Dernière mise à jour: 14.07.20

 

Les chats sont des animaux propres et qui font bien attention à leur hygiène ainsi qu’à la salubrité de l’environnement. Cependant, ils deviennent moins adorables quand ils transforment votre jardin en une litière géante. Voici alors quelques astuces pour éviter que votre compagnon félin ne vienne saccager l’extérieur de votre maison en y laissant de mauvaises surprises.

 

Barrez-lui l’accès

Cette solution peut sembler radicale pour certains propriétaires, mais elle s’accompagne d’une efficacité redoutable. En effet, pour empêcher votre matou de faire ses besoins dans votre jardin, « coupez-lui l’herbe sous le pied ». Cette technique convient surtout aux personnes possédant des mini serres ou des potagers à protéger des prédateurs et des félins en quête de territoire à marquer.

Pour ce faire, vous pouvez installer une barrière. Le mieux serait un filet qui s’enroulerait autour de l’espace en question, avec des mailles serrées au cas où votre compagnon penserait à l’escalader. Utilisez des piquets en bois ou en métal pour soutenir l’équipement, et un grillage sur le dessus si nécessaire. Cependant, n’oubliez pas que cette astuce demande du temps pour le montage, mais également pour le désassemblage, lorsque vous-même vous souhaitez accéder à cette partie de votre jardin.

 

Posez des pièges au sol

Ici, on ne fait pas référence aux pièges qu’utilisent les chasseurs pour attraper du gibier dans la forêt. Il s’agit plutôt d’établir des obstacles dans votre jardin pour dissuader votre compagnon félin d’y mettre les pattes. Il existe diverses méthodes pour rendre votre espace moins attrayant pour votre matou.

Dans la majorité des cas, les chats ont horreur des terrains parsemés de paillis grossiers. La paille a tendance à s’accrocher à leurs coussinets. En protégeant entièrement votre sol de cet amas, vous le rendrez hostile aux différents déplacements de votre félin.

Vous pouvez aussi installer de grosses pierres et galets tout aussi imposants dans la zone pour faire office de barrage. Disposez-les entre vos plantes afin de bloquer le passage. Cette technique fonctionne également avec des copeaux de bois placés en croisillons. 

Certains propriétaires vont même jusqu’à recourir à des procédés plus avancés comme répandre des branches de rosiers piquants ou du houx pour protéger leur plate-bande ou encore recouvrir la surface de bâche pour éviter que les animaux ne déterrent leurs précieuses plantes. La création d’un environnement « fermé de tous les côtés » découragera votre félin à faire un tour dans votre jardin.

Le vinaigre blanc : la solution pour tout

Ce n’est pas seulement le roi des produits de nettoyage en tout genre et le chouchou des astuces de grand-mère sur Internet, cet ingrédient de la cuisine sert également de moyen de répulsion contre nos amis félins. En avoir à la maison reste pratique vu qu’il permet l’élimination des mauvaises odeurs laissées par le matou. Une fois les objets ou la zone lavés avec cette formule diluée dans de l’eau, votre chat n’y reviendra plus pour ses gros besoins.

À l’extérieur, le vinaigre blanc est d’une efficacité redoutable pour éviter que votre compagnon à quatre pattes ne vienne s’y aventurer et s’y soulager. Mettez-en une bonne quantité dans un pulvérisateur et aspergez les terrains à protéger de la solution. 

Pour prévenir la dissipation assez rapide de l’émanation, vous pouvez en imbiber des papiers journaux et les disposer un peu partout sur des secteurs stratégiques. Employez-en autant que vous voulez vu que cela ne présente pas de danger ni d’effets nocifs sur la santé de votre animal.

 

Versez du marc de café 

Au même titre que le vinaigre blanc, le marc de café peut également jouer le rôle de répulsif naturel contre les agissements de votre matou. Il peut vous servir pour limiter les allées et venues de votre félin dans votre jardin. Cela réduira également de façon conséquente la quantité de déchets que vous relâcherez dans la nature. 

Les félins ne supportent pas l’émanation produite par cette poudre noire humide. Il suffit d’en verser quelques cuillerées sur les terreaux à proximité de vos plantes, sur vos plates-bandes, sur votre balancelle, bref, tous les endroits où votre compagnon est susceptible d’aller faire ses besoins. L’opération peut être renouvelée à souhait lorsque vous constatez que le marc commence à perdre son efficacité au bout de plusieurs jours. Certes, c’est assez inesthétique comme méthode, mais aux grands maux, les grands remèdes.

Initiez-vous à la plantation des herbes aromatiques

Il n’est pas à rappeler que les chats possèdent un odorat bien plus développé que le nôtre. Selon les spécialistes, celui de votre matou est 40 fois plus puissant pour détecter n’importe quelle senteur dans l’air. D’une part, cela représente une arme quand ils vont chasser, de l’autre, dans les cas comme celui-ci, cette force devient vite une faiblesse.

Mettez en terre certaines plantes qui ont la capacité de faire fuir votre matou ou lui faire rebrousser chemin. Les connaisseurs conseillent la lavande, le romarin, le thym citronné ou encore la verveine citronnée à disposer entre vos fleurs ou vos autres plantations.

 

Les répulsifs : une alternative judicieuse

Dans les magasins spécialisés, il existe des répulsifs que vous pouvez acquérir à un prix raisonnable. On peut vous en proposer sous différentes formes : en granulés, en poudre ou en spray. Leur usage varie selon leur configuration, mais ils possèdent la même finalité, celle de dissuader votre compagnon à mettre les pattes dans votre jardin. Évidemment, on ne les vaporise pas directement sur votre animal, mais sur le sol et les endroits à préserver. Simples d’emploi et immédiatement opérationnels, ils peuvent s’utiliser aussitôt après l’achat.  

 

Aménagez votre jardin

Pour éviter que votre matou ne vienne ravager l’intégralité de votre jardin, vous pouvez aussi envisager de lui créer un espace à lui, une parcelle où il se sentira bien. En effet, en lui aménageant sa propre litière extérieure, il ne viendra plus faire ses besoins dans vos parterres de fleurs et vos plantations. N’oubliez cependant pas d’ajouter ses plantes préférées comme la cataire ou l’herbe à chat. Assurez-vous d’y mettre également quelques planches qui pourront lui servir de griffoir ou encore un bac à sable. 

 

 

S'abonner
Notifier
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments