Dernière mise à jour: 19.10.19

 

Dans l’obscurité, contrairement à ceux de certains animaux nocturnes, les yeux de l’homme ne peuvent déceler correctement leur environnement. Pour résoudre ce problème, les experts ont inventé des dispositifs qui améliorent la vue pendant une activité nocturne. Les jumelles à vision nocturne en font partie. Ce sont des équipements qui sont surtout utilisés par les forces de l’ordre ou par les chasseurs nocturnes afin qu’ils puissent effectuer leurs tâches proprement.

 

D’où vient la lumière qui améliore la vue ?

Avant de vous procurer des jumelles nocturnes, il faut savoir que ces équipements amplifient le minimum de lumière présente pour que leur utilisateur puisse voir clairement. Les spectres infrarouges sont l’une des sources lumineuses qui équipent ces matériels. Ces infrarouges se déclinent sous 3 catégories. Vous avez entre autres,ceux qui sont proches avec une longueur d’onde de 0,7 à 1,3 micron et disposant d’une qualité de lumière qui est visible à l’œil nu. Ensuite, il y a les infrarouges moyens qui sont presque identiques aux premiers cités, mais avec une longueur d’onde allant de 1,3 à 3 microns. Pour la 3e catégorie, vous avez les infrarouges thermiques qui couvrent une grande partie du spectre infrarouge avec une longueur de 3 à 30 microns.

L’émission de lumière de ces dispositifs se base sur un niveau atomique. Il faut savoir dans ce cas que même les atomes d’un objet solide se déplacent, circulent et vibrent régulièrement. L’état d’excitation de ceux-ci est diversifié. Ce qui implique que leurs niveaux d’énergie aussi sont variés. Dans les détails, les atomes sont composés de protons, de neutrons ainsi que de nuages d’électrons. À l’aide de la chaleur ou de l’électricité, les électrons commencent à s’éloigner du noyau et vont se placer sur une autre orbite avec une énergie supérieure à celle présente  au niveau de leur emplacement initial. Étant éloigné du noyau, si l’atome veut revenir à son état d’origine, il devra libérer de l’énergie sous forme de photon et donc, diffuser une infime quantité de lumière.

 

 

Comment déclencher le phénomène sur un niveau atomique pour produire de la lumière ?

Pour les jumelles de vision nocturne, le principe pour déclencher ce phénomène est identique à celui du fer à souder. Dans ce cas, lorsque vous branchez l’appareil, vous constaterez que le fer à souder commence à émettre une lumière rouge. Pendant que l’outil est alimenté, les électrons libèrent des photons avec une longueur d’onde particulière qui est la nature même de cette lumière rouge. Par contre, cette lumière peut être différente selon l’intensité de l’énergie dégagée par l’atome.

Tout comme le fer à souder, les jumelles à vision nocturne ont besoin d’une source d’énergie pour que ce phénomène se déroule parfaitement. Pour ce faire, le dispositif est souvent alimenté à l’aide d’une batterie. Mais il existe aussi des jumelles moins chères qui fonctionnent avec de simples piles. Ces sources d’électricité vont exciter les électrons de l’atome qui dégagent à leur tour des photons dans le spectre infrarouge. Il faut savoir que pour les jumelles à vision nocturne, les lumières ne sont disponibles qu’en vert dû aux autres éléments qui constituent ces appareils.

 

Le processus d’amplification d’image

Les jumelles de vision nocturne sont des appareils qui amplifient les lumières présentes pour que la personne qui les utilise obtienne des images claires dans l’obscurité. L’objectif de ces appareils est de recueillir les lumières perceptibles ainsi que les infrarouges proches. Après cela, il les envoie dans le tube amplificateur qui va transformer les photons en électrons. En passant dedans, les photons seront multipliés. La présence d’un disque de verre ou d’une plaque de microcanaux va s’assurer de cette phase. Par ailleurs, au moment où les électrons traversent les microcanaux, des milliers d’électrons se libèrent dans chaque canal. 

Ensuite, les électrons se frottent avec la paroi de chaque canal ce qui provoque une excitation des atomes. Ceux-ci, en état excité donneront encore naissance à d’autres électrons. Cela provoque ainsi une série de création d’électrons. Chaque canal est façonné avec un angle de 5 ou 8 degrés pour assurer le frottement des électrons et sa paroi. Cette caractéristique va alors garantir l’arrivée de ces électrons sur l’écran au phosphore de la jumelle de vision nocturne.

 

La transformation des électrons en image

À l’extrémité du tube d’amplificateur d’image, les électrons heurtent l’écran au phosphore. Ceux qui ont traversé les canaux à leur tour provoquent une excitation sur les phosphores pour qu’ils puissent dégager des photons. Grâce aux microcanaux, les électrons maintiennent une position identique à celles des électrons captés par l’objectif de départ. De ce fait, cet alignement permet à l’écran au phosphore de reproduire une image qui n’a subi aucune déformation, mais avec une version fortement améliorée en termes de luminosité.

Il faut savoir que l’œil d’un être humain est très sensible à la couleur verte. C’est pour cela que les inventeurs des jumelles de vision nocturne ont utilisé du phosphore pour que le rendu de l’image soit de cette couleur. C’est cet élément qui transmet l’image sur le viseur de l’appareil. Et grâce à cet œilleton, l’utilisateur peut zoomer celle-ci selon ses besoins. Par ailleurs, il faut aussi savoir que les meilleures jumelles sont dotées d’une fonction qui leur permet de transmettre l’image sur un moniteur ou sur une caméra numérique.

 

 

La limite des jumelles de vision nocturne

Il faut bien savoir que les jumelles amplifient le minimum de lumière ambiante, mais elles ne la créent pas. C’est pour cette raison que les modèles de vision nocturne nécessitent un infime degré de luminosité pour pouvoir ensuite, l’amplifier. Il faut aussi savoir que dans des endroits complètement sombres tels que les grottes, ce type de matériel n’est pas opérationnel. Par contre, il existe des moyens pour résoudre ce problème.

En effet, face à cette situation, vous pouvez vous servir d’outils pouvant produire de la luminosité. Cette source sera ensuite amplifiée par l’équipement à vision nocturne. Pour ce faire, vous avez les lampes torches infrarouges qui sont des outils idéals pour émettre une lumière infrarouge. C’est la seule lumière adaptée à la jumelle dans ce cas étant donné qu’elle est invisible à l’œil nu. Si la lumière est trop forte alors qu’elle sera encore amplifiée par l’équipement, vos yeux risquent d’être agressés par la forte luminosité produite.