Dernière mise à jour: 15.11.19

 

Se lancer dans la marche nordique requiert quelques préparations non négligeables. Il faut en effet se procurer une poignée d’équipements afin de profiter pleinement de ce sport. Certains sont classés comme des accessoires simples et d’autres primordiaux. Les bâtons comptent parmi les éléments cruciaux pour assurer le bon déroulement de cette activité.

 

Qu’est-ce que la marche nordique ?

La marche nordique est une discipline pratiquée sur une large gamme de pistes (plats, en pente ou avec obstacles). Chaque site correspond à un niveau spécifique. Bien sûr, il faut choisir en fonction de votre état physique. Les parcours pour les enfants et les séniors présentent donc moins de difficultés par rapport à ceux que les adolescents et les jeunes adultes peuvent emprunter. Aux personnes du troisième âge, on conseille également des pistes avec très peu de pentes abruptes et de montagnes à gravir.

La différence avec une randonnée pédestre se situe dans l’usage de bâtons. Ils ne sont pas de simples accessoires optionnels, mais des outils indispensables, car ils font partie intégrante de ce sport. On ne peut alors pas s’en passer quelle que soit la situation. Ces articles vous serviront à vous propulser en avant. Il y aura donc moins de pression sur vos jambes, car vous utiliserez également vos bras pour mieux avancer. 

De ce fait, cette activité vous fera travailler de nombreux muscles de votre corps, tel que les mollets, les quadriceps, les triceps, les lombaires et autres. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles on conseille cette discipline à tous les types de personnes. Certains médecins prescrivent par exemple cette pratique avec la natation pour les séniors, les individus en pleine rééducation ou encore ceux qui veulent perdre du poids.

 

 

Trouver les bons équipements

On sélectionne les bâtons de ce sport en fonction de notre taille. Un article trop court ou trop long vous travaillera plus le dos et vous fatiguera en un rien de temps. Le poids est le deuxième critère de choix et s’apparente au troisième, qui est le matériau de fabrication. Si vous ne savez pas encore où acheter un tel outil, trouvez ici une sélection des meilleurs produits présentés actuellement sur le marché, en carbone, en fibre de verre ou encore en fibre de carbone. 

Vous pourrez par ailleurs dénicher des modèles constitués de ces trois composants. Les pointes (ou embouts) et les rondelles servent à stabiliser les bâtons en fonction du sol sur lequel vous marchez. Quant aux poignées, assurez-vous de prendre celles qui aspirent la transpiration et qui garantissent un confort optimal. 

En outre, les gantelets (ou dragonnes) vous permettront de lâcher les bâtons pendant un court instant pour vous détendre les mains. Bien sûr, il ne réduira pas la puissance de votre poussée, car cet élément est fait pour cela. Veillez à vous procurer un article qui vous correspond pour éviter de faire trop d’effort et d’avoir mal au dos. Devant l’embarras du choix, vous pourrez y dénicher un article correspondant à vos attentes et vos besoins.

Étant un sport d’endurance, la marche nordique exige également le port de chaussures adaptées. Il ne s’agit pas de prendre n’importe quelle paire de baskets. Pensez plutôt à des modèles qui intègrent des semelles épaisses avec un antidérapant, ce qui vous évite de glisser si vous marchez sur un sol tortueux. On ressent également plus de confort dans ce type de chaussures. Il faut également insister sur une grande souplesse de la tige, comme de la semelle. Du fait que vous allez vous balader sur une ou deux heures, voire plus, il importe que vos pieds s’y sentent à leur aise. En outre, si vous pratiquez sur une piste bien sèche, priorisez des spécimens adaptés pour le running.

Il va de soi que les vêtements que vous porterez doivent convenir aux climats. Veillez à ce qu’ils vous offrent une bonne liberté de mouvement. Les tissus idéals vous maintiendront donc au chaud, tout en laissant suffisamment d’espace entre eux et votre peau pour permettre à l’air d’y entrer et sortir pour minimiser la transpiration.

N’oubliez pas non plus de porter un sac à dos léger. Vous y mettrez de l’eau et quelques snacks en cas de petite faim. Sachez que ce sport est tout aussi fatigant que les autres, surtout si vous marchez assez longtemps. Une barre protéinée vous apportera donc le surplus d’énergie nécessaire. Votre besace vous permettra également de ranger vos papiers, votre portefeuille et le smartphone.

Une casquette ou un chapeau s’imposent aussi si le soleil tape fort sur votre tête. Si vous prévoyez de partir en milieu de journée, les rayons UV et la chaleur vous causeront du tort si vous ne protégez pas cette partie de votre corps.

 

 

Se préparer pour la marche nordique

Une fois que vous avez tous les accessoires en votre possession, il ne vous reste plus qu’une dernière étape avant de partir. Pensez à vous échauffer correctement. Il ne faut surtout pas vous lancer directement après avoir mis vos habits, car vous risquez d’avoir des claquages ou autres problèmes plus graves en chemin. Prenez donc un quart d’heure pour préparer vos muscles, de la tête aux pieds. 

Quelques exercices simples vous aideront lors de cette phase. Faites par exemple tourner chaque articulation dans un sens et dans un autre (si possible). Effectuez une rotation entre 8 et 12 répétitions pour les épaules, le cou, les chevilles, les poignets et même les hanches. Un peu d’étirement chauffera également les muscles. Arrêtez-vous ensuite quelques minutes pour laisser à votre métabolisme le temps de s’habituer au rythme.

Il faut apprendre à marcher correctement pour bien travailler chaque partie de votre corps et ainsi profiter des bienfaits de ce sport. Lorsque vous avancez une jambe par exemple, posez le talon en premier. Inclinez votre buste vers l’avant et poussez avec la main opposée à votre pied qui se trouve devant. Essayez de rester le plus normal possible pour réduire les pressions sur certaines parties. Ne regardez pas vers le bas, mais fixez plutôt l’horizon lorsque vous vous déplacez d’un point à l’autre.