Dernière mise à jour: 26.05.20

 

La sensation n’est pas la même entre coucher sur un matelas et s’allonger sur un hamac. Avec ce dernier, vous allez planer entre ciel et terre. Bref une expérience enrichissante à vivre et à revivre des centaines de fois. Mais comment poser un modèle adapté ? Avec l’arrivée des nouveaux supports, la mise en place peut se faire n’importe où.   

 

Choisissez le support

L’installation d’un hamac commence par le choix du support. Donc si vous vous trouvez en plein air, optez pour deux arbres assez distancés l’un de l’autre. L’écart en question devrait dépasser la longueur du coucher.

Si l’intervalle est restreint, la fixation ne sera pas correcte. Le couchage traînera tout près du sol et peut même le toucher. Cela dit, vous n’allez pas bien dormir sur une structure pareille. Pour éviter ce genre de souci, gardez en tête la taille de votre couchage.

Ainsi, vous n’aurez plus à le déballer et à l’emballer à chaque occasion qui se présente. À part le choix du support, préférez un cadre assez propre et peu escarpé. Et aussi, optez pour un emplacement panoramique où vous profiterez d’une belle vue.

 

Attachez les sangles à la bonne hauteur

Après avoir choisi l’endroit adapté, continuez avec le raccordement des sangles. Pour cela, vous aurez besoin de couteau-scie afin de découper les branches qui dépassent. Vous éviterez ainsi de vous blesser une fois sur le hamac.

En outre, dégagez les jeunes pousses, arbustes et brindilles en dessous de votre couchage, ceux qui sont susceptibles de vous atteindre. Maintenant, accrochez les cordes à une hauteur de 2 m environ. À ce stade, faites que les points d’accroches se trouvent sur le même niveau pour obtenir une meilleure planéité. 

Pour fixer fermement vos attaches, tenez le bout du hamac. Puis, faites glisser la sangle dans le cerceau. Ensuite, passez-la autour de l’arbre et faites un nœud de 8. Après, répétez l’action avec l’autre extrémité. En tout, cela ne prend que quelques minutes pour un vétéran de la randonnée.

Tendre le hamac le plus possible

Quand vous accrochez un hamac, tendez-le au maximum. Évidemment une fois que vous serez dedans, il s’affaissera sur près de 1 m et pourrait même atteindre le sol. Dans ce cas, si le vôtre se courbe tout en étant à vide alors, resserrez les deux côtés.

Après cela, faites le test. Une distance comprise entre 80 cm et 1 m est vivement souhaitée entre le sol et le couchage. Ainsi, vous allez monter et descendre de celui-ci sans faire trop d’effort. Mais aussi, vous serez à l’abri des bestioles qui rampent et de l’humidité de la surface.      

En guise d’astuce, étalez en dessous de votre couche un tapis. Cet élément servira d’isolateur thermique contre la température de la terre meuble. Maintenant, votre dispositif est prêt à vous accueillir.   

 

Support pour hamac

Sachez qu’il existe des supports réservés au hamac. Il s’agit de dispositif en bois ou en acier formant un arc. À la différence d’un arbre, celui-ci a l’avantage de la mobilité. Vous pouvez le placer n’importe où comme bon vous semble : dans une chambre, au beau milieu du jardin, sur la terrasse… etc.

Toutefois, l’emplacement en question devrait être plat et non incliné. Et aussi, vérifiez que la surface d’accueil est assez compacte et non molle. Pour la fixation, vous allez attacher les sangles du couchage sur les bouts du support et c’est tout.

Au final, celui-ci vous procurera confort et détente. Imaginez-vous vous installer en bordure de la piscine sur un accessoire pareil ? Bref, essayez avec votre nouveau hamac. Et pour vous protéger des rayons UV, accrochez un pare-soleil sur la structure.    

 

Une installation murale

Est-ce possible d’installer un hamac dans une chambre ? Cette action reste faisable à certaines conditions. Premièrement, le mur qui servira de support devrait être en brique ou en béton. C’est-à-dire des éléments assez robustes capables de tenir fermement des chevilles.

Pour la fixation, faites vos marquages à la bonne hauteur. C’est à dire, à 2 m par rapport au plancher. Après, enfoncez horizontalement les goupilles. Et surtout, assurez-vous qu’elles sont plantées profondément. À savoir, la résistance de l’ensemble en dépend entièrement.       

Ensuite, mettez votre hamac en place et profitez de la détente. Parfois, l’écart entre les deux murs est trop important ou trop restreint. Dans le premier cas, anticipez avec la longueur des cordons. Dans le second, optez pour un modèle moins large.

 

Une accroche au plafond

Sachez que vous pouvez installer votre hamac sur le plafond. Cependant, les risques sont relativement élevés pour ce genre de disposition. En effet, la structure du support peut poser problème. En ce sens, engagez un expert en la matière pour vous guider et vérifier l’état de votre toiture.

En gros, les étapes à passer sont les suivantes : ciblez la poutre de votre chambre. Puis, à l’aide de la perceuse, perforez deux trous espacés d’environ 5 mètres. Puis insérez-y fermement les chevilles sur une profondeur de 5 cm minimum.

Après cela, montez les cordons du hamac et gardez une certaine longueur pour le réglage. Puis, placez-vous sur le lit et vérifiez son affaissement. Un écart de 50 cm devrait vous séparer du fond. Si la structure touche le plancher alors, ajustez une dernière fois les sangles.    

Une chaise-hamac

La chaise-hamac se fixe aussi sur le plafond. Comme son nom l’indique, vous serez en position assise dans celle-ci. Bref, le confort est bien différent par rapport à la posture couchée. Cependant, la mise en place paraît moins compliquée.  

Avec cette version, vous n’aurez qu’à percer un seul point de fixation. Plantez la cheville sur la poutre, faites le montage et c’est tout. Vous pouvez par la suite vous balancer sur votre chaise-hamac. Avec cette dernière, toute la masse est soutenue par un seul cordon.

Donc, afin de garantir votre sécurité, utilisez le bon élément. Sachez que la résistance diffère d’un câble à un autre. Certains peuvent encaisser jusqu’à 200 kg de charge et d’autres le double de cette valeur. Cependant, vous pouvez tomber sur des modèles moins coriaces, alors attention.

 

 

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier