment pas à votre santé. Mais aussi, cela vous donnera l’impression de dormir dans un cocon. Les claustrophobes n’apprécieront pas cette sensation d’être enfermés par les bords du matériel.

 

Et si l’on s’y repose à deux ?

Dans le commerce, il existe des modèles capables d’accueillir deux personnes en même temps. Ils sont similaires aux dispositifs classiques à l’exception des dimensions qui sont nettement plus larges.

Pour trouver le confort à deux dans votre matériel, la position en croix reste la plus conseillée. Chacun adopte une position en diagonale avec les pieds qui se croisent au milieu. Les utilisateurs se retrouvent face à face et les bords et leur poids sont uniformément répartis pour limiter les risques de chutes.

 

 

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier