Dernière mise à jour: 19.10.19

 

Les ornithologues sont toujours équipés d’un appareil leur permettant d’observer les oiseaux depuis une certaine distance. Selon leur performance, les longues-vues sont des appareils qui peuvent leur assurer la qualité et les détails de l’objet à observer malgré la distance. Quelques points doivent cependant être étudiés afin d’avoir un maximum de confort lors de l’observation.

 

Les constituants de l’appareil

Les animaux sauvages sont des êtres très farouches qui s’enfuient à la moindre présence jugée hostile. De ce fait, si vous voulez observer les oiseaux en pleine nature, vous devrez garder une certaine distance afin de ne pas les effrayer. Vous devrez ainsi vous munir d’un appareil d’observation équipé d’un objectif. Se situant à l’extrémité opposée de votre outil, cet élément vous permettra d’apprécier la vue depuis un point donné. Son ouverture sert à capter les lumières et la taille de l’objectif varie selon le modèle de votre longue vue. Les différents diamètres sont par ailleurs mentionnés sur le nom du modèle.

Sur ces appareils d’observation, la norme du diamètre de l’objectif sera de 70 mm. L’objectif est dit compact s’il est inférieur à cette valeur. L’appareil a un grand objectif lorsque le diamètre dépasse le 70 mm. Dans ce cas, il faut savoir que la taille du diamètre a une importance cruciale. C’est de lui que dépendra la qualité de l’image que vous allez observer. En effet, plus l’objectif est large, plus vous aurez une image de bonne qualité.

Le mode de fonctionnement de ce dispositif est le même pour tous les appareils d’observation. Il est composé d’un oculaire permettant d’observer les images captées par l’objectif. Cependant, le type d’oculaire diffère en fonction du modèle. En effet, sur le marché, il est possible de trouver l’oculaire à grossissement fixe ou l’oculaire zoom.

Par ailleurs, vous avez la possibilité de le changer selon vos besoins. En revanche, si vous portez des lunettes, il faudra prendre en compte la valeur du dégagement oculaire. Le diamètre de celui-ci doit au moins mesurer 15 mm, mais il vous faudra tout de même garder vos lunettes au moment de l’essayage.

 

 

Les différents modèles

La lorgnette de pointage est disponible sous deux formes à savoir, le modèle droit et celui qui est coudé. La lorgnette droite dispose d’un oculaire et d’un objectif qui se trouvent sur le même niveau. En revanche, pour le modèle coudé, l’oculaire se plie sur un angle de 45 ° par rapport au corps de l’appareil. Ce qui le rend plus pratique pour observer des oiseaux en plein vol. Par ailleurs, la lorgnette coudée peut également être utilisée avec un petit trépied pour apporter plus de confort lors de son utilisation.

À part cela, vous avez aussi la possibilité d’opter pour un appareil équipé de verres spéciaux. Ce modèle se démarque par la qualité de son zoom qui offre une qualité d’image supérieure à celle du verre standard. Cela s’explique surtout par la présence de fluorite dans les verres. Ce composant a la particularité de diminuer l’aberration chromatique et permet d’améliorer la qualité de la lumière envoyée à l’oculaire. Ce type de verres est surtout recommandé si vous pratiquez la digiscopie.

 

Et si vous faites de la digiscopie

La digiscopie est le fait d’immortaliser votre observation en capturant une photo. Pour ce type d’utilisation, vous devez disposer d’un appareil photo numérique et d’une longue-vue. Il est important d’opter pour un appareil à large objectif dans ce cas. Si vous n’avez pas de budget pour investir dans un appareil spécifique, vous pouvez tout aussi bien utiliser un adaptateur. Cela vous permettra de relier votre matériel d’observation à votre appareil photo numérique.

Toutefois, vous pouvez également faire de la digiscopie sans avoir nécessairement un adaptateur. Pour ce faire, il vous suffit d’axer l’oculaire de votre lorgnette sur l’objectif de l’appareil photo. Si vous choisissez cette option, il est préférable d’utiliser un faible grossissement sur l’appareil d’observation. Un fort grossissement pourrait amoindrir la qualité de l’image prise.

Par ailleurs, vous devrez également procéder à quelques ajustements sur votre appareil photo afin qu’il puisse être compatible avec la lorgnette. Vous devrez donc mettre votre outil en mode « priorité ouverture », indiqué en « A » sur l’appareil. Une fois les ajustements faits, choisissez la plus grande ouverture possible sur votre appareil photo. Ce sera le plus petit chiffre indiqué dans l’option « F ». Et pour obtenir une image précise, il est recommandé d’utiliser un retardateur. En effet, le moindre mouvement peut flouer votre photo.

 

Les critères à observer avant l’achat

Que ce soit en termes d’image ou concernant l’appareil en général, la qualité est un critère de choix important lors de l’achat de votre lorgnette. Vous devrez donc tester l’appareil et vérifier si les images rendues vous conviennent.

Depuis une certaine distance, vous devrez être capable de distinguer chaque détail et couleur de l’objet à observer. Si le résultat vous convient, vérifiez également la qualité de l’appareil en général. La robustesse, la compacité et l’étanchéité sont des critères non négligeables, car l’appareil sera utilisé pour faire des observations dans la nature. À ce sujet, certains modèles sont couverts de caoutchoucs qui les protègent contre les chocs.

Comme les lieux dans lesquels vous allez vous rendre seront parfois escarpés ou difficiles d’accès, opter pour un appareil léger ou du moins disposant d’un harnais sera plus judicieux. Si vous utilisez un trépied, choisir un appareil d’observation muni d’une vis standard vous permettra de l’adapter à tout type de trépied. Toujours au niveau du confort, pensez aussi à la fluidité de la molette de mise au point.

 

 

Le prix du dispositif d’observation

Le prix de ce genre d’appareil varie selon la qualité, la marque, la performance et le modèle. Toutefois, il faut garder en tête qu’investir dans un appareil qui tiendra dans le temps et qui pourra vous servir durant des années sera moindre comparé à l’achat d’un appareil non performant qui pourrait se détériorer au bout de quelque temps.

Le prix d’une lorgnette peut aller jusqu’à 2 000 €. Il faut savoir que les appareils munis de verres spéciaux sont chers contrairement aux appareils équipés de verres standards. Cependant, vous pouvez faire une petite comparaison de prix sur des boutiques en ligne et trouver un appareil moins cher, mais de bonne qualité.

Les modèles d’entrée de gamme sont accessibles, mais leur performance peut laisser à désirer. En revanche, vous pouvez toujours opter pour des modèles de moyenne gamme. Les prix sont un peu plus élevés. Toutefois, il existe des modèles qui fournissent des qualités d’image satisfaisantes.

Si vous voulez avoir plus de confort lors de vos observations dans la nature, le trépied est l’accessoire indispensable. Par ailleurs, certaines marques proposent des modèles accessibles à partir de 300 €. Pour les modèles haut de gamme, vous devrez débourser dans les 1 000 €.